Finance

Le marché de l’immobilier à Jérusalem

Le marché immobilier a connu un ralentissement dans les régions de Jérusalem et de Tel-Aviv, tandis que les achats d’appartements ont bondi dans le nord d’Israël et le marché des appartements de luxe pour investisseurs a connu un ralentissement. Ces tendances ont été mises en évidence dans l’enquête immobilière réalisée récemment.

La tendance du marché de l’immobilier à Jérusalem

Les achats de premiers appartements ont chuté de 4% en août. Dans une répartition par zones, l’immobilier à Jérusalem s’est démarqué avec une baisse de 14% de ces achats, après une baisse similaire en juillet. Dans le même temps, les prix des appartements achetés par de jeunes couples dans cette zone ont baissé en moyenne de 10%. Les experts estiment que la baisse des prix résulte d’une augmentation de la proportion de transactions dans cette région impliquant des logements dans des communautés à prix relativement bas. La baisse des achats des jeunes couples dans la région de Jérusalem a été en partie compensée par une forte hausse des achats sur ce segment de marché dans les quartiers périphériques nord.

Une analyse géographique du nombre de transactions a montré des différences claires entre les différentes régions d’Israël. Parallèlement à une baisse relativement modeste de 11% du nombre de transactions dans le district de Tel Aviv (ce district a mené la baisse des transactions en juillet), de fortes augmentations ont été enregistrées dans le district périphérique nord. En général, lorsqu’on examine le taux de variation du nombre de transactions en août, il apparaît que ce taux prend de l’ampleur dans les endroits où les prix sont plus bas. Ces constatations sont valables tant pour les appartements pour investissement que pour les acheteurs de premiers appartements. En d’autres termes, l’immobilier à Tel Aviv connaît une importante variation ces dernières années.

L’immobilier du neuf en Israël

L’augmentation de la charge fiscale des investisseurs en augmentant la taxe d’achat à 8% en juillet a entraîné une forte baisse de la proportion d’appartements neufs achetés par les investisseurs en général, et de la proportion d’appartements de luxe parmi les nouveaux appartements achetés en particulier. Par exemple, alors que les appartements neufs représentaient 35% de tous les appartements achetés par les investisseurs au cours des cinq premiers mois de l’année, cette proportion est tombée à 20% en août. La proportion d’appartements achetés à des fins résidentielles a augmenté de 0,6% au cours de cette période, mais cette augmentation n’a compensé qu’en partie la forte baisse des achats d’appartements neufs par les investisseurs.

Le prix de l’immobilier en Israël

Au-delà de la diminution de la fréquence des transactions dans les zones à prix relativement élevés, le segment investisseur du marché a également connu une baisse des niveaux de prix des appartements au niveau du quartier lui-même. Par exemple, le prix moyen d’un appartement acheté pour investissement dans le quartier de Sharon était en baisse de 13%, par rapport au prix moyen d’un appartement acheté pour investissement dans ce quartier dans les premiers mois de l’année.

Le district de Sharon est le seul où la proportion d’achats par les investisseurs a continué de baisser, après la forte baisse de juillet. De près de la moitié de toutes les transactions en juin et d’un tiers de toutes les transactions des 12 mois précédents, la proportion d’achats d’appartements à des fins d’investissement est tombée à seulement 16% en août. Une analyse des caractéristiques des investisseurs dans ce quartier en août montre une forte hausse de la proportion de retraités (17%), contre 5% début 2015.

Comment here