Aperçu du contenu de la page 1


                

Aperçu du contenu de la page 2

bˉ
o architectures.

AGENCE BÔ ARCHITECTURES
Roubaix (59)
réhabilitation
L'agence bô architectures occupe les locaux d'un
ancien garage automobile.
Une partie de la toiture en sheds a été déposée pour
créer un patio. Une grande verrière innonde l'agence
de lumière naturelle.
L'agencement des locaux a été conçu pour conserver
un volume unique. Le mobilier a été dessiné et
réalisé sur mesure dans ce but.
Un plan se plie et se déplie le long de la verrière,
créant successivement une table de réunion, une
paroi-rangement, des passages, des tables de travail
et un banc.
Plusieurs blocs fonctionnels remplissent le grand
volume sous sheds. Ils abritent tous les rangements
nécessaires au travail de l'agence.

maître d’ouvrage
livraison
phase
budget
surface

1. Plan de l'agence
2. Vue depuis le patio

1

privé
avril 2008
livré
275 000 € HT
350 m²

2

Aperçu du contenu de la page 3


                

Aperçu du contenu de la page 4

bˉ
o architectures.

AGENCE BÔ ARCHITECTURES
Roubaix (59)

Au rythme des plis, les fonctions du plan changent.
Il sert tour à tour à accueillir, supporter, laisser
passer, isoler...

1

1. Coupe longitudinale
2. L'espace de travail dans le volume sous sheds

2

Aperçu du contenu de la page 5


                

Aperçu du contenu de la page 6

bˉ
o architectures.

AGENCE BÔ ARCHITECTURES
Roubaix (59)

1. L'escalier menant à la mezzanine
2. Le bar béton de la cuisine

1

Aperçu du contenu de la page 7

2

Aperçu du contenu de la page 8

bˉ
o architectures.

CONSTRUCTION DE 200 LOGEMENTS HQE
Aubervilliers (93)
construction neuve
La ZAC Plaine Commune, avec la ville d’Aubervilliers
et la SEM Plaine Commune Développement, entament
sa mutation avec un vaste Projet Urbain de plus de
19 hectares, aménagé par l’agence TER.
Ce projet prévoit la création d’un quartier entier
le long du canal Saint-Denis qui va remplacer les
anciennes friches industrielles par une grande
diversité de programmes ( logements, bureaux,
commerces, espaces publics)
Deux autres grands chantiers accompagnent cet
aménagement, La prolongation de la ligne 12 du
métro et Le Campus Universitaire Condorcet.
Notre projet veut s’inscrire dans cette dynamique et
participer à l’émergence de ce nouveau quartier.
La qualité architecturale et l’image contemporaine
du projet doivent également en être le reflet.
maître d’ouvrage
livraison
phase
budget
surface

investisseur privé
juin 2011
DCE
10 000 000 € HT
8 000 m²

1
1. Vue de la résidence depuis le quai de Seine

Aperçu du contenu de la page 9


                

Aperçu du contenu de la page 10

bˉ
o architectures.

CONSTRUCTION DE 200 LOGEMENTS HQE
Aubervilliers (93)

La création de jeux de matériaux différents et de
retraits minimise l’aspect frontal.
La façade, recouverte sur une partie en enduit
anthracite lisse et sur une autre par un bardage
métallique galvanisé et ondulé, semble s’animer et
« serpenter » par la continuité de la masse noire.
Pour accompagner ce traitement, les ouvertures
vitrées des logements sont également traitées
différemment selon le matériau de façade utilisé.
Ces deux masses imposantes ne reposent pas
directement sur le sol : l’ensemble du rez-dechaussée destiné aux commerces sera vitré.
Les contraintes du site ont participé à la création
d’un jardin planté de bambous au rez-de-chaussée
sous le bâtiment. Il sera drainé par le réseau
d’eau pluvial des toitures et un éclairage artificiel
renforcera les apports naturels.
La toiture accueillera des panneaux photovoltaïques
car l’ensemble du projet a une volonté HQE.
La mixité dans les usages du bâtiment lui donne vie
à tout moment de la journée. Et l’on peut imaginer
que ces commerces offriront des services à ces
quelques 200 habitants.

2
2. Angle bd Victor Hugo et rue des Gardinoux prolongée

Aperçu du contenu de la page 11


                

Aperçu du contenu de la page 12

bˉ
o architectures.

CONSTRUCTION DE 200 LOGEMENTS HQE
Aubervilliers (93)

Ce projet prévoit la création d’un quartier entier
le long du canal Saint-Denis qui va remplacer les
anciennes friches industrielles par une grande
diversité de programmes (logements, bureaux,
commerces, espaces publics).
Deux autres grands chantiers accompagnent cet
aménagement : la prolongation de la ligne 12 du
métro et le campus universitaire Condorcet.
Notre projet veut s’inscrire dans cette dynamique et
participer à l’émergence de ce nouveau quartier.
La qualité architecturale et l’image contemporaine
du projet doivent également en être le reflet.

3
3. La façade Sud, vue depuis les quais

Aperçu du contenu de la page 13


                

Aperçu du contenu de la page 14

bˉ
o architectures.

MAISON À DOMINANTE HQE
Roubaix (59)
construction neuve

1

La construction de cette habitation principale
HQE est réalisée en partenariat avec l’Université
Populaire et Citoyenne de Roubaix.
Parallèment au chantier, des conférences sont
régulièrement organisées pour présenter au public
la démarche de construction HQE.
Cette habitation a pour principal trait son aspect
contemporain, tant par sa volumétrie que par les
matériaux qui l’enveloppent, et par les exigences
auxquelles elle veut répondre en matière
d’environnement.
Un grand souci a été porté à son intégration au
sein de la rue. C’est l’affirmation de lignes fortes,
reliées à celles dessinées par les habitations déjà
présentes. C’est l’intégration de matériaux naturels
neufs, tournés vers l’avenir de la construction,
l’avenir de l’habitat, celui qui nous abrite, celui qui
nous réunit.
études
maître d’ouvrage
livraison
phase
budget
surface

2006
privé
mars 2009
chantier
300 000 € HT
210 m²

1. Plan masse du projet
2. Axonométrie au solstice d’été.

2

Aperçu du contenu de la page 15


                

Aperçu du contenu de la page 16

o architectures.
bˉ
Jean-Bernard Stopin
architecte associé

LE BAUHAUS
CLUB
HOUSE DRISS BERKANI

1

Lille
Lille (59)
(59)
Construction neuve
réhabilitation

Le terrain d’assise de la future construction est une
bande végétale étroite, plantée d’arbres de grande
hauteur. C’est un lieu ombragé entre deux terrains
de football.
Dans le projet, cette masse végétale devient une
circulation majeure.
Elle sera une promenade sous les arbres dans le sens
de la longueur, et, transversalement, offrira aux
sportifs des raccourcis entre les divers agréments
sportifs présents sur le site BERKANI.
C’est au bout de cette promenade que le nouveau
bâtiment prend place, arrimé à cette bande végétale
et surplombant un espace public, vers la Ville.
Le nouveau bâtiment sera le trait d’union entre
végétal et urbain.
Il sera composé de diverses fonctions : vestiaires,
logement de gardien, maison pour jeunes.
concours
maître d’ouvrage
livraison
phase
budget
surface

2006 (projet lauréat)
Ville de Lille
fin 2008
chantier
900 000 € HT
500 m²

2
1. Schéma de principe
2. Vue aérienne

Aperçu du contenu de la page 17


                

Aperçu du contenu de la page 18

1

o architectures.
bˉ
Jean-Bernard Stopin
architecte associé

LE BAUHAUS
CLUB
HOUSE DRISS BERKANI
Lille
Lille (59)
(59)
Construction neuve
réhabilitation

2

3

1.
2.
3.
4.

Des arbres vers la Ville
Le long du Club House
Vue du Club House depuis les arbres
Vue du Club House depuis la Ville

Aperçu du contenu de la page 19

4

Aperçu du contenu de la page 20

bˉ
o architectures.
Jean-Bernard Stopin
architecte associé

ECOLE LE PETIT PRINCE
Lys-lez-lannoy (59)
construction neuve
L’école du Petit Prince est implantée sur un terrain
reculé par rapport à la rue et, dès l’origine, très
verdoyant.
Le parti conserve cette particularité : un parc urbain
est créé par la mise en place des bâtiments autour
d’un vaste espace central et libre, pôle de la vie
collective.

1

Cet espace symbolise le lieu où savoir, ouverture
d’esprit, respect et observation de l’environnement
naturel et humain sont rendus possibles.
Les bâtiments de l’école s’organisent autour du
parc, de manière linéaire, offrant une lecture claire
aux petits usagers par les matériaux et couleurs mis
en oeuvre, et par la coursive extérieure qui les relie
entre eux.

concours
maître d’ouvrage
livraison
phase
budget
surface

1. La garderie
2. Les classes

2005 (projet lauréat)
Ville de Lys-lez-lannoy
septembre 2006
livré
5 000 000 € HT
3167 m² (intérieur)
1985 m² (extérieur)

2

Aperçu du contenu de la page 21


                

Aperçu du contenu de la page 22

bˉ
o architectures.
Jean-Bernard Stopin
architecte associé

ECOLE LE PETIT PRINCE
Lys-lez-lannoy (59)

1

Les pôles école maternelle, école primaire,
restaurant scolaire et administration ont chacun une
identité propre.
Ces bâtiments sont scindés de façon à réaliser, pour
chaque programme, un univers adapté et idéal, sans
compromission. Des coursives établissent un lien à
échelle humaine entre les différents éléments du
programme.

2

1. Axonométrie du groupe scolaire
2. Le restaurant et les classes de maternelle
3. L'entrée de l'école primaire

3

Aperçu du contenu de la page 23


                

Aperçu du contenu de la page 24

bˉ
o architectures.
Jean-Bernard Stopin
architecte associé

ECOLE LE PETIT PRINCE
Lys-lez-lannoy (59)

Une grande importance est donnée à l'apport de
lumière naturelle, y compris dans les circulations.
Les grands percements offrent à chacun des espaces
un lien particulier avec le site.
En jouant sur les différences de teintes de matériaux,
de hauteurs de plafond, de types d'éclairage et
de couleurs de mobilier, on obtient une diversité
d'ambiances à l'échelle de l'élève.

1

Le restaurant est au centre des espaces communs
de l'école. Grâce à la transparence de la façade, la
grande salle de réfectoire est complètement tournée
vers l'extérieur, tout en étant assis à leur table, les
enfants sont au jardin.
Les brises-soleil verticaux en bois rythment et
protègent la salle de façon ludique d'un trop fort
ensoleillement.

1. La salle du restaurant scolaire
2. Vue depuis le jardin

2

Aperçu du contenu de la page 25


                

Aperçu du contenu de la page 26

b¯
o architectures.
Jean-Bernard Stopin
architecte associé

LE BAUHAUS
CENTRE
CULTUREL ET ASSOCIATIF
Mouchin
Lille (59)(59)
Construction neuve
réhabilitation

1

Le volume est simple.
Le niveau rez-de-chaussée du complexe est accessible
depuis la place qui est en pente douce. Elle prend
naissance au niveau de la rue. Elle crée un socle au
bâtiment, offrant ainsi une perception immédiate
du complexe depuis la rue. C'est une esplanade qui
englobe un espace vert et l'accès central au bâtiment
pour déposer les enfants. Il connecte aussi le nouveau
bâtiment à la Mairie et l'école.
L'aménagement proposé donne une identité "repérable"
au coeur du village, offrant aux édifices existants un
parvis et une respiration le long de la rue principale.
C'est une sorte de tapis minéral et végétal qui
accompagne les utilisateurs vers les nouveaux services
qu'offre la commune.
Pour rationaliser la construction, nous réalisons deux
niveaux: les programmes culturels, espace jeunes et
garderie seront localisés au rez-de-chaussée, et, la
bibliothèque occupera l'étage.

concours
maître d’ouvrage
phase
budget
surface

1.
2.
3.
4.

2

2006 (projet lauréat)
Ville de Mouchin
livré
1 040 000 € HT
600 m²

Vue arrière
La salle de musique
Les circulations
Vue depuis la rue

4

Aperçu du contenu de la page 27

3

Aperçu du contenu de la page 28

bˉ
o architectures.
Jean-Bernard Stopin
architecte associé

LA VIGIE
Dunkerque (59)
construction neuve
La vigie du port de Dunkerque est un poste de
surveillance maritime posé sur un blockhaus datant
des années 40.
Prenant appui sur l’énorme bloc de béton, elle
domine ainsi la baie.
Le niveau supérieur se désolidarise de son socle et
s’élance dans le vide, ne reposant que sur de fins
poteaux métalliques. Il donne l’impression d’être en
suspension entre ciel et mer.
La couleur vive de la tôle et la position en hauteur
de la vigie l'assimilent à un amer.
L'emploi de matériaux généralement associés à
l'industrie (les poteaux métalliques, le bardage,
la résille,...) confèrent au poste de surveillance
un caractère brut qui dialogue avec les éléments
techniques comme le radar et l'antenne radio.
concours
maître d’ouvrage
livraison
phase
budget
surface

2004 (projet lauréat)
Ville de Dunkerque
novembre 2005
livré
630 000 € HT
250 m²

1
1. Vue au crépuscule

Aperçu du contenu de la page 29


                

Aperçu du contenu de la page 30

bˉ
o architectures.
Jean-Bernard Stopin
architecte associé

LA VIGIE
Dunkerque (59)

1
1. Vue depuis le toit du blockhaus

Aperçu du contenu de la page 31


                

Aperçu du contenu de la page 32

bˉ
o architectures.
Jean-Bernard Stopin
architecte associé

LA VIGIE
Dunkerque (59)

1

1. Plans R+2 & R+3
2. Le poste de surveillance perché sur son socle de béton

2

Aperçu du contenu de la page 33


                

Aperçu du contenu de la page 34

bˉ
o architectures.

LOFT
Roubaix (59)

Local brut avant travaux

1. Loft à Roubaix
Surface aménagée 305 m²
Montant des travaux 110 000 € HT

1

Aperçu du contenu de la page 35


                

Aperçu du contenu de la page 36

bˉ
o architectures.

LOFT
Roubaix (59)

Local brut avant travaux

2. Loft à Roubaix
Surface aménagée 108 m²
Montant des travaux 42 000 € HT

2

Aperçu du contenu de la page 37


                

Aperçu du contenu de la page 38

bˉ
o architectures.

LOFT
Lomme (59)

Local brut avant travaux

3. Loft à Lomme
Un grand meuble en métal brut intègre l’escalier, un
grand banc en alcôve et des rangements.
Il éclaire en second jour la suite parentale
Surface aménagée 170 m²
Montant des travaux 112 000 € HT

3

Aperçu du contenu de la page 39


                

Aperçu du contenu de la page 40

bˉ
o architectures.

LOFT
Roubaix (59)

Local brut avant travaux

4. Loft professionnel à Roubaix
Situé dans un ancien site industriel réhabilité, ce
local accueille un psychiatre et deux ortophonistes.
Les ambiances créées recherchent donc à diffuser une
atmosphère sereine et apaisante.
Surface aménagée 130 m²
Montant des travaux 90 000 € HT

4

Aperçu du contenu de la page 41


                

Aperçu du contenu de la page 42

bˉ
o architectures.

LOFT
Lomme (59)

Local brut avant travaux

5. Loft à Lomme
Les espaces sont définis par 3 blocs qui abritent les
chambres. L’une d’elles est suspendue au-dessus de la
cuisine.
Surface aménagée 200 m²
Montant des travaux 115 000 € HT

5

Aperçu du contenu de la page 43


                

Aperçu du contenu de la page 44

bˉ
o architectures.

FILATURE VANOUTRYVE
réhabilitation des «Grands Magasins»
Roubaix (59)
Les Grands Magasins font partie de l’ancienne filature
Vanoutryve qui regroupait plusieurs usines textiles
situées à la limite entre Roubaix et Tourcoing.
Le bâtiment fait partie de la Plaine Image, dans la
ZAC de l’Union. Le bâtiment a été reconverti en
bureaux dédiés aux technologies de l’image (création
de lieux de travail, plateaux de tournage, studios
d’enregistrement, salles de montage,...) pour les
entreprises Ankama, ADF et View on TV.
Les travaux de rénovation ont été menés en
étroite collaboration avec la SEM Ville Renouvelée,
aménageur de la Plaine Image, et les Architectes des
Bâtiments de France.

1. La façade boulevard d’Armentières en cours de
ravalement

1

Aperçu du contenu de la page 45


                

Aperçu du contenu de la page 46

bˉ
o architectures.

FILATURE VANOUTRYVE
réhabilitation des «Grands Magasins»
Roubaix (59)
L’emploi de matériaux bruts comme le métal brut,
le béton et les équipements techniques laissés
apparents permettent de prolonger l’esprit initial
des lieux.

2
2. L’escalier d’accès secondaire en métal rouillé

Aperçu du contenu de la page 47


                

Aperçu du contenu de la page 48

bˉ
o architectures.

FILATURE VANOUTRYVE
réhabilitation des «Grands Magasins»
Roubaix (59)
Les immenses plateaux ont été divisés par des
cloisons vitrées afin de conserver la vision de ces
grands espaces intérieurs.
Trois sheds ont été adaptés pour créer un volume
neuf qui accueille le bureau de direction.
Un jardin d’agrément est aménagé en coeur d’îlot
pour les employés des entreprises.

Ankama :
Clos-couvert, création des bureaux de direction et
du jardin d’agrément
calendrier
phase
budget

surface

2008-2009
chantier
1 100 000 € HT (clos-couvert)
250 000 € HT (b. de direction)
71 000 € HT (espaces verts)
7500 m² SHON

ADF - View on TV :
Réhabilitation complète, aménagement intérieur
calendrier
phase
budget
surface

2008-2009
chantier
1 600 000 €
complète)
2600 m² SHON

HT

(mission

2. Les espaces de travail sont délimités par des cloisons
vitrées
3. Le jardin d’agrément au coeur de la Plaine Image (en
cours d’aménagement)

2

Aperçu du contenu de la page 49

3

Aperçu du contenu de la page 50

bˉ
o architectures.

MAISONS SEM
Roubaix / Tourcoing (59)
réhabilitations
Dans le cadre de la rénovation de quartier, les villes
de Roubaix et Tourcoing mènent une vaste opération
immobilière sur plus de 1000 logements diffus et
insalubres.
La SEM Ville Renouvelée nous a mandatés pour mener
à bien cette opération.
La démolition de constructions parasites, la
restauration à l’état d’originel des façades typiques
en concertation avec les Mairies et l’Architecte
des Bâtiments de France permettent à la fois de
redonner une respiration aux immeubles, mais aussi
requalifier sobrement le tissu urbain.

1

La totalité de ces interventions individuelles
offre une requalification et un redynamisme sur
l’ensemble des quartiers ciblés.

maître d’ouvrage
calendrier
budget

1.
2.
3.
4.

Villes de Roubaix & Tourcoing
via SEM Ville Renouvelée
2002 à 2010
35 000 000 € HT

70, rue Condorcet / Tourcoing / 2008
87/89, rue Marie Buisine / Roubaix / 2008
35, rue Newcommen / Roubaix / 2007
252 à 258, rue Jules Guesde / Roubaix / 2007

3

Aperçu du contenu de la page 51

2

4

Aperçu du contenu de la page 52

bˉ
o architectures.

LE BAUHAUS
Lille (59)
réhabilitation
Le Bauhaus était un hangar situé en coeur d'îlot.
La construction est invisible depuis la rue : l'accès
se fait depuis la rue Solférino par une grande porte
cochère.
La cage d'escalier et les coursives en béton armé qui
desservent les ailes de l'édifice ont été découvertes.
La dépose de cette toiture révèle la qualité
architecturale de l'édifice et baigne les logements
de lumière naturelle.
L'emploi de matériaux très sobres a permis de mettre
en valeur le caractère et l'originalité de l'édifice.

commande
maître d’ouvrage
livraison
phase
budget
surface

2005
investisseur privé
juin 2006
livré
500 000 € HT
1 300 m²

1
1. Les coursives desservent tous les logements

Aperçu du contenu de la page 53


                

Aperçu du contenu de la page 54

bˉ
o architectures.

LE BAUHAUS
Lille (59)

1
1. Vue depuis le porche

Aperçu du contenu de la page 55


                

Aperçu du contenu de la page 56

bˉ
o architectures.

LE BAUHAUS
Lille (59)

1

1. Le hangar à l'origine
2. Pendant les travaux, toiture déposée

2

Aperçu du contenu de la page 57


                

Aperçu du contenu de la page 58

bˉ
o architectures.

LE BOLÉRO
Roubaix (59)
réhabilitation
Le Boléro est un ancien lieu de confection de sousvêtements. Il est constitué de quatre bâtiments
principaux qui s'articulent entre la rue Ingres et la
rue Claude Lorrain. Le plus important est appelé "le
château" de par les pilastres qui se prolongent en
partie haute, évoquant des créneaux.
Le travail de recherche pour réhabiliter la friche
en logements de type lofts a été fait en étroite
collaboration avec l'Architecte des Bâtiments de
France afin de souligner les éléments architecturaux
caractéristiques et mettre en valeur l'esthétique
particulière du château.
La déconstruction des bâtiments parasites permet
également d'apprécier ce bâtiment imposant, et
la création de balcons et de terrasses ont permis
d'offrir des espaces privatifs aux logements.

commande
maître d’ouvrage
livraison
phase
budget
surface

2007
investisseur privé
2008
EXE
2 000 000 € HT
6 500 m² (intérieur)
2 000 m² (extérieur)

1
1. Le château vu depuis la rue C. Lorrain

Aperçu du contenu de la page 59


                

Aperçu du contenu de la page 60

bˉ
o architectures.

LE BOLÉRO
Roubaix (59)

1

1. La découpe des pilastres dans le ciel
2. Détail des meneaux

2

Aperçu du contenu de la page 61


                

Aperçu du contenu de la page 62

bˉ
o architectures.

DRAPERIE JOURET
Roubaix (59)
réhabilitation
Les établissements Jouret étaient une draperie
située rue de l'Hospice, très proche de la Grand'Place
de Roubaix.
L'ensemble est composé d'un bâtiment de bureaux
donnant sur la rue et d'une grande halle dédiée aux
ventes de tissus à l'arrière.
Ce bâtiment à l'architecture remarquable est
entouré de bâtiments eux aussi de grande qualité
architecturale, comme la salle Henri Watremez.
Le projet porte sur la réhabilitation du bâtiment
en espace de réception en rez-de-chaussée et en
bureaux aux étages.
Une partie de la halle est démolie pour créer un long
patio, désenclavant le bâtiment.
Deux volumes neufs sont créés : le premier est visible
depuis le patio tandis que l'autre, un volume sobre
en zinc gris foncé, couronne le bâtiment sur rue.
commande
maître d’ouvrage
livraison
phase
budget
surface

2008
privé
2010
DCE
1 200 000 € HT
1951 m² SHON (avant travaux)
1920 m² (projet)

1
1. Rue de l'Hospice

Aperçu du contenu de la page 63


                

Aperçu du contenu de la page 64

bˉ
o architectures.

DRAPERIE JOURET
Roubaix (59)

Dans le patio, une façade végétale est créée,
rythmées par de larges fenêtres encadrées de tôles
en métal rouillé.
La draperie Jouret se découvre par séquences :
la façade néo-classique sur rue contraste avec
le volume sombre qui la surplombe, et les pièces
intérieures très ornementées répondent au patio
contemporain.

2. La façade végétalisée dans le patio est percée de
grandes ouvertures éclairant les espaces de travail

2

Aperçu du contenu de la page 65


                

Aperçu du contenu de la page 66

bˉ
o architectures.

DRAPERIE JOURET
Roubaix (59)

3

3. Plan du RdC
4. Vue aérienne du projet

4

Aperçu du contenu de la page 67


                

Aperçu du contenu de la page 68

bˉ
o architectures.

LE MOLIÈRE
Roubaix (59)
réhabilitation
Le Molière est une ancienne usine textile située dans
le quartier du Pile à Roubaix.
La réhabilitation de cette friche industrielle
permettra la création de 60 logements de type loft.
Le bâtiment culmine à 27 mètres de hauteur. Il est
en fond de toutes les perspectives du quartier et
sa couleur blanche actuelle le rend visible au-dessus
des toits depuis l'ensemble de la ville.
La qualité architecturale et patrimoniale de cette
construction de 1930 nous a conduit à conserver son
enveloppe, rythmée par l'ossature poteaux-poutres
en béton des façades et les divisions des châssis.
L'intervention consiste donc à restaurer l'usine et à
lui donner vie, notamment en ajoutant des balcons
verdoyants qui donnent aux façades vertigineuses
de l'édifice une échelle et offrent un agrément aux
futurs logements.
commande
maître d’ouvrage
livraison
phase
budget
surface

2007
privé
2009
EXE
3 000 000 € HT
7000 m²

1
1. A l'angle de la rue Molière et de la rue du Pile

Aperçu du contenu de la page 69


                

Aperçu du contenu de la page 70

bˉ
o architectures.

LA TEINTURERIE
Roubaix (59)
réhabilitation
La friche Roussel était un vaste site dédié à la
teinturerie.
Elle se composait de plusieurs bâtiments aux
typologies variées qui, avec le temps, ont recouvert
la tôtalité de l'îlot Montesquieu - Epeule - Watt.
Plusieurs édifices remarquables composent l'îlot.
Un long travail de repérage a été nécessaire pour
déterminer quels bâtiments allaient être démolis.
Ce désenclavement de l'îlot a permis de créer
des places, parvis et rues intérieurs qui laissent
apprécier l'architecture remarquable des plus beaux
édifices.
Véritables espaces de respiration, ces lieux rythment
la progression au sein de l'îlot.
L'univers hétéroclite et l'atmosphère industrielle
conservée font de l'îlot Watt un petit quartier au
coeur de la ville.
commande
maître d’ouvrage
livraison
phase
budget
surface

2007
investisseur privé
2008
livré
4 500 000 € HT
7 600 m² (intérieur)
4 423 m² (extérieur)

1
1. Plan masse projet

Aperçu du contenu de la page 71


                

Aperçu du contenu de la page 72

bˉ
o architectures.

LA TEINTURERIE
Roubaix (59)

1
1. Le coeur d'îlot

Aperçu du contenu de la page 73


                

Aperçu du contenu de la page 74

bˉ
o architectures.

LA TEINTURERIE
Roubaix (59)

1. Des témoignages industriels toujours présents
2. Utilisation des matériaux bruts

1

Aperçu du contenu de la page 75

2

Aperçu du contenu de la page 76

bˉ
o architectures.

LA TEINTURERIE
Roubaix (59)

L'ancienne Chaufferie
1. logements (phase DCE)

accueillera

également

des

1

Aperçu du contenu de la page 77


                

Aperçu du contenu de la page 78

bˉ
o architectures.

COLLÈGE JACQUES PRÉVERT
Caudry (59)
réhabilitation & construction neuve
La restructuration du collège Jacques Prévert se fait
en trois étapes : la conservation du bâti existant,
la construction d'une aile neuve, et la création
d'un axe majeur qui relie les différentes entités de
l'établissement et lui apporte une unité à la fois
fonctionnelle et visuelle.
Le parcours de l'élève est rythmé par l'alternance
de zones couvertes et découvertes, ainsi que par
la succession de points de fuite sur divers jardins
plantés d'arbres de hautes tiges.
Les grandes baies vitrées sont protégées par un
lattage de bois irrégulier. Elles permettent aux
utilisateurs d'avoir un lien direct avec les espaces
extérieurs et de bénéficier d'un apport de lumière
naturelle maîtrisé.
Plusieurs
ouvertures zénithales permettent
d'enrichir la qualité de cet apport de lumière,
notamment dans les circulations.
concours
maître d’ouvrage
budget
surface

2004 (lauréat - non retenu)
Ville de Caudry
6 500 000 € HT
3500 m² (construits)

1
1. Plan masse projet

Aperçu du contenu de la page 79


                

Aperçu du contenu de la page 80

bˉ
o architectures.

COLLÈGE JACQUES PRÉVERT
Caudry (59)

Une structure métallique légère recouvre l'axe
principal. Longue de 155 mètres, elle matérialise
clairement cette épine dorsale de l'établissement.
Ce lien à échelle humaine permet aux élèves de
s'orienter facilement, de devenir autonomes et de
parfaitement s'approprier les différents lieux de
leur collège.

1. L'entrée du restaurant depuis l'axe principal
2.. L'accès au collège

1

2

Aperçu du contenu de la page 81


                

Aperçu du contenu de la page 82

bˉ
o architectures.
Jean-Bernard Stopin
architecte associé

RESTAURANT SCOLAIRE, CENTRE AÉRÉ &
CYBER-CENTRE
Cysoing (59)
réhabilitation & construction neuve
Le site est un des lieux rythmant l’axe majeur de la Ville de
Cysoing : l’Ecole, la Mairie, l’Eglise et la Salle des fêtes.
En arrière, ce sont des infrastructures pédagogiques : le
Collège et les Salles de sport.
Le projet porte sur la réhabilitation du restaurant scolaire,
la construction de classes de centre aéré et d’un cybercentre. Ces fonctions forment un ensemble avec les
éléments situés en arrière du site et ont aussi une valeur
de représentativité de la Ville puisqu’elles se situent sur
la rue principale.
La volonté est de donner une image contemporaine à
l’ensemble. Il faut aussi que les bâtiments soient faciles
d’accès et compréhensibles par l’ensemble des usagers.
La réhabilitation des bâtiments existants et simultanément
la création d’extensions neuves nous ont imposé une
relecture complète du bâtiment pour que ce dernier
retrouve une image cohérente et unitaire.

concours
maître d’ouvrage
phase
budget
surface

1

2

2005 (projet lauréat)
Ville de Cysoing
livré
1 150 000 € HT
750 m²

1. Relations entre les programmes existants et le centreville.
2. L'accès depuis le collège
3. La rampe des élèves
4. Vue depuis la rue

4

Aperçu du contenu de la page 83

3

Aperçu du contenu de la page 84

bˉ
o architectures.
Jean-Bernard Stopin
architecte associé

RESTAURANT SCOLAIRE, CENTRE AÉRÉ &
CYBER-CENTRE
Cysoing (59)
Les éléments de bardage ont permis à la fois de combler le
manque d’isolation et de redonner une lecture simple du
bâtiment est aussi d’identifier les fonctions.
Le bardage bois caractérise les lieux de réception : la salle
de restaurant et la salle polyvalente.
Le bardage zinc recouvre les petits espaces qui se
connectent sur le bâtiment principal en bois, c’est aussi un
matériau qui rythme et souligne le bâtiment.
L’enduit représente les lieux de travail : la salle
informatique, les cuisines et les salles de réunions.
Enfin, pour répondre à toutes les liaisons et fonctions du
complexe, un parking, un parvis, une rampe, une cour de
service, des jardins ont été réalisés en périphérie tout en
garantissant une grande qualité visuelle depuis les espaces
de vie.

1.
2.
3.
4.
5.

Détail de l'entrée depuis la Rue
Le restaurant scolaire
Les cuisines
L'accès aux classes de centre aéré
Entre le restaurant scolaire et le centre aéré

1

5

Aperçu du contenu de la page 85

2

3

4

Aperçu du contenu de la page 86

bˉ
o architectures.
Jean-Bernard Stopin
architecte associé

ECOLE GUTENBERG
Verlinghem (59)
réhabilitation & construction neuve HQE
La masse végétale entourant l’école Gutenberg est
le point de départ d’une réflexion sur l’intégration
du complexe pédagogique dans le paysage.
L’école est un ensemble de bâtiments de hauteur
limitée s’organisant autour d’une cour. Cette échelle
basse contraste avec la végétation généreuse qui
enveloppe le site.
A l’intérieur, les petits usagers déambulent dans des
espaces rythmés par des jardins-patios qui créent un
premier plan à la campagne environnante.

1

L’utilisation d’un matériau sobre comme le bois sous
toutes ses formes (brut et fini) permet d’intégrer
complètement l’école dans le paysage.
Une démarche complète HQE limite au maximum la
nuisance du chantier sur le site.

concours
maître d’ouvrage
livraison
phase
budget
surface

2006 (projet lauréat)
Ville de Verlinghem
septembre 2008
livré
1 000 000 € HT
1 000 m²

1. L’accès à l’école
2. Les «troncs-poteaux» du préau

2

Aperçu du contenu de la page 87


                

Aperçu du contenu de la page 88

bˉ
o architectures.
Jean-Bernard Stopin
architecte associé

ECOLE GUTENBERG
Verlinghem (59)

1

1. Vue en axonométrie
2. La cour de l’école

2

Aperçu du contenu de la page 89


                

Aperçu du contenu de la page 90

bˉ
o architectures.
Jean-Bernard Stopin
architecte associé

ECOLE GUTENBERG
Verlinghem (59)

1
1. Plan de l'école

Aperçu du contenu de la page 91


                

Aperçu du contenu de la page 92

bˉ
o architectures.
Jean-Bernard Stopin
architecte associé

PLACE DU CASINO - PARKING SOUTERRAIN
Dunkerque (59)
aménagement urbain - création d’un parking
La place est une étape urbaine, c’est un lien entre la
Ville et la Mer : elle borde le Kursaal, lui-même longé,
sur son autre grand côté, par la digue.
A la perpendiculaire du Kursaal, c’est le Casino
de Dunkerque qui prend place, et, face à ces deux
bâtiments, deux axes de circulation.
La place se compose d’une esplanade piétonne, dont les
accès principaux se font par-dessus une « douve », et
d’un parking, auquel on arrive par la « douve ».
La « douve », c’est l’espace vert, en contrebas, une
transition entre le haut et le bas, entre la place et le
parking souterrain.
Les bâtiments qui la bordent et dont les activités sont
récréatives ou culturelles font de la place le témoin des
événements festifs organisés par la Ville.
Un travail minutieux d’éclairage et de choix de mobilier
urbain a été réalisé pour que le lieu reste sobre, dans
le but de mettre en valeur les bâtiments colorés qui
forment la place, de jour comme de nuit.

concours
maître d’ouvrage
budget
surface

2003 (lauréat - non retenu)
Ville de Dunkerque
6 500 000 € HT
6 100 m²

1
1. Vue aériennesur l’esplanede

Aperçu du contenu de la page 93


                

Aperçu du contenu de la page 94

bˉ
o architectures.
Jean-Bernard Stopin
architecte associé

PLACE DU CASINO - PARKING SOUTERRAIN
Dunkerque (59)

2

2. Perspective de l’esplanade, avec la douve éclairant le
parking au premier plan
3. Coupe longitudinale

3

Aperçu du contenu de la page 95


                

Aperçu du contenu de la page 96

bˉ
o architectures.
Jean-Bernard Stopin
architecte associé

PLACE DU CASINO - PARKING SOUTERRAIN
Dunkerque (59)
4

1. Plan du parking
2. Plan de l’esplanade

5

Aperçu du contenu de la page 97


                

Aperçu du contenu de la page 98


                
  • 1
  • 2 - 3
  • 4 - 5
  • 6 - 7
  • 8 - 9
  • 10 - 11
  • 12 - 13
  • 14 - 15
  • 16 - 17
  • 18 - 19
  • 20 - 21
  • 22 - 23
  • 24 - 25
  • 26 - 27
  • 28 - 29
  • 30 - 31
  • 32 - 33
  • 34 - 35
  • 36 - 37
  • 38 - 39
  • 40 - 41
  • 42 - 43
  • 44 - 45
  • 46 - 47
  • 48 - 49
  • 50 - 51
  • 52 - 53
  • 54 - 55
  • 56 - 57
  • 58 - 59
  • 60 - 61
  • 62 - 63
  • 64 - 65
  • 66 - 67
  • 68 - 69
  • 70 - 71
  • 72 - 73
  • 74 - 75
  • 76 - 77
  • 78 - 79
  • 80 - 81
  • 82 - 83
  • 84 - 85
  • 86 - 87
  • 88 - 89
  • 90 - 91
  • 92 - 93
  • 94 - 95
  • 96 - 97
  • 98