Guide de l'Elève et de l'Enseignant.e 2017-2018

Télécharger le pdf

Un service franchement surpuissant gracieusement fourni par konfiture.

Aperçu du contenu de la page 1

GUIDE de L'ÉLÈVE
et de L'ENSEIGNANT.E

2017-2018
plus d'infos sur www.mondial-metiers.com

Aperçu du contenu de la page 2

GUIDE de L'ÉLÈVE
		 et de L'ENSEIGNANT.E
Réalisé par les délégations régionales de l’Onisep et les services académiques d'information et d'orientation de Grenoble
et Lyon en collaboration avec les branches professionnelles et le CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes, il regroupe 29 fiches
domaines professionnels et 4 fiches Découverte.

SOMMAIRE
> Les 29 FICHES domaines professionnels ..............p.3 à 60
Agriculture
	 1	 Agriculture, Agroalimentaire ................................................................................................... p.3
Industrie
	 2	 Automobile, Cycle, Motocycle, Véhicule industriel ................................................................. p.5
	 3	 Bâtiment . ................................................................................................................................ p.7
	 4	 Chimie, Physique, Biologie . .................................................................................................... p.9
	 5	 Électricité, Electrotechnique, Electronique, Télécommunications . ........................................ p.11
	 6	 Forêt, Bois, Ameublement ....................................................................................................... p.13
	 7	 Industrie de l'usinage et du décolletage ................................................................................. p.15
	 8	 Industrie du médicament ........................................................................................................ p.17
	 9	 Industries des papiers cartons . .............................................................................................. p.19
	 10	 Industries de l'impression et de la communication graphique . ............................................. p.21
	 11	 Maintenance des matériels agricoles, de construction et de manutention, d’espaces verts ....... p.23
	12	Métallurgie : conception, pilotage, maintenance, fabrication, assemblage ........................... p.25
	13	Plasturgie ................................................................................................................................ p.27
	14	 Textile ...................................................................................................................................... p.29
	15	Travaux publics ....................................................................................................................... p.31
Services
	16	Banque, Assurance, Finance, Droit ......................................................................................... p.33
	17	Coiffure, Esthétique ................................................................................................................ p.35
	18	Commerce, Distribution .......................................................................................................... p.37
	19	Culture, Spectacles, Arts . ....................................................................................................... p.39
	20	Environnement ........................................................................................................................ p.41
	21	Hôtellerie, Restauration, Tourisme . ........................................................................................ p.43
	22	lnformation, Communication, Documentation, Edition ....................................................................p.45
	23	Métiers de bouche et de l’alimentaire ..................................................................................... p.47
	24	Numérique . ............................................................................................................................. p.49
	25	Propreté . ................................................................................................................................. p.51
	26	Santé, Social ........................................................................................................................... p.53
	27	Sécurité ................................................................................................................................... p.55
	28	Sport, Animation ..................................................................................................................... p.57
	29	Transport et logistique ............................................................................................................ p.59

> Tableau correspondance fiches domaines/stands....p.61
> Présentation des fiches découverte ......................................p.62

R
A NOTE

Chaque fiche présente:
> le domaine
> les tendances de
l’emploi
> des données régionales 	
du secteur
> des références de
publications Onisep
> des exemples de
métiers
> des exemples de
formations

Les fiches sont
au format PDF

Le Guide de l'Elève
et de l'Enseignant.e
est disponible sur
www.mondial-metiers.com

Aperçu du contenu de la page 3

1 Agriculture, Agroalimentaire
Généralités
Alors que le nombre d’entreprises agricoles diminue, leur taille et la
part de la main d’œuvre salariée augmentent. Les métiers de l’agriculture sont de plus en plus pointus et qualifiés. A côté des professions de
production (céréaliers, éleveurs, viticulteurs...), se multiplient les métiers
techniques et de conseil (conducteur d’engins, conseiller agricole
ou environnemental, technico-commercial en fourniture d’engrais,
semences et produits de traitement, commerciaux, recherche...).
Il y a aussi les métiers du paysage, de la conception à la réalisation et l’entretien.
Les industries agroalimentaires sont constituées de quelques grands
groupes mais surtout de petites et moyennes entreprises. Elles transforment les produits de l’agriculture en aliments consommables.
Elles comptent huit spécialités : l'industrie de la viande, du lait, la
fabrication de produits alimentaires élaborés, de produits à base
de céréales, d’huiles, l’industrie sucrière, la fabrication de produits
alimentaires divers et de boissons/alcools.

Tendances de l’emploi
Le marché de l’emploi est globalement stable, malgré la crise. Les recrutements vont du certificat d’aptitude professionnelle agricole (CAP agricoles) au diplôme d’ingénieur et de docteur vétérinaire.
Les CAP agricoles pour les postes d’ouvriers dans les entreprises agricoles et para-agricoles.
Le Bac pro pour entrer dans la vie active en tant qu’ouvrier qualifié dans
la production agricole, l’agroalimentaire, l’aménagement paysager, la
commercialisation de produits agricoles... mais aussi en tant que responsable d’exploitation.
Le BTSA, pour devenir chef d’entreprise agricole ou agroalimentaire,
responsable de culture ou d’élevage, responsable commercial, gestionnaire ou animateur d’organisations agricoles ou para-agricoles.
Le diplôme d’ingénieur pour les postes d’encadrement.
Le niveau Bac +2 reste le plus demandé notamment pour les fonctions
de technico-commercial.
Les industries agroalimentaires recherchent beaucoup d’opérateurs
(niveau CAP à Bac pro), des responsables de production et des commerciaux (notamment de niveau Bac +2 à Bac +5). Le niveau Bac
+3 (licence professionnelle) est recherché : 49% des offres de l'Apecita (Association pour l'emploi des cadres, ingénieurs et techniciens de
l'agriculture et de l'agroalimentaire) sont accessibles aux Bac +3.

En Auvergne-Rhône-Alpes
116 000 actifs (chefs d’entreprises, conjoints, aides familiaux, salariés
permanents) travaillent dans le secteur de l’agriculture (élevages, cultures).
En complément, le secteur de l’industrie agroalimentaire compte près
de 5 900 établissements qui emploient plus de 56 000 salariés (+2%
entre 2008 et 2015). Il s’agit à la fois d’entreprises familiales de très
petite taille et d’établissements de grands groupes internationaux.

Pour en savoir plus
Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur les pôles :
Animaux, Végétaux, Agroalimentaire, Services

Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :
• Consultez la documentation Onisep
Collection Parcours :
- Les métiers de l’agriculture et de la forêt
- Les métiers de la biologie
- Les métiers de l’agroalimentaire
- Les métiers auprès des animaux
• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue
• Testez vos centres d’intérêts
• Explorez les sites de l'Onisep : www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble - www.onisep.fr/clermont
Après le Mondial des Métiers et les forums

• Le Ministère de l’agriculture et de l'alimentation :
http://agriculture.gouv.fr
• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• L'organisme paritaire collecteur des industries alimentaires :
www.opcalim.org (Rubrique Observatoires)/www.alimetiers.com
• Observatoire prospectif des métiers et des qualifications
dans les métiers de l'alimentation : www.metiersdelalimentation.fr
• L'Association régionale emploi formation en agriculture
(Arefa) Rhône-Alpes : http://rhone-alpes.anefa.org
• Le centre national interprofessionnel de l'économie laitière :
http://pedago.produits-laitiers.com
• APECITA, association paritaire au service de l’ensemble de
l’agriculture, de l’agroalimentaire et de l’environnement :
www.agrorientation.com
• Observatoire prospectif des métiers et des qualifications des
industries alimentaires : http://observia-metiers.fr
• Fédération des industriels et des commerçants de la viande :
www.agrorientation.com

Sources : Agreste recensement agricole 2010 et données Acoss-Urssaf
2015 – Traitement CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes

À noter
L’agriculture et l’agroalimentaire sont deux activités primordiales pour l’économie de la région. Les produits de l’agriculture sont très variés :
élevage, viticulture, fruits, céréales, maraîchage, horticulture. L’agroalimentaire est représenté par de grands groupes mais aussi des PME
et des TPE. L’enseignement agricole s'adapte aux nouveaux enjeux agricoles, agroalimentaires et environnementaux. Il propose une
grande variété de formations, à l’image de la région qui, selon les départements, offre un visage agricole, rural, urbain ou touristique.
Le dynamisme économique de la région contribue à la bonne insertion professionnelle des jeunes issus de l’enseignement agricole.

3

Aperçu du contenu de la page 4

1 Agriculture, Agroalimentaire
Zoom métiers : des exemples…
Production agricole
L‘agriculteur-trice gère une exploitation agricole, élève des
animaux, cultive des céréales, des fruits, des légumes ou
des fleurs.
L’œnologue “fabrique” les vins, les analyse à toutes les
étapes, contrôle leur qualité au fil de leur vieillissement.
L’horticulteur-trice prépare les semis et les plantations
(plants, fleurs...), veille à la bonne croissance des végétaux
(traitements, fertilisation...).
Paysage
Le (la) jardinier-ière paysagiste crée et entretient les jardins,
espaces verts ou végétalisés. Il (elle) peut aussi se spécialiser
(élagueur-se, maçon-ne, paysagiste d'intérieur, etc.).
Agroalimentaire
Le (la) conducteur-trice de ligne (opérateur-trice sur
chaîne agroalimentaire) surveille la qualité et l’hygiène
des produits, entretient la chaîne de fabrication et répare
le matériel.

Flash formation : des idées*...
4

Technico-commercial
Le (la) vendeur-euse en jardinerie conseille les clients dans
le choix des végétaux et l’entretien des jardins (arrosage,
taille, traitements...).
L’ingénieur-e commercial-e en agrofourniture conseille
les clients dans le choix des produits et leurs conditions d'application, il (elle) développe les marchés.

(diplômes ou niveaux obtenus)

CAP

Certificat d’aptitude professionnelle agricole

BAC

Bac professionnel
Brevet professionnel
Bac technologique

BAC + 2

Le (la) technicien-ne qualité participe à l’élaboration des
règles de qualité et contribue à la mise au point de nouveaux produits.
Le (la) responsable de production organise et fait réaliser
la production. Il (elle) anime une équipe d’agents de maîtrise.

Brevet de technicien supérieur agricole
Diplôme universitaire de technologie

Jardinier paysagiste
Métiers de l'agriculture
Opérateur en industries agroalimentaires
Agroéquipement
Bio-industries de transformation
Conduite et gestion de l’entreprise agricole
Aménagements paysagers
Responsable d’exploitation agricole
STAV sciences et technologies de l’agronomie et du vivant
Agronomie : productions végétales
Aquaculture
Technico-commercial
Génie biologique

BAC + 3

Licence professionnelle

Sciences, technologies, santé agronomie spécialité agriculture biologique : conseil et développement
Sciences, technologies, santé, industries agroalimentaires : gestion,
production et valorisation, parcours organisation et optimisation des
productions alimentaires
Sciences, technologies, santé, productions animales, parcours technologies en physiologie et physiopathologie

BAC + 5
et plus

Diplôme d’ingénieur

Diplôme d'ingénieur de l'institut d'enseignement supérieur et de
recherche en alimentation, santé animale, sciences agronomiques et
de l'environnement de Clermont-Ferrand
Diplôme d’ingénieur de l’Institut supérieur d’agriculture Rhône-Alpes
Docteur vétérinaire

Diplôme d’État

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2017

Aperçu du contenu de la page 5

2 Automobile, Cycle, Motocycle,
Véhicule industriel

Généralités
Les services de l’automobile, du camion, de la moto et du vélo
regroupent l’ensemble des métiers, de la commercialisation au
recyclage des véhicules.
Ces métiers sont répartis en 4 domaines d'activités :
• La maintenance/réparation : entretien courant ou complexe sur
tout type de véhicules,
• La carrosserie/peinture : remise en forme et en couleur d'un
véhicule abîmé,
• Les services : activités liées à la gestion de parc automobile, du
stationnement, du carburant, de la location, de l’apprentissage
de la conduite, du contrôle technique et de la démolition,
• La vente : commerce de véhicules, de pièces de rechange et
d’accessoires.

Tendances de l’emploi
En France, plus de 398 000 salariés développent des savoir-faire
techniques essentiels ainsi que des compétences en matière de communication et d’accueil : présenter des produits et services périphériques.
En 2016, 116 778 entreprises développent l’innovation dans les
services et renforcent leurs compétences technologiques (développement du véhicule électrique, généralisation des systèmes électroniques et informatiques, complexification de la phase de diagnostic,
fiabilité croissante des équipements) et commerciales tout en maintenant les activités sur l’entretien, la sécurité, le confort et l’environnement.
En 2016, 53 400 jeunes se forment à ces métiers :
•	 Pour les emplois commerciaux, le bac+2 est requis.
•	 Dans les métiers de la maintenance/carrosserie, les niveaux
CAP et/ou Bac Pro sont appréciés des professionnels.
C’est une filière qui mène souvent vers des formations techniques
complémentaires (Certificat de qualification professionnelle, CQP,
en formation continue).
Pour les métiers de l’après-vente (réception, gestion atelier) les niveaux BTS et licence sont recherchés.

En Auvergne-Rhône-Alpes
15 450 entreprises du secteur de l'automobile emploient
52 210 salariés répartis sur tous les départements de la région.
Source : ANFA Observatoire - Edition 2016

Pour en savoir plus
Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur le pôle :
Automobile, Camions, Deux roues

Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :
• Consultez la documentation Onisep
Collection Parcours :
- Les métiers de la mécanique
- Les métiers de l’électronique et de la robotique
• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue
• Testez vos centres d’intérêts
• Explorez les sites de l'Onisep : www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble - www.onisep.fr/clermont
Après le Mondial des Métiers et les forums
• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• L’Association nationale pour la formation automobile (ANFA) :
ANFA Auvergne-Rhône-Alpes - Tél. 04 72 01 43 93
www.metiersdelauto.com
www.anfa-auto.fr/observatoire
www.metiersducamion.fr
• Union des industries et métiers de la métallurgie :
www.les-industries-technologiques.fr
• Les écoles de production :
www.ecoles-de-production.com
• Fédération des Industries Mécaniques :
www.lesmetiersdelamecanique.net
• Autorecrute, recruteur dans les métiers de l’automobile :
www.autorecrute.com

À noter

Les métiers de l’auto, du camion, de la moto et du
vélo sont très variés, de la technique à l’expertise en
passant par le management. Ils sont accessibles par
de nombreux parcours de formations.

5

Aperçu du contenu de la page 6

2 Automobile, Cycle, Motocycle,
Véhicule industriel

AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

Zoom métiers : des exemples…
Maintenance - réparation

6

Le (la) mécanicien-ne de maintenance de véhicule
industriel réalise l'entretien et règle les ensembles mécaniques pour éviter les incidents techniques. Il (elle) réalise
la vidange, le changement de pneus ou de plaquettes de
frein.
Le (la) technicien-ne de maintenance réalise des diagnostics complexes, décide de l’intervention à effectuer, change,
répare et règle des systèmes mécaniques ou électroniques
et réalise des essais.
Le (la) réceptionnaire établit le lien entre le client et l’atelier
en organisant la prise en charge et la restitution des véhicules. Il (elle) a un rôle de technicien-ne et de communiquant-e.
Carrosserie - peinture
Le (la) carrossier-ière peintre est l'expert-e de la remise en
forme des véhicules. Il (elle) diagnostique leur état, participe
à l'élaboration du devis, restructure/redresse la carrosserie,
applique aussi la peinture.
Le (la) carrossier-ière réparateur-trice répare les carrosseries endommagées. Polyvalent-e, il (elle) doit être compétente en électricité, électronique et relation client.
Le (la) peintre en carrosserie rend à la carrosserie son
aspect définitif. Après le travail du (de la) carrossier-ière,

Flash formation : des idées*...
CAP

(diplômes ou niveaux obtenus)

Certificat d’aptitude professionnelle
Mention complémentaire

BAC

il (elle) prépare le véhicule, applique la peinture, et effectue les
retouches et finitions.
Vente
Le (la) vendeur-euse en pièces de rechange et accessoires
est vendeur-euse, technicien-ne et logisticien-ne. Il (elle) est
responsable de la gestion des stocks et de la distribution des
produits et fournitures.
Le (la) conseiller-ière technique et commercial-e cycle assure l’entretien et la réparation de tous types de cycles. Il
(elle) conseille, vend, adapte les cycles.
L’attaché-e commercial-e véhicule industriel adapte un
véhicule industriel à des besoins de transport précis. Il (elle)
doit trouver des financements et négocier avec des chefs
d’entreprise.
Services
L’enseignant-e de conduite enseigne la conduite de véhicules et sensibilise à la sécurité routière. Il (elle) peut gérer les
rendez-vous, les inscriptions à l’examen.
L’agent-e de service location assure l’accueil du client, réceptionne le véhicule à son retour, vérifie son état, rédige la
facture, encaisse, échange avec le client.

Bac professionnel

BAC + 2

Brevet de technicien supérieur

BAC + 3

Licence professionnelle

Maintenance des véhicules
Peinture en carrosserie
Vendeur-magasinier en pièces de rechange et équipements automobiles
Maintenance des systèmes embarqués de l'automobile
Construction des carrosseries
Maintenance de véhicules
Réparation des carrosseries
Maintenance des véhicules
Conception et réalisation de carrosseries
Droit, économie, gestion mention organisation, management des services de l'automobile
Sciences, technologies, santé, maintenance et technologie : systèmes
pluritechniques
Sciences, technologies, santé, systèmes automatisés, réseaux et informatique industrielle, parcours automatisme et informatique industrielle

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2017

Aperçu du contenu de la page 7

3 Bâtiment
Généralités

Pour en savoir plus

Le secteur du Bâtiment rassemble tous les métiers qui œuvrent à la
construction, l’entretien et la rénovation des bâtiments : logements,
usines, bureaux, hôtels, gares, édifices publics (collèges, gymnases...).
Le Bâtiment regroupe les métiers qui interviennent avant, pendant
et après la construction/rénovation. En amont, ce sont les métiers
des études et du commerce comme architecte, économiste de la
construction, ingénieur d’études, urbaniste, technicien du bâtiment...
Pendant les travaux ce sont les métiers du gros œuvre (maçon,
charpentier), de l’enveloppe extérieure (couvreur), des équipements
techniques (électricien, plombier) et de la finition/aménagement
(menuisier, peintre).
Ces métiers peuvent être exercés avec de très nombreuses formations, du CAP au diplôme d’ingénieur. Ils sont exigeants en savoirfaire et capacités relationnelles.

• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue

Tendances de l’emploi

• Testez vos centres d’intérêts

Le bâtiment représente l’un des plus importants secteurs économiques
de notre pays avec près de 1 050 000 salariés dans plus de
400 000 entreprises. Majeure et diversifiée, cette filière rassemble
un très grand nombre de métiers non délocalisables. En raison principalement des départs en retraite et de la mobilité entre secteurs
économiques, les entreprises du bâtiment continuent de recruter en
2017.
Les entreprises recherchent de préférence des jeunes diplômés et
qualifiés, à tous niveaux : compagnons/ouvriers qualifiés et très
qualifiés pour les chantiers et les ateliers (CAP/BP/Bac Pro), chefs
d’équipe et de chantier, techniciens (BTS/DUT), ingénieurs d’études,
conducteurs de travaux, chargés d’affaires pour la conception,
l’ingénierie, les bureaux d’études, la conduite de gros chantiers et
d’affaires (diplôme d’ingénieur). Un des points forts est l’accès à la
promotion interne, quel que soit le niveau d’entrée. Après quelques
années d’expérience, la création d’entreprise peut être une possibilité d’évolution. Le secteur a notamment des besoins dans le gros
œuvre et pour les métiers de couvreur, de métallier. Les entreprises
cherchent également à renforcer leur équipes en recrutant des chefs
d'équipe, chefs de chantier, conducteurs de travaux.
Par ailleurs le secteur du bâtiment doit s’adapter aux défis du développement durable, ce qui occasionne une évolution des métiers et
des gestes professionnels afin de répondre aux exigences règlementaires en matière de performance énergétique du bâtiment… Tout
cela associé au nouvel enjeu de l’accessibilité des logements.

Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur les pôles :
Bâtiment et Travaux publics
Ingénierie
Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :
• Consultez la documentation Onisep
Collection Parcours :
- Les métiers du bâtiment et des travaux publics
- Les métiers de l’énergie
- Les métiers de l’architecture, de l’urbanisme et du paysage

• Explorez les sites de l'Onisep : www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble - www.onisep.fr/clermont
Après le Mondial des Métiers et les forums
• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• Le site des organisations professionnelles du bâtiment et des
travaux publics :
www.acorabtp.com
• La fédération française du bâtiment :
www.ffbatiment.fr
• www.lebatiment.fr/magic-college.asp
• Le CCCA-BTP : http://jeunes.apprentissage-btp.com
• Confédération de l’artisanat et de petites entreprises du
bâtiment : www.artisans-du-batiment.com
www.capeb.fr
• Observatoire des métiers du BTP :
www.metiers-btp.fr
Rencontrer un spécialiste du bâtiment auprès des points info bâtiment
d'Auvergne-Rhône-Alpes (renseignements au 04 72 44 45 20)
• Fonds national de promotion et de communication de l’artisanat :
www.choisirlartisanat.fr
• Batirama : www.batirama.com
• Les écoles de production : www.ecoles-de-production.com

En Auvergne-Rhône-Alpes

À noter

En 2016, le secteur du bâtiment regroupe près de 73 700
entreprises. Près de 172 000 salariés travaillent dans le
bâtiment en région dont plus de 15 000 intérimaires.

En Auvergne-Rhône-Alpes, des entreprises de toutes
tailles continuent de recruter dans tous les bassins
d’emploi pour assurer principalement le remplacement
des salariés partant à la retraite, le renforcement de
l’encadrement intermédiaire. La fonction publique
territoriale recrute également. Dans les années à venir
il y aura de nombreuses entreprises à reprendre et le
secteur du bâtiment offre de réelles opportunités de
création d'entreprise.
Après 8 années de crise durant lesquelles les entreprises
ont essayé de maintenir leur effectif, le début d'une reprise
d'activité dans le bâtiment en 2017 semble se confirmer.

Sources : CERC Auvergne-Rhône-Alpes

7

Aperçu du contenu de la page 8

3 Bâtiment
Zoom métiers : des exemples…
Les études et méthodes
L'architecte, l'ingénieur-e, le (la) chef-fe de projet, l'économiste de la construction participent à l'étude et la réalisation des plans, des descriptifs et des enveloppes budgétaires.
L'ingénieur-e d'études propose au client des méthodes,
des techniques. Il (elle) détermine un planning et chiffre le
coût de réalisation du projet. Il (elle) supervise le déroulement des travaux.
L'économiste de la construction évalue le prix de revient de
la future construction et contrôle, tout au long des travaux,
que son budget soit bien respecté (hors aléas).
La construction
Le (la) maçon-ne installe les fondations, élève les murs,
construit les dalles. Il (elle) lit les plans, connaît le dessin et
la géométrie.

Flash formation : des idées*...
8

Le (la) charpentier-ière bois trace et taille en atelier puis assemble sur le chantier une charpente, un chalet, une passerelle... Il (elle) maîtrise géométrie, calcul et dessin technique.
Le (la) couvreur-euse pose, répare et entretient la toiture
d’un édifice avec la tuile, l’ardoise, la terre cuite, le plomb,
le zinc, l'acier.
Le (la) vitrier-ère/miroitier-ère met en œuvre des ouvrages
en verre, des portes automatiques, des verrières, des vitrines...
Il (elle) travaille différents verres, le chassis...
Le (la) monteur-euse en installations sanitaires (plombierière) installe et entretient les canalisations et tuyauteries (eau,
gaz, air comprimé) et les équipements tels que baignoires,
lavabos, chaudières...
L'encadrement de chantier
Le (la) chef-fe d’équipe, le (la) chef-fe de chantier et le (la)
conducteur-trice de travaux coordonnent l’avancement de
la construction et dirigent les équipes.

(diplômes ou niveaux obtenus)

CAP

Certificat d’aptitude professionnelle

BAC

Bac professionnel
Bac technologique
Brevet professionnel

BAC + 1

Mention complémentaire

BAC + 2

Brevet de technicien supérieur
Diplôme universitaire de technologie

BAC + 3

Licence professionnelle

BAC + 5

Master professionnel
Diplôme d’ingénieur

Carreleur mosaïste
Installateur thermique
Plâtrier - plaquiste
Etude et réalisation d’agencement
Ouvrages du bâtiment : métallerie
Technicien constructeur bois
STI2D sciences et technologies de l'industrie et du développement
durable spécialité architecture et construction
Maçon
Métiers de la pierre
Peintre applicateur de revêtements
Technicien en énergies renouvelables
Bâtiment
Etudes et économie de la construction
Fluides, énergies, domotique
Génie civil - construction durable
Génie thermique et énergie
Sciences, technologies, santé, métiers du BTP : bâtiment et construction, parcours réhabilitation des bâtiments
Sciences, technologies, santé, métiers du BTP : performance énergétique et environnementale des bâtiments, parcours génie climatique
à qualité environnementale
Sciences, technologies, santé, génie civil
Diplôme d'ingénieur génie civil

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2017

Aperçu du contenu de la page 9

4 Chimie, Physique, Biologie
Généralités
Au sein de la branche chimie, 3 secteurs peuvent être distingués :
•	 la chimie de base pour des fabrications de gros tonnage, en
peu d’étapes de réactions à partir de matières premières facilement accessibles,
•	 la chimie fine pour élaborer des produits plus complexes en
effectuant de nombreuses réactions chimiques en série,
•	 la parachimie pour la fabrication de produits possédant des
propriétés bien définies dans un usage spécifique : produits de
beauté, peintures, détergents...
La biologie est présente dans de nombreux secteurs d’activité :
santé, agriculture, chimie, énergie, environnement...
Quant aux applications de la physique appliquée (électricité,
électronique, mécanique, acoustique, optique, thermique...) elles
interviennent dans tous les secteurs d’activité industrielle.

Tendances de l’emploi
L’industrie chimique offre des emplois qualifiés du niveau Bac professionnel à celui d'ingénieur. Les chimistes essaiment dans tous les secteurs d’activités : caoutchouc, cosmétique, électronique, bâtiment...
Les débouchés sont variés car liés à chaque étape de la vie des produits. En production, les profils d’opérateur et d'ingénieur sont particulièrement recherchés.
En biologie, les bio-industries et les laboratoires médicaux préfèrent les
Bac +2. Pour l’enseignement et la recherche, le niveau Bac +5 minimum
est demandé.
Enfin, en physique, les Bac +2 donnent accès à des postes de techniciens (études, essais, labo, contrôle-qualité...). Au-delà, l’emploi pour les
physiciens se situe au niveau Bac +5 minimum. Les secteurs employeurs :
l’informatique, la construction électrique et électronique, les télécommunications, les transmissions optiques, l’espace, la construction d’instruments spécifiques, le biomédical, l’énergie, le nucléaire...

En Auvergne-Rhône-Alpes
Le secteur de la chimie (hors pharmacie) emploie plus de 39 000
salariés en 2015. Les effectifs salariés dans ce secteur ont progressé de
2% depuis 2008. Plus de 40% des emplois de la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes se concentrent dans le département du Rhône. Ce
secteur compte environ 1 300 établissements en région. Il est composé
d’un tissu de petites et moyennes entreprises (PME) mais également de
grands groupes nationaux voire internationaux.
Source : Données Acoss-Urssaf 2008-2015 – Traitement CARIF OREF
Auvergne-Rhône-Alpes

Pour en savoir plus
Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur les pôles :
Chimie
Industries de santé
Ingénierie

Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :
• Consultez la documentation Onisep
Collection Parcours :
- Les métiers du médical
- Les métiers du paramédical
- Les métiers de l’environnement et du développement durable
- Les métiers de la biologie
- Les métiers de l’énergie
- Les métiers de la chimie
• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue
• Testez vos centres d’intérêts
• Explorez les sites de l'Onisep : www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble - www.onisep.fr/clermont
Après le Mondial des Métiers et les forums

• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• Chimie en Auvergne-Rhône-Alpes et France :
www.chimie-rhonealpes.org
www.jetravailledanslachimie.fr
www.lesmetiersdelachimie.com
www.mediachimie.org
www.chemicalworldtour.fr
www.uic.fr (rubrique "emploi/formation")
• Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives :
www.cea.fr/comprendre/jeunes

À noter
La 1ère région de production en chimie de France
s’organise autour de plusieurs bassins : Lyon et Vallée
de la chimie, Roussillon, Grenoble et Vallées Alpines,
Val de Saône, Plaine de l’Ain, Saint-Etienne et d’autres
implantations en Savoie, Ardèche, Drôme, Allier, Puyde-Dôme... Elle concentre 25% des moyens de la
recherche nationale en chimie avec des centres de
recherche de dimensions nationale et internationale.

9

Aperçu du contenu de la page 10

4 Chimie, Physique, Biologie
Zoom métiers : des exemples…
Chimie
L'opérateur-trice / conducteur-trice d’installations réalise
les opérations pour la fabrication/transformation des produits, effectue des analyses chimiques simples de contrôles
en cours de fabrication, l’entretien et le dépannage rapide,
surveille le rendement et la qualité.
Le (la) technicien-ne de fabrication assure la fabrication de
produits chimiques. Il (elle) organise le travail des opérateurs, gère les stocks, calcule les quantités, rédige les notes
techniques et rapports.
L’ingénieur-e de production est responsable d’une production industrielle. Il (elle) dirige les équipes de production,
gère les relations sociales, veille au bon fonctionnement
des installations. Il (elle) élabore les projets pour l’amélioration des coûts et rendements et participe aux projets
d’investissement.

Flash formation : des idées*...

(diplômes ou niveaux obtenus)

CAP

Certificat d’aptitude professionnelle

BAC

Bac professionnel

10

Bac technologique

BAC + 2

Physique - biologie
Le (la) chargé-e de sécurité radio-protection (en centrale
nucléaire) veille au respect des règles de sécurité et de
radioprotection, contrôle les appareils de mesure de radioprotection et les installations de sécurité.
Le (la) technicien-ne en optique instrumentale conçoit les
instruments d’optique servant à la recherche ou à l’industrie
(microscopes, capteurs...).
Le (la) technicien-ne d’analyses biomédicales effectue des
analyses médicales ou biologiques et rédige les comptesrendus d'observation.
Le (la) biotechnologue utilise les micro-organismes (bactéries, enzymes...) à des fins industrielles (ex. production
d’arômes) ou pour préserver l’environnement (ex. purification de l’air).

Brevet de technicien supérieur
Diplôme universitaire de technologie

Agent de la qualité de l'eau
Taxidermiste
Bio-industries de transformation
Procédés de la chimie, de l'eau et des papiers-cartons
STI2D sciences et technologies de l'industrie et du développement
durable spécialité innovation technologique et éco-conception
STL sciences et technologies de laboratoire spécialité sciences physiques et chimiques en laboratoire ou biotechnologies
Analyses de biologie médicale
Métiers de la chimie
Chimie
Génie biologique
Mesures physiques

Métiers de l'eau
Pilotage de procédés
Génie chimique, génie des
procédés option procédés

BAC + 3

Licence professionnelle

Sciences, technologies, santé, bio-industries et biotechnologies, parcours microbiologie industrielle et biotechnologie
Sciences, technologies, santé, chimie analytique, contrôle, qualité
environnement parcours chimie analytique et instrumentale

BAC + 5

Master professionnel

Sciences, technologies, santé, génie des procédés et des bio-procédés,
parcours génie des procédés pour l'énergie
Sciences, technologies, santé mention biologie parcours biosciences
Sciences, technologies, santé mention chimie spécialité formulation
et chimie industrielle
Diplôme d'ingénieur de l'Ecole supérieure de chimie physique électronique de Lyon spécialité chimie, génie des procédés
Diplôme d'ingénieur de l'Institut national des sciences appliquées de
Lyon spécialité biosciences
Diplôme d'ingénieur de l'Institut Textile et Chimique de Lyon

Diplôme d’ingénieur

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2017

Aperçu du contenu de la page 11

5 Électricité, Électrotechnique,

Électronique, Télécommunications

Généralités
L’électronique et l’informatique sont présentes dans tous les secteurs.
Du robot ménager au lecteur MP3 en passant par les scanners
médicaux, les systèmes de pilotage des avions, de surveillance du
trafic ferroviaire, des satellites de communication, des logiciels de
gestion des transactions bancaires...
L’électronique, l’informatique et les télécommunications dans des
systèmes complexes permettent d’assurer la commande et le
contrôle, d’optimiser les procédés.
L’automatisation trouve des applications aussi bien dans la production industrielle qu’en navigation aérienne... Les télécommunications
proposent sans cesse des innovations, en termes de produits (portables, téléphones sans fil...) et de services (Numéris, messagerie
vocale...).
Au sein de ces domaines très variés, les professionnels se répartissent entre les fonctions de recherche, de développement, de
production, de test, d’intégration, de services et supports.

Tendances de l’emploi
Les évolutions technologiques entraînent une transformation des professions et l’élévation du niveau des qualifications.
Les titulaires de DUT et de BTS sont bien implantés dans les petites et
moyennes entreprises. Les laboratoires d’études et les grands constructeurs recrutent surtout des ingénieurs.
Le secteur de la production (fabrication de composants, équipement...)
est très créateur d’emplois. La fonction de technico-commercial est recherchée pour la vente d’équipements électroniques et d’informatique
industrielle avec la possibilité d’évoluer vers le marketing ou la fonction
de chargé d’affaires.
Pour suivre les évolutions technologiques, les télécommunications se sont
hyperspécialisées.

En Auvergne-Rhône-Alpes
En 2015, les secteurs de l’électricité, de l’électronique et de la télécommunication comptent 1 200 établissements qui emploient près de
60 000 salariés dont près de 13 000 dans les télécommunications
(filaires, sans fil, par satellite...). Ces emplois représentent près de 3% de
l’ensemble de l’emploi salarié en région.
Source : Données Acoss-Urssaf 2015 – Traitement CARIF OREF
Auvergne-Rhône-Alpes

Pour en savoir plus
Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur les pôles :
Industries et nouvelles technologiques
Industrie nucléaire
Industries et nouvelles technologiques - Aéronautique
Ingénierie
Numérique

Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :
• Consultez la documentation Onisep
Collection Parcours :
- Les métiers de l’informatique
- Les métiers de l’électronique et de la robotique
- Les métiers de l’énergie
- Les métiers du web
- Les métiers de la mécanique
• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue
• Testez vos centres d’intérêts
• Explorez les sites de l'Onisep : www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble - www.onisep.fr/clermont
Après le Mondial des Métiers et les forums

• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• La fédération française des entreprises de génie électrique et
énergétique : www.ffie.fr
• Union des industries et métiers de la métallurgie :
www.les-industries-technologiques.fr
• Le site du syndicat des entreprises de génie électrique et
climatique : www.metiers-electricite.com
• Syndicat des industriels de la mécatronique :
www.artema-france.org

À noter
Le travail des salariés du secteur électrique, électronique, numérique influe directement sur notre vie quotidienne : capteurs et composants électroniques, infrastructures électriques et numériques (réseaux électriques
intelligents, fibre optique, data centers…) équipements
domotiques, cartes à puces, équipements médicaux,
appareils électroménagers, électronique grand public
(tablettes tactiles, smartphones, écrans TV…), électronique embarquée (avions, trains, voiture…).
L’industrie électrique, électronique et numérique répond
aux besoins majeurs de la société (environnement, sécurité, santé/bien-être) et apporte des solutions d’efficacité énergétique, d’électromobilité, de confiance
numérique, de connectivité, de télésanté, de maintien
à domicile, etc.

11

Aperçu du contenu de la page 12

5 Électricité, Électrotechnique,

Électronique, Télécommunications

Zoom métiers : des exemples…
Fonction études
Le (la) dessinateur-trice en installation électrique établit
des plans et schémas. Il (elle) dessine l’installation, calcule
la puissance des éclairages, les protections des fusibles ou
disjoncteurs...
Le (la) technicien-ne d’études en électronique établit le
schéma des fonctions électroniques du produit, dresse la
liste des composants et teste la maquette du produit.
Fonction essais
Le (la) technicien-ne d’essais teste le prototype d’un produit
ou un exemplaire du produit fabriqué, choisit le matériel de
mesure pour vérifier la conformité du produit.

L'installateur-trice en télécoms installe et s’assure du bon
fonctionnement des équipements de télécommunication et
du réseau.

Fonction maintenance
Le (la) technicien-ne de maintenance répare, installe ou
fabrique des produits. Il (elle) gère les approvisionnements
des pièces de rechange.
Le (la) technicien-ne technico-commercial-e démarche et
fidélise la clientèle, étudie le besoin du client, propose des
solutions techniques et financières et apporte des conseils.

Fonction fabrication
L’électricien-ne installateur-trice raccorde les bâtiments au
réseau électrique.

Flash formation : des idées*...

12

(diplômes ou niveaux obtenus)

CAP

Certificat d’aptitude professionnelle

BAC

Bac professionnel
Bac technologique
Brevet professionnel

BAC + 2

Brevet de technicien supérieur
Diplôme universitaire de technologie

Conducteur d’installation de production
Métiers de l'enseigne et de la signalétique
Préparation et réalisation d'ouvrages électriques
Systèmes numériques
Technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques
STI2D sciences et technologies de l'industrie et du développement
durable spécialité systèmes d'information et numérique, spécialité
innovation technologique et éco-conception
Électricien
Assistance technique d'ingénieur
Conception et industrialisation en microtechniques
Systèmes photoniques
Génie électrique et informatique industrielle
Réseaux et télécommunications

BAC + 3

Licence professionnelle

Sciences, technologies, santé, maintenance et technologie : systèmes
pluri-techniques, parcours génie et maintenance des systèmes de
pompage
Sciences, technologies, santé, maîtrise de l'énergie, électricité, développement durable, parcours gestion de l'énergie électrique

BAC + 5

Master professionnel

Sciences, technologies, santé, électronique, énergie électrique,
automatique, parcours électronique et systems embarqués
Sciences, technologies, santé, électronique, énergie électrique,
automatique, parcours génie électrique
Diplôme d'ingénieur de l'Ecole polytechnique universitaire de Savoie
de l'université de Chambéry spécialité instrumentation, automatique,
informatique (IAI)
Diplôme d'ingénieur de l'Institut national des sciences appliquées de
Lyon spécialité génie électrique

Diplôme d’ingénieur

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2017

Aperçu du contenu de la page 13

6 Forêt, Bois, Ameublement
Généralités
Travailler le bois, c’est exercer des fonctions variées dans des
secteurs aussi divers que la gestion forestière, l’industrie, l’ameublement ou la construction.
La forêt
La forêt couvre 31 % du territoire français : après la Suède et la
Finlande, la France est le pays européen ayant le plus de forêts.
Les forestiers organisent l'exploitation des bois tout en favorisant
l'avenir de la forêt, la biodiversité et la protection du milieu naturel.
Le combustible bois, énergie renouvelable, connaît un fort développement.
Les industries du bois et de l’ameublement
Scierie, fabrication de panneaux, emballage, produits bois pour
la construction (charpentes, menuiseries, parquets, etc.) sont autant
de pôles d’activités novateurs et porteurs d’emplois. Dans l’ameublement, les entreprises offrent un large choix de débouchés pour
les techniciens comme pour les ingénieurs.
La construction et la mise en œuvre
La construction bois a le vent en poupe et les professionnels de
ce secteur sont très demandés. Aujourd'hui plus d'une maison sur
10 est construite en bois et ce matériau, très prisé pour ses qualités thermiques, est de plus en plus utilisé pour des constructions
à étages, des bâtiments publics mais aussi dans le cadre de la
réhabilitation et de la rénovation.

Tendances de l’emploi
De nombreux emplois sont à pourvoir dans la filière forêt - bois où
les profils qualifiés sont recherchés. En sylviculture (gestion de la forêt)
comme en exploitation forestière (récolte des arbres) les emplois sont de
plus en plus techniques et intègrent la gestion durable des ressources.
Le sciage profite du regain d’intérêt pour le bois (bois construction et
bois énergie). Le mobilier et l’agencement sont marqués par l’évolution des marchés, des produits et des techniques de fabrication. Pour
les métiers d'art (ébéniste, sculpteur, tourneur...), les compétences sont
d’abord techniques, puis commerciales et managériales car souvent
les salariés expérimentés créent leur propre entreprise. Le secteur de la
construction est tres dynamique et les jeunes diplômés trouvent aisément
un emploi. Le secteur connaît une pénurie en techniciens de bureaux
d’études spécialisés bois. Globalement, dans l’industrie du bois et de
l’ameublement, les métiers sont divers. Les entreprises recherchent des
personnels qualifiés pour la production ou en interface avec les services
techniques. Enfin, l’ensemble de la filière recrute des technico-commerciaux dotés de bonnes connaissances du matériau bois et de capacité
à négocier et communiquer.

En Auvergne-Rhône-Alpes
La forêt occupe 2 500 000 hectares en Auvergne-Rhône-Alpes, soit
36% du territoire. En 2013, la filière forêt, bois, ameublement représente
66 000 emplois et 18 000 entreprises. Le secteur du bois construction
progresse fortement et dynamise toute la filière locale : on compte près
de 1 400 projets de recrutement de menuisiers et charpentiers en 2017
dont 800 jugés difficiles. Les entreprises de la filière expriment des
difficultés de recrutement, notamment dans le travail en forêt où elles
projettent près de 400 recrutements en 2017 mais aussi en scierie ou
dans l’emballage. Elles recherchent avant tout des personnels qualifiés
dotés de qualités humaines avec des compétences clés, techniques ou
transversales.
Source : Bois d’Auvergne - Enquête BMO 2017 Pôle Emploi

Pour en savoir plus
Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur le pôle :
Forêt, Bois, Ameublement

Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :
• Consultez la documentation Onisep
Collection Parcours :
- Les métiers de l’agriculture et de la forêt
- Les métiers de l’énergie
- Les métiers de l’environnement et du développement durable
- Les métiers du bâtiment et des travaux publics
Collection Zoom sur les métiers :
- Les métiers du bois et de la forêt (disponible en novembre 2017)
• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue
• Testez vos centres d’intérêts
• Explorez les sites de l'Onisep : www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble - www.onisep.fr/clermont
Après le Mondial des Métiers et les forums
• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• Le Ministère de l'agriculture et de l'alimentation :
http://agriculture.gouv.fr/
• Le site national de référence sur les métiers de la forêt et du bois
et les formations :
www.metiers-foret-bois.org
• Pour connaître les opérateurs de formation continu en AuvergneRhône-Alpes :
www.formation-continue-bois.org
• Bourse d'emplois dédiée à la filière forêt - bois :
www.emplois-foret-bois.org
• www.maison-forêt-bois.fr
• http://anefa.org

À noter
L’innovation impacte toute la filière bois, depuis la forêt
jusqu’à la construction en passant par la production,
et contribue à améliorer les conditions de travail :
développement du numérique, nouveaux systèmes de
construction, logiciels de conception performants…
Autre marché d’avenir pour le bois, la chimie verte
développe des applications à partir de cellulose ou
des fibres de bois. Enfin en construction, le bois, matériau durable, renouvelable, et recyclable, fait l’objet de
prouesses technologiques qui permettent de construire
aujourd’hui des bâtiments en bois de plus de 10
étages.

13

Aperçu du contenu de la page 14

6 Forêt, Bois, Ameublement
Zoom métiers : des exemples…
Exploiter la forêt
Le (la) technicien-ne forestier-ière conseille les propriétaires
forestiers, programme les travaux forestiers, effectue le marquage des bois et organise la vente des bois.
Le (la) bûcheron-ne exécute des coupes de bois en forêt, abat
les arbres, les façonne et les classe (bois d’œuvre, bois de chauffage, bois d’industrie).

Concevoir, rechercher
Le (la) chargé-e d’études conçoit les ouvrages à partir d’un
cahier des charges, il (elle) réalise les plans, les métrés et
fournit à l’atelier les indications nécessaires à la fabrication
des composants bois.
Fabriquer, produire
Le (la) pilote de scie optimise le sciage aux commandes
d’un système de gestion de production assistée par ordinateur, classe les essences, supervise la conduite des équipements et participe à la maintenance de 1er niveau.
L’agent-e de fabrication industrielle intervient dans l'usinage en série des pièces de meubles ou éléments d'agencement en utilisant des machines à commande numérique.
Il (elle) peut en assurer l'assemblage.

Mettre en œuvre, construire
Le (la) charpentier-ière conçoit, fabrique et pose la charpente bois sur des bâtiments. Il (elle) construit des maisons
bois, aménage des combles, isole des bâtiments.
Le (la) menuisier-ière conçoit, fabrique et pose portes, fenêtres, volets, placards, parquets et escaliers. Il (elle) intervient en neuf ou en rénovation avec du bois massif, panneaux, aluminium ou PVC.
Négocier, vendre
Le (la) commis-e forestier-ière approvisionne la scierie en
bois, évalue les volumes et les qualités de bois et négocie
les achats avec les propriétaires forestiers, l’office national
des forêts ou autres.
Exprimer sa créativité
L’ébéniste conçoit, dessine et réalise du mobilier. En atelier,
il (elle) fabrique à partir de documents techniques en étant
attentif à la recherche esthétique.

14

Flash formation : des idées*...
CAP

(diplômes ou niveaux obtenus)

Certificat d’aptitude professionnelle
Certificat d’aptitude professionnelle agricole
Brevet professionnel agricole

BAC

Bac professionnel
Brevet professionnel
Brevet des Métiers d'Art

BAC + 2

Brevet de technicien supérieur
Brevet de technicien supérieur agricole
Diplôme des métiers d'art

BAC + 5

Diplôme d’ingénieur

Charpentier bois
Conducteur-opérateur de scierie
Constructeur bois
Travaux forestiers
Travaux forestiers
Forêt
Technicien constructeur bois
Technicien menuisier-agenceur
Charpentier-bois
Menuisier
Ebéniste
Développement et réalisation bois
Etude et réalisation d'agencement
Systèmes constructifs bois et habitat
Gestion forestière
Arts de l'habitat option restauration de mobilier
Diplôme d'ingénieur de l'Ecole catholique d'arts et métiers de la
Fondation ECAM spécialité bois
Diplôme d'ingénieur de l'Ecole nationale d'ingénieurs de SaintEtienne spécialité génie civil parcours bois

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2017

Aperçu du contenu de la page 15

7 Industrie de l'usinage
et du décolletage

Généralités
Les métiers de l’industrie de l’usinage et du décolletage concernent
la conception, la fabrication et la vente de pièces de précision
pour de nombreux secteurs : l’automobile, l’aéronautique-aérospatial, le médical, le bâtiment, l’électronique, l’électroménager, la
connectique, le machinisme agricole, les travaux publics, l'armement, l'industrie électrique et nucléaire, etc...
Ce domaine est fortement marqué par l’innovation technologique :
numérisation et robotisation des moyens de production, intégration
de l’informatique pour la gestion de la production, inter-connectivité des machines et des hommes, travail en réseau avec les clients
et les fournisseurs.
Les enjeux forts du secteur sont :
- mettre en œuvre des moyens de production high-tech pour produire des pièces conformes aux exigences et aux délais : rôle
des opérateurs-régleurs, techniciens et ingénieurs de production,
- maintenir les moyens techniques pour garantir la continuité de
la production : rôle des techniciens et ingénieurs maintenance,
- optimiser les coûts, la qualité et les délais en production pour
rester compétitif : rôle des techniciens et ingénieurs méthode,
industrialisation,
- maîtriser les coûts, la qualité et les délais dans les flux du fournisseur jusqu’aux clients : rôle des techniciens et ingénieurs achats
et supply chain,
- garantir la satisfaction du client grâce à des processus de contrôle
et de surveillance : rôle des techniciens et ingénieurs qualité,
- rechercher et intégrer les dernières évolutions technologiques
pour développer la performance: rôle des techniciens et ingénieurs recherche et développement,
- conquérir de nouveaux marchés en France et à l'international
pour assurer la pérennité de l’entreprise : rôle des technico-commerciaux.

Tendances de l’emploi
En France et à l’étranger, cette industrie propose des salaires élevés et
de belles perspectives de carrière dans le secteur de la mécanique. Elle
recherche des personnels hautement qualifiés techniciens et ingénieurs,
mais aussi des opérateurs spécialisés : opérateurs-régleurs, contrôleurs
qualité, opérateurs d’assemblage.

En Auvergne-Rhône-Alpes
En 2015, l’industrie du décolletage regroupe 350 établissements et
emploie près de 8 000 salariés. Ces emplois se concentrent essentiellement en Haute-Savoie et, plus particulièrement, dans la vallée de
l’Arve et autour de Cluses entre Genève et le Mont-Blanc.
Sources : Données Acoss-Urssaf 2015 – Traitement CARIF OREF
Auvergne-Rhône-Alpes

Pour en savoir plus
Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur le pôle :
Usinage et Décolletage

Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :
• Consultez la documentation Onisep
Collection Parcours :
- Les métiers de la mécanique
• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue
• Testez vos centres d’intérêts
• Explorez les sites de l'Onisep :
www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble
www.onisep.fr/clermont
Après le Mondial des Métiers et les forums
• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• Syndicat national du décolletage (SNDEC) - Tél. 04 50 98 07 68
www.sndec.com
• L'Espace Conseil Industrie du CETIM-CTDEC à Cluses
Tél. 04 50 98 20 44
www.cetim-ctdec.com
• Mecajob : www.mecajob.fr

À noter
Face à la crise, le secteur du décolletage a choisi
le développement à l'international, l'innovation, la formation vers l'excellence et l'investissement dans des
technologies high-tech et intelligentes (numériques).

15

Aperçu du contenu de la page 16

7 Industrie de l'usinage
et du décolletage

Zoom métiers : des exemples…
Concevoir - dessiner
Le (la) technicien-ne d’études conçoit les produits et définit
la cotation de fabrication. Il (elle) calcule, conçoit, réalise
et corrige les plans avec des outils de conception (CAO) et
de dessin (DAO) assistés par ordinateur.
Le (la) technicien-ne des méthodes prépare le travail,
élabore les gammes de fabrication et la programmation,
choisit les outils et définit les paramètres d'usinage, assure
l’ordonnancement, le lancement et la plannification.
Fabriquer - assembler
Le (la) technicien-ne - régleur-euse sur tour automatique /
machine outil à commande numérique réalise des pièces
en série à partir de plans. Il (elle) définit un mode opératoire,
choisit les outillages, programme et règle les machines.
Il (elle) surveille le bon déroulement de la production et
contrôle la qualité des pièces fabriquées.

Organiser - structurer
Le (la) technicien-ne qualité contrôle garantit la qualité
des produits. Il (elle) réalise des plans et des gammes de
contrôle, met en place des outils de suivi et gère les moyens
de mesure et d’essais.
Prévenir - dépanner
Le (la) technicien-ne de maintenance assure l’entretien
permanent, préventif et curatif des installations de production dans les ateliers et l’amélioration du rendement des
machines.
Vendre - promouvoir
Le (la) technicien-ne technico-commercial-e développe et
fidélise la clientèle, étudie le besoin du client, propose des
solutions techniques et financières adaptées, négocie le
prix de vente et apporte son concours au développement
des produits.

16

Flash formation : des idées*...

(diplômes ou niveaux obtenus)

CAP

Certificat d’aptitude professionnelle

BAC

Bac professionnel
Bac technologique

BAC + 2

Brevet de technicien supérieur

Diplôme universitaire de technologie

Conducteur d’installation de production
Décolletage : opérateur régleur en décolletage
Outillages en moules métalliques
Pilote de ligne de production
Productique mécanique option décolletage
Technicien d'usinage
STI2D sciences et technologies de l'industrie et du développement
durable spécialité innovation technologique et éco-conception
Conception des processus de réalisation de produits
Conception des produits industriels
Conception et industrialisation en microtechniques
Technico-commercial
Génie mécanique et productique
Qualité, logistique industrielle et organisation

BAC + 3

Licence professionnelle

Sciences, technologies, santé, métiers de l'industrie : mécatronique,
robotique, parcours robotique, automatisme et vision industrielle

BAC + 5

Diplôme d’ingénieur

Diplôme d'ingénieur de l'Ecole polytechnique universitaire de Savoie
de l'université de Chambéry spécialité mécanique-productique en
partenariat avec l'ITII des Deux-Savoies

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2017

Aperçu du contenu de la page 17

8 Industrie du médicament
Généralités
Le médicament soigne, guérit ou prévient les maladies, des plus
simples aux plus graves. Il permet d’améliorer les conditions de vie.
Aujourd’hui, en France, près de 100 000 personnes travaillent à
l’ensemble de la chaîne du médicament (recherche, fabrication,
commercialisation ou surveillance des médicaments humains et
des vaccins). Cela représente plus de 290 000 personnes en
comptant les emplois indirects (officines, sous-traitants...).
Les entreprises du médicament en France et l’emploi :
Avec 270 entreprises, le secteur du médicament est créateur
d’emplois. Les entreprises du médicament emploient 98 810 personnes dont :
•	 14% en recherche et développement,
•	 44% en production,
•	 25% en commercialisation et diffusion,
•	 17% dans des métiers d’administration ou de support (informatique, finances, ressources humaines...).
En 2015, près de 10 000 personnes ont été recrutées (CDI, CDD,
alternance...).
Source : enquête emploi Leem - 31/12/2015

Tendances de l’emploi
Les entreprises du médicament, présentes sur tout le territoire, sont
particulièrement implantées dans 8 régions en France, dont la région
Auvergne-Rhône-Alpes, deuxième en termes d’effectifs.
L’industrie du médicament offre une variété de métiers qualifiés, des
opportunités d’évolution et de développement des compétences de
chacun.
Dans ce secteur de haute technologie, les profils scientifiques ont traditionnellement leur place. Les entreprises font appel à une palette très
large de formations, du bac professionnel (essentiellement en production) au doctorat.
L’industrie du médicament accorde une place très importante aux jeunes :
les moins de 26 ans représentent 19,7% des recrutements, et 21,4%
des salariés ont moins de 36 ans. Par ailleurs, les entreprises emploient
2 857 jeunes en contrat d’alternance, et 7 000 à 8 000 stagiaires
chaque année, autant de sésames à la professionnalisation et à l’embauche. 57% de femmes et 43% d’hommes travaillent dans le secteur.
Source : enquête emploi Leem - 31/12/2015

En Auvergne-Rhône-Alpes
En 2015, l’industrie du médicament (fabrication de préparations et de
produits pharmaceutiques) compte plus de 100 entreprises et emploie
16 472 salariés. Près de 6 salariés du secteur sur 10 travaillent dans le
département du Rhône.
Source : Données Acoss-Urssaf 2008-2015 – Traitement CARIF OREF
Auvergne-Rhône-Alpes

Pour en savoir plus
Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur les pôles :
Industries de santé
Chimie

Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :
• Consultez la documentation Onisep
Collection Parcours :
- Les métiers du médical
- Les métiers du paramédical
- Les métiers de la biologie
- Les métiers de la chimie
• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue
• Testez vos centres d’intérêts
• Explorez les sites de l'Onisep : www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble - www.onisep.fr/clermont
Après le Mondial des Métiers et les forums

• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• Les sites de l’industrie du médicament :
www.leem.org
www.afipral.com
www.apprentissage-industries-de-sante.org
www.ifis.asso.fr
www.imfis.fr
www.ordre.pharmacien.fr
www.observatoire-fc2pv.fr
• Comité professionnel national de la visite médicale
www.cpnvm.com

À noter
La région Auvergne-Rhône-Alpes représente 16 472
salariés des entreprises du médicament dont 2 325
personnes de moins de 30 ans (44,5% d’hommes
et 55,5% de femmes). 10% de ces salariés travaillant
en recherche et développement, 55% en production,
19% en commercialisation et 16% en administration/
support.
Source : enquête emploi Leem - 31/12/2015

17

Aperçu du contenu de la page 18

8 Industrie du médicament
Zoom métiers : des exemples…
En R&D (Recherche et Développement)
Le (la) chargé-e de recherche conçoit des modèles et expériences pour mettre au point de nouveaux médicaments.
Il (elle) peut se spécialiser : biologie, chimie, toxicologie,
pharmacologie, pharmacocinétique, analytique...
L’attaché-e de recherche clinique suit le déroulement des
essais cliniques en garantissant la qualité des données,
selon la réglementation.
Le (la) chargé-e d’affaires réglementaires constitue et suit
les dossiers des autorisations de mise sur le marché (AMM)
et suit les relations avec les autorités de santé.
En production
Le (la) technicien-ne de production réalise les différentes
étapes du procédé de fabrication et/ou du conditionne-

Flash formation : des idées*...
BAC

Bac technologique
Brevet professionnel
BAC + 2

Brevet de technicien supérieur
Diplôme universitaire de technologie

BAC + 3

Licence professionnelle

Titre professionnel
BAC + 5

En commercialisation
Le (la) chef-fe de produit conçoit et met en œuvre la stratégie de communication afin de gagner des parts de marché.
Il (elle) informe sur le médicament, ses bénéfices/risques et
son usage.
Le (la) visiteur-euse médicale assure la promotion des médicaments et de leur usage auprès des professionnels de
santé. Il (elle) vise l’amélioration de la prise en charge des
patients et l'augmentation des ventes.

(diplômes ou niveaux obtenus)

Certificat d’aptitude professionnelle
Bac professionnel

18

ment de médicaments dans le respect de la qualité, des
délais et des coûts.
Le (la) responsable d’un secteur de production définit et
réalise les programmes de fabrication et/ou de conditionnement. Il (elle) anime une ou plusieurs équipes.

Master professionnel

Diplôme d’ingénieur

Diplôme d’État

Conducteur d'installations de production
Bio-industries de transformation
Pilote de ligne de production
STL sciences et technologies de laboratoire spécialité sciences physiques et chimiques en laboratoire, spécialité biotechnologies
Préparateur en pharmacie
Analyses de biologie médicale
Bio-analyses et contrôles
Métiers de la chimie
Chimie option chimie analytique et de synthèse
Génie biologique
Génie chimique, génie des procédés option procédés
Sciences, technologies, santé, bio-industries et biotechnologies, parcours microbiologie industrielle et biotechnologie
Sciences, technologies, santé, génie des procédés et bioprocédés
industriels, parcours procédés d'élaboration et de production des
solides divisés
Assistant ingénieur biologie - biochimie - biotechnologies - ESTBB
Sciences, technologies, santé, ingénierie de la santé, pharmacie
industrielle
Sciences, technologies, santé, sciences du médicament, parcours
innovations pharmaceutiques et développement analytique
Diplôme d'ingénieur de l'Institut national des sciences appliquées de
Lyon spécialité biosciences
Diplôme d'ingénieur de l'Institut national des sciences appliquées de
Lyon spécialité sciences et génie des matériaux
Docteur en médecine
Docteur en pharmacie

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2017

Aperçu du contenu de la page 19

9 Industries des papiers cartons
Généralités
Issu d’une matière première renouvelable et biodégradable, le papier est un biomatériau recyclable faisant appel aux technologies
les plus avancées. Le secteur fabrique et développe de nouveaux
produits biosourcés à partir de la fibre de cellulose : packaging,
produits d’hygiène absorbants, papiers s’intégrant dans l’ère du
plurimedia, metapapier (papier peint protégeant des ondes wifi),
emballage intelligent, biocarburant... L'innovation est largement
favorisé par la présence, en France, de laboratoires de recherche
de renommée internationale.
Le secteur offre des métiers variés
•	 Les entreprises de la production de pâte de cellulose et de
papiers ou de cartons utilisent des technologies de pointe nécessitant des compétences de plus en plus élevées. Les enjeux en
matière d’environnement et d’énergie conduisent ces entreprises
à développer des procédés innovants et appellent de nouveaux
profils d’experts.
•	 Les entreprises de la transformation des papiers et cartons
fabriquent des produits finis très techniques et visuels, qui requièrent des compétences d’opérateurs, techniciens, ingénieurs
spécialisés, mais aussi des compétences créatives de concepteurs ou responsables en marketing.
•	 Les entreprises spécialisées dans la vente de papiers (d’art,
d’impression, bureautiques) sont positionnés sur des emplois
porteurs des secteurs du commerce et de la logistique.

Tendances de l’emploi
Les dix prochaines années vont être marquées par un fort renouvellement des effectifs, impliquant le recrutement de nouvelles compétences
pour ces métiers en production et commercial.
Les industries des papiers cartons se sont engagées dans la
professionnalisation des salariés et la sécurisation des parcours. L’alternance et l’apprentissage sont fortement sollicités par les industriels. De
réelles perspectives d’évolution professionnelle existent tant au niveau
national qu’international.

En Auvergne-Rhône-Alpes
En 2015, 200 établissements emploient près de 7 700 salariés dans le
secteur des industries des papiers et cartons. Près de 24% des emplois
se concentrent dans le département de l’Isère. Les effectifs diminuent
particulièrement dans le secteur de la production alors que les emplois
de la transformation du papier en produits finis se maintiennent, voire se
développent dans les domaines de l’hygiène et du packaging.
Source : Données Acoss-Urssaf 2015 – Traitement CARIF OREF
Auvergne-Rhône-Alpes

Pour en savoir plus
Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur le pôle :
Industries des papiers cartons

Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :
• Consultez la documentation Onisep
Collection Parcours :
- Les métiers de la chimie
Collection Zoom sur les métiers :
- Les métiers du papier et du carton
• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue
• Testez vos centres d’intérêts
• Explorez les sites de l'Onisep : www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble - www.onisep.fr/clermont
Après le Mondial des Métiers et les forums

• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• L’observatoire prospectif des métiers et des qualifications
des industries des papiers et cartons :
www.lesindustriespapierscartons.org
• Afifor - L’association filière formation de l’inter-secteur
papiers cartons :
www.unidis.fr/formation-initiale

À noter
Emballages alimentaires ou packaging de luxe,
produits d’hygiène, papiers graphiques, étiquettes
intelligentes ou composants de nos téléphones portables… Au quotidien, nous utilisons des produits issus
de l’industrie du papier et du carton. Et les fibres de
celluloses qui les composent ne cessent de trouver de
nouveaux usages.
Avec plus de 70 000 salariés et 1 200 établissements en France, les entreprises qui fabriquent la pâte,
le papier et le carton, transforment ou distribuent les
produits, répondent ainsi à une demande considérable. Implantées sur tout le territoire et parfois liées à
des groupes internationaux, elles recrutent en France
et à l’étranger.
Une filière de formation complète, du CAP à bac+5,
voire jusqu’au doctorat (dont les écoles spécialisées du
secteur regroupées dans un réseau AFIFOR), permet
aux jeunes d’exercer ces métiers avec de bonnes perspectives d’évolution.

19

Aperçu du contenu de la page 20

9 Industries des papiers cartons
Zoom métiers : des exemples…
Production des pâtes, papiers et cartons
L’opérateur-trice de fabrication de pâte de cellulose gère
un atelier qui fabrique la pâte à papier, soit à partir de bois
soit à partir de papier recyclé. Les procédés sont multiples
et complexes, à la pointe de la chimie du végétal.
Le (la) conducteur-trice de machine à papier règle et
conduit une machine qui transforme la pâte à papier en
bobines de papiers. Il (elle) pilote une ligne de procédés
pluritechnologiques ; très haute technicité et capacités relationnelles sont requises.
Le (la) chargé-e du traitement des eaux prélève et analyse des échantillons d’eau. Il (elle) vérifie la conformité aux
réglementations en matière de rejet dans l’eau.
Le (la) conducteur-trice de chaudière/énergéticien-ne est
responsable de la production de vapeur pour le site de
production. Il (elle) peut être responsable du dispositif de
cogénération.

Le (la) concepteur-trice d’emballage crée des formes d’emballage adaptées au produit à emballer, à l’esthétique et
aux propriétés demandées.
Le (la) coloriste mesure les couleurs des échantillons à reproduire et conçoit la formulation des encres.
Le (la) responsable éco-conception/qualité est en charge
de la conformité des produits fabriqués et du respect des
lois environnementales.

Distribution des papiers
Le (la) chef-fe de produit accompagne une gamme de produits jusqu’à sa commercialisation.
Le (la) responsable logistique conçoit et organise la circulation des produits depuis la réception jusqu’à la livraison
auprès du client final.

Transformation des papiers et cartons
Le (la) conducteur-trice de ligne de transformation règle
et conduit une machine qui transforme le papier ou le carton
en produits dérivés (enveloppes, étiquettes, emballages, etc.).
20

Flash formation : des idées*...

(diplômes ou niveaux obtenus)

CAP

Certificat d’aptitude professionnelle

BAC

Bac professionnel
Bac technologique

BAC + 2

Brevet de technicien supérieur
Diplôme universitaire de technologie

BAC + 3

Licence professionnelle

BAC + 5

Master professionnel
Diplôme d’ingénieur

Conducteur d'installations de production
Propreté de l'environnement urbain - collecte et reyclage
Pilote de ligne de production
Procédés de la chimie, de l'eau et des papiers-cartons
Réalisation de produits imprimés et plurimédia
STI2D sciences et technologies de l'industrie et du développement
durable spécialité innovation technologique et éco-conception
Etudes de réalisation d'un projet de communication
Maintenance des systèmes
Pilotage de procédés
Génie chimique, génie des procédés option procédés
Mesures physiques
Packaging, emballage et conditionnement
Sciences, technologies, santé, chimie industrielle, parcours chimie et
conduite des installations de production
Sciences, technologies, santé, gestion de la production industrielle
spécialité flux numeriques, édition et production d'imprimés
Sciences, technologies, santé mention production industrielle spécialité design de produit et packaging
Sciences, technologies, santé mention ingénierie packaging
Diplôme d'ingénieur de l'Ecole internationale du papier, de la
communication imprimée et des biomatériaux de l'Institut national
polytechnique de Grenoble

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2017

Aperçu du contenu de la page 21

10 Industries de l'impression

et de la communication graphique

Généralités
Les imprimés sont partout et environnent notre quotidien, au service
de secteurs industriels prestigieux comme l’édition, le luxe, les cosmétiques, la pharmacie, l’agroalimentaire, les industries … En effet les
possibilités d’application sont nombreuses, qu’il s’agisse de la boîte
de céréales qui accompagne vos matins, la canette de votre boisson
préférée personnalisée à votre prénom, les journaux et magazines, les
livres, les documents publicitaires, affiches, catalogues, les sites internet
ou les messages déclinés sur des tablettes qui relaient une campagne
publicitaire, les étuis de parfums ou encore la notice pharmaceutique…
Les professionnels des industries de l’impression et de la communication
graphique, mettent en forme et organisent techniquement les informations ou les messages (imprimés ou digitalisés) à diffuser pour leurs
clients.
Avec ses 4 155 entreprises sur le secteur qui emploient 53 248 salariés
en France, le secteur accompagne les évolutions technologiques (développement du numérique à tous les niveaux de la chaîne graphique)
et suit la demande de ses clients pour mettre en œuvre de nouveaux
moyens de communiquer en diffusant une information à forte valeur
ajoutée.

Tendances de l’emploi
Le secteur recherche des profils variés, tant créatifs que techniques.
Pour assurer son développement, la profession renforce le niveau de
formation des professionnels en embauchant des titulaires de bac pro,
BTS, licence professionnelle et des ingénieurs en imprimerie. De même
elle intègre des jeunes issus des formations en électrotechnique, informatique, gestion de réseaux, gestion de production, commercial...
Source : Observatoire des métiers de la Communication et des Industries Graphiques – IDEP données 2016

En Auvergne-Rhône-Alpes
En 2016 sur la région, 561 entreprises emploient 6 496 salariés dans
le secteur. Ces emplois se concentrent pour la plupart dans les départements du Puy-de-Dôme, du Rhône, de la Loire, de la Drôme et de l’Isère.
Sur l’ensemble des niveaux, 635 jeunes d’Auvergne-Rhône-Alpes, se
forment à ces métiers. Les domaines d’insertion sont variés parmi lesquels on peut citer à 41% les entreprises du secteur, pour 6,3% les
services communication de grandes entreprises, pour 7,6% les administrations ou encore 9% la pub…
Les formations peuvent se faire soit en alternance soit en temps plein.
Source : Observatoire des métiers de la Communication et des Industries Graphiques – IDEP données 2016

Pour en savoir plus
Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur le pôle :
Industries de l'impression
et de la communication graphique

Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :
• Consultez la documentation Onisep
Collection Parcours :
- Les métiers du graphisme et du design
• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue
• Testez vos centres d’intérêts
• Explorez les sites de l'Onisep :
www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble
www.onisep.fr/clermont
Après le Mondial des Métiers et les forums
• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• L'organisme paritaire collecteur agréé de la communication
graphique et des multimédias :
www.agefospme-cgm.fr
• Se renseigner auprès de l'Union Nationale des Industries de
l'impression et de la communication graphique AuvergneRhône-Alpes :
ww.uniic.org

À noter
Les professionnels du secteur créent et mettent en
œuvre les nouveaux modes de communication qu’ils
soient imprimés ou digitalisés. Les imprimeurs proposent des imprimés toujours plus beaux et plus innovants afin de valoriser les produits et les marques.
En associant leur créativité et leur technicité, les professionnels réunissent leurs compétences et spécialités
pour répondre aux demandes variées de leurs clients.
Les innovations ne manquent pas dans le secteur :
des données variables à l’impression personnalisée, de la réalité augmentée à l’ennoblissement ou
encore l’électronique imprimée, les possibilités sont
multiples. Les compétences des salariés évoluent
avec ces nouvelles technologies (gestion de données variables, maîtrise des supports web, communication cross-média, informatique).

21

Aperçu du contenu de la page 22

10 Industries de l'impression

et de la communication graphique

AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

Zoom métiers : des exemples…
Photogravure-prépresse
Le (la) concepteur-trice réalisateur-trice graphique est
un-e technicien-ne qui réalise la mise en forme du message
(image, texte, son…) selon les souhaits du client et prépare
le fichier technique définitif ou la forme imprimante qui sera
utilisé par l’imprimeur-e.
Impression
Le (la) conducteur-trice de machine d’impression (offset,
numérique, flexographie, héliogravure) positionne les
formes imprimantes, règle les éléments de la machine, rassemble les matières d’œuvre (papier, carton, films, encre),
gère la conduite de la machine et assure la maintenance.

22

Flash formation : des idées*...

Finition
Le (la) conducteur-trice de machines de finitions (plieuses,
assembleuses, colleuses, massicots…) règle les machines,
assure la production de produits imprimés finis. Il contrôle les
produits et assure la maintenance.
Relation client
Le (la) technico-commercial-e prospecte les entreprises, leur
présente des produits et envisage leur réalisation technique, il
(elle) propose les services de l’entreprise.
Le (la) fabricant-e deviseur-euse évalue et coordonne les
différentes étapes de réalisation du projet de communication
ainsi que les sous-traitances utiles. Il (elle) calcule un devis pour
la réalisation.

(diplômes ou niveaux obtenus)

CAP

Certificat d’aptitude professionnelle

BAC

Bac professionnel

BAC + 2

Brevet de technicien supérieur

BAC + 3

Licence professionnelle
Diplôme national d'arts et techniques (DNAT)

BAC + 4

Diplôme supérieur d'arts appliqués (DSAA)

BAC + 5

Diplôme d’ingénieur

Arts de la reliure
Sérigraphie industrielle
Artisanat et métiers d'art option communication visuelle plurimédia
Façonnage de produits imprimés, routage
Réalisation de produits imprimés et plurimédia
Design graphique option communication et médias imprimés
Etudes de réalisation d'un projet de communication option A :
études de réalisation de produits plurimédia
Etudes de réalisation d'un projet de communication option B :
études de réalisation de produits imprimés
Médias imprimés et numériques interactifs
Option design graphique
Design mention graphisme
Diplôme d'ingénieur de l'Ecole internationale du papier, de la communication imprimée et des biomatériaux de l'Institut polytechnique
de Grenoble

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2016

Aperçu du contenu de la page 23

Maintenance des matériels
11 agricoles, de construction et
de manutention, d'espaces verts
Généralités
Des métiers diversifiés
Le secteur de la maintenance des matériels agricoles, de travaux publics
et de manutention et d'espaces verts réunit l’ensemble des entreprises
qui distribuent et réparent ces matériels.
Les emplois sont répartis dans des entreprises de toutes tailles, allant des
constructeurs de matériels, aux concessionnaires qui vendent, louent,
entretiennent et réparent les matériels.
Les métiers et niveaux de responsabilité sont variés : du mécanicien
et technicien en maintenance de matériels, chef d’atelier, responsable
technique, au magasinier, commercial, responsable qualité-sécurité ou
chef d’entreprise...

Des technologies de plus en plus pointues
Les hautes technologies telles l’hydraulique, l’électronique et l’informatique représentent une part de plus en plus importante dans ces métiers.
La plupart des diagnostics de pannes se font par informatique.
Les moissonneuses-batteuses sont aujourd’hui reliées aux satellites, les
tondeuses sont des robots totalement autonomes, les chariots industriels
bénéficient de systèmes électroniques complexes, les pelleteuses et les
grues intègrent des systèmes hydrauliques.
Le secteur offre des métiers variés
La constante évolution des technologies impose aux entreprises de
maintenance des matériels une adaptation perpétuelle de leur niveau
de service. Elles recherchent des personnes qualifiées et polyvalentes
pour répondre aux exigences de leurs clients. Les professionnels du
secteur suivent des formations tout au long de leur carrière pour être au
fait des nouvelles technologies.

Tendances de l’emploi
Le secteur emploie directement plus de 70 000 personnes en France,
la moitié relevant de la maintenance technique. Les personnels qualifiés
sont très recherchés. Les embauches sont nombreuses dès le CAP mais
aussi avec un Bac Pro ou un BTS, l’évolution professionnelle est une
réalité dans ce secteur. Plus de 3 600 techniciens ou mécaniciens sont
recherchés chaque année.

En Auvergne-Rhône-Alpes
Le secteur de la maintenance des matériels représente près de 7 000
emplois en Auvergne-Rhône-Alpes ; plus de la moitié concerne la préparation, l’entretien et la réparation du matériel. 16 lycées professionnels et CFA (centre de formation d’apprentis) forment à ces métiers en
Auvergne-Rhône-Alpes.
Sources : ASDM 2016

Pour en savoir plus
Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels, les enseignants et les
jeunes en formation du secteur d’activité sur le pôle :
Maintenance des matériels agricoles, de construction et de
manutention, d'espaces verts

Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :
• Consultez la documentation Onisep
Collection Parcours :
- Les métiers de la mécanique
- Les métiers de l’électronique et de la robotique
- Les métiers de l’agriculture et de la forêt
• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue
• Testez vos centres d’intérêts
• Explorez les sites de l'Onisep : www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble - www.onisep.fr/clermont
Après le Mondial des Métiers et les forums
• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• Le site des métiers de la maintenance des matériels :
www.maintenancedesmateriels.com
• Le Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt :
http://enseignement-agricole.agriculture.gouv.fr
• www.metiersdelamaintenancedesmateriels-tp-manutention.com
• Association ASDM : www.asdm.fr

À noter
Le secteur de la maintenance des matériels vous assure un emploi et propose des formations et une carrière évolutive tout au long de la vie. Dans ce secteur,
90% des embauches se font en CDI et il vous offre des
possibilités d’emploi à l’international. Les entreprises
du secteur rencontrent des difficultés de recrutement,
chaque année 1 600 postes de mécaniciens et de
techniciens restent non pourvus par manque de jeunes
formés !

23

Aperçu du contenu de la page 24

Maintenance des matériels
11 agricoles, de construction et
de manutention, d'espaces verts

AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

Zoom métiers : des exemples…
Préparation, entretien et réparation des
matériels
L’agent-e - mécanicien-ne en maintenance de matériels
prépare les machines neuves et assure la maintenance des
matériels vendus ou loués. Il (elle) règle et entretient les matériels.
Le (la) mécanicien-ne - technicien-ne en maintenance de
matériel diagnostique les pannes et répare les matériels
(hydraulique et électronique) en atelier.
Le (la) technicien-ne d’intervention opère chez le client :
diagnostic, devis, réparations, formation du client lors de la
livraison du matériel.

Le (la) conseiller-ère en vente de pièces détachées anticipe
les besoins, conseille le client et assure la relation avec les
fournisseurs.

Vente de matériels et de prestations
Le (la) vendeur-euse accueille le client et lui propose le produit le plus adapté à ses besoins. Il (elle) peut collaborer
avec le responsable du magasin ou le technico-commercial.
Le (la) technico-commercial-e vend des produits ou des
prestations. Il (elle) se tient informé-e de l’évolution de la
demande (client) et de l’offre (fournisseur). En général itinérant-e, il (elle) entretient des relations étroites avec l’atelier et
le magasin.

Achat, gestion des stocks et vente de pièces
détachées
L’agent-e magasinier-ière réceptionne les produits, les référence et répartit dans le magasin. Il (elle) fournit les pièces
pour l’interne, assure le suivi du stock et prépare les commandes.

24

Flash formation : des idées*...

(diplômes ou niveaux obtenus)

CAP

Certificat d’aptitude professionnelle

Maintenance des matériels option A matériels agricoles, option B
matériels de travaux publics et de manutention, option C matériels
d'espaces verts

BAC

Bac professionnel

Maintenance des matériels, option A matériels agricoles, option B
matériels de travaux publics et de manutention, option C matériels
d'espaces verts
Agroéquipement, conduite et maintenance des matériels

Brevet professionnel
BAC + 2

Brevet de technicien supérieur

Maintenance des matériels de construction et de manutention
Techniques et services en matériels agricoles

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2017

Aperçu du contenu de la page 25

Métallurgie : conception, pilotage,
12 maintenance, fabrication,
assemblage.
Généralités
La métallurgie est l’industrie qui fabrique les métaux, les alliages et les
transforme en produits. Les activités du secteur sont multiples avec la
première transformation des minerais, le recyclage des métaux, la fabrication de produits bruts, leur transformation en produits semi-finis et la
fabrication de produits finis.
Les professionnels du secteur sont de plus en plus qualifiés du fait de
l’évolution des procédés de fabrication. Le secteur utilise des technologies très avancées dans les domaines de la mécanique productique,
des structures métalliques, de la maintenance, de l’électrotechnique, de
la métallurgie...
Les métiers se répartissent entre la recherche, le développement, la
production, le commercial.
Des métiers existent pour tous les profils : ouvriers, techniciens, techniciens supérieurs et ingénieurs.

Tendances de l’emploi
Les profils recherchés sont de plus en plus qualifiés, à tous les niveaux.

En Auvergne-Rhône-Alpes
En 2015, la branche de la métallurgie (mécanique, chaudronnerie,
énergétique, maintenance...) compte 8 000 entreprises en AuvergneRhône-Alpes et 175 000 salariés. Les emplois se concentrent pour la
plupart dans le Rhône, dans la Loire et dans l’Isère.
Source : Observatoire de la métallurgie - 2015

À noter
L’innovation, un maître-mot
L’innovation… un enjeu et une nécessité pour tous les secteurs : la garantie de leur survie dans un contexte mondial
très concurrentiel et le meilleur moyen de relever le défi de
la compétitivité – non seulement par les coûts mais aussi
par la création de valeur. Avec, à la clef, de nouveaux
emplois.
Facteur de croissance, l’innovation leur permet de se différencier et également de conquérir de nouveaux marchés.
Innover, c’est aussi pour ces entreprises le moyen de tenir
leur rôle d’acteurs du progrès de la société. Et justement,
les possibilités d’innover sont nombreuses.
Le premier des sujets en la matière : préserver l’avenir
de la Terre. Comment réussir le défi immense de faire
vivre 7 milliards de personnes en préservant l’équilibre
de notre planète ? Les industriels peuvent et doivent préparer le monde de demain, les contraintes stimulant leur
inventivité.

Pour en savoir plus
Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur les pôles :
Industries et nouvelles technologies
Industrie nucléaire
Industries et nouvelles technologies – Aéronautique
Ingénierie

Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :
• Consultez la documentation Onisep
Collection Parcours :
- Les métiers de la mécanique
- Les métiers de l’électronique et de la robotique
• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue
• Testez vos centres d’intérêts
• Explorez les sites de l'Onisep :
www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble
www.onisep.fr/clermont
Après le Mondial des Métiers et les forums
• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• L’observatoire des métiers de la métallurgie :
www.observatoire-metallurgie.fr
• Union des industries et métiers de la métallurgie (rubrique espace
presse, médiathèque, métiers) http:/uimm.fr/galerie/metiers
www.les-industries-technologiques.fr
• Association française des pompes et agitateur, des
compreseurs et de la robinetterie :
www.profluid.org/fr/profluid/espace-metiers
• Syndiat national de la chaudronnerie, de la tôlerie et de la
maintenance industrielle : www.metiers-avenir.com
• Les écoles de production : www.ecoles-de-production.com

25

Aperçu du contenu de la page 26

Métallurgie : conception, pilotage,
12 maintenance, fabrication,
assemblage.
Zoom métiers : des exemples…
Concevoir - dessiner
Le (la) technicien-ne d’études en mécanique et automatismes industriels conçoit et programme les automates de
commande des systèmes.
Le (la) technicien-ne d’études et de réalisation d’outillage
réalise les outillages permettant la découpe et la mise en
forme des métaux.
Le (la) dessinateur-trice - préparateur-trice en construction métallique dessine le plan d’ensemble et les détails de
chaque pièce.
Fabriquer - assembler
L’assembleur-euse - monteur-euse de systèmes mécanisés
intervient sur le montage et l'assemblage de pièces mécaniques comportant des éléments pneumatiques, hydrauliques
et électriques.

Flash formation : des idées*...
CAP
26

Mention complémentaire
Bac professionnel
Bac technologique
Brevet professionnel
BAC + 2

Piloter - surveiller
Le (la) pilote de systèmes de production automatisée pilote
et surveille une ligne de production, contrôle la conformité
des produits. Il (elle) met tout en oeuvre pour éviter la panne.
Prévenir - dépanner
Le (la) technicien-ne de maintenance industrielle assure la
maintenance électrique et mécanique d’un parc de machines
et de lignes de production automatisées.

(diplômes ou niveaux obtenus)

Certificat d’aptitude professionnelle

BAC

Le (la) technicien-ne en équipements et installations électriques installe et met en service les équipements. Il (elle)
étudie les coûts et les devis.
Le (la) technicien-ne en chaudronnerie et tuyauterie donne
forme aux feuilles de métal et les assemble pour réaliser des
produits. Il (elle) prévoit la quantité de matière et choisit les
outillages.

Brevet de technicien supérieur
Diplôme universitaire de technologie

BAC + 3

Licence professionnelle

BAC + 5

Diplôme d’ingénieur

Aéronautique option structure
Conducteur d'installations de production
Serrurier métallier
Soudage
Zinguerie
Aéronautique option avionique, option structure, option systèmes
Fonderie
Technicien en chaudronnerie industrielle
STI2D sciences et technologies de l'industrie et du développement
durable spécialité innovation technologique et éco-conception
Métallier
Aéronautique
Conception et réalisation en chaudronnerie industrielle
Fonderie
Génie mécanique et productique
Qualité, logistique industrielle et organisation
Sciences, technologies, santé, métiers de l'industrie : mécatronique,
robotique, parcours mécatronique
Sciences, technologies, santé, métiers de l'industrie : métallurgie,
mise en forme de matériaux et soudage, parcours fonderie : de
l'alliage liquide aux propriétés des pièces finies
Sciences, technologies, santé production industrielle spécialité analyse des matériaux par contrôle non destructif multi-échelle
Diplôme d'ingénieur de l'Ecole nationale d'ingénieurs de SaintÉtienne spécialité génie mécanique en partenariat avec l'ITII Loire
Diplôme d'ingénieur de l'Ecole polytechnique universitaire de Savoie
de l'université de Chambéry spécialité mécanique-matériaux (MM)

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2017

Aperçu du contenu de la page 27

13 Plasturgie
Généralités
Les plastiques sont partenaires des grands défis technologiques et
progrès majeurs de notre époque. A la pointe de la technologie, la
plasturgie met en application de nouveaux procédés de fabrication et
de nouvelles façons de produire, comme l’éco-conception.
La maîtrise technologique de la transformation des matières plastiques,
les savoir-faire industriels permettent à la plasturgie d'être présente sur
tous les marchés : médical (prothèse, seringue...), emballage (bouteille,
packaging...), automobile (tableau de bord, pare-choc...), sport et loisir
(planche à voile, rollers...), électronique (téléphone, ordinateur...), cosmétique, bâtiment, agriculture, jouet, électroménager...
Les entreprises plasturgistes proposent une diversité de métiers : métiers
techniques, essentiellement dans le domaine de la production, mais
également des métiers transversaux tels que responsable de maintenance, technicien qualité, technicien recherche et développement,
technicien logistique, technico-commercial...

Tendances de l’emploi
La plasturgie offre actuellement de nombreux débouchés ; les entreprises recrutent à différents niveaux de qualification.
Le métier de régleur (ou monteur régleur) par exemple est en pénurie.
Plus globalement, la tendance est au recrutement de personnel qualifié
(à partir du Bac professionnel).
Parallèlement, les industriels de la plasturgie offrent à leurs salariés la
possibilité de progresser par l’enrichissement de leur poste (renforcement de l’autonomie, polyvalence...) ainsi que par la formation continue. Les innovations constantes de la plasturgie nécessite un personnel
très qualifié, maîtrisant à la fois des connaissances liées à la conception
des produits, aux machines, aux outillages et aux matériaux utilisés.

En Auvergne-Rhône-Alpes
En 2015, le secteur de la plasturgie regroupe 850 établissements qui
emploient près de 28 000 salariés. Les entreprises sont présentes dans
tous les départements de la région avec une concentration plus forte
dans le Rhône, l'Isère, l'Ain, la Drôme, la Loire et la Haute-Loire.

Pour en savoir plus
Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur le pôle :
Plasturgie et composites

Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :
• Consultez la documentation Onisep
Collection Parcours :
- Les métiers de la biologie
- Les métiers de la chimie
• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue
• Testez vos centres d’intérêts
• Explorez les sites de l'Onisep : www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble - www.onisep.fr/clermont
Après le Mondial des Métiers et les forums
• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• Le site de l’Opca Defi – Observatoire de la plasturgie :
www.observatoire-plasturgie.com
• Le site de la Fédération de la plasturgie :
www.plasticsgeneration.com
• Destination plasturgie :
www.destination-plasturgie.com
www.mission-plastechnologie.com
• Allizé-Plasturgie :
Pôle d’Oyonnax - Tél. 04 74 12 19 09
oyonnax@allize-plasturgie.com
Pôle de Lyon - Tél. 04 72 68 28 28
lyon@allize-plasturgie.com

Source : Données Acoss-Urssaf 2015– Traitement CARIF OREF
Auvergne-Rhône-Alpes

À noter
La filière de la plasturgie est attachée à la préoccupation environnementale. Des formations supérieures se
sont adaptées et intègrent des nouvelles exigences.
L’industrie de la plasturgie et des composites s’oriente
vers l’innovation via ses technologies et ses matériaux
en constante évolution. Elle reste un secteur prometteur
en termes d’évolution professionnelle pour les jeunes.

27

Aperçu du contenu de la page 28

13 Plasturgie
Zoom métiers : des exemples…
Concevoir - dessiner
Le (la) technicien-ne de conception contribue à mettre au
point un produit et fait réaliser des essais. Il (elle) peut être
spécialiste des calculs de structure, prototypiste, metteur-euse
au point.
Fabriquer - assembler - piloter
Le (la) conducteur-trice de machines veille au fonctionnement des machines de production et au déroulement du
cycle de fabrication. Il (elle) conduit les machines et leurs
périphériques, contrôle les produits.
Le (la) monteur-euse - régleur-euse installe les moules et
règle les machines, veille à leur fonctionnement. Il (elle) installe les outillages, effectue les réglages, les démarrages et
les changements de production.
L'animateur-trice d’îlot de production pilote le fonctionnement d'unités de production. Il (elle) anime les échanges
externes et internes nécessaires à la production.

Organiser - structurer

Le (la) responsable production assure la gestion globale
d’ateliers de production. Il (elle) organise la production, introduit les innovations techniques et de management.
Le (la) technicien-ne méthodes analyse, propose et met en
œuvre des procédures pour optimiser la production. Il (elle)
supervise la production et aménage les postes de travail
(sécurité, ergonomie…).
Le (la) responsable de projet organise et gère de façon autonome un projet de développement d'un produit en matière
plastique, de sa conception à sa livraison.
Le (la) contrôleur-euse qualité produits contrôle les produits
fabriqués, les composants utilisés. Il (elle) participe aux missions d'audit interne, de qualité.

28

Flash formation : des idées*...

(diplômes ou niveaux obtenus)

CAP

Certificat d’aptitude professionnelle

BAC

Bac technologique

Bac professionnel

Plasturgie
STI2D sciences et technologies de l'industrie et du développement
durable spécialité innovation technologique et éco-conception
STL sciences et technologies de laboratoire spécialité sciences phy
siques et chimiques en laboratoire
Plastiques et composites

BAC + 2

Brevet de technicien supérieur
Diplôme universitaire de technologie

BAC + 3

Licence professionnelle

Sciences, technologies, santé, maintenance des systèmes industriels,
de production et d'énergie, parcours maintenance des systèmes
industriels
Sciences, technologies, santé, métiers de l'industrie : conception et
amélioration de processus et procédés industriels, parcours écoconception et matières plastiques
Sciences, technologies, santé, production industrielle spécialité écoconception et matière plastique

BAC + 5

Master professionnel

Sciences, technologies, santé, chimie et sciences des matériaux, parcours conception et cycle de vie des matériaux , parcours matériaux
innovants pour la santé, le transport et l'énergie
Sciences, technologies, santé, mention ingénierie des matériaux et
des procédés spécialité matériaux polymères

Europlastics et composites
Science et génie des matériaux

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2017

Aperçu du contenu de la page 29

14 Textile
Généralités
Bien plus que du textile… Au-delà des marchés du luxe, de la mode
ou de l’ameublement, le textile couvre de plus en plus de marchés et
d'applications : aéronautique, transports, médical, agriculture, industrie,
électronique, bâtiment, protection et sécurité, environnement et énergies
renouvelables, sans oublier les sports et loisirs.
Matériau souple d’avenir, le textile dispose en effet de propriétés qui lui
confèrent de nombreux avantages dont on ne commence qu’à découvrir l’étendue des utilisations possibles : légèreté, souplesse, résistance
à la chaleur, aux agressions chimiques, à l’usure, textiles bioactifs (antibactériens, antimicrobiens)… Portée par une importante dynamique
de recherche et d’innovation tout en intégrant le respect des normes
environnementales, cette filière d’avenir dispose d’atouts majeurs pour
répondre à des marchés de plus en plus pointus et exigeants, en particulier dans le domaine des textiles à usages techniques et fonctionnels.
Depuis la création, la recherche et développement, la production,
la confection jusqu’à la distribution, les entreprises textiles régionales
proposent l’ensemble des métiers et des techniques de la filière. Grâce
à un puissant appareil de formation, la région Auvergne-Rhône-Alpes
est la seule en France à proposer des parcours complets de formation
initiale et continue, du lycée à l’école d’ingénieurs.

Tendances de l’emploi
La forte capacité d’innovation de la filière pour répondre aux enjeux
sociétaux en matière de santé, d’environnement, de sécurité… conduit
les industriels à rechercher des ouvriers, des techniciens et des ingénieurs très qualifiés, maîtrisant des connaissances, des techniques et
des procédés variés.
Concentrant sur son territoire l’ensemble des métiers et des formations
de la filière, l’industrie textile d'Auvergne-Rhône-Alpes, 1ère région et
1er bassin d'emploi textile de France, offre de réelles opportunités d’emplois qualifiés, que ce soit dans la R&D, la production ou la fonction
commerciale (France et export). Les prévisions d'embauche à 5 ans en
région s'établissent entre 3 500 et 5 000 personnes. L’évolution de la
pyramide des âges, notamment dans la fonction industrielle, permet
également aux jeunes d’intégrer la filière textile avec de réelles perspectives d’évolution professionnelle, soit en se spécialisant sur certains
procédés innovants soit en complétant leurs compétences en formation
continue.

En Auvergne-Rhône-Alpes
En 2015, Auvergne-Rhône-Alpes regroupe près de 1 300 établissements qui emploient plus de 24 000 salariés. Ces emplois se
concentrent pour la plupart dans les départements de la Loire, du
Rhône et de l’Isère.
Source : Données Acoss-Urssaf 2015 – Traitement CARIF-OREF
AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

Pour en savoir plus
Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur le pôle :
Textile

Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :
• Consultez la documentation Onisep
Collection Parcours :
- Les métiers de la mode et du luxe
• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue
• Testez vos centres d’intérêts
• Explorez les sites de l'Onisep : www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble - www.onisep.fr/clermont
Après le Mondial des Métiers et les forums
• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• L’observatoire Métiers de la Mode, des Textiles et du Cuir :
www.observatoiremodetextilescuirs.com
• Campus des métiers et des qualifications Textile, Mode, Cuir
et Design Auvergne-Rhône-Alpes :
www.campustextilemodecuirdesign.com
• La profession textile en Auvergne-Rhône-Alpes :
http://www.unitex.fr
• L'institut national des métiers d'art :
www.institut-metiersdart.org

À noter
PERFECT ! le Programme d’Investissement d’Avenir de
la filière, une innovation majeure pour les jeunes qui
cherchent à faire carrière dans le textile !
La plateforme des métiers du textile sera bientôt mise
en ligne pour vous permettre de découvrir toutes les
opportunités qu’offre cette filière encore trop méconnue.
Des infos-clés sur les marchés, les formations, les actus
du secteur ; des tests d’orientation ; des témoignages ;
l’accès en un clic à 100% des offres d’emplois et de
stages proposées par les entreprises textiles régionales à travers un site de géo-localisation des offres,
mais aussi une plateforme collaborative pour trouver
facilement des solutions de transport partagé et d’hébergement chez l’habitant durant les formations ou les
stages.

29

Aperçu du contenu de la page 30

14 Textile
Zoom métiers : des exemples…
Création
Le (la) concepteur-trice développeur-euse crée les collections de tissus, choisit ou fait concevoir des fils, réalise des
échantillons, assure l’interface avec la production.
Le (la) dessinateur-trice textile crée les motifs des tissus.
Indépendant-e ou dans un cabinet, il (elle) utilise de plus en
plus l’informatique (DAO/CAO).
Recherche et développement
Le (la) technicien-ne de R&D assiste le développeur-euse
ou l’ingénieur-e R&D. Il (elle) réalise des essais, définit les
réglages appropriés. Il (elle) réalise les tests et contrôle des
essais et des phases de pré-industrialisation.
L’ingénieur-e textile met au point des produits et procédés
(textiles thermorégulés, microencapsulés, microgreffés, antiUV, anti-acarien...).
Production
Le (la) conducteur-trice de machine pilote des installations
industrielles de tissage, maille, d'ennoblissement ou des
lignes de traitement des textiles techniques.
Le (la) moulinier-ière transforme le fil pour lui donner son
toucher et ses propriétés spécifiques.

Le (la) technicien-ne de maintenance et de réglage règle
les machines textiles très sophistiquées. Il (elle) est aussi apte
à programmer les mouvements automatisés. Il (elle) garantit
la conformité de la production.
L’imprimeur-euse applique sur une pièce de tissus de soie
les différentes couleurs du motif à l’aide de cadres-pochoirs
plats semi-automatisés.
Le (la) coloriste donne une couleur aux étoffes, maîtrise la
chimie, les automatismes et l’informatique.

Commercial
Le (la) chef-fe de produit supervise la chaîne de production
et de vente d’une ligne textile.
Le (la) responsable export recherche de nouveaux marchés
à l’international.
Qualité et logistique
Le (la) contrôleur-euse de qualité met en place les procédures qualité et veille à leur respect.
Le (la) logisticien-ne organise le stockage de la production
et son transport vers les sites de commercialisation.
Le (la) gestionnaire de commandes est responsable de la
qualité des commandes et du respect des délais d’expédition.

30

Flash formation : des idées*...

(diplômes ou niveaux obtenus)

CAP

Certificat d’aptitude professionnelle

BAC

Bac professionnel
Bac technologique

BAC + 2

Brevet de technicien supérieur

BAC + 3

Licence professionnelle
Diplôme national d’arts et techniques

BAC + 4

Diplôme supérieur d'arts appliqués

BAC + 5

Master professionnel
Diplôme d’ingénieur

Conducteur d’installations de production
Pilote de ligne de production
STI2D sciences et technologies de l'industrie et du développement
durable spécialité innovation technologique et éco-conception
Design de mode, textile et environnement option textile, matériaux et
surface
Innovation textile option A structures, option B traitements
Métiers de la mode – chaussure et maroquinerie, vêtements
Sciences, technologies, santé métiers de l’industrie : conception de
produits industriels
Option design graphique
Design mention mode
Arts, lettres, langues mention information et communication spécialité
mode et création
Diplôme d'ingénieur de l'Institut textile et chimique de Lyon

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2017

Aperçu du contenu de la page 31

15 Travaux publics
Généralités
Les travaux publics regroupent des entreprises qui construisent des
routes, pistes cyclables, voies ferrées, aéroports, stades, ouvrages d’art,
canalisations, réseaux d’énergie, de télécommunications.
Ces travaux pour le public sont réalisés par des entreprises qui utilisent
les nouvelles technologies et ont besoin de collaborateurs très qualifiés.
On trouve des métiers comme : constructeur de routes, canalisateur,
constructeur d’ouvrages d’art, conducteur d’engins, mécanicien d’engins de chantier, monteur de réseaux, chef d’équipe, chef de chantier,
conducteur de travaux, ingénieur études de prix, responsable qualité,
sécurité, environnement... D’autres métiers sont proches comme celui de
géomètre-topographe.
Le travail d’équipe y est très important.
Les formations (du CAP au diplôme d’ingénieur) permettent d’entrer à
tous les échelons.

Tendances de l’emploi
Les entreprises de travaux publics réalisent des équipements : grands
axes structurants (lignes ferroviaires à grande vitesse, autoroutes), équipements urbains (transports en commun, parkings, pistes cyclables…),
réseaux (électricité, gaz, télécommunications, assainissement, adduction d’eau potable…).
Les métiers des travaux publics recrutent du fait de besoins en infrastructures de transport et d’énergie.
Les salariés motivés peuvent connaître, grâce à la formation continue,
une progression vers des postes à responsabilités.

En Auvergne-Rhône-Alpes
Plus de 37 000 salariés exercent un métier dans le secteur des travaux
publics (construction de routes, construction de canalisations, construction et entretien de tunnels, travaux de terrassement…) dans 1 300
entreprises.
Source : FNTP (Fédération Nationale des Travaux Publics) - Octobre
2016

Pour en savoir plus
Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur les pôles :
Bâtiment et Travaux publics
Carrières et matériaux de construction
Ingénierie

Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :
• Consultez la documentation Onisep
Collection Parcours :
- Les métiers de l’architecture, de l’urbanisme et du paysage
- Les métiers du bâtiment et des travaux publics
- Les métiers de l’énergie
• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue
• Testez vos centres d’intérêts
• Explorez les sites de l'Onisep : www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble - www.onisep.fr/clermont
Après le Mondial des Métiers et les forums
• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• La Fédération nationale des travaux publics :
www.metier-tp.com
• La Fédération régionale des travaux publics Rhône-Alpes :
Contact : 04 37 47 39 75 ou ralpes@fntp.fr
• La Fédération régionale des travaux publics Auvergne :
Contact : 04 73 42 27 00 ou auver@fntp.fr
• Association pour la connaissance des travaux publics
(ASCO-TP) : www.planete-tp.com
• www.batirama.com

À noter
En Auvergne-Rhône-Alpes, les entreprises de travaux
publics emploient des salariés de tous niveaux. Le
secteur compte des entreprises de grande taille (les
« majors ») mais aussi un tissu important de PME, ce
qui fait la richesse du marché régional. Les entreprises
font le choix de miser sur l’avenir en recrutant et en
formant de jeunes salariés qui souhaitent faire carrière
dans les travaux publics.

31

Aperçu du contenu de la page 32

15 Travaux publics
Zoom métiers : des exemples…
Conception, méthodes et études de prix
L'ingénieur-e, le (la) chef-fe de projet, le (la) géomètre
expert-e, l'économiste conçoivent et participent à la préparation des travaux.
Production
Le (la) constructeur-trice de routes construit et entretient des
chaussées, aménagements urbains, parkings... Il (elle) utilise
de petits engins : mini-pelles, compacteurs et chargeuses.
Le (la) canalisateur-trice installe les canalisations (adduction
d’eau potable, assainissement). Il (elle) intervient depuis le
captage, le stockage, la distribution de l’eau potable jusqu’à
l’évacuation des eaux usées vers les stations d’épuration.
Le (la) constructeur-trice en ouvrages d’art réalise de
grands ouvrages comme les ponts ou les barrages. Il (elle)
met en œuvre des coffrages/moules, installe le ferraillage et
coule le béton.

Flash formation : des idées*...

Encadrement de chantier
Le (la) chef-fe d’équipe, le (la) chef-fe de chantier et le (la)
conducteur-trice de travaux coordonnent les travaux et
dirigent les équipes.

(diplômes ou niveaux obtenus)

CAP

Certificat d’aptitude professionnelle

BAC

Bac professionnel

32

Bac technologique
Brevet professionnel
BAC + 2

Le (la) conducteur-trice d’engins conduit des engins de
toutes sortes (bouteurs, pelles hydrauliques, tombereaux,
niveleuses...).
Le (la) monteur-euse de réseaux installe et entretient les
réseaux aériens ou souterrains de transport et de distribution
d’électricité ou de gaz. Il (elle) sait exploiter des plans.

Brevet de technicien supérieur
Diplôme universitaire de technologie

Conducteur d'engins : travaux publics et carrières
Constructeur en canalisations des travaux publics
Constructeur en ouvrages d'art
Constructeur de routes
Maintenance des matériels option B matériels de travaux publics et
de manutentionn
Technicien géomètre-topographe
Travaux publics
STI2D sciences et technologies de l'industrie et du développement
durable spécialité architecture et construction
Conducteur d'engins : travaux publics et carrières
Etudes et économie de la construction
Métiers du géomètre-topographe et de la modélisation numérique
Travaux publics
Génie civil - construction durable

BAC + 3

Licence professionnelle

Sciences, technologies, santé, métiers du BTP : travaux publics,
parcours conduite de chantiers de routes et voiries et réseaux divers
Sciences, technologies, santé, métiers du BTP : travaux publics,
parcours conduite de projets de routes et voiries et réseaux divers

BAC + 5

Master professionnel

Sciences, technologies, santé, génie civil, parcours matériaux et
structures pour une construction durable
Diplôme d'ingénieur de l'Ecole nationale des travaux publics de l'Etat
Diplôme d'ingénieur de l'Ecole nationale d'ingénieurs de Saint-Etienne
spécialité génie civil
Diplôme d'ingénieur de l'Institut national des sciences appliquées de
Lyon spécialité génie civil et urbanisme

Diplôme d’ingénieur

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2017

Aperçu du contenu de la page 33

16 Banque, Assurance, Finance, Droit
Généralités
Les secteurs de la banque et de la finance ont pour fonctions de gérer,
faire travailler et protéger l’argent. Quant à l’assurance, elle a pour
rôle d’apporter à ses clients – particulier, entreprise, collectivité – une
protection contre les conséquences financières des évènements dommageables (accidents, incendie, maladie, décès…).
Les professionnels du droit sont partout : dans les palais de justice,
les cabinets d’affaires ou de notaires, au cœur de l’entreprise et dans
l’administration.
Les formations demandent de plus en plus de compétences complémentaires en économie ou gestion.

Tendances de l’emploi
Secteur assurance :
Ce secteur recrute à Bac +2/+3 (chargé d’indemnisation, conseiller
en assurance...), à Bac +5 pour les métiers d’encadrement ou exigeant
un haut niveau de qualification (actuaire, ingénieur prévention, souscripteur de risques industriels...). L'accès peut également se faire via
des formations en assurance ou formations généralistes avec qualités
personnelles (sens commercial, autonomie, adaptabilité).
Secteur bancaire :
Ce secteur recherche en priorité des compétences commerciales et
techniques (bancaires ou financières), pour des métiers diversifiés (chargé de clientèle particuliers, professionnels ou entreprises, responsable
d'agences, conseiller en gestion de patrimoine, conseiller banque à
distance, analyste-crédit, inspecteur et auditeur interne...).
Cœur de cible des jeunes recrutés :
•	 Bac +2/+3 à profil commercial pour les métiers d'agence,
•	 Bac +5 pour les métiers d'expertise et d'encadrement immédiat.
Secteur juridique :
La fonction publique reste un débouché important. La plupart des professions juridiques sont accessibles à partir de Bac +5 et requièrent des
formations spécifiques.

En Auvergne-Rhône-Alpes
En 2015, 16 000 établissements du secteur emploient plus de 100
000 salariés. Ces emplois représentent près de 5% de l’emploi salarié
régional et se concentrent pour la plupart dans les départements du
Rhône et de l’Isère. Les emplois de ce secteur sont en hausse depuis
2008 (+5%).
Source : Données Acoss-Urssaf 2008-2015 – Traitement CARIF OREF
Auvergne-Rhône-Alpes

Pour en savoir plus
Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur le pôle :
Rendez-vous dans l'entreprise
Banque (sous réserve)

Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :
• Consultez la documentation Onisep
Collection Parcours :
- Les métiers de la justice
- Les métiers de la banque, de la finance et de l’assurance
- Les métiers du droit
• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue
• Testez vos centres d’intérêts
• Explorez les sites de l'Onisep : www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble - www.onisep.fr/clermont
Après le Mondial des Métiers et les forums
• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• Le Ministère de la Justice : www.metiers.justice.gouv.fr
• La Fédération bancaire française :
www.fbf.fr (rubrique "Secteur bancaire français" puis "Les métiers
de la banque)
• La Fédération française de l'assurance :
www.ffa-assurance.fr ("métiers et formations")
• Observatoire des métiers de la banque :
www.observatoire-metiers-banque.fr
• Observatoire de l'évolution des métiers de l'assurance :
www.metiers-assurance.org
• Observatoire de l’emploi et des métiers en mutualité :
www.ugem.net / www.metiers-mutualite.com

À noter
La Mutualité française Rhône-Alpes fédère 225 mutuelles
Santé qui protègent 3,4 millions de personnes sur la région.
Elle représente plus de 400 établissements mutualistes (établissements hospitaliers, centres de santé médicaux, centres
dentaires, d’optique et d’audioprothèse, établissements
pour la petite enfance, les jeunes, les familles, services aux
personnes âgées et aux personnes en situation de handicap, pharmacies, services à domicile, etc.).
Avant, les mutuelles recrutaient essentiellement des gestionnaires. Aujourd’hui, elles renforcent leurs équipes avec
des profils de commerciaux, de spécialistes de la relation
clients mais aussi avec des métiers « supports » porteurs de
la qualité de gestion et de l’innovation. L’intégration de ces
nouvelles compétences permet aux mutuelles de maîtriser
les évolutions du marché, de faire face à la concurrence
et d’être au plus près des exigences et des besoins des
clients.

33

Aperçu du contenu de la page 34

16 Banque, Assurance, Finance, Droit
Zoom métiers : des exemples…

Banque
Le (la) chargé-e de clientèle ouvre et gère les comptes de
clients et leur conseille des financements adaptés.
L’analyste de crédit analyse les demandes de crédits et en
évalue le risque.
Assurance
Le (la) conseiller-ère en assurance, principal-e interlocuteurtrice des assurés et prospects, analyse leurs besoins et leur
conseille les produits d’assurance adaptés.
L’actuaire met au point les règles et barèmes de tarification pour chaque type de risque, définit les conditions de
rentabilité des contrats, participe à la conception technique
des produits et accompagne les professionnels responsables
de la souscription ou de la commercialisation des produits
d'assurance.
Le (la) souscripteur-trice - indemnisateur-trice évalue le risque
en analysant les éléments fournis par le réseau de distribution,
indemnise le client après tout évènement dommageable.
Le (la) gestionnaire des prestations d’assurances prend en
charge le traitement, la gestion et le contrôle de contrats ou
de prestations d’assurance, lors de leur souscription, de leur
établissement, de leur suivi ou de la mise en œuvre de leurs
garanties (automobile, habitation, santé).

Finance
L’analyste financier-ière étudie les bilans d’entreprises, réalise des études par secteur économique pour prévoir l’évolution de la rentabilité à court et moyen terme et pour proposer
des investissements aux clients.
Le (la) gérant-e de portefeuille gère des fonds pour le compte
de son établissement ou de ses clients et valorise les placements dans le cadre de stratégies définies par la direction.
Juridique et judiciaire
Le (la) clerc de notaire prépare, rédige et fait authentifier les
actes, conseille sur les conséquences juridiques et fiscales.
Le (la) greffier-ière assiste à l’audience, note les décisions et
rédige les conclusions. Il (elle) est témoin et garant-e des décisions.

34

Flash formation : des idées*...
BAC

(diplômes ou niveaux obtenus)

Bac professionnel
Bac technologique

BAC + 2

Brevet de technicien supérieur
Diplôme universitaire de technologie

BAC + 3

Licence professionnelle

BAC + 5

Master

Gestion - Administration
STMG sciences et technologies du management et de la gestion
spécialité gestion et finance
Assistant de gestion de PME PMI (diplôme à référentiel commun européen)
Assurance
Banque, conseiller de clientèle (particuliers)
Carrières juridiques
Gestion des entreprises et des administrations, option gestion comptable et financière
Droit, économie, gestion, mention assurance, banque, finance :
chargé de clientèle parcours management financier et marketing des
services

Diplôme universitaire (DU)
Certification professionnelle

Droit, économie, gestion mention droit des affaires
Droit, économie, gestion mention finance
Diplôme de l’Ecole supérieure de commerce et développement - 3A
Diplôme de l'Institut d’études politiques de Lyon
Actuaire
Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion

BAC + 6

Certification professionnelle

Certificat d’aptitude à la profession d’avocat

BAC + 7
et +

Certification professionnelle

Diplôme supérieur du notariat

Diplôme de grandes écoles

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2017

Aperçu du contenu de la page 35

17 Coiffure, Esthétique
Généralités
Les professionnels de la coiffure exercent dans des salons de coiffure
familiaux ou franchisés, des entreprises de soins capillaires, des centres
de remise en forme ou de soin, des établissements de convalescence,
de thalassothérapie, des centres hospitaliers, des centres de vacances
et loisirs ou parfois dans le cinéma, l’audiovisuel ou le théâtre. Ils peuvent
aussi se déplacer chez les particuliers.
Les professionnels de l’esthétique exercent dans des instituts de beauté,
parfumeries, salons de coiffure, parapharmacies, centres de prothésie
ongulaire, centres de remise en forme, de thalassothérapie ou de balnéothérapie, spas, laboratoires ou services de vente de fabrication de
produits de beauté. Des esthéticiennes à domicile interviennent chez les
particuliers et des socio-esthéticiennes interviennent dans les maternités,
les maisons de retraite et les hôpitaux.

Tendances de l’emploi
66 000 entreprises de la coiffure emploient 160 000 personnes en
France. C'est le 2ème secteur de l’artisanat.
L’exercice des métiers de la coiffure et de l'esthétique nécessite un diplôme professionnel, généraliste (Certificat d’aptitude professionnelle)
ou spécialisé (Mention complémentaire pour la coiffure, Bac professionnel). Les titulaires d’un Brevet professionnel en coiffure peuvent ouvrir un
salon. En revanche, seul un CAP en esthétique est exigé pour l'ouverture
d'un institut de beauté. La mobilité et une grande motivation sont nécessaires. Les coiffeurs français sont demandés à l’international, notamment
en Europe.
Le secteur de l’esthétique-cosmétique évolue, il s’est ouvert au bien-être,
aux soins à la personne et la clientèle masculine se développe.
Le secteur se structure et offre de réelles perspectives d’évolution de
carrière. Cependant, il est indispensable de posséder un diplôme (CAP
minimum) en esthétique cosmétique et de solides qualités personnelles.
Technicité, mobilité, qualités relationnelles et humaines sont essentielles.
Pour les emplois de technico-commerciaux, formateurs, animateurs ou
démonstrateurs, le niveau Bac +3 est requis. Les postes d’enseignants
sont accessibles aux titulaires d’un BTS esthétique – cosmétique (avec
un minimum de 3 ans d’expérience sur le terrain). Les emplois se situant
aussi en zones rurales, la mobilité géographique est indispensable. Les
nouveaux métiers, tels que socio-esthéticien, spa manager ou spa praticien nécessitent l’obtention de certifications spécifiques. Enfin, le secteur
offre de vraies opportunités pour la création ou la reprise d’entreprise.

En Auvergne-Rhône-Alpes
En 2013, plus de 30 000 personnes exercent le métier de coiffeur ou
d’esthéticien. L’essentiel de ces personnes travaillent dans des salons de
coiffure, des salons de beauté ou des parfumeries.
Source : Insee, Recensement de la population 2013 – Traitement CARIF
OREF Auvergne-Rhône-Alpes

Pour en savoir plus
Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur les pôles :
Coiffure
Esthétique, Bien-être, Parfumerie

Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :
• Consultez la documentation Onisep
• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue
• Testez vos centres d’intérêts
• Explorez les sites de l'Onisep : www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble - www.onisep.fr/clermont
Après le Mondial des Métiers et les forums
• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• La Fédération nationale de la coiffure :
www.fnc.fr
• La Confédération nationale artisanale des instituts de beauté :
www.cnaib.fr
• Le Fond national de promotion et de communication de l'artisanat :
www.fnpca.fr
• Le Conseil du commerce de France :
www.metiersducommerce.fr
• Confédération nationale de l'esthétique-parfumerie :
http://www.cnep-france.fr
• Chambres de métiers et de l’artisanat :
www.oriente-metiers.org/

À noter
Le métier d’esthéticien-ne a su évoluer. Aujourd’hui,
l’esthéticien-ne se trouve dans tous les milieux où il y a
de l’humain (institut, spa, parfumerie, hôpital, cabinet
de chirurgie esthétique…). Le stéréotype du (de la) praticien-ne réalisant des épilations a fait place au professionnel du bien-être.
C’est un métier de relationnel et d’émotionnel !

35

Aperçu du contenu de la page 36

17 Coiffure, Esthétique

AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

Zoom métiers : des exemples…
Coiffure
Le (la) coiffeur-euse réalise balayage, permanente, coupe,
brushing, rasage, taille de barbe, pose de postiche... Savoirfaire technique, connaissance des natures de cheveux et des
produits utilisés, sens de l'esthétisme et qualités relationnelles
sont nécessaires pour fidéliser la clientèle.
Esthétique
L’esthéticien-ne réalise des soins esthétiques du visage et du
corps à visée de relaxation et de bien-être, des manucures
et des soins de prothésie ongulaire, des maquillages et des
épilations.
Le (la) conseiller-ère beauté/le (la) vendeur-euse en parfumerie ou parapharmacie conseille les clients dans le choix
des produits en s’appuyant sur ses connaissances techniques
(cosmétologie, biologie générale et cutanée, colorimétrie). Il
(elle) est régulièrement formé-e (formateur-trice, animateur-trice
ou technico-commercial-e).
Le (la) technico-commercial-e vend des produits cosmétiques et matériels auprès de parfumeries, pharmacies, dépositaires (instituts de beauté, spas...) ou des professionnels de
l’esthétique et assure la formation des vendeurs.

Le (la) maquilleur-euse professionnel-le exerce son métier
au cinéma, théâtre, où il (elle) contribue à la création d’un
personnage ; à la télévision, pour rendre naturels les visages
dans des conditions d’éclairages intenses ; dans le milieu de
la mode (défilés, séances photos), où il (elle) participe à la
mise en valeur de la création. Il (elle) réalise des démonstrations dans des boutiques spécialisées pour vendre ses produits.
Le (la) spa manager gère les plannings et programme les
soins, réalise des modelages. Il (elle) manage l'équipe et
gère les commandes. Il (elle) peut exercer en spa ou en
centre de thalassothérapie.
Le (la) socio-esthéticien-ne exerce son métier dans des
structures spécialisées comme les hôpitaux, les prisons, les
maisons de retraite, les centres sociaux… afin d’aider les personnes à retrouver l’estime d’elles-mêmes. Ce métier nécessite expertise technique, maturité et adaptabilité.

36

Flash formation : des idées*...
CAP

(diplômes ou niveaux obtenus)

Certificat d’aptitude professionnelle
Mention complémentaire

BAC

Bac professionnel
Brevet professionnel
Certification professionnelle

BAC + 2

Brevet de technicien supérieur
Brevet de maîtrise

BAC + 3

Licence professionnelle

Esthétique, cosmétique, parfumerie
Coiffure
Coiffure coupe couleur
Esthétique, cosmétique, parfumerie
Perruquier posticheur
Coiffure
Esthétique, cosmétique, parfumerie
Conseiller de vente en parfumerie et cosmétique
Métiers de la coiffure
Métiers de l'esthétique - cosmétique - parfumerie
Esthéticienne cosméticienne
Coiffeur
Droit, économie, gestion, technico commercial métiers de la nutricosmétique et de la cosmétologie

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2017

Aperçu du contenu de la page 37

18 Commerce, Distribution
Généralités
Le commerce regroupe trois grandes familles de métiers :
•	 la vente, caractérisée par une grande diversité : commerçants ou
commerciaux, spécialisés ou non, en magasin ou sur le terrain,
vendant des produits de façon sédentaire, itinérante, par correspondance, par téléphone, ou par Internet.
•	 le commerce de gros ou les grossistes, dans tous les secteurs : alimentaire, agricole, non-alimentaire et interindustriel. Cette famille a
besoin de professionnels en logistique et en transport.
•	 la grande distribution alimentaire ou spécialisée, qui propose
elle-même trois grandes filières : la vente-gestion, la logistique et
l’alimentation.
Ces métiers exigent tous une personnalité bien trempée. Le sourire et le
sens du service au client sont essentiels. Les méthodes de vente varient
en fonction des produits, de la clientèle et de la taille de l'entreprise. La
vente peut s'effectuer en face à face en magasin ou chez le client, par
téléphone ou par Internet (commerce électronique). Le secteur offre de
réelles possibilités d’évolution.

Tendances de l’emploi
Plus de trois millions de personnes en France travaillent dans le secteur du commerce. Dans les rayons d'une grande surface, dans une
boutique, dans une entreprise... mais aussi sur les marchés, chez les
grossistes et sur Internet.
La grande distribution offre un grand nombre de débouchés en France
et de plus en plus à l’international.
Les recrutements se font du CAP au Bac+5, avec une légère préférence
pour les titulaires du Bac+2/Bac+3 (vendeur représentant...) à Bac+4/
Bac+5 (responsable de magasin, manager de rayon).

En Auvergne-Rhône-Alpes
Le secteur du commerce représente près de 51 000 établissements et
un effectif salarié de 360 000 personnes. Ces emplois représentent
plus de 16 % de l’emploi salarié régional et se concentrent pour la plupart dans les départements du Rhône, de l’Isère et de la Haute-Savoie.
Source : Données Acoss-Urssaf 2015 – Traitement CARIF OREF
Auvergne-Rhône-Alpes

Pour en savoir plus
Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur le pôle :
Commerce, Grande distribution
Commerce B to B

Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :
• Consultez la documentation Onisep
Collection Parcours :
- Les métiers du marketing, de la publicité et de la vente
• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue
• Testez vos centres d’intérêts
• Explorez les sites de l'Onisep : www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble - www.onisep.fr/clermont
Après le Mondial des Métiers et les forums

• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• La Chambre Régionale de Métiers et de l'Artisanat
Auvergne-Rhône-Alpes :
www.crma-auvergnerhonealpes.fr (rubrique apprendre)
• Conseil du commerce de France :
www.metiersducommerce.fr
• Le commerce B to B :
www.mybtob.fr
• Fédération des entreprises du commerce et de la distribution :
www.fcd.fr
• zoom.onisep.fr/commercedegros

À noter
Le secteur du commerce et de la distribution compte
parmi ceux qui offrent le plus d'opportunités de carrière en France et dans le monde, et ce quel que soit
le niveau de qualification. Inscrit dans une démarche
continue d’innovation et de progrès, ce secteur en
pleine évolution recrute.
Avec le perfectionnement des techniques de gestion,
l’innovation marketing et commerciale, le développement de la logistique et l’introduction du commerce
électronique, les métiers ont évolué et de nouveaux
métiers apparaissent (Drive).
Les entreprises sont à la recherche de jeunes motivés,
compétents et volontaires qu'elles sauront accompagner, notamment par la formation, afin de leur offrir
les meilleures perspectives d'évolution.

37

Aperçu du contenu de la page 38

18 Commerce, Distribution
Zoom métiers : des exemples…
Vente - représentation
L’attaché-e commercial-e prospecte des entreprises et négocie les contrats de vente, fidélise ses clients en leur assurant un service après-vente de qualité.
Le (la) délégué-e médical-e prospecte les professionnels de la
santé et informe sur les produits élaborés par son laboratoire.
Commerce - distribution
Le (la) manageur-euse de rayon gère une équipe et anime
une unité de vente, choisit et sélectionne des produits et en
détermine les prix.
Le (la) chef-fe de caisse est responsable de la fluidité des
passages en caisse et de l'accueil de la clientèle. Il (elle)
anime son équipe d' hôtes-esses de caisse et gère les flux
financiers en provenance des clients. Il (elle) recrute et forme
son équipe et planifie l'activité.

Flash formation : des idées*...

(diplômes ou niveaux obtenus)

CAP

Certificat d’aptitude professionnelle

BAC

Bac professionnel

38

Bac technologique
Certification professionnelle
Brevet professionnel
BAC + 2

Brevet de technicien supérieur agricole
Brevet de technicien supérieur

Diplôme universitaire de technologie
BAC + 3

Licence professionnelle
Diplôme de grandes écoles

BAC + 5

Le (la) vendeur-euse alimentaire est chargé-e de la vente
de produits frais, renseigne et conseille les clients sur les
produits et approvisionne les rayons.
Le (la) vendeur-euse en habillement renseigne et conseille
les clients, assure la tenue du ou des rayons et met en valeur
les produits.
Le (la) directeur-trice de magasin anime, gère et développe
l'activité en appliquant la politique commerciale de l'entrerpise. Il (elle) coordonne l'ensemble des activités du magasin
au niveau commercial, financier et humain avec l'aide de
son équipe de direction et/ou d'encadrement. Il (elle) est en
contact avec tous les acteurs locaux (mairie, police...) de son
environnement.

Master professionnel
Diplôme de grandes écoles

Employé de commerce multi-spécialités
Employé de vente spécialisé
Fleuriste
Commerce
Technicien conseil vente de produits de jardin
Vente (prospection, négociation, suivi de clientèle)
STMG sciences et technologies du management et de la gestion
spécialité mercatique (marketing)
Vendeur-agenceur de cuisines et salles de bains
Vendeur conseiller sport
Vendeur de l'électrodomestique et du multimédia
Fleuriste
Libraire
Technico-commercial
Commerce international (diplôme à référentiel commun européen)
Management des unités commerciales
Négociation et relation client
Professions immobilières
Gestion administrative et commerciale des organisations
Techniques de commercialisation
Droit, économie, gestion mention commerce et distribution
Droit, économie, gestion mention management et gestion des organisations
Diplômes d'écoles de commerce
Droit, économie, gestion mention management et commerce international
Droit, économie, gestion mention marketing et vente
Diplômes d'écoles de commerce

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2017

Aperçu du contenu de la page 39

19 Culture, Spectacles, Arts
Généralités
Le patrimoine :
Expositions, musées, festivals... Le patrimoine se décline sous toutes les
formes. Monuments, objets d’art, bâtiments, les richesses du patrimoine
sont mises en valeur. Cela implique pour les professionnels, en plus de
leurs compétences techniques, des compétences en gestion, communication, animation, souvent acquises par l’expérience.
Les spectacles :
Concerts, théâtre, cirque, danse, art de la rue... L'univers magique de la
scène attire. Il n’est pas impossible d’y entrer mais le plus difficile est de
durer. Les professionnels du spectacle rencontrent une difficulté majeure,
celle du sous-emploi.
Les arts graphiques et les métiers d'art :
Les nouvelles technologies ont profondément marqué les arts appliqués :
infographie, création sur palette graphique, conception en dessin assisté
par ordinateur, nouveaux matériaux. Les maîtriser est une nécessité pour
réussir dans le design (stylisme), la mode, la publicité, la communication... y compris dans les métiers d’art traditionnels.

Tendances de l’emploi
Pour la région Auvergne-Rhône-Alpes, il s’agit d’un important secteur
d’emplois mais qui comprend de nombreuses situations précaires. La
multi-activité est deux fois plus importante que dans les autres secteurs.
L’activité est souvent discontinue, en particulier dans le spectacle caractérisé par l’intermittence. Les emplois aidés sont fréquents. Il existe un
secteur public avec la filière culturelle des collectivités territoriales (enseignement artistique, bibliothèques, musées, salles de spectacles….).
Même si la pratique personnelle, l’expérience bénévole, le réseau relationnel jouent un rôle important en démarrage de carrière, la formation
initiale prend une place de plus en plus déterminante. Les demandeurs
d'emploi sont nombreux, mais le marché de l’emploi est moins dynamique, du fait des restrictions des aides publiques et de la faiblesse du
mécénat. L’activité est concentrée sur le Rhône et l’Isère. On constate
une surreprésentation des très petites entreprises.
Pour en savoir plus, se reporter à la thématique "Emploi" disponible
sur le site de la Nacre (www.la-nacre.org)

En Auvergne-Rhône-Alpes
En 2015, plus de 3 000 établissements du secteur de la culture, des
spectacles et des arts emploient 10 600 salariés.
Source : Données Acoss-Urssaf 2015 – Traitement CARIF OREF
Auvergne-Rhône-Alpes

Pour en savoir plus
Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur les pôles :
Art mural, Art floral, Dessin
Métiers du cuir, Maroquinerie
Métiers d’art, Métiers de l'enseigne
Sellerie
Evénement
Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :
• Consultez la documentation Onisep
Collection Parcours :
- Les métiers du design
- Les métiers de l’audiovisuel
- Les métiers de la mode et du luxe
- Les métiers du journalisme, de la communication et de la
documentation
- Les métiers des langues et de l’international
- Les métiers du jeu vidéo
- Les métiers du livre
• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue
• Testez vos centres d’intérêts
• Explorez les sites de l'Onisep : www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble - www.onisep.fr/clermont
Après le Mondial des Métiers et les forums

• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• La Nacre : www.la-nacre.org rubrique "Ressources et
thématiques", "Nos ressources" puis Répertoires et guides
"Les guides des formations en Rhône-Alpes"
• Le centre national du théâtre : www.cnt.asso.fr
• L’institut national des métiers d’art : www.institut-metiersdart.org
• La médiathèque de la cité de la musique :
http://mediatheque.cite-musique.fr rubrique "Guide pratique de
la musique" puis "Métiers de la musique"
• La commission paritaire nationale emploi formation :
- spectacle vivant : www.cpnefsv.org rubrique "Métiers du spectacle"
- audiovisuel : www.cpnef-av.fr/
• Portail des métiers d’art de Lyon et du Rhône : www.artylyon.com
• Centre national des arts du cirque, de la rue et du théâtre :
www.artcena.fr (Rubrique Nos ressources)
• http://kitpedagogique.onisep.fr/centrepompidou
• Conseil national du cuir:
http://conseilnationalducuir.org

À noter
Les Métiers d’art sont représentés par 281 métiers et spécialités différentes, des arts du spectacle aux métiers plus traditionnels liés
à l’architecture ou au travail du bois.
L’exercice de ces métiers nécessite un long apprentissage des techniques et de la transformation des matières. L’usage des moyens
modernes de conception et de réalisation tels que la « 3D » permet d’exercer ses connaissances aussi bien en restauration du
patrimoine qu’en création.

39

Aperçu du contenu de la page 40

19 Culture, Spectacles, Arts
Zoom métiers : des exemples…
Patrimoine
Le (la) conservateur-trice du patrimoine spécialité musée
exerce des responsabilités scientifiques et techniques : il (elle)
étudie, classe, conserve, entretient, enrichit et met en valeur
le patrimoine muséographique.
Le (la) guide-conférencier-ière présente le patrimoine en intégrant l’histoire sociale et économique, l’architecture et l’analyse de
l’espace. Il (elle) assure des visites générales des sites archéologiques aux réalisations contemporaines. Il (elle) anime des visites à
thème destinées à approfondir divers aspects du patrimoine local.
Spectacle vivant et enregistré
Le (la) décorateur-trice scénographe conçoit des décors et des
espaces scéniques en fonction d’un projet artistique, réalise des
présentations et des mises en valeur d’œuvres et d’expositions.
Le (la) cameraman-cadreur-euse positionne les objets et les
personnages afin d’obtenir le meilleur éclairage et de créer la
meilleure image.

Flash formation : des idées*...

40

Certificat d’aptitude professionnelle

BAC

Bac professionnel
Bac technologique
Brevet des Métiers d'Art
Brevet de technicien supérieur

Diplôme universitaire de technologie
Diplôme des métiers d'art (DMA)
BAC + 3

Métiers du cuir
Le (la) maroquinier-ière maîtrise l’ensemble du processus,
du choix du matériau aux finitions en passant par la découpe et l’assemblage.
Le (la) podo-orthésiste facilite la marche au quotidien,
conçoit, réalise, adapte et délivre un appareillage orthopédique types chaussures et semelles sur mesure.

(diplômes ou niveaux obtenus)

CAP

BAC + 2

Métiers d'arts
Le (la) bijoutier-ière - joaillier-ière crée des montures à partir d’un métal brut, pour mettre en valeur les pierres et perles
précieuses, découpe, façonne afin de donner des formes de
plaques ou de fil d’or.
Le (la) stylicien-ne industriel-le imagine une enveloppe
séduisante et fonctionnelle aux produits, crée des formes
douces, dynamiques ou modernes pour amener le client à
acheter les produits.

Licence professionnelle
Licence

BAC + 4

Master

BAC + 5

Diplôme national supérieur d’expression plastique
(DNSEP)
Diplôme de grandes écoles
Diplôme d'ingénieur

Arts du bois, Métiers de la gravure, Souffleur de verre
Podo-orthésiste, Maroquinerie, Vêtement de peau
Artisanat et métiers d’art
Métiers de la mode - vêtements
Métiers du cuir option chaussure, option maroquinerie
STD2A sciences et technologies du design et des arts appliqués
Techniques de la musique et de la danse
Bijou, option bijouterie-joaillerie
Design graphique option communication et médias numériques
Métiers de la mode - chaussure et maroquinerie
Métiers de l'audiovisuel
Podo-orthésiste
Information-communication option métiers du livre et du patrimoine
Costumier - réalisateur
Arts, lettres, langues mention techniques du son et de l'image
Droit, économie, gestion mention gestion de projets et structures
artistiques et culturels
Arts, lettres langues mention arts du spectacle
Arts, lettres, langues, mention musicologie
Sciences humaines et sociales mention histoire de l'art et archéologie
Arts, lettres, langues mention arts
Arts, lettres, langues mention arts de la scène et du spectacle vivant
Arts, lettres, langues mention cinéma et audiovisuel
Art
Design
Diplôme arts et techniques du théâtre parcours concepteur lumière
Diplôme d'ingénieur de l'institut textile et chimique de Lyon

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2017

Aperçu du contenu de la page 41

20 Environnement
Généralités

Pour en savoir plus

Travailler dans l’environnement, ce n’est pas seulement protéger la
faune, la flore et les paysages. C’est aussi traiter l’eau potable, gérer
les déchets, lutter contre les nuisances sonores, réduire les polluants
atmosphériques, utiliser les énergies renouvelables...
Ce sont des activités de juriste, médecin, des professions du tertiaire.
Les qualifications vont du CAP au diplôme d’ingénieur. Au-delà des cursus spécifiques, des spécialisations à l’environnement peuvent s’acquérir
à tous les niveaux de formation et de responsabilité.
Les métiers de l’environnement se répartissent dans trois domaines :
•	 la prévention et le traitement des pollutions,
•	 la gestion, la préservation et la valorisation de la biodiversité,
•	 l’aménagement des territoires et l’amélioration du cadre de vie.
Les professionnels ont des missions techniques, d’expertise, de conseil,
de contrôle et de sensibilisation.

• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue

Tendances de l’emploi

• Testez vos centres d’intérêts

Le renforcement de la législation et les attentes croissantes en matière
d’environnement et de développement durable stimulent le marché de
l’emploi.
Il est complexe d’identifier et de définir précisément les métiers de l’environnement. On observe toutefois que les domaines regroupant les 3/4
des emplois sont la gestion et l’assainissement de l’eau, la collecte, le tri
et la valorisation des déchets et le développement des énergies renouvelables. Les profils vont de l’ouvrier non qualifié à l’ingénieur. Dans la
gestion et l’aménagement de l’espace, on recrute des CAP, Bac Pro,
BTSA et licence professionnelle.
Le marché de l’emploi reste difficile avec plus de demandes que d'offres,
surtout pour les Bac+5. Cependant, la situation évolue car les filières
sont encore en mutation et s’organisent progressivement. Environnement
et développement durable ne sont plus seulement des concepts, mais
des réalités intégrées progressivement dans l’action. Des perspectives
d’emplois semblent donc se dessiner. Mais il convient d’être prudent et
de bien s’informer sur les débouchés.

• Explorez les sites de l'Onisep :

En Auvergne-Rhône-Alpes
Près de 15 000 entreprises emploient plus de 90 000 salariés dans
le secteur de l’environnement (gestion de l’eau, gestion des déchets,
BTP...). Ces emplois ont progressé de plus de 4% entre 2008 et 2015.
Source : Données Acoss-Urssaf 2008-2015 – Traitement CARIF OREF
Auvergne-Rhône-Alpes

Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur le pôle :
Environnement et développement durable

Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :
• Consultez la documentation Onisep
Collection Parcours :
- Les métiers de l’environnement et du développement durable
- Les métiers de l’architecture, de l’urbanisme et du paysage
- Les métiers de l'énergie

www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble
www.onisep.fr/clermont
Après le Mondial des Métiers et les forums

• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• Le Ministère de la Transition écologique et solidaire :
www.ecologique-solidaire.gouv.fr
(politiques publiques, économie verte, emploi et compétences)
• Les entreprises du paysage (Unep) :
www.lesentreprisesdupaysage.fr
• Agence française pour la biodiversité :
www.metiers-biodiversite.fr
• Le Ministère de l'agriculture et de l'alimentation :
http://agriculture.gouv.fr/
• www.educagri.fr/
• www.emploi-environnement.com
• www.reseau-tee.net/

41

Aperçu du contenu de la page 42

20 Environnement
Zoom métiers : des exemples…

Prévention et traitement des pollutions
Le (la) gardien-ne de déchetterie assure l’entretien du site,
accueille et informe les utilisateurs et veille à la bonne séparation des matériaux.
Le (la) chargé-e d’études d’impact mesure les conséquences
des pollutions sur l’environnement et sur l’écosystème et propose des actions préventives, correctives et compensatoires.
Gestion, préservation et valorisation des 	
patrimoines
L’éboueur-se ripeur-se réalise les tournées de collecte des
déchets ménagers et informe les usagers.
Le (la) technicien-ne de rivière définit et met en place le
plan d’entretien, assure l’encadrement de travaux, réalise de
petits travaux d’entretien des berges et d’aménagement du
lit, surveille la qualité de l’eau, assure les relations avec les
propriétaires riverains.

Flash formation : des idées*...

Aménagement du territoire et amélioration
du cadre de vie
Le (la) conseiller-ère agri-environnement conseille les agriculteurs sur des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement et surveille les installations agricoles à risque.
Le (la) paysagiste crée les jardins, entretient les espaces extérieurs, crée des massifs, taille des haies, tond les pelouses.
Énergies renouvelables
Le (la) conseiller-ère en énergies informe, conseille et suit
les projets de mise en place de moyens techniques de réduction de la consommation d’énergie et d’amélioration de
l’efficacité énergétique.

(diplômes ou niveaux obtenus)

Prévention et traitement des pollutions

CAP

Certificat d’aptitude profes- Propreté de l'environnement urbain - collecte et recysionnelle clage
Certificat d’aptitude profes- Installateur thermique
sionnelle agricole

42

BAC

Bac professionnel Gestion des pollutions et protection de l'environnement
Hygiène, propreté, stérilisation
Techniques d'interventions sur installations nucléaires
Bac technologique STL (sciences et technologies de laboratoire)
spécialité biotechnologies
STI2D sciences et technologies de l'industrie et du développement durable spécialité énergies et environnement

Protection de la nature, aménagement, cadre de vie
Agent de la qualité de l'eau
Jardinier paysagiste
Aménagements paysagers
Gestion des milieux naturels et de la faune
STAV (sciences et technologies de l’agronomie et du vivant)

BAC+2 Brevet de technicien supérieur Métiers de l’eau
Brevet de technicien Gestion et maîtrise de l'eau
supérieur agricole
Diplôme universitaire Génie biologique option génie de l'environnement
de technologie Génie chimique, génie des procédés option procédés
Hygiène sécurité environnement

BAC+3

Licence professionnelle Sciences, technologies, santé mention métiers de la
radioprotection et de la sécurité nucléaire
Sciences, technologies, santé mention qualité, hygiène,
sécurité, santé, environnement

BAC+5

Diplôme d’ingénieur Diplôme d'ingénieur de l'Ecole nationale supérieure
de l'énergie, de l'eau et de l'environnement de l'Institut
polytechnique de Grenoble
Diplôme d'ingénieur de l'École polytechnique
universitaire de Savoie de l'Université de Chambéry
spécialité environnement, bâtiment, énergie (EBE)
Master Sciences humaines et sociales mention géographie,
aménagement, environnement et développement
Sciences humaines et sociales mention ville et environnements urbains

Gestion forestière
Gestion et protection de la nature
Génie civil - construction durable

Sciences, technologies, santé mention aménagement
paysager : conception, gestion, entretien
Sciences, technologies, santé mention métiers de la
protection et de la gestion de l'environnement
Diplôme d'ingénieur de l'institut d'enseignement supérieur et de recherche en alimentation, santé animale,
sciences agronomiques et de l'environnement
Diplôme d'ingénieur de l'Institut national des sciences
appliquées de Lyon spécialité génie énergétique et
environnement
Diplôme d'ingénieur de l'Institut supérieur d'agriculture
Rhône-Alpes
Sciences, technologies, santé mention biodiversité,
écologie et évolution
Sciences, technologies, santé mention risques et environnement

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2017

Aperçu du contenu de la page 43

21 Hôtellerie, Restauration, Tourisme
Généralités
L’activité de l’hôtellerie - restauration en Auvergne-Rhône-Alpes est riche
et diversifiée. On retrouve la restauration commerciale, la restauration
publique (aéroportuaire, autoroutière, ferroviaire), la restauration collective, les cafés-bars-brasseries, les hôtels et hôtels-restaurants, les activités
intégrant de l’hôtellerie-restauration (bowling, casino) et des activités
connexes.
Le tourisme, regroupe des activités très diverses. Elles consistent à imaginer, concevoir, faire connaître, vendre et distribuer les séjours et les
voyages, et encore à les faire vivre et les animer.
Les fonctions et compétences demandées sont diverses. Les métiers relèvent du domaine privé (agences de voyages, prestataires de services
et d’activités, hébergeurs...) comme du domaine public et institutionnel
(offices de tourisme, comités départementaux et régionaux du tourisme).
Parmi ces professionnels : le guide-conférencier, l’animateur, le conseiller en séjour, l’agent de voyage, le conseiller voyage, le forfaitiste, le
conseiller billetterie, l’agent de développement touristique…

Tendances de l’emploi
L’hôtellerie est le 4 employeur privé de France. 61% des salariés ont
moins de 25 ans. Le secteur rencontre des difficultés de recrutement.
Les emplois dans le secteur hôtellerie-restauration concernent majoritairement des postes d’exécution. Sont recherchés en priorité les titulaires
d'un CAP, Bac pro ou d'une mention complémentaire. Les emplois d'encadrement ou de maîtrise sont généralement proposés à des titulaires
de BTS, licence professionnelle après prise des dimensions du poste.
Les chaînes de restauration et d‘hôtellerie recherchent des directeurs
d’unités, des commerciaux ainsi que des "revenues managers". Ces
postes sont ouverts seulement à des professionnels expérimentés.
La France, grâce à ses atouts naturels et culturels, occupe une place de
tout premier plan dans le tourisme mondial. Ce secteur représente un
enjeu socio-économique majeur en termes d‘emplois.
Les activités caractéristiques du tourisme sont la consommation du produit touristique en tant que tel : hébergement, restauration, organisation
et commercialisation de voyages, information touristique, activités thermales et de thalassothérapie, remontées mécaniques et téléphériques,
prestataires de services touristiques.
D‘autres emplois sont liés à l‘activité touristique comme les emplois
induits dans les activités culturelles et de loisirs, le commerce, les transports, la santé, les activités de traitement des déchets...
Il est à noter que de nombreux emplois du secteur sont saisonniers.
La restauration collective offre de nombreux emplois comme cuisiniers,
chefs de production, chefs gérants et une possibilité d'évolution de carrière.
e

Pour en savoir plus
Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur les pôles :
Hôtellerie, Restauration
Restauration collective

Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :
• Consultez la documentation Onisep
Collection Parcours :
- Les métiers des langues et de l’international
- Les métiers de l’hôtellerie et de la restauration
- Les métiers du tourisme
• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue
• Testez vos centres d’intérêts
• Explorez les sites de l'Onisep : www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble - www.onisep.fr/clermont
Après le Mondial des Métiers et les forums

• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• La Chambre régionale de métiers et de l'Artisanat
Auvergne-Rhône-Alpes (rubrique Apprendre) :
www.crma-auvergnerhonealpes.fr
• La Chambre de commerce et d'industrie de région
Auvergne-Rhône-Alpes :
www.auvergne-rhone-alpes.cci.fr
• Le fond national de promotion et de communication de l’artisanat :
www.fnpca.fr
• L’Opca de l'hôtellerie, de la restauration du tourisme et et des
activités de loisirs :
www.fafih.com
• Fédération nationale des guides interprètes et conférenciers :
www.fngic.fr
• www.metiers-hotel-resto.fr
• http://referentiel.atout-france.fr

En Auvergne-Rhône-Alpes

À noter

Près de 130 000 salariés travaillent dans le secteur de l’hôtellerie, de
la restauration et du tourisme, ce qui représente près de 6% de l’emploi
salarié régional. Ce secteur est en plein essor : le nombre de salariés a
augmenté de 13% entre 2008 et 2015. L’emploi saisonnier est particulièrement développé dans ce secteur.

Les nouveaux modes de consommation touristique, liés
tant aux évolutions technologiques (numérique) qu’aux
attentes des clientèles (accueil personnalisé) entrainent
une évolution de ces métiers et l’apparition de nouvelles compétences. Les langues étrangères sont également une composante importante de certains de ces
métiers.

Source : Données Acoss-Urssaf 2008-2015 – Traitement CARIF OREF
Auvergne-Rhône-Alpes

43

Aperçu du contenu de la page 44

21 Hôtellerie, Restauration, Tourisme
Zoom métiers : des exemples…
Hôtellerie
L’employé-e de réception accueille le client et effectue des
formalités d’arrivée et de départ. Il (elle) propose et vend
au téléphone les offres hôtelières et services annexes, participe au travail de réservation, de facturation et d’encaissement.
Le (la) directeur-trice d’hôtel assure la promotion commerciale de l’établissement et la gestion comptable et administrative et encadre le personnel.
Restauration
Le (la) chef-fe de cuisine élabore les menus et cartes dans
le respect des règles d’hygiène, surveille l’élaboration des
plats, réalise les achats, assure la rentabilité et encadre
une équipe de cuisiniers-ères.
Le (la) maître-esse d’hôtel assure le service des plats et
des boissons tout en conseillant la clientèle, met en place
au préalable la salle et effectue ensuite les encaissements. Il
(elle) encadre une équipe de chefs-fes de rang et commis-es.

Flash formation : des idées*...
44

CAP

(diplômes ou niveaux obtenus)

Certificat d’aptitude professionnelle
Mention complémentaire
Certification professionnelle

BAC

Restauration collective
Le (la) cuisinier-ière de collectivité réalise la production
des repas d'un restaurant de collectivité : dans les cuisines
centrales, les cantines scolaires, professionnelles, hospitalières, carcérales, militaires, les restaurants d'entreprises...
Le (la) gérant-e de restauration collective est un-e cheffe de cuisine secondé-e par une équipe le matin, il (elle)
endosse sa tenue de gestionnaire l'après-midi. Une fonction polyvalente qui s'exerce pendant des horaires réguliers.
Tourisme
Le (la) conseiller-ière en séjour donne une réponse personnalisée aux attentes du visiteur. Il (elle) suscite ou renforce le
désir de découverte, facilite le séjour et l’accès du visiteur
aux produits, développe la consommation touristique.
Le (la) guide-conférencier-ière accompagne les touristes
lors de visites de musées, d'expositions, de sites historiques,
de quartiers, de villes pour partager avec eux sa connaissance des lieux ou des objets exposés. Féru-e d'histoire,
passionné-e d'histoire de l'art, ce (cette) professionnel-le
s'adapte aux différents publics.

Bac professionnel
Bac technologique
Brevet professionnel

BAC + 1

Mention complémentaire

BAC + 2

Brevet de technicien supérieur

Brevet de technicien supérieur agricole
BAC + 3

Licence professionnelle

BAC + 4

Certification professionnelle

BAC + 5

Master
Diplôme de grandes écoles

Agent polyvalent de restauration
Commercialisation et services en
Cuisinier en desserts de restaurant
Employé barman
Restauration collective

hôtel-café-restaurant
Cuisine
Sommellerie

Commercialisation et services en restauration
Cuisine
Services aux personnes et aux territoires
STHR sciences et technologies de l'hôtellerie et de la restauration
Sciences et technologies de l'hôtellerie et de la restauration
Accueil réception
Hôtellerie-restauration, option A mercatique et gestion hôtelière
option B art culinaire, art de la table et du service
Responsable d'hébergement (diplôme à référentiel commun européen)
Tourisme
Développement, animation des territoires ruraux
Gestion et protection de la nature
Sciences humaines et sociales mention guide-conférencier
Sciences humaines et sociales mention métiers du tourisme : commercialisation des produits touristiques
Sciences humaines et sociales mention protection et valorisation du
patrimoine historique et culturel
Responsable international de l’hôtellerie et de la restauration
Droit, économie, gestion mention tourisme
Sciences humaines et sociales mention tourisme
Diplôme de l'Ecole de gestion et de commerce (EGC)

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2017

Aperçu du contenu de la page 45

22 Information, Communication,
Documentation, Edition

Généralités
Communication et médias constituent un univers professionnel étendu
avec des métiers, connexes de plus en plus spécifiques. Mais tous
exigent des compétences relationnelles, une forte culture générale, une
bonne connaissance du digital et une vraie curiosité conjuguée à une
grande rigueur.
•	 Les « communicants » exercent sous 3 formes : salariés d’une entreprise, association ou collectivité, salariés en agence ou travailleurs
indépendants (freelance). Ils travaillent au service de l’image globale ou pour un/des produits et donnent du sens. Les principaux
métiers sont directeur de communication, responsable ou chargé
des relations publiques, attaché de presse, community manager,
data scientist, brand content manager, designer, directeur artistique,
graphiste, chef de produit ou de projet, chef de publicité, planneur
stratégique, directeur de clientèle, responsable des études, concepteur/rédacteur, etc.
•	 Les journalistes en presse écrite, audiovisuel et web, recherchent
l’information, la vérifient, la publient dans le cadre d’une charte
professionnelle exigeante. Ils sont aussi salariés d’un média, salariés
en agence ou pigistes.
•	 Les spécialistes de la gestion de l’information (documentalistes et
bibliothécaires) qui collectent et mettent à la disposition des utilisateurs des données satisfaisant leurs besoins d’information.
L’usage du digital implique un élargissement des compétences et une
capacité d’adaptation à de nouveaux services et produits, exigeant
l’acquisition de nouvelles compétences pour tous.

Tendances de l’emploi
Ces métiers sont fortement représentés en Auvergne-Rhône-Alpes,
grande région de formation, mais aussi d’une grande richesse économique, avec beaucoup d’entreprises faisant appel à ces spécialistes.
Ces métiers sont pour la plupart assez récents et restent à une échelle
incapable d’engloutir des bataillons de nouveaux diplômés. Même si
les portes s’entrebâillent, les recrutements restent limités compte tenu de
l’âge des actifs y exerçant aujourd’hui. Ces métiers connaissent tous
un chômage et un développement important du travail précaire : les
emplois de freelance/pigiste se multiplient. Une double culture peut
donc être déterminante.
Dans la documentation et les bibliothèques, les emplois du secteur
public sont accessibles par concours. Ceux du secteur privé concernent
en grande majorité des contrats à durée déterminée (CDD) et se situent
surtout en Île-de-France et plutôt dans les grandes entreprises dotées
d’un centre de documentation. Les formations de type DUT (Bac +2)
sont recommandées mais une double compétence (biologie, droit…)
est souvent exigée par les recruteurs. Les technologies de l’information
modifient les conditions d’exercice de la profession. Les documentalistes
et les bibliothécaires, en tant qu’experts dans la gestion de bases de
données, jouent de plus en plus un rôle de formateur auprès des utilisateurs, mais aussi d'animateur réseau.

En Auvergne-Rhône-Alpes
En 2013, plus de 15 000 personnes exercent un métier de la communication et de l’information (journalistes, assistants de la publicité et des
relations publiques, interprètes, traducteurs...). Parmi ces actifs, plus de
60% sont des femmes et trois-quarts possèdent un niveau de formation
supérieur au Bac +2.
Sources : Insee, Recensement de la population 2013 – Traitement
CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes

Pour en savoir plus
Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur les pôles :
Dessin
Rendez-vous dans l’entreprise
Conseil
Evénement
Médias, Information, Communication (sous réserve)

Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :
• Consultez la documentation Onisep
Collection Parcours :
- Les métiers du journalisme, de la communication et de la
documentation
- Les métiers de l’audiovisuel
- Les métiers du web
- Les métiers du livre
• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue
• Testez vos centres d’intérêts
• Explorez les sites de l'Onisep : www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble - www.onisep.fr/clermont
Après le Mondial des Métiers et les forums
• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• Syndicat national de l'édition : www.sne.fr
• Le portail des métiers de l'Internet : www.metiers.internet.gouv.fr
• L'observatoire des métiers de la publicité :
www.metiers-publicité.fr
• Le référentiel des métiers de la communication :
http://métiersdelacommunication.fr

À noter

Avec la transformation digitale des entreprises les
« communicants » ont une importante carte à jouer car
ils disposent tout à la fois de la culture des contenus
stratégiques et de la connaissance de l’outil. Les postes
de community management sont tout sauf anodins !
La communication interne voit son rôle valorisé dans
cette transformation numérique.

45

Aperçu du contenu de la page 46

22 Information, Communication,
Documentation, Edition

Zoom métiers : des exemples…
Information
Le (la) journaliste cherche et recueille l’information transmise
au public sous forme d’interview, d’article, de reportage... en
s’adaptant au média utilisé (presse écrite, TV, radio, Internet...) et
au public ciblé.
Communication
Le (la) chargé-e de communication est polyvalent-e ou spécialisé dans une fonction comme les relations publiques ou
presse, la communication interne, l’édition... Il (elle) travaille
sur l’image et valorise l’activité de l'entreprise auprès de publics internes ou externes.
Le (la) chef-fe de publicité, au sein d’une agence de publicité, est en charge du conseil et du suivi de la communication
des annonceurs. Il (elle) travaille souvent sous la direction de
directeurs de clientèle responsables du suivi des budgets et
du suivi commercial.
Le (la) brand content manager réalise des produits de communication interactifs en construisant des contenus associant
textes, sons, images.
Le (la) concepteur-trice multimédia rédige des messages
publicitaires en trouvant la formule choc pour capter l’attention du consommateur, imagine un scénario de film ou un
spot tv ou video.

Le (la) chargé-e d’études média choisit les supports qui vont accueillir la campagne publicitaire en fonction des objectifs et du budget du client. Il (elle) compare et analyse les statistiques d’audience
des différents médias.

Documentation et bibliothèque
Le (la) documentaliste, le (la) bibliothécaire collectent l’information sur tout support (papier ou électronique, texte ou
image...), analysent, indexent, réalisent des produits documentaires, satisfont toute demande d’information, utilisent les
technologies de l’information.
Le (la) documentaliste chargé-e de veille, le (la) gestionnaire des connaissances, utilisent les nouvelles technologies
pour diffuser les informations dans l'entreprise.
Édition
L’éditeur-trice dirige une maison d’édition en suivant chaque
étape du processus qui aboutit à la vente d’un livre : il (elle)
recherche et choisit les ouvrages, suit leur fabrication, les commercialise.

46

Flash formation : des idées*...
BAC

(diplômes ou niveaux obtenus)

Bac professionnel
Bac technologique

Brevet professionnel
BAC + 2

Brevet de technicien supérieur
Diplôme universitaire de technologie

BAC + 3

Licence professionnelle

BAC + 4

Diplôme supérieur d’arts appliqués

BAC + 5

Diplôme de grandes écoles
Master professionnel

Artisanat et métiers d’art option communication visuelle plurimédia
STD2A sciences et technologies du design et des arts appliqués
STI2D sciences et technologies de l'industrie et du développement
durable spécialité systèmes d'information et numérique
STMG sciences et technologies du management et de la gestion
spécialité ressources humaines et communication
Libraire
Communication
Design graphique
Information - communication option métiers du livre et du patrimoine
Arts, lettres, langues mention métiers du numérique : conception,
rédaction et réalisation web
Sciences humaines et sociales mention métiers de la communication :
chef de projet communication
Design mention graphisme
Diplôme de l'Institut d’études politiques de Grenoble
Sciences humaines et sociales mention information, communication
Sciences humaines et sociales, mention sciences de l'information et
des bibliothèques

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2017

Aperçu du contenu de la page 47

23 Métiers de bouche, Alimentaire
Généralités
L’alimentation (commerce de détail, grande distribution, industries agroalimentaires) c'est la création, la fabrication et/ou la vente d'un produit
alimentaire.
Ce secteur comprend trois grandes filières :
•	 la farine : boulanger, pâtissier et chocolatier,
•	 la viande : boucher, charcutier-traiteur et poissonnier,
•	 le lait : fromager et glacier.

Tendances de l’emploi

Pour en savoir plus
Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur les pôles :
Métiers de bouche (sous réserve)
Poissonnerie

Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :

Les métiers de l’alimentation sont des métiers "passion" qui offrent de
nombreuses opportunités en termes d'emplois. Tous se caractérisent par
une forte demande de salariés qualifiés. Les besoins en personnels sont
toujours plus nombreux et le secteur offre une large palette de métiers
: préparateur, vendeur, responsable, ou enfin responsable de point de
vente. De nombreux débouchés vous y attendent.

• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue

En Auvergne-Rhône-Alpes

• Testez vos centres d’intérêts

En 2013, 30 500 personnes exercent un métier de bouche (bouchers,
charcutiers, boulangers, pâtissiers, fromagers...). Plus de 80% sont des
hommes. Plus de la moitié des actifs exercent dans les secteurs de la
boulangerie-pâtisserie ou de la boucherie.
Sources : Insee, Recensement de la population 2013 – Traitement
CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes

• Consultez la documentation Onisep
Collection Parcours :
- Les métiers de l’hôtellerie et de la restauration
- Les métiers de l'agroalimentaire

• Explorez les sites de l'Onisep :
www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble
www.onisep.fr/clermont
Après le Mondial des Métiers et les forums

• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• La Chambre Régionale de Métiers et de l'Artisanat
Auvergne-Rhône-Alpes (rubrique Apprendre) :
www.crm-auvergnerhonealpes.fr
• Les organisations professionnelles :
www.fnpca.fr
• www.metiersdelalimentation.fr
• http://alimetiers.com

47

Aperçu du contenu de la page 48

23 Métiers de bouche, Alimentaire
Zoom métiers : des exemples…
Métiers de bouche
Boulangerie/Pâtisserie/Confiserie
Le (la) boulanger-ère fabrique et vend une grande variété
de pains et de viennoiseries.
Le (la) pâtissier-ière, spécialiste des recettes sucrées, confectionne différents types de gâteaux, des viennoiseries, parfois
des glaces, des chocolats, des confiseries et même des produits salés (quiches, pizzas...).
Le (la) confiseur-euse travaille tous les dérivés du sucre pour
réaliser caramels, nougats, pâtes de fruits, dragées et bonbons.
Boucherie/Poissonnerie
Le (la) boucher-ère s’approvisionne, prépare (désosse, découpe, dénerve), présente et vend la viande.
Le (la) poissonnier-ière présente poissons, coquillages et
crustacés. Il (elle) s’approvisionne, trie, prépare (étête, écaille,
vide, tranche) et conseille le client.
Fromagerie
Le (la) fromager-ère selectionne, affine, prépare et vend
fromages, beurre, crèmes, lait en boutique ou sur un marché.
Il (elle) conseille également le client et crée des plateaux ou
buffets de fromages.

Charcuterie/Traiteur
Le (la) charcutier-ière prépare des spécialités à base de
viande (grande distribution, boutiques). Il (elle) maîtrise cuisson, fumage, saumurage, salaison et conservation.
Le (la) traiteur-euse concocte des plats cuisinés, à emporter
ou livrés à domicile. Il (elle) organise banquets, réceptions et
gère parfois l’ensemble des services (choix du menu et du
mobilier, décoration des plats et des tables, location de salles).

Métiers de l’alimentaire
Le (la) responsable d’atelier de production supervise l’ensemble des étapes de fabrication et de transformation d’un
ou de plusieurs sites.
Le (la) vendeur-euse en alimentation participe au rangement et à l'approvisionnement du magasin en produits alimentaires. Il (elle) accueille et conseille le client.

48

Flash formation : des idées*...
CAP

(diplômes ou niveaux obtenus)

Certificat d’aptitude professionnelle
Mention complémentaire

BAC

Bac professionnel
Bac technologique
Brevet professionnel

BAC + 2

Brevet de technicien supérieur
Brevet de technicien supérieur agricole
Diplôme universitaire de technologie

BAC + 3

Licence professionnelle

Agent polyvalent de restauration
Chocolatier-confiseur
Conducteur d'installations de production
Cuisinier en desserts de restaurant
Pâtisserie glacerie chocolaterie confiserie spécialisées
Sommellerie
Boucher charcutier traiteur
Boulanger pâtissier
Technicien conseil vente en alimentation option produits alimentaires
STAV sciences et technologies de l'agronomie et du vivant
STHR sciences et technologies de l'hôtellerie et de la restauration
STL sciences et technologies de laboratoire
Arts de la cuisine
Charcutier-traiteur
Diététique
Hôtellerie-restauration, option B art culinaire, art de la table et du service
Qualité dans les industries alimentaires et les bio-industries
Sciences et technologies des aliments
Génie biologique
Droit, économie, gestion mention commerce et distribution
Sciences, technologies, santé mention industries agroalimentaires :
gestion, production et valorisation

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2017

Aperçu du contenu de la page 49

24 Numérique
Généralités

Pour en savoir plus

Le numérique est plus que jamais stratégique et incontournable. Il permet
de faire circuler des informations, de trier ou de trouver des informations
dans des bases de données, de rendre "intelligentes" des voitures, des
fusées, des maisons. Il permet de réaliser à distance des actes délicats
comme la microchirurgie, de réguler des flux de trafic ou de production,
de représenter des mondes virtuels pour des jeux mais aussi pour des
simulations. Le numérique aide à mieux vivre, mieux apprendre, mieux
travailler.
Le nombre de salariés du secteur est en constante augmentation. Ils travaillent dans des entreprises de services numériques, chez des éditeurs
de logiciels, dans les services informatiques des entreprises ou administrations/associations, dans les services recherche et développement
d'entreprises électroniques, dans des réseaux de distribution, mais aussi
dans des laboratoires de recherche et dans l'enseignement.
Le secteur numérique évolue en permanence, du fait des changements
techniques et technologiques notamment.

• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue

Tendances de l’emploi

• Testez vos centres d’intérêts

Créateur d’emplois qualifiés et à forte valeur ajoutée, le numérique a
permis la création nette de 7 000 emplois en France en 2012. Il devrait créer plus de 36 000 nouveaux postes d’ici à 2018. Le Bac +2
est le niveau minimum requis pour un premier emploi. Cependant, les
entreprises du secteur numérique recrutent majoritairement à un niveau
Bac +5. Près d’un tiers des offres d’emploi sont destinées à des cadres
jeunes diplômés. Priorité aux informaticiens multi-compétents et bilingues qui en plus de leur expertise technique sont aussi des managers
polyglottes, des gestionnaires de budget et des animateurs d’équipes.
De nouveaux métiers verront le jour !

• Explorez les sites de l'Onisep : www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble - www.onisep.fr/clermont

En Auvergne-Rhône-Alpes
Le secteur du numérique représente 47 300 salariés et plus de 3 000
établissements. C’est un secteur particulièrement dynamique puisque
l’emploi a crû de 26% entre 2008 et 2015.

Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur le pôle :
Numérique
Ingénierie

Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :
• Consultez la documentation Onisep
Collection Parcours :
- Les métiers de l’informatique
- Les métiers du Web
- Les métiers de l’électronique et de la robotique

Après le Mondial des Métiers et les forums

• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• Syntec Numérique (chambre professionnelle des entreprises
des services du numérique des éditeurs de logiciels et d’ingénierie et de conseil en technologies)
www.talentsdunumerique.com
www.syntec-numerique.fr
• www.handi-numerique.com
• Le portail des métiers de l’Internet :
www.metiers.internet.gouv.fr

Source : Données Acoss-Urssaf 2008-2015 – Traitement CARIF OREF
Auvergne-Rhône-Alpes

À noter
Quelques chiffres du secteur numérique
•	 25,5 % ont moins de 30 ans
•	 69,3 % de cadres
•	 93,9 % de CDI
•	 Rémunération brute moyenne 48,8 K€
BIPE, exploitation des DADS – INSEE 2013

49

Aperçu du contenu de la page 50

24 Numérique
Zoom métiers : des exemples…
Études et développement
Le (la) chef-fe de projet suit des projets, de l’analyse des
besoins du client à la livraison du produit. Il (elle) écoute le
client, opère les choix techniques, estime le travail nécessaire (découpage, calendrier, coûts...), évalue les risques et
enjeux, contrôle la qualité et l’avancement du projet, assure
la relation avec le client, gère les équipes...
Le (la) développeur-euse réalise les applications informatiques sous la direction d’un-e chef-fe de projet.
Production et exploitation
L'administrateur-trice de bases de données est le (la) gestionnaire des données d’une entreprise : fichiers clients, états
des stocks... Il (elle) teste, met en place des systèmes de
gestion de base de données, définit les cahiers des charges
des systèmes, conseille les développeurs, veille à la sécurité
des données...

50

Flash formation : des idées*...
BAC

Brevet de technicien supérieur
Diplôme universitaire de technologie

BAC + 3

Licence professionnelle
Licence

BAC + 5

Conseil, expertise et assistance
Le (la) hotliner réceptionne la demande (par téléphone ou
Internet), établit un diagnostic et cherche la solution la plus
adaptée au dépannage.
Enseignement et recherche
L'enseignant-e en informatique exerce par exemple en
Bac technologique ou en BTS. Dans l’enseignement supérieur (Institut universitaire de technologie, universités, écoles
d’ingénieurs...), les enseignants-es mènent en parallèle des
activités de recherche.

(diplômes ou niveaux obtenus)

Bac professionnel
Bac technologique

BAC + 2

Management et commerce
Le (la) vendeur-euse en micro-informatique et multimédia
travaille dans un magasin spécialisé, un hypermarché ou
une enseigne d’électroménager. Il (elle) accueille le client,
analyse ses besoins et le conseille. Il (elle) peut aussi gérer
les commandes, mettre en place la présentation des produits
et assurer l’encaissement.

Master professionnel
Diplôme d’ingénieur

Systèmes numériques
STI2D sciences et technologies de l'industrie et du développement
durable spécialité systèmes d'information et numérique
STMG sciences et technologies du management et de la gestion
spécialité systèmes d'information de gestion
Systèmes numériques
Services informatiques aux organisations
Génie électrique et informatique industrielle
Informatique
Réseaux et télécommunications
Sciences, technologies, santé mention métiers de l’informatique
conception, développement et test de logiciels
Sciences, technologies, santé mention informatique
Sciences, technologies, santé mention mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales
Sciences humaines et sociales mention sciences cognitives
Sciences, technologies, santé mention informatique
Sciences, technologies, santé mention réseaux et télécommunication
Diplôme d'ingénieur de l'École nationale supérieure des mines de
Saint-Étienne de l’Institut Mines - Télécom
Diplôme d'ingénieur de l'Ecole polytechnique de l'université Grenoble
Alpes spécialité réseaux informatiques et communication multimédia
Diplôme d'ingénieur de l'Institut national des sciences appliquées
de Lyon spécialité informatique

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2017

Aperçu du contenu de la page 51

25 Propreté
Généralités
Les entreprises de propreté et services associés interviennent pour rendre
l'environnement plus confortable et plus sain. Les professionnels assurent
la propreté et l'hygiène des lieux de travail, des lieux de soins et de
santé (comme les hôpitaux, les maisons de retraite) ou encore des lieux
de loisirs (comme les cinémas, les musées ou les parcs d’attraction).
Très éloignés du nettoyage domestique, les métiers de la propreté
mettent en œuvre des techniques et des méthodes professionnelles. On
utilise des machines comme des monobrosses, des rotolaveuses, des
canons à mousse, des laveuses autoportées... Ces machines intègrent
de l’électronique et de véritables ordinateurs de bord.
Les opérations de nettoyage sont encore plus précises dans des environnements où la propreté est un enjeu primordial : salles d’opération
des hôpitaux, industries pharmaceutiques, agroalimentaires ou salles à
empoussièrement contrôlé.
Chaque tâche exige alors des compétences pointues pour le prélèvement d’échantillons, la décontamination biologique ou chimique, ou
encore l’aseptisation.

Tendances de l’emploi
Le marché de la propreté se situe parmi les tout premiers secteurs d’activités de services. Le marché offre des perspectives de développement,
en particulier avec l’ouverture aux services associés (entretien d’espaces
verts, travaux simples de rénovation de bâtiment...). Le secteur propose
des métiers qui permettent aux plus motivés d’évoluer : agents d'entretien, chefs d'équipe, inspecteurs, commerciaux, chefs d'agence...

Pour en savoir plus
Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur le pôle :
Hygiène, Propreté, Environnement

Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :
• Consultez la documentation Onisep
Collection Parcours :
- Les métiers de l’environnement et du développement durable
• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue
• Testez vos centres d’intérêts
• Explorez les sites de l'Onisep : www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble - www.onisep.fr/clermont
Après le Mondial des Métiers et les forums
• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• Fédération des entreprises de propreté et services associés :
www.itineraire-proprete.com
• www.ressources-pedagogiques-proprete.com/

En Auvergne-Rhône-Alpes
Le secteur de la propreté regroupe près de 2 300 établissements et
54 000 salariés. Ces emplois représentent 2% de l’emploi salarié
régional et se concentrent pour la plupart dans les départements du
Rhône et de l’Isère. Le nombre de salariés est en augmentation depuis
2008 (+8%).
Source : Données Acoss-Urssaf 2008-2015 – Traitement CARIF OREF
Auvergne-Rhône-Alpes

À noter

Le marché de la propreté est en pleine évolution : le
contexte dans lequel évoluent les entreprises de propreté change. Pour répondre aux nouveaux enjeux
de la profession (facility management, éco-responsablité…) les entreprises recherchent du personnel formé
et qualifié et proposent de réelles perspectives d’évolution.

51

Aperçu du contenu de la page 52

25 Propreté
Zoom métiers : des exemples…
Propreté
L’agent-e de services hospitaliers exécute l’entretien courant
en établissements de santé. Il (elle) effectue des opérations
de décontamination et de désinfection. Il (elle) nettoie dans
les zones à risques ou sensibles (ex. bloc opératoire).
L’agent-e machiniste utilise des matériels comme la monobrosse ou la laveuse autoportée. Il (elle) met en œuvre des
spray-méthodes, des décapages de sol et des nettoyages
de revêtement (moquette, sol plastique...).
Le (la) laveur-euse de vitres spécialisé-e "travaux en hauteur" intervient sur des bâtiments difficiles d'accès, en utilisant les moyens d'élévation comme les plateformes élévatrices, les nacelles, les cordes... Il (elle) intervient uniquement
sur des vitres et des glaces, avec un-e coéquipier-ière. Il (elle)
doit respecter des règles de sécurité très strictes car il (elle)
travaille à des dizaines voire à des centaines de mètres audessus du sol.
Le (la) chef-fe d’équipe supervise le travail de l’équipe et
participe aux travaux de nettoyage, d’entretien et/ou de prestations associées. Il (elle) assure les liens entre les agents-es
de services et le (la) responsable hiérarchique.

Le (la) responsable de secteur exerce une fonction clé d’interface entre l’entreprise de nettoyage industriel et ses clients-es.
A la fois technicien-ne, manager, gestionnaire et commercial-e,
il (elle) coordonne le travail des agents-es de service sur les
sites compris dans son secteur géographique.
Garant-e de la qualité de la prestation et du respect du
cahier des charges, il (elle) recrute les agents-es de service
et définit les moyens humains et les techniques de plus en
plus sophistiquées à mettre en œuvre. Sur le terrain, il (elle)
anime les équipes et contrôle leur travail.
Le (la) responsable qualité, sécurité, environnement préconise, met en place et fait appliquer les procédures sécurité
et environnement. Il (elle) assure également le suivi du système qualité pour élaborer un schéma directeur permettant
de prendre en compte les objectifs de la direction générale,
les contraintes de l’entreprise et les demandes des clients.
Il (elle) effectue des audits internes en matière d’application
des process et de la réglementation, il (elle) prend en charge
la veille réglementaire et technologique, il (elle) peut animer
une équipe chargée de mettre en place et d’appliquer la
démarche qualité et environnement et des réunions ou des
groupes de résolutions de problèmes.

52

Flash formation : des idées*...
CAP

(diplômes ou niveaux obtenus)

Certificat d’aptitude professionnelle
Certification professionnelle

BAC

Bac professionnel

Agent de propreté et d’hygiène
Propreté de l'environnement urbain - collecte et recyclage
Agent de propreté et d’hygiène
Hygiène, propreté, stérilisation
Techniques d'interventions sur installations nucléaires

BAC + 2

Brevet de technicien supérieur
Diplôme universitaire de technologie

BAC + 3

Certification professionnelle
Licence professionnelle

Responsable développement hygiène propreté et services
Droit, économie, gestion mention qualité, hygiène, sécurité, santé,
environnement
Sciences, technologies, santé mention qualité, hygiène, sécurité,
santé, environnement

BAC + 4

Certification professionnelle

Responsable de projets eau, hygiène et assainissement de la solidarité internationale

BAC + 5

Master professionnel

Métiers des services à l'environnement
Hygiène sécurité environnement

Sciences, technologies, santé mention ingénierie nucléaire

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2017

Aperçu du contenu de la page 53

26 Santé, Social
Généralités

Pour en savoir plus

Le secteur sanitaire et social regroupe :
•	 les professionnels de la santé : les infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, orthophonistes... qui travaillent en libéral ou comme salariés d’établissements sanitaires ou médico-sociaux. D’autres professionnels comme les aides-soignants, auxiliaires de puériculture...
exercent uniquement en tant que salariés. Ils travaillent sur prescription médicale dans un cadre réglementé soit pour la délivrance de
soins, soit pour des prestations spécialisées comme l’appareillage,
la manipulation de matériels médicaux, le transport...
•	 les travailleurs sociaux, qui aident dans leur quotidien, à leur
domicile ou en institution, les personnes rencontrant des difficultés de tous ordres (chômage, logement, exclusion...) ou liées à
un handicap : assistant de service social, éducateur spécialisé,
conseiller en économie familiale, assistante maternelle, auxiliaire
de vie sociale. Ces professionnels peuvent exercer dans le secteur public, dans le secteur privé et associatif.

• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue

Tendances de l’emploi

• Testez vos centres d’intérêts

Les deux secteurs de la santé et de l’action sociale sont porteurs
d'emploi. Selon la dernière enquête de suivi à 12 mois des diplomés d'Etat d'une formation sanitaire ou sociale, réalisée en 2016
par la Région auprès des diplômés d'Auvergne, 90% occupent un
emploi correspondant à leur formation six mois après l’obtention de
leur diplôme.
Au vu des évolutions démographiques, les besoins en professionnels
sont potentiellement croissants, notamment dans le secteur de la
petite enfance et de l’accompagnement des personnes âgées (en
établissement ou à domicile).

• Explorez les sites de l'Onisep : www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble - www.onisep.fr/clermont

En Auvergne-Rhône-Alpes
Plus de 500 000 salariés travaillent dans le secteur sanitaire et social,
dont 60% dans le social. Le secteur représente 16% de l’emploi régional.
Source : Insee, DADS 2012 – Traitement CARIF OREF Auvergne-RhôneAlpes

Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur les pôles :
Santé, Social
Diététique

Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :
• Consultez la documentation Onisep
- Les métiers du social
- Les métiers du paramédical
- Les métiers du médical
- Les métiers auprès des enfants

Après le Mondial des Métiers et les forums

• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• Le Ministère des solidarités et de la santé :
www.social-sante.gouv.fr rubrique "métiers et concours",
• La Direction régionale et départementale de la Jeunesse,
des Sports et de la Cohésion Sociale Avergne-Rhône-Alpes
(DRJDSCS) : http://auvergne-rhone-alpes.drdjscs.gouv.fr
rubrique "Emploi Formation concours"
• La Région Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes.fr/131-formations-sanitaires-et-sociales.htm
• www.lesmetiersdelasecuritesociale.fr

À noter

Ces formations sont majoritairement accessibles sur
concours ou sélection d’entrée. Elles se déroulent en
alternance avec des périodes de stage. Selon le diplôme visé, la durée de la formation est très variable :
entre 5 mois (ambulancier) et 5 ans (sage-femme).
En règle générale, la formation est de 10 mois pour
obtenir un premier niveau de qualification.
La moyenne d’âge des publics en formation est de
27 ans.

53

Aperçu du contenu de la page 54

26 Santé, Social
Zoom métiers : des exemples…
Professions de santé
L’infirmier-ière dispense les soins en vue de protéger, maintenir, restaurer et promouvoir la santé. Il (elle) exerce en établissements publics, privés ou en libéral.
L'aide-soignant-e donne au malade des soins d'hygiène et de
confort sous la responsabilité et le contrôle de l'infirmier-ière. Il
(elle) travaille au sein d'une équipe pluridisciplinaire, en milieu
hospitalier, extra-hospitalier ou médico-social.
L'auxiliaire de puériculture contribue à l'épanouissement physique, affectif et mental des enfants jusqu'à 7 ans, sous la responsabilité d'infirmiers-ières, de puériculteurs-trices ou de maïeuticiens/sages-femmes. Il (elle) exerce en structure d'accueil de la
petite enfance, d'enfants malades ou porteurs de handicap, ou
en maternité.

Flash formation : des idées*...
54

Professions à caractère médical
Le maïeuticien/La sage-femme accompagne les futures
mères pendant leur grossesse, prescrit certains examens. Il
(elle) pratique l'accouchement normal et veille à la santé de
la mère. Il (elle) exerce comme salarié (en établissements
publics ou privés, en services de protection médicale infantile) ou en libéral.
Professions sociales
L’assistant-e social-e mène des interventions sociales, individuelles et collectives, en vue d'améliorer les conditions de
vie des personnes et des familles.
Le (la) technicien-ne de l'intervention sociale et familiale assure une aide à la vie quotidienne et à l’éducation des enfants.

(diplômes ou niveaux obtenus)

CAP

Certificat d’aptitude professionnelle
Certificat d'aptitude professionnelle agricole
Diplôme d'État

BAC

Baccalauréat professionnel
Bac technologique
Brevet professionnel

BAC + 1

Formation complémentaire d’initiative locale (FCIL)

BAC + 2

Brevet de technicien supérieur
Diplôme universitaire de technologie

BAC + 3

Diplôme d'État
Licence professionnelle

BAC + 4

Diplôme d'État

BAC + 5

Diplôme d'État
Master professionnel

BAC + 9

Diplôme d’État

Accompagnant éducatif petite enfance, Podo-orthésiste
Services aux personnes et vente en espace rural
Accompagnant éducatif et social
Aide soignant
Auxiliaire de puériculture
Accompagnement, soins et services à la personne
Prothèse dentaire
Services aux personnes et aux territoires
STL sciences et technologies de laboratoires
ST2S sciences et technologies de la santé et du social
Préparateur en pharmacie
Secrétariat medical
Secrétariat médico-social
Analyses de biologie médicale, Podo-orthésiste
Carrières sociales, Génie biologique option diététique
Assistant de service social, Infirmier, Psychomotricien
Sciences, technologies, santé mention industries pharmaceutiques,
cosmétologiques et de santé : gestion, production et valorisation
Puériculture
Sage-femme
Droit, économie, gestion mention droit social
Docteur en médecine

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2017

Aperçu du contenu de la page 55

27 Sécurité
Généralités
Tous les domaines d’activités sont concernés par la sécurité. Les
entreprises, qu’elles soient industrielles, commerciales, agricoles ou de
services ont besoin d’assurer la sécurité du personnel, des locaux et des
produits, tout comme les services de l'Etat et des collectivités territoriales.
Il faut déjouer les vols, empêcher le piratage informatique, réduire les
accidents du travail, prévenir les incendies...
Les professionnels de la sécurité, qu’ils soient responsables de sécurité,
contrôleurs, ou gardiens, veillent sur la sécurité humaine.

Tendances de l’emploi
Ces secteurs d’activité se développent et offrent un avenir prometteur
à des personnels qualifiés utilisant des technologies de pointe en
matière de télésurveillance ou de radioprotection, par exemple. Des
embauches sont possibles dans les services “sécurité” des industries,
dans les sociétés de surveillance et dans les services publics.

En Auvergne-Rhône-Alpes
Le secteur de la sécurité (transports de fonds, gardiennage, services de
surveillance des systèmes de sécurité...) représente plus de 500 établissements et 16 400 salariés. Ces emplois se concentrent pour la plupart
dans le département du Rhône (58%). Le nombre de salariés est en
augmentation depuis 2008 (+8%). De plus, près de 41 000 personnes
travaillent dans l'armée, la police ou les pompiers (chiffres 2013).
Source : Données Acoss-Urssaf 2008-2015 – Traitement CARIF OREF
Auvergne-Rhône-Alpes ; Recensement de la population 2013 - INSEE

À noter
La filière offre de nombreuses qualifications professionnelles : SSIAP (service de sécurité incendie et assistance à personne), CQP (certificat de qualification
professionnelle) agent de prévention et de sécurité,
CQP agent de sécurité aéroportuaire, CQP métiers
du convoyage de fonds, CQP agent cynophile de
sécurité...

Pour en savoir plus
Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur les pôles :
Prévention, Sécurité (sous réserve)
Armée de l'air, Armée de terre, Marine nationale
Gendarmerie, Police nationale, Sapeurs-Pompiers

Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :
• Consultez la documentation Onisep
- Les métiers de la défense
- Les métiers de l’environnement et du développement durable
- Les métiers de la sécurité
• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue
• Testez vos centres d’intérêts
• Explorez les sites de l'Onisep : www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble - www.onisep.fr/clermont
Après le Mondial des Métiers et les forums

• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• L'Armée de l’air :
http://air-touteunearmee.fr
• L'Armée de terre :
www.recrutement.terre.defense.gouv.fr
• La Gendarmerie :
www.lagendarmerierecrute.fr
• La Police nationale :
www.lapolicenationalerecrute.fr
• La Marine nationale :
www.etremarin.fr
www.defense.gouv.fr
• Les douanes :
www.douanes.gouv.fr
• Conseil national des activités privées de sécurité :
www.cnaps-securité.fr
• Union des entreprises de sécurité privées :
www.usp-securite.org
• Syndicat national des entreprises de sécurité :
www.e-snes.org

55

Aperçu du contenu de la page 56

27 Sécurité
Zoom métiers : des exemples…

Sécurité civile et défense
Le (la) sapeur-euse – pompier-ière administre les premiers
soins aux accidentés de la route, aux victimes de noyade, de
brûlures, éteint les incendies de forêt ou d'immeuble, évacue les
personnes en cas d'inondation, d'explosion...
L’officier-ière de l’armée de terre/armée de l’air/marine
nationale assure le commandement d'une unité de combat,
forme les militaires spécialisé.e.s placé.e.s sous ses ordres,
veille à leur cohésion, les prépare à leur mission sur les plans
technique, physique et moral et le cas échéant, les mène au
combat.
Sécurité privée
L’agent-e de sécurité se charge de l’accueil et du contrôle
des accès sur un site, de la surveillance et des rondes de
sécurité. Il (elle) veille au fonctionnement des dispositifs de sécurité et des équipements techniques. Il (elle) alerte et guide
les équipes d’intervention et porte secours aux personnes en
première intervention (secours d’urgence). Il (elle) peut se spécialiser en agent cynophile de sécurité (maître-esse chien).

56

Flash formation : des idées*...
CAP

(diplômes ou niveaux obtenus)

Certificat d’aptitude professionnelle
Certification professionnelle
Mention complémentaire

BAC

L’ingénieur-e sécurité identifie et mesure les risques de dysfonctionnement relevant de son domaine de spécialisation
(chimie, biologie, électricité, bâtiment...) analyse leurs causes,
prévoit des solutions d’urgence.
Le (la) convoyeur-euse de fonds transporte les fonds dans un
camion blindé, surveille les lieux, charge et décharge les fonds.
Sécurité publique
Le (la) gardien-ne de la paix dans la police ou le (la)
sous-officier-ière de gendarmerie travaille au plus près
de la population dans les services d'enquête, de renseignement,
dans les unités spécialisées, d'intervention ou encore de maintien
de l'ordre.
Le (la) surveillant-e pénitentiaire assure la garde des détenus et participe aux activités préparatoires à la réinsertion
des détenus.

Baccalauréat professionnel

Brevet professionnel
BAC + 2

Brevet de technicien supérieur
Diplôme universitaire de technologie

BAC + 3

Licence professionnelle

BAC + 5

Master professionnel
Diplôme d’ingénieur

Agent de sécurité
Agent vérificateur d'appareils extincteurs
Cadet de la République de la police nationale
Sûreté des espaces ouverts au public
Métiers de la sécurité
Systèmes numériques option A Sûreté et sécurité des infrastructures,
de l'habitat et du tertiaire
Techniques d'interventions sur installations nucléaires
Agent technique de prévention et de sécurité
Métiers des services à l'environnement
Hygiène sécurité environnement
Sciences, technologies, santé mention métiers de la radioprotection
et de la sécurité nucléaire
Sciences, technologies, santé mention qualité, hygiène, sécurité,
santé, environnement
Sciences, technologies, santé mention sécurité des biens et des
personnes
Droit, économie, gestion mention - relations internationales
Sciences, technologies, santé mention risques et environnement
Diplôme d'ingénieur de l'Ecole polytechnique de l'université Grenoble
Alpes spécialité prévention des risques

Concours externes, internes, spécifiques, examens professionnels... : les conditions d’accès aux métiers sont multiples ! Renseignez-vous directement
auprès de l’administration organisatrice.
Après la 3e ou un CAP : Cadet de la République, Adjoint de sécurité, Agent spécialisé de la police technique scientifique, Gardien de la paix, Gardien de
police municipale. Après le Bac : Gardien de la paix, Sous-officier de gendarmerie. Après un Bac + 2 : Officier de police, Technicien de police technique et
scientifique. Après le Bac + 3 : Officier de police, Commissaire de police. Après le Bac + 5 : Officier de gendarmerie.

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2017

Aperçu du contenu de la page 57

28 Sport, Animation
Généralités
Le sport, c'est la compétition de haut niveau. Mais c'est aussi l'enseignement et l'animation, la gestion des installations, l'organisation de
manifestations. 15 millions de français pratiquent au moins une activité
sportive et 13 millions possèdent une licence dans une des fédérations
existantes. On constate une évolution dans les domaines des loisirs et
de l’animation. Le choix d’un sport ou d’une activité de loisirs s’opère
selon de nouveaux critères (bien-être personnel, recherche de sensations fortes, recherche d’une harmonie entre l’homme et la nature). De
nouveaux secteurs d’activités apparaissent également comme celui du
jeu et du jouet avec le métier de ludothécaire.

Tendances de l’emploi
En France, 160 000 personnes vivent des activités du sport et des
loisirs et 300 000 d’une activité liée. D'autres emplois devraient être
créés par des nouvelles pratiques d’animation sportive, des nouveaux
modes d’organisation de sports et de loisirs et les nouveaux rythmes
scolaires.

Des métiers très exigeants
La responsabilité des professionnels qui animent et encadrent des
groupes est importante en particulier en terme de sécurité et de vie
de groupe. Les formes d’exercice de ces métiers se diversifient (travailleurs indépendants, salariés d’associations, de communes ou d'établissements intercommunaux, de clubs, de fédérations, de centres de
vacances, de salles de remise en forme...) et nécessitent parfois la
capacité d’exercer un autre métier entre deux saisons.
Le secteur se professionnalisant, les exigences en formation s'accroissent.

En Auvergne-Rhône-Alpes
En 2015, près de 8 200 établissements emploient près de 33 000
salariés dans le secteur du sport et de l’animation (clubs de sports,
parcs d’attractions et parcs à thèmes...). Les emplois de ce secteur sont
en nette augmentation depuis 2008 (+20%).
Source : Données Acoss-Urssaf 2008-2015 – Traitement CARIF OREF
Auvergne-Rhône-Alpes

Pour en savoir plus
Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur le pôle :
Sport, Animation
Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :
• Consultez la documentation Onisep
- Les métiers du sport
- Les métiers de tourisme
- Les métiers du social
- Les métiers auprès des enfants
• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue
• Testez vos centres d’intérêts
• Explorez les sites de l'Onisep : www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble - www.onisep.fr/clermont
Après le Mondial des Métiers et les forums

• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• La direction régionale et départementale de la jeunesse,
des sports et de la cohésion sociale Auvergne-Rhône-Alpes
(DRDJSCS) : http://www.auvergne-rhone-alpes.drdjscs.gouv.fr
(rubrique Emploi formations concours)
• Le centre national de formation aux métiers du jeu et du jouet :
www.fm2j.com
• Espace sport :
www.metier-sport.com
• Le Ministère de la ville, de la jeunesse et des sports :
www.sports.gouv.fr

57

Aperçu du contenu de la page 58

28 Sport, Animation
Zoom métiers : des exemples…
Sport
L’éducateur-trice sportif-ve anime, gère, organise des activités physiques et sportives dans une ou plusieurs disciplines
sportives reconnues. Il (elle) intervient dans des clubs sportifs,
des clubs de vacances ou dans des collectivités territoriales.
Le (la) professeur-e d’éducation physique et sportive
repère le niveau des élèves, établit une pédagogie différenciée et sait motiver un groupe dans l’effort au sein d’un
établissement scolaire.
Le (la) conseiller-ère territorial-e des activités physiques et
sportives gère et développe les activités physiques et sportives,
conçoit les programmes sportifs et assure l’encadrement administratif, technique et pédagogique dans une collectivité locale.
Animation
L’animateur-trice d’activités sportives, culturelles et/ou de
loisirs développe, coordonne, réalise des projets (sportifs,
culturels, de découverte) destinés à des publics diversifiés.

58

Flash formation : des idées*...
CAP

Certificat d'aptitude professionnelle agricole
BAC

Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS)

BAC + 2

Brevet de technicien supérieur
Diplôme universitaire de technologie
Diplôme d'étude universitaire scientifique et technique
Diplôme d’État de la jeunesse, de l’éducation
populaire et du sport (DEJEPS)
Licence professionnelle
Diplôme d’État supérieur de la jeunesse, de
l’éducation populaire et du sport (DESJEPS)

BAC + 5

Jeu et jouet
Le (la) ludothécaire est un.e spécialiste des jeux et des jouets. qui
sont un moyen de mettre en œuvre un projet social, éducatif et
culturel auprès d’un public varié. L’expertise acquise permettra de
créer et gérer un lieu de jeu et de valoriser la culture ludique sur un
territoire en proposant des animations, du prêt de jeu et du conseil.
Il (elle) accompagne les professionnels des domaines éducatifs, du
soin et de la culture pour l'intégration du jeu dans leurs projets.

(diplômes ou niveaux obtenus)

Brevet d’aptitude professionnelle
d’assistant animateur technicien (BAPAAT)

BAC + 3

En contact avec des jeunes, adolescents, adultes ou personnes âgées, il (elle) travaille dans une maison de jeunes, un
centre social, un village de vacances ou en maison de retraite.
Le (la) directeur-trice de structure socio-éducative gère un
équipement, centre social ou maison de jeunes et dirige une
équipe d’animateurs.
Le (la) directeur-trice de programmes socio-culturels et le
(la) concepteur-trice de projets conçoivent et développent des
programmes d’animation, de formation ou de développement.

Master

Option loisirs de pleine nature
Option loisirs du jeune et de l’enfant
Option loisirs tout public dans les sites et structures d'accueil collectives
Lad - cavalier d'entraînement
Services aux personnes et vente en espace rural
Spécialité activités sports
collectifs
Spécialité animateur mention
loisirs tous publics

Spécialité éducateur sportif
mention activités équestres

Tourisme
Carrières sociales option animation sociale et socioculturelle
Animation et gestion des activités physiques et sportives ou culturelles
Métiers de la forme
Spécialité animation socio-éducative ou culturelle
Spécialité perfectionnement sportif
STAPS mention gestion et développement des organisations, des
services sportifs et de loisirs
Spécialité animation socio-éducative ou culturelle
Spécialité performance sportive
Sciences, technologies, santé mention STAPS : ingénierie et ergonomie de l'activité physique
STAPS mention STAPS : activité physique adaptée et santé

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2017

Aperçu du contenu de la page 59

29 Transport et logistique
Généralités
Le secteur des transports peut s’aborder sous trois angles : le mode de
transport (routier, ferroviaire, aérien, maritime, fluvial), la nature du transport (voyageurs, marchandises) ou l’activité professionnelle (conducteur,
logisticien, commercial...). La logistique, poste clé de l’entreprise, conçoit
les plans de transport, gère des infrastructures ou parcs de véhicules,
réduit les stocks, organise la distribution des marchandises, maîtrise
les délais... Elle cherche à offrir un service de qualité au meilleur prix.
La logistique se développe dans tous les secteurs : le transport, bien
sûr, mais aussi la construction automobile, l’agroalimentaire, l’industrie
chimique, le commerce de gros....

Tendances de l’emploi
Ce secteur connaît une croissance globale des emplois et un accroissement des qualifications. Le transport routier et la logistique sont les
principaux réservoirs d’emplois. Les métiers évoluent avec notamment le
développement de l’informatique. Ouvriers déménageurs, conducteurs
livreurs, conducteurs de marchandises longue distance ou de voyageurs
doivent intégrer à la fois un bon sens relationnel et des compétences
commerciales. Le recrutement se fait souvent avant le Bac, mais les
industriels cherchant à améliorer leur efficacité, les jeunes diplômés en
logistique, contrôle de gestion, marketing... ont des opportunités à saisir. Le transport ferroviaire recrute au niveau Bac (pour les conducteurs),
Bac +2 (pour les techniciens de l’équipement et du matériel), Bac +4
ou Bac +5 (pour les fonctions logistiques et commerciales). Le transport
aérien est en crise. Le recrutement de personnels navigants est quasiment nul, un peu plus favorable pour le personnel au sol, à condition
qu’il s’adapte aux nouvelles technologies (satellite, télécommunications,
électronique, informatique...).
Pour affronter le marché, une solide formation scientifique est demandée,
Bac +2 minimum. Le transport maritime, subit le tassement des échanges
mondiaux. Le transport fluvial se développe. En 2006 sa progression
a été de + 7,9% en tonnes soit 7,3 millions de tonnes sur le bassin
Rhône/Saône. Cette filière a surtout besoin de navigants.

En Auvergne-Rhône-Alpes
En 2015, le secteur du transport et de la logistique (transport de voyageurs, transport aérien, services de déménagement, manutention...)
regroupe près de 6 900 établissements et plus de 130 000 salariés.
Ces emplois représentent plus de 6% de l’emploi salarié régional et
se concentrent pour la plupart dans les départements du Rhône et de
l’Isère. Les effectifs ont progressé de 1% depuis 2008.
Source : Données Acoss-Urssaf 2008-2015 – Traitement CARIF OREF
Auvergne-Rhône-Alpes

Pour en savoir plus
Pendant votre visite du Mondial des Métiers et
des forums

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur les pôles :
Transport marchandises/voyageurs, Logistique,
Déménagement
Navigation fluviale

Sur l'espace Orientation tout au long de la vie :
• Consultez la documentation Onisep
- Les métiers du transport et de la logistique
• Echangez avec un conseiller d'orientation psychologue
• Testez vos centres d’intérêts
• Explorez les sites de l'Onisep :
www.onisep.fr/lyon
www.onisep.fr/grenoble
www.onisep.fr/clermont
Après le Mondial des Métiers et les forums
• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.rhonealpes-orientation.org
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr
• www.aftral.com
• Espace d’orientation référent des métiers de l'avion :
www.airemploi.org
• Serious Game d’orientation sur l’aérien :
http://www.airemploi.info/AirEmploi/frontoffice/IronBird
• www.choisis-ton-avenir.com
• Entreprendre pour le Fluvial (EPF) :
www.entreprendre-fluvial.com
• www.les-industries-technologiques.fr
• Opca transports et services :
www.opca-transports.com
• Institut français de la mer :
www.ifmer.org
• Ministère de l’écologie, du développement durable et de
l’énergie : www.formation-maritime.fr/
• http://kitpedagogique.onisep.fr/transportaerien

59

Aperçu du contenu de la page 60

29 Transport et logistique
Zoom métiers : des exemples…
La logistique
Le (la) responsable d’entrepôt organise et coordonne les opérations de gestion des flux physiques (réception, entreposage,
préparation de commandes, expédition), en optimisant le rapport qualité/coût/délai. Il (elle) encadre une équipe de manutentionnaires, caristes, préparateurs-trices de commandes…
L'agent-e de magasinage assure tout ou partie de la réception, du stockage, de la préparation et de la distribution des
marchandises.

60

Le transport routier
Le (la) déménageur-euse professionnel-le emballe les objets, démonte et remonte les meubles, charge et décharge
les camions.
Le (la) moniteur-trice d’auto-école enseigne la réglementation routière et la conduite.
Le (la) technicien-ne d’exploitation en transport urbain et
non-urbain établit les plannings des conducteurs-trices. Il
(elle) réalise l’affectation des véhicules. Il (elle) collecte et diffuse les informations relatives aux services des conducteurstrices.
Le (la) conducteur-trice routier-ière de marchandises
conduit un véhicule porteur ou un ensemble articulé pour
enlever, transporter et livrer les marchandises. Les fonctions
commerciales, techniques et administratives sont de plus en
plus importantes. L’activité peut se faire en courte ou longue
distance (régional, national ou international).

Flash formation : des idées*...
CAP

Diplôme d’Etat
Bac professionnel
Certification professionnelle
BAC + 2

Le transport aérien
Le (la) pilote de ligne prépare le vol, fait le point et décolle.
Il (elle) assure le transport des passagers et du fret dans les
meilleures conditions de rapidité et de sécurité.
L’ingénieur-e de contrôle de navigation aérienne (aiguilleureuse du ciel) assure la sécurité des décollages et des atterrissages des avions, guide les appareils dans l’espace aérien.
Le transport maritime
Le (la) commandant-e dans la marine marchande trace la
route à suivre, dirige les manœuvres délicates d’accostage
ou d’appareillage et supervise le chargement ou le déchargement.
Le transport fluvial
Le (la) matelot-e participe aux manœuvres et à l’entretien
du bateau, il (elle) guide le (la) capitaine dans les entrées
d’écluses.

(diplômes ou niveaux obtenus)

Certificat d'aptitude professionnelle

BAC

Le transport ferroviaire
L’opérateur-trice de production exécute les opérations de
manœuvre des wagons, voitures voyageurs et engins moteurs (attelage, dételage, tri...) et de formation des trains dans
les chantiers de production. Il (elle) peut accompagner les
trains de desserte marchandises.
L’opérateur-trice circulation réalise, dans une gare, un poste
d'aiguillage ou un triage, des opérations de sécurité pour la
formation et la circulation des trains. Il (elle) peut être chargé-e
d'opérations commerciales simples.

Brevet de technicien supérieur
Diplôme universitaire de technologie
Certification professionnelle

Conducteur routier marchandises
Opérateur/opératrice logistique
Transport fluvial
Ambulancier
Conducteur transport routier marchandises
Logistique
Transport
Brevet d'initiation aéronautique
Transport et prestations logistiques
Gestion logistique et transport
Qualité, logistique industrielle et organisation
Technicien supérieur en méthodes et exploitation logistique

BAC + 3

Licence professionnelle

Droit, économie, gestion mention logistique et pilotage des flux
Droit, économie, gestion mention gestion de production, logistique, achats

BAC + 5

Master professionnel

Droit, économie, gestion mention économie de l'environnement, de
l'énergie et des transports

Retrouvez l'ensemble des formations sur l'atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/
© Reproduction, même partielle, interdite sans accord préalable de l'Onisep et de l’Arom

Tous les métiers
sont mixtes

*Liste non exhaustive arrêtée au 01/07/2017

Aperçu du contenu de la page 61

la nomenclature des fiches domaines professionnels du Guide de l’Élève et de l’Enseignant.e s’appuie sur celles de
l’Insee et de l’Onisep.

n°5 Electricité, Electrotechnique, Electronique, Télécommunications
n°12 Métallurgie : conception, pilotage, maintenance,
fabrication, assemblage

Industries et nouvelles technologies

Forêt, Bois, Ameublement

n°10 Industries de l'impression et de la communication
graphique

n°6 Forêt, Bois, Ameublement

Evénement

Industries de l'impression et de la communication
graphique

n°19 Culture, Spectacles, Arts + n°22 Information, Communication, Documentation, Edition

Esthétique, Bien-être, Parfumerie

n°9 Industries des papiers cartons

n°17 Coiffure, Esthétique

Environnement et développement durable

Industries des papiers cartons

n°20 Environnement

Diététique

Industries de santé

n°26 Santé, Social

Dessin

n°8 Industrie du médicament + n°4 Chimie, Physique,
Biologie

n°19 Culture, Spectacles, Arts
n°22 Information, Communication, Documentation,
Edition

Industrie nucléaire

n°27 Sécurité

Défense : Armée de l’air, Armée de terre, Marine nationale

n°5 Electricité, Electrotechnique, Electronique, Télécommunications
n°12 Métallurgie : conception, pilotage, maintenance,
fabrication, assemblage

n°22 Information, Communication, Documentation,
Edition

Conseil

n°27 Sécurité

n°18 Commerce, Distribution

Commerce B to B

n°21 Hôtellerie, Restauration, Tourisme

n°18 Commerce, Distribution

Commerce, Grande distribution

Hôtellerie, Restauration

n°17 Coiffure, Esthétique

Coiffure

Gendarmerie, Police nationale, Sapeurs-Pompiers

n°4 Chimie, Physique, Biologie

Chimie

n°15 Travaux publics
n°7 Industrie de l’usinage et du décolletage

Travaux publics
Usinage et Décolletage

n°14 Textile
n°29 Transport, Logistique

Textile
Transport, Logistique, Déménagement

Edition : AROM, septembre 2017. Domaines présents sous réserve de modification

Fiches domaines professionnels du Guide de l’Élève et de l’Enseignant.e réalisées par les délégations régionales de l’Onisep
de Grenoble et de Lyon en collaboration avec les branches professionnelles et le CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes. Ces
fiches sont disponibles au format pdf sur www.mondial-metiers.com.
*

Sécurité sociale

n°28 Sport, Animation

n°16 Banque, Assurance, Finance, Droit, n°26 Santé,
Social

Santé, Social

n°19 Culture, Spectacles, Arts

n°26 Santé, Social

Restauration collective

Sellerie

n°21 Hôtellerie, Restauration, Tourisme

Rendez-vous dans l’entreprise

Sport, Animation

n°25 Propreté
n°16 Banque, Assurance, Finance, Droit
n°18 Commerce, Distribution
n°20 Environnement
n°22 Information, Communication, Documentation,
Edition
n°27 Sécurité

n°27 Sécurité

Hygiène, Propreté, Environnement

n°23 Métiers de bouche et de l’alimentaire

Poissonnerie

n°13 Plasturgie

Prévention, Sécurité

n°24 Numérique

Numérique

n°29 Transport, Logistique

Plasturgie et composites

n°19 Culture, Spectacles, Arts

Métiers de l'enseigne
Métiers du cuir

n°19 Culture, Spectacles, Arts

Métiers de l'agro-équipement

Navigation fluviale

n°23 Métiers de bouche et de l’alimentaire
n°11 Maintenance des matériels agricoles, de construction et de manutention, d’espaces verts, n°1 Agriculture,
Agroalimentaire

Métiers de bouche

n°6 Forêt, Bois, Ameublement
n°19 Culture, Spectacles, Arts

Métiers d’art

n°3 Bâtiment
n°15 Travaux publics

Bâtiment

Carrières et matériaux de construction

n°19 Culture, Spectacles, Arts

Maroquinerie

n°16 Banque, Assurance, Finance, Droit

Banque

n°11 Maintenance des matériels agricoles, de construction et de manutention, d’espaces verts

Automobile, Camion, Deux roues

Maintenance des matériels agricoles, de construction et de
manutention, d'espaces verts

Art mural

n°2 Automobile, Cycle, Motocycle, Véhicule industriel

n°19 Culture, Spectacles, Arts

Art floral

n°5 Electricité, Electrotechnique, Electronique, Télécommunications
n°12 Métallurgie : conception, pilotage, maintenance,
fabrication, assemblage

n°18 Commerce, Distribution
n°19 Culture, Spectacles, Arts

Industries et nouvelles technologies - aéronautique

n°1 Agriculture, Agroalimentaire

Animaux, végétaux, Agroalimentaire, Services

Fiche(s) correspondante(s) à consulter
pour préparer sa visite*

Intitulés des domaines professionnels
sur le salon au 01/09/17

Fiche(s) correspondante(s) à consulter
pour préparer sa visite*

Intitulés des domaines professionnels
sur le salon au 01/09/17

Tableau de correspondance entre les espaces professionnels et les fiches du Guide de l’Élève et de l’Enseignant.e

61

Aperçu du contenu de la page 62

Les 4 fiches DÉCOUVERTE
Ce sont des fiches d’animation pédagogique réalisées par les services académiques d'information
et d'orientation de Grenoble et de Lyon.
Elles sont disponibles sur www.mondial-metiers.com.
Au format "Word®", elles peuvent être adaptées au projet de visite.
• Découverte 1 "J’aime - j’aime pas"
• Découverte 2 "Un produit - des métiers"
• Découverte 3 "Un professionnel : une histoire, un parcours"
• Découverte 4 "Garçons-filles, quels métiers ?"

62

Aperçu du contenu de la page 63

Publication de l’AROM

(Association Auvergne-Rhône-Alpes pour l’Orientation et la promotion des Métiers)

3 quai Claude BERNARD - CS 20727 - 69367 LYON CEDEX 7
arom@mondial-metiers.com
Coordination et mise en page : Kelly Giovanelli et Mélissa Tanon (AROM)
Rédaction : Onisep Auvergne-Rhône-Alpes, SAIO Grenoble et Lyon, branches
professionnelles et CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes
Edition : Septembre 2017

plus d'infos sur www.mondial-metiers.com

  • 1
  • 2 - 3
  • 4 - 5
  • 6 - 7
  • 8 - 9
  • 10 - 11
  • 12 - 13
  • 14 - 15
  • 16 - 17
  • 18 - 19
  • 20 - 21
  • 22 - 23
  • 24 - 25
  • 26 - 27
  • 28 - 29
  • 30 - 31
  • 32 - 33
  • 34 - 35
  • 36 - 37
  • 38 - 39
  • 40 - 41
  • 42 - 43
  • 44 - 45
  • 46 - 47
  • 48 - 49
  • 50 - 51
  • 52 - 53
  • 54 - 55
  • 56 - 57
  • 58 - 59
  • 60 - 61
  • 62 - 63