Finance

Assurer le financement de ses études supérieures

financement étudiant

Le coût des études supérieures ne cesse d’augmenter. Il constitue souvent un obstacle freinant l’accès aux grandes écoles reconnues chères. Heureusement, il existe une multitude de solutions pour intégrer l’université de ses rêves. Voici quelques idées pour financer ses études supérieures.

Se tourner vers le prêt via les banques

Plusieurs établissements bancaires proposent actuellement le prêt sans justificatif pour financer les études supérieures. Ce crédit étudiant s’adresse aux jeunes de 18 à 28 ans. Ce type de prêt ne requiert aucun justificatif de dépenses de la part de l’emprunteur. En revanche, ce dernier doit justifier son inscription auprès d’un établissement d’études supérieures. Les sommes empruntés tournent souvent autour de 30 000 € à 45 000 €. Sa durée oscille généralement entre 9 à 12 ans.

Il est possible de négocier le taux, la durée du prêt et la somme empruntée. On peut adapter son crédit en fonction de ses besoins. En outre, on peut trouver des partenariats qui passent entre les écoles et les banques. Grâce à ces partenariats, on peut profiter de crédits plus avantageux. De plus, on peut bénéficier d’autres privilèges sur des services et des produits bancaires.

Par exemple, intégrer dans une telle école permet de percevoir une somme d’argent pour l’ouverture d’un compte.

Choisir le crédit via le crowdfunding et les bourses sur critères sociaux

Le crowdfuning se positionne actuellement comme un moyen financier pour les études supérieures. Le principe de ce dispositif financier est relativement simple. On paie les études avec les prêts de plusieurs investisseurs particuliers. La mise en relation s’effectue depuis une plateforme de crowdlending. On peut trouver plusieurs plateformes qui se spécialisent dans le financement participatif des études. Il y a, entre autres, StudentBack, EdukLab ou encore Edukys.

On peut aussi faire appel à la bourse d’enseignement supérieur sur critères sociaux. Les étudiants issus des milieux modestes peuvent y accéder. Cette bourse est accordée pour dix mois selon les ressources et les charges des parents. Elle est également évaluée en fonction de la distance entre le lieu d’études et le domicile. Le nombre d’enfants rattaché au foyer fiscal de référence doit aussi être pris en compte.

Plusieurs organismes privés distribuent des bourses sur critères sociaux. On peut trouver la fondation Marcel Bleustein-Blanchet, la fondation Jacques Lambert ou la Fondation Etchebès.

Les autres moyens financiers à retenir

On peut aussi faire appel aux bourses au mérite pour financer ses études supérieures. Ces enveloppes sont destinées aux étudiants les plus prometteurs en considérant la situation financière des parents. Elles permettent de récompenser et d’encourager l’excellence. Il faut savoir que les fondations Francis Bouygues ou Euris accordent de telles bourses.

Certaines institutions publiques et privées accordent également des bourses locales. Ces dernières favorisent l’apprentissage d’un métier dans une région donnée. Il existe aussi des bourses de mobilité permettant de s’expérimenter au cœur d’une formation. Avec toutes ces bourses, on peut profiter de réduction des frais de scolarité.

Le prêt étudiant garanti par l’État peut également financer les études supérieures. Ce prêt a un montant maximal de 15 000 € et s’adresse aux étudiants de moins de 28 ans.

Comment here