Aperçu du contenu de la page 1

Négociation Annuelle Obligatoire 2018
Revendications des équipes CFTC
1. Salaires, Egalité et Equité professionnelles, temps de travail et partage de la valeur
ajoutée
a. Salaires : budget de 2,6%
-

Budget de 1,3 % de la masse salariale pour une augmentation générale (avec un minimum de
400€)
Budget de 1,1 % pour les augmentations en fonction de la performance
Budget de 0,15 % pour les rattrapages de salaire liés à l’égalité professionnelle
Budget de 0,05 % pour les salariés non augmentés depuis 2 ans et de retour de congés liés à la
parentalité et maladie

b. Primes
-

Mise en place d’une prime de rentrée scolaire de 200€/enfant
Prime pour l’achat d’un véhicule électrique (400€ pour un vélo, 800€ pour une voiture)

c. Egalité et Equité professionnelles
-

Tout nouvel embauché, personne promue et en mobilité devra se voir proposer un niveau de
salaire au moins égal au minimum du poste qu’il va occuper.
Prise en charge par la Direction du delta des cotisations patronales entre le temps plein et le
temps partiel
Cotisations retraite à 100% pour les salariés en invalidité, mi-temps thérapeutiques et temps
partiels
Participation à 50% de l’employeur sur la globalité du montant des chèques CESU pour tous les
salariés, à raison de 600€ par trimestre

d. Temps de travail
-

Négocier avec les organisations syndicales un accord permettant jusqu’à deux jours de télétravail
et offrant plus de souplesse au salarié dans le choix du/des jours de télétravail
Autoriser le transfert jusqu’à 10 jours /an sur le Compte Epargne Temps (CET)
Augmentation du nombre de jours « enfant malade » de 2 à 3 jours par an jusqu’à 16 ans

e. Partage de la valeur ajoutée
-

Augmentation de 500€ de l’abondement du PERCO (2500€ au lieu de 2000)
Ouverture d’une négociation sur un accord de participation dérogatoire (Q1 2018)
Ouverture d’une négociation sur un nouvel accord d’intéressement 2018-2020 (Q1 2018)

2. Qualité de vie au travail
-

Négocier un accord sur le droit à la déconnexion en 2018
Ouverture d’une négociation en vue d’un accord sur la charge de travail
Prise en charge totale de la rémunération d'un salarié en maladie (plus particulièrement au-delà
de 90 jours, pour qu'il n'y ait plus de ruptures ou d'anomalies de salaire)
Revalorisation à 9€ du montant des Tickets Restaurant dès janvier
Allocation d’un budget spécifique à l’amélioration des conditions de vie dans l’entreprise
Mise en place d’un RIE pour les salariés de Paris Grenelle
Mise en place d’une conciergerie et/ou d’une crèche d’entreprise sur tous les sites

3. Gestion des emplois et parcours professionnel
-

Mise en place d’un dispositif de Transition Emploi Retraite
Négocier un accord sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC)
principalement axé sur les mobilités internes

  • 1