Aperçu du contenu de la page 1

MARS 2017 N0 217

-P ON T
VI LL E DE CH AR EN TO N- LE

dynamisme & singularité
ÉCONOMIE LOCALE,

Aperçu du contenu de la page 2

SOMMAIRE
P. 4
Retour en images
sur les derniers événements
P. 6
Les actualités du service municipal Jeunesse
P. 8
Requalification du Pont Nelson Mandela
en faveur des piétons et des cyclistes
P. 10
S’engager pour être utile
P. 12
La sécurité des enfants : une priorité
P. 10
Zoom sur l’épicerie solidaire
P. 17

Dossier : L’économie locale, levier
du dynamisme charentonnais
P. 22
Grand concert de l’orchestre du conservatoire
P.25
Démocratie locale

INFOS OFFICIELLES

Conseil municipal
Le prochain Conseil municipal se déroulera à l’Hôtel
de Ville le mercredi 29 mars à partir de 19h.

Permanence du Député
Le Député de notre circonscription tiendra des permanences à l'Hôtel de Ville de Charenton le lundi
27 mars à 19h.

SANTÉ

CONTACTEZ

VOS ÉLUS

Permanences pharmacies

Une adresse unique pour joindre vos élus :

• Dimanche 5 mars
PHARMACIE DE GRAVELLE
118, rue de Paris
Tél. 01.43.68.18.32.

www.charenton.fr/contact/

• Dimanche 12 mars
PHARMACIE DES QUAIS
58 bis, quai des carrières
Tél. 01.43.68.43.50.
• Dimanche 15 janvier
PHARMACIE DU MARCHE
68bis, rue de Paris
Tél. 01.43.68.00.38.
• Dimanche 19 mars
PHARMACIE DES 2 COMMUNES
46, rue du Maréchal de Lattre de Tassigny
à Saint-Maurice
Tél. 01.43.68.20.33.
• Dimanche 26 mars
PHARMACIE DU PLATEAU
52, rue Gabrielle
Tél. 01.43.68.06.61.
• Dimanche 2 avril
PHARMACIE CENTRALE
54, rue de Paris
Tél. 01.43.68.01.41.

Hervé GICQUEL

Maire de Charenton,
Conseiller départemental du Val-de-Marne
Conseiller métropolitain

Marie-Hélène MAGNE

1er Maire adjoint chargé de l’enfance
et de l’éducation
Vice-Présidente de Paris Est Marne et Bois

Patrick SÉGALAT

Maire adjoint chargé des finances et des ressources
humaines

Chantal LEHOUT-POSMANTIER
Maire adjoint chargé des seniors
et de la résidence Jeanne d'Albret

Benoît GAILHAC

Maire adjoint chargé de l’aménagement urbain
et durable de la Ville
Conseiller territorial Paris Est Marne et Bois

Jean-Pierre CRON

Maire adjoint chargé des travaux, de la voirie,
des espaces verts, de l’entretien des bâtiments
et de la commission de sécurité

Clotilde CERTIN

Maire adjoint chargé des sports

Pascal TURANO

Maire adjoint chargé de la sécurité
et de la gestion du domaine public

Delphine HERBERT

Maire adjoint chargé de la culture
Conseiller territorial Paris Est Marne et Bois

INSEE
Enquête sur le cadre de vie et la sécurité
L’Institut national de la statistique et des études économiques
(INSEE), en partenariat avec l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, réalise jusqu’au 29 avril prochain
une enquête sur le thème du cadre de vie et la sécurité. Elle vise à
mesurer la qualité de l’environnement de l’habitat et l’insécurité. A
Charenton, quelques ménages seront sollicités : un enquêteur
chargé de les interroger prendra donc contact avec certains
Charentonnais. Il sera muni d’une carte officielle l’accréditant.

Jean-Marc BOCCARA

Maire-Adjoint chargé de l’animation évènementielle, des
actions commémoratives, des anciens combattants et du
devoir de mémoire.

Pierre MIROUDOT

Conseiller municipal délégué
chargé de l’économie, de l’emploi,
des relations avec les grandes entreprises

Michel VAN DEN AKKER

Conseiller municipal délégué chargé du service social,
de la santé, des personnes handicapées
et dépendantes et de la maison médicalisée

Sylvain DROUVILLÉ

DERNIÈRE MINUTE

Conseiller municipal délégué
chargé du logement et de l’habitat social
Conseiller territorial Paris Est Marne et Bois

Journée de dépistage gratuit du diabète et de la maladie rénale

Valérie LYET

Le Centre de Traitement de l’Insuffisance Rénale Chronique des Hôpitaux de Saint-Maurice propose un dépistage, anonyme et gratuit, du diabète et de la maladie rénale dans le cadre de la 12e Semaine Nationale du
Rein. Cette action est organisée le mercredi 8 mars entre 8h30 et 18h dans le hall de la Balnéothérapie
située au 14, rue du Val d’Osne à Saint-Maurice.
Les personnes de plus de 18 ans, qui le souhaitent, sont invitées à se rendre sur place, sans prendre rendezvous, pour réaliser différents tests (prise de tension artérielle, analyse de bandelette urinaire, dosage de glycémie…) et remplir une fiche anonyme de dépistage avec l’aide du personnel soignant et du médecin présent.
Il est inutile d’être à jeun. Si nécessaire, les personnes seront orientées vers leur médecin traitant.
www.hopitaux-saint-maurice.fr - www.semainedurein.fr
Cmag N° 217 - Mars 2017- 48, rue de Paris - 94220 Charenton-le-Pont
Directeur de la publication : Hervé Gicquel - Coordinatrice de rédaction (01.46.76.47.93) : Céline Lormier
Rédactrice : Marion Fuzon. Ont collaboré à la rédaction de ce numéro : D. Custodio - X. Delaruelle - C. Lormier
Photos : Fotolia - M. Fuzon - Y. Lastes - G.Ledig
Mise en page : JM. Hillereau
Impression : Groupe Morault - tiré à 18 000 exemplaires sur papier recyclé - Distribution : M. Aïchi
Magazine imprimé sur papiers issus de forêts gérées durablement

Cmag < Mars 2017 > page 2

Conseillère municipale déléguée chargée des affaires civiles

André ROURE

Conseiller municipal délégué
chargé des relations avec les syndicats intercommunaux
et les partenaires institutionnels de la ville

Rachel GRUBER

Conseillère municipale déléguée
chargée de la médiation - prévention

Gabriela KADOUCH

Conseillère municipale déléguée à la petite enfance

Fabien BENOIT

Conseiller municipal délégué à la jeunesse, à l’enseignement secondaire et au numérique

Joël MAZURE

Conseiller municipal chargé des relations avec les
commerçants du marché du Centre, des affaires juridiques et
de l’administration des biens.

Aperçu du contenu de la page 3

ÉDITORIAL

Madame, Monsieur,
chers Charentonnais,
Selon de récentes enquêtes d’opinion, l’emploi est la principale
préoccupation des Français et je sais que celle-ci est partagée
par nombre de Charentonnais. Depuis plusieurs années, notre
commune cultive sa singularité en faisant de son attractivité
économique l’un des piliers de son développement.
Les entreprises et les commerces de proximité jouent un rôle
capital que la Ville tient à entretenir par un travail partenarial fort.
Leur implantation est fondamentale certes comme baromètre
de bonne santé et de dynamisme d’une commune mais aussi
parce qu’ils créent des emplois et sont des facteurs d’animation
tout autant que des atouts pour tisser du lien social.
Or, Charenton est devenu progressivement un pôle économique
important de l’est parisien avec 12 000 salariés, 3 000 entreprises
et 400 commerces. De grands groupes ont fait le pari de
s’installer durablement sur notre territoire et notre belle ville
attire régulièrement de nouvelles sociétés.
Notre territoire se distingue aussi par la qualité de ses
commerces de proximité et du marché du cœur de ville dont
les travaux de rénovation démarreront prochainement. Ces
professionnels apportent aux Charentonnais des services et
des produits appréciés contribuant au charme de notre commune.
Les services municipaux sont également mobilisés dans la lutte
contre le chômage en accompagnant nos concitoyens notamment
les plus jeunes dans leur parcours d’insertion professionnelle.
Ce numéro du Cmag dévoilera les visages des femmes et des
hommes qui incarnent la diversité de la vie économique locale.
A moyen terme, le renouvellement urbain du secteur “Charenton
Bercy” doit permettre d’accentuer ce dynamisme économique
avec l’émergence d’un nouveau quartier dont l’impulsion est
en cours grâce au Contrat d’Intérêt National signé avec l’Etat
et à l’appel à projet “Inventons la Métropole du Grand Paris”.
C’est aussi la raison pour laquelle, Charenton s’engage aux
côtés du Département du Val-de-Marne pour l’accueil de
l’Exposition Universelle 2025 suite à la candidature de la France
à l’organisation de cet événement international. A la frontière
de notre territoire, la confluence de la Seine et de la Marne
pourrait être retenue pour accueillir le village
global de cet événement.
J’y vois l’opportunité d’attirer l’attention sur la modernisation

de la rive sud de notre ville. De plus, cette manifestation pourrait
créer dans notre pays 160 000 emplois durables à l’échelle
de la France.
La seconde priorité de nos concitoyens est la sécurité et ce
thème sera également abordé dans ce journal. Après l’armement
des policiers municipaux, le renforcement de notre réseau de
vidéo protection, les prochaines semaines seront marquées
par de multiples travaux pour sécuriser nos écoles. J’interviens
régulièrement auprès des représentants de l’Etat afin d’obtenir
l’affectation de nouveaux effectifs de la Police nationale pour
Charenton.
Enfin, je me réjouis que nos nombreuses initiatives dans le
domaine numérique nous permettent de maintenir nos 5@ délivrées
par le label “Ville Internet” pour la sixième année consécutive.
Notre commune est déterminée à rayonner sur le plan des
nouvelles technologies qui contribuent à sa modernité et
rappellent également qu’elle est résolument tournée vers l’avenir.

Hervé Gicquel,
Votre Maire,
Conseiller départemental du Val-de-Marne
Cmag < Mars 2017 > page 3

Aperçu du contenu de la page 4

ÇA S’EST PASSÉ DANS LA VILLE
SOLIDARITÉ

UNE TRADITION QUI A DU BON

206 kg de pièces jaunes :
record battu !

Chandeleur et
bonne humeur à la RPA

Chaque année, elle espère voir gonfler le compteur. Fatima Duarte, dans
sa boulangerie du 4, rue du Général Leclerc, organise avec la même foi et
le même enthousiasme depuis 25 ans son opération “pièces jaunes” au profit de l’association “Tous ensemble contre la leucémie”. Elle mobilise pour
cela son quartier en invitant chacun à glisser une petite pièce dans les tirelires disposées sur son comptoir. Le 31 janvier dernier, pour conclure son
action solidaire, elle a proposé aux Charentonnais une grande vente de
crêpes devant son établissement. De nombreux bénévoles étaient venus lui
prêter main forte. Pas moins de 2 586 crêpes ont été vendues ce matin-là !
Ensuite, la boulangère au grand cœur a remis à Roland Rab, le président
de l’association pour laquelle Fatima s’investit avec fidélité depuis toutes ces
années, les 206 kg de pièces jaunes, fruit de la générosité des Charentonnais.

Pour oublier la rigueur de l’hiver, quoi de mieux que quelques
crêpes partagées entre amis ? Le 2 février dernier, la salle de
restauration de la résidence Jeanne d’Albret était bien animée :
certains confectionnaient la pâte tandis que d’autres faisaient
cuire les crêpes. Les gourmands se sont ensuite régalés en les
agrémentant avec du sucre, de la confiture ou du sirop d’érable.
Cette coutume est l'occasion d'un moment sympathique et
convivial entre résidants au sein de l'établissement.

JOURNÉE DE L’ACCESSIBILITÉ

Opération “j’accède” dans les
rues de Charenton
Dernièrement, Charenton a mené une journée consacrée à l’accessibilité
en ville. Des personnes en situation de handicap ou membres des associations des Paralysés de France, Mieux vivre avec le syndrome de
Joubert, l’association Valentin Haüy et enfin “J’accède” étaient présents.
Ensemble, ils ont exploré la rue de Paris depuis la Mairie jusqu’à la
place Aristide Briand et rue du Général Leclerc. L’objectif était de prendre
conscience des difficultés rencontrées par les personnes en situation de
handicap dans les déplacements du quotidien, une démarche bien
accueillie par les commerçants du territoire charentonnais. L’application
“jaccede” a été présentée
aux participants. Il s’agit
d’un logiciel pour smartphone détaillant l’accessibilité des lieux accueillant
du public pour permettre
aux personnes à mobilité
réduite d’identifier les établissements correspondant
à leurs besoins en matière
d’accessibilité.
Cmag < Mars 2017 > page 4

SAINT-VALENTIN

Déclaration
d'amour 2.0
A l’occasion de la Saint-Valentin, la Ville a, une nouvelle fois,
demandé aux Charentonnais de prendre le clavier pour
déclarer leur flamme.
Les plus beaux mots d’amour ont été publiés toute la journée sur
les panneaux lumineux d’informations répandus aux quatre coins
du territoire. Humour, tendresse ou jeux de mots : chacun a pu
exprimer tout haut ce qu’il ressentait au fond de son cœur !

Aperçu du contenu de la page 5

NUMÉRIQUE

Charenton maintient ses 5 @
Pour la 6e année consécutive, Charenton s'est vue décerner la plus
haute distinction de l'association Villes Internet. Le 1er février dernier,
elle a décerné ses labels à Lille. Elle a remis 5 arobases à la ville
de Charenton, pour les initiatives menées en 2016 dans le
domaine des nouvelles technologies.
A cette occasion, Fabien Benoit, Conseiller municipal délégué au
numérique a précisé : “Cette distinction montre bien notre dynamisme
en matière du numérique. Le contenu du site Internet de Charenton
est réactualisé très régulièrement car nous sommes conscients de
l'interface qu'il représente aux yeux des usagers. Nous devons
répondre aux citoyens de manière rapide, efficace et personnalisée,
à l’image de Mon espace Ch@renton par exemple. Aujourd’hui,
1 connexion sur 2 se fait sur tablette ou smartphone, les Charentonnais
cherchent des informations pratiques et nous mettons tout en œuvre
pour y arriver.”

ESPACE ART ET LIBERTÉ

Des artistes primés au 64e
Salon de Charenton
Le Salon de Charenton est le rendez-vous attendu de la création
locale. Il présente le travail de près de 200 artistes, confrontant
toutes les tendances et styles artistiques. Cette 64e édition a mis
plus particulièrement à l’honneur l’œuvre d’un peintre urbain,
Mosko. Lors du vernissage de ce Salon, en janvier dernier, des
prix ont été décernés aux artistes suivants : Dominique Brenner,
Prix peinture, pour son œuvre “Ciel de Brenne”, Martine Gruszka,
Prix sculpture, pour son œuvre “Le lièvre de Mars”, Louise Poux,
Prix Photographie pour son œuvre “Hybris” et Consuelo Barbosa,
Prix gravure, pour son œuvre ‘Marianne in look”. Le Prix du Lions
club a également été remis à Carlos Narino pour son œuvre “Un
monde” et le Prix Boesner à Sophie Rousseau pour son œuvre
“L’instant”. Félicitations à eux mais aussi à l’ensemble des artistes
présents lors de cette exposition présentée à l’espace Art et Liberté
jusqu’en février dernier.

POUR LA 1ÈRE FOIS À CHARENTON

Beau succès
de la Nuit des conservatoires
Près de 350 personnes se sont pressées pour assister à la Nuit des
conservatoires organisée, le 30 janvier dernier, dans une
ambiance familiale et festive au conservatoire municipal André
Navarra. Le concept ? Réunir tous les âges autour du piano, du
tango, de la bombarde bretonne, de la guitare, d’une classe de
solfège et tant d’autres encore… Des mini concerts d’une quinzaine de minutes chacun étaient programmés partout dans le
conservatoire et, régulièrement, le public était invité à changer de
salle pour découvrir d’autres créations. Cet événement a permis à
beaucoup de Charentonnais de pousser les portes du conservatoire
et de parcourir les lieux au gré de leurs goûts musicaux. Les
jeunes de l’atelier théâtre du service municipal Jeunesse étaient aussi
présents pour présenter des saynètes qui ont ravi le public.
Cmag < Mars 2017 > page 5

Aperçu du contenu de la page 6

UNE VILLE POUR DEMAIN

ATELIERS SOCIO-CULTURELS

Jeunesse !
Soirée cabaret à l’espace
ge
Lumières tamisées, velours rou
28
le
:
e
gné
et décoration soi
serjanvier dernier, l’équipe du
a
se
nes
vice municipal Jeu
une
s
plongé le public dan
traambiance cabaret. Il est de
de
dition, à l’espace Jeunesse,
is
am
et
illes
fam
r
vie
réunir en jan
le
t
tan
sen
pré
cle
pour un specta
de
grand succès, avec près
un
être
édition s’est révélée
tte
Ce
.
rels
ultu
des
io-c
ne,
soc
cai
s
lier
afri
travail des ate
street dance ou de danse
ant des chorégraphies de
conquis.
lic
pub
un
ant
70 jeunes sur scène propos
dev
tare ou encore du théâtre
gui
de
e,
teri
bat
de
sets
ants s’exprimer et se
tours de chant, des
et le plaisir de voir leurs enf
té
fier
la
s
ent
par
des
x
yeu
On pouvait lire dans les
révéler artistiquement.

JEUNESSE ET MUSIQUE

Ne manquez pas le banque
t
chantant du 11 mars

Le plein d’énergie pour
les vacances de printemps
Les cours reprennent à peine que déjà les
prochaines vacances approchent.
Au service municipal Jeunesse, tout est
déjà prêt pour que ces moments soient
inoubliables. Sport, sorties culturelles,
activités manuelles, jeux collectifs ou
ateliers cuisine, il y en aura pour tous
les goûts ! Pour participer à ces activités, il
conviendra d’acheter, au préalablement,
une carte de 40 points au moment de
l’inscription de votre enfant. Cette carte est
valable 1 an et permet à votre enfant de
participer aux activités payantes. Le tarif de
cette carte est calculé en fonction de votre
quotient familial (de 12,80€ à 46€). Les
inscriptions se font, comme à l’accoutumée,
directement auprès des animateurs.
Espace municipal Jeunesse
7bis, quai de Bercy
Tél. 01.46.76.44.52
www.charenton.fr

ANIMATION
Stage théorique du BAFA

Les élèves du conservatoire de
musique André Navarra
proposent, en partenariat ave
c le service municipal
Jeunesse, une rencontre iné
dite le samedi 11 mars
prochain, à partir de 16h.
Il s’agit de réunir les compétences de chacun afin d’offrir
aux participants un moment
plaisant. Les jeunes de l’ALSH
vont réaliser, lors d’ateliers de
cuisine, des plats et des petits
gourmandises à déguster, tan
dis que les élèves du conser
vat
oire
interprèteront du chant lyrique
pour certains, joueront du jaz
z pour d’autres et enfin la cho
rale
des
enfants chantera des airs
bien connus… Un moment
haut en couleur qui devrai
t
réjo
uir
petits et grands !
Espace municipal Jeunesse
7bis, quai de Bercy - Réserv
ation obligatoire au 01.46
.76.68.00

PARCOURS CULTUREL

A la découverte des œuvres de Daphné Dejay
Depuis quelques mois, les enfants des écoles de la ville s’initient à l’art contemporain par
l’intermédiaire des animaux colorés de Daphné Dejay, cette artiste charentonnaise qui a exposé
son joyeux bestiaire sur le parvis de l’Hôtel de Ville l’été dernier. Le crocodile, le rhinocéros, le
poulpe et tous les autres animaux ont chacun rejoint les écoles maternelles, où les petits peuvent
en profiter depuis la rentrée dernière. C’est pour ces enfants l’occasion de se confronter aux
pratiques artistiques, de rencontrer une artiste et de découvrir de nouveaux moyens de
s’exprimer. A titre d’exemple, le mois dernier, les écoliers de Conflans ont parcouru
les différents établissements de la ville pour rendre visite aux autres animaux
qui composent le bestiaire.
Cmag < Mars 2017 > page 6

SERVICE MUNICIPAL JEUNESSE

Les jeunes de plus de 17 ans qui souhaitent se former et apprendre les métiers de
l'animation peuvent, s'ils le souhaitent,
s'inscrire aux formations du Brevet
d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur.
Le prochain stage théorique aura lieu à
Charenton du 1er au 8 avril inclus. Tarif :
285€ + les frais d’adhésion (5€ pour les
Charentonnais et 20 € les non
Charentonnais)
Renseignements et inscriptions auprès
du service municipal Jeunesse
7 bis quai de Bercy
Tél. 01.46.76.44.52
Mail. jeunesse@charenton.fr
www.charenton.fr

Aperçu du contenu de la page 7

PLAISIR DES LIVRES

Le club lecture en visite dans une librairie
Pousser la porte d’une librairie, quand on est ado, ça
n’est pas si simple. Parmi les rayonnages, les nouveautés, les romans, les BD, les livres d’art on peut avoir le
tournis et ne plus savoir quoi choisir. Le club lecture du
collège la Cerisaie s’est rendu en janvier dernier dans
une librairie du 12e. Les élèves ont fait la connaissance
de Marion et Nicolas, deux libraires spécialisés dans le
secteur Jeunesse qui leur ont présenté leurs derniers coups
de cœur. Avec entrain et bonne humeur, ils ont abordés
les différents genres de littérature accessible
aux adolescents : fantastique, policier,
amour ou encore aventure… Les
jeunes ont ensuite accepté une misERASMUS +
sion qui leur avait été proposée,
De Robert Schuman à
à savoir choisir un ouvrage
parmi la sélection afin de
Léonardo da Vinci
le proposer au CDI du
collège.
Le mois dernier, douze élèves de la section professionnelle du lycée
Robert Schuman ont conclu en beauté leur stage au lycée Léonardo
da Vinci, à Rome.
Pendant plus d’un mois, ils s’étaient immergés dans la culture italienne dans le cadre d’Erasmus pour y effectuer un stage qui s’est
révélé à la fois constructif sur le plan professionnel, culturel mais
aussi personnel.
Ils sont revenus enchantés et grandis par ce programme
éducatif soutenu avec énergie par Sylvie Perron, le
proviseur du lycée mais aussi par Nadia Hallaf,
leur professeur d’Economie Gestion,
particulièrement investie.

Enfance
Mini-séjour
pour grand bol d’air
La Ville organise du lundi 3 au
vendredi 7 avril prochains un
séjour au Moulin de la
Mulotière, dans l’Eure
et Loir. Ce dernier est
ouvert aux enfants
charentonnais scolarisés
en élémentaire. De
nombreuses activités sont
au programme, comme des
séances d’équitation, de
soins aux animaux, des
rencontres avec des rapaces, des
jeux en forêts ou encore une sortie
trappeur. Les inscriptions auront lieu du 6 au
10 mars prochain via “mon espace Ch@renton”.
Tarifs entre 61,60 € et 227,15€, en fonction
des quotients familiaux

COLLÈGE LA CERISAIE

Le jardinier des mots
En quelques mots, il a su captiver les collégiens : voix posée, positionnement dans l’espace, mains expressives. Kamel Zouaoui est
conteur professionnel, il est venu au collège la cerisaie en février
dernier pour rencontrer une classe de 6e. Ce rendez-vous organisé
au sein du CDI venait conclure un atelier intitulé "Tour du monde
des contes”. Après avoir partagé sa passion du conte, Kamel a
proposé aux jeunes d’essayer à leur tour d’en écrire un, mais de
façon collective, par petits groupes de 4. Pour ce faire, il leur a
expliqué qu’une histoire, c’était avant tout du jardinage : une
petite graine que l’on plante et qui prend son temps pour pousser,
pour grandir et évoluer. Avec beaucoup d’attention et de concentration, les élèves ont ensuite lu, tour à tour, le fruit de ce travail commun.
Après avoir raconté une dernière petite pépite, les collégiens ont
pu échanger avec lui, pour comprendre notamment comment
naissaient ses histoires.

Cmag < Mars 2017 > page 7

Aperçu du contenu de la page 8

UNE VILLE À VIVRE
RUE DE PARIS

Des arbres supprimés pour la
sécurité des biens et des personnes
A l’occasion d’une campagne d’élagage débutée le 6 février dernier
sur la rue de Paris, les spécialistes chargés par le Département de procéder à cette opération ont constaté que l’état phytosanitaire de certains
platanes était très alarmant et menaçait la sécurité des biens et des
personnes susceptibles de se trouver dans leur périmètre immédiat. La
décision a donc été prise de procéder sans délai à leur abattage.

INFOS TRAFIC SNCF

Des perturbations du trafic les 18 et 19 mars
Afin de procéder à l’installation d’un nouveau poste d’aiguillage informatisé (PAI), la SNCF va être
contrainte de neutraliser toute circulation de train au départ et à l’arrivée des gares de Lyon et de
Paris Bercy du vendredi 17 mars minuit au dimanche 19 mars minuit. Si les circulations RATP et du
RER A ne seront pas impactées, il n’en va pas de même pour le RER D dont le trafic sera fortement
allégé sur l’ensemble de la ligne et inexistant entre Châtelet-les-Halles et Villeneuve-Saint-Georges. Les
TGV, Intercités et TER Bourgogne, quant à eux, circuleront partiellement. Des
fréquences significativement allégées et redirigées vers d’autres gares sont
donc à prévoir.
La SNCF conseille donc aux voyageurs, s’ils en ont la possibilité, de
reporter leur voyage durant ce week-end. Pour celles et ceux qui
seraient contraints de voyager ces jours-là, la SNCF a mis en
place un dispositif d’information et d’orientation.
Pour tout renseignement : consulter le site www.sncf.com ou
l’application SNCF, téléphoner au 36 35 ou rendez-vous dans
une agence SNCF

EN PROJET…

La requalification du Pont Nelson Mandela en
faveur des piétons et des cyclistes
Depuis la fin du mois de décembre, le Département a procédé à des travaux d’entretien de la
bretelle d’accès au Pont Nelson Mandela. D’un
montant de 350 000 euros, ces travaux achevés
début février visent, en premier lieu, à renforcer la
sécurité des usagers. Ils sont aussi, les prémisses
d’un projet plus large actuellement à l’étude et
qui consisterait à requalifier les ponts euxmêmes par l’aménagement de pistes cyclables,
à construire une rampe piétons/cycles et à
rénover les 3 escaliers actuellement en béton
qui assurent la liaison entre les ponts et les quais.
Cette opération, prévue pour le 2nd semestre
2018, serait une véritable opportunité pour les
Charentonnais et particulièrement pour les cyclistes. En effet ces derniers gagneraient ainsi un
Cmag < Mars 2017 > page 8

accès direct au chemin de l’ancienne écluse,
c’est-à-dire à la piste cyclable menant directement
à Paris, sans avoir besoin de passer par la piste
longeant les gymnases Tony Parker. L’extension du
maillage cyclable étant également prévue sur
l’avenue Liberté et la rue de l’Arcade, la liaison
avec la ville d’Ivry-sur-Seine et la circulation dans
Charenton même en seraient grandement facilitées.

Le saviez-vous ?
Un PAI,
qu’est-ce-que c’est ?
Un poste d’aiguillage informatisé est l’évolution technique
qui fait passer la gestion des
enclenchements de l’électromécanique à l’informatique.
L’objectif est de passer d'un système
en temps réel - qui consistait pour
les agents à devoir réagir immédiatement aux aléas -, à un
système d'anticipation, avec la
programmation d'itinéraires. A
terme, les PAI devraient permettre
une augmentation de l’offre, une
meilleure régularité du trafic,
une information plus efficace
des voyageurs et une anticipation plus aisée d’éventuels
incidents.

Aperçu du contenu de la page 9

UNE VILLE SOLIDAIRE

C’EST NOUVEAU, C’EST PR@TIQUE !

Mon espace Ch@renton
Depuis quelques mois maintenant, Les
Charentonnais se familiarisent avec “Mon
espace Ch@renton”. Il s’agit d’une nouvelle
plateforme accessible par Internet qui permet,
notamment, de consulter son dossier famille,
de réaliser des démarches familiales, de
suivre l’avancement des demandes en cours
et de consulter ses factures.
Depuis le 15 février dernier, les familles
peuvent aussi, en se connectant à “Mon espace

Ch@renton”, effectuer le paiement en ligne des
factures émises par le service Petite Enfance.

Accessible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24,
cet outil facilite ainsi les démarches des familles.
Pas d’inquiétude à avoir, le paiement est
sécurisé : vous pouvez vous acquitter de vos
règlements très simplement depuis votre
ordinateur, smartphone ou tablette.

Deux mois après le lancement de Mon espace
Ch@renton, les inscriptions ne cessent
d’augmenter : pas moins de 1 372 comptes
au moment où sont écrites ces quelques lignes.

Si vous n’avez pas encore créé votre
compte, il vous suffit de vous connecter
sur monespace.charenton.fr

PETITE ENFANCE

Du nouveau dans les assiettes
du multi-accueil Bercy
PETITE ENFANCE
rmation
Réunion d'info
les parents
n d'information pour
La prochaine réunio
ars à 14h,
ra lieu le lundi 20 m
ou futurs parents au
rmettra à
ôtel de Ville. Elle pe
en salle Séguier, à l'H
rents modes
rrogent sur les diffé
tous ceux qui s'inte
de multier des responsables
de garde de rencontr
accueils
e familiale, de multiaccueils, de la crèch
de mieux
tes maternelles afin
privés et des assistan
d'entre
un
téristiques de chac e
comprendre les carac
ois de
m
7
nts (à partir du
eux. Les futurs pare
pa
ur rticiper
t donc s'inscrire po
grossesse) peuven
ant le 16 mars,
à cette réunion av
. ou par courriel :
au 01.71.33.51.34
arenton.fr.
petiteenfance@ch

C’est un changement important pour les tout-petits du multi-accueil Bercy.
Les repas du midi et du goûter sont maintenant fournis par la collectivité.
Depuis le 2 janvier dernier, c’est le cuisinier du multi-accueil Simone Dorlanne,
situé à quelques pas seulement, qui prépare les repas pour les enfants. Il
achemine et confectionne des repas de qualité, diversifiés et équilibrés.
Les directrices élaborent les menus suivant les recommandations du Plan
National Nutrition Santé (PNNS) et sont attentives à l’emploi de fruits et
légumes de saison. Ces repas, variés, permettent aux petits d’échanger
autour du goût, des couleurs et des textures des aliments. Ce nouveau
service est largement plébiscité par les familles et permet aux enfants et
aux équipes de partager à cette occasion un moment de convivialité !

Cmag < Mars 2017 > page 9

Aperçu du contenu de la page 10

UNE VILLE SOLIDAIRE
S’ENGAGER POUR ÊTRE UTILE

Deux jeunes volontaires
du service civique
Une vingtaine d’années, des
idées plein la tête et une
nouvelle expérience qui s’offre
à eux : Anaïs et Vivien ont fait
récemment leurs premiers pas
au Centre Alexandre Portier
dans le cadre du service
civique. Tous deux viennent
apporter leur soutien auprès
des personnes âgées au cours
des prochains mois.
S’engager dans ce type de démarche à leur
âge, c’est avant tout chercher à se rendre utile,
se faire une expérience et peut-être trouver
le chemin de son orientation. Pour certains,
ce sera une façon de se responsabiliser, d’apprendre des autres, de vaincre sa timidité mais
aussi une façon de partager et d’enrichir ses
connaissances.
Anaïs et Vivien vont ainsi travailler, notamment,
auprès des personnes qui empruntent le bus
services. Ils pourront accompagner les seniors
dans la montée ou la descente du véhicule,

mais aussi être présents lors des déplacements
du quotidien (comme les courses, visite chez
le médecin, etc…). Ils seront le petit “lien
supplémentaire” qui manque parfois, cette
présence bienveillance qui rassure lorsque
l’on se sent fragile pour effectuer seul les
démarches quotidiennes.
Ces deux jeunes gens apportent aussi un peu
de chaleur humaine, ils seront ainsi présents

“Heureusement qu’ils
sont là ! Ça
nous permet
de sortir de
chez nous et
d’aller déjeuner
à la résidence
et de voir du
monde.”
Une retraitée

ponctuellement pour accompagner certaines
sorties organisées par le pôle seniors et effectueront du portage de livres auprès des personnes isolées. En outre, ils devraient bientôt
mener d’autres actions pour initier les personnes âgées au numérique. Ces deux
jeunes gens pourront, au terme de ces
quelques mois d’engagement, faire valoir sur
le marché du travail leur expérience.

“Je voulais me
rendre utile. Ce
service civique
me permet de
l’être et de me
construire une
expérience et,
qui sait, peutêtre envisager
une formation
par la suite.”
Vivien, service civique

“Ce qui
m’intéresse, c’est
le contact avec les
personnes. Notre
mission, c’est de
tisser des liens,
de leur permettre
de sortir de
l’isolement, de
parler avec eux,
même de petites
choses.”
Anaïs, service civique

PERSONNES ÂGÉES

Une permanence CLIC à Charenton
Financé par le Conseil départemental, le CLIC est un lieu
d’information et d’échange qui facilite la coordination des actions
médico-sociales en direction des personnes âgées et des
personnes en situation de handicap. Le CLIC est basé, depuis fin
février, à Maisons-Alfort. A Charenton, les permanences se
tiennent au Centre Communal d’Action Sociale du 21 bis rue des Bordeaux tous les jeudis, de 9h à 12h.
Rappelons ici les missions d’un CLIC ou centre local d’information et de coordination. Il s’agit d’un service gratuit ouvert aux personnes âgées
de 60 ans et plus, à leur famille et leur entourage mais aussi aux professionnels de l’action gérontologique. Le CLIC facilite l’accès aux droits
et aux services appropriés, accompagne le projet de vie des personnes et propose des actions de prévention et de soutien (groupe d’échanges,
ateliers et débats...).
CCAS - 21bis, rue des Bordeaux à Charenton - Plateforme téléphonique du CLIC : 39 94
A Maisons-Alfort, la permanence du CLIC a lieu à l’Espace Départemental des Solidarités au 2, rue Louis Pergaud le mercredi après-midi.

Cmag < Mars 2017 > page 10

Aperçu du contenu de la page 11

PÔLE DES SOLIDARITÉS

Un coup de pouce pour aider quelques familles à partir en vacances
Dans le cadre d’une convention passée avec le
Comité Régie d’Entreprise de la RATP, le Centre
Communal d’Action Sociale propose à des
familles charentonnaises, ne pouvant bénéficier
de vacances en famille depuis au moins deux
ans, de partir une semaine, pendant l’été, dans
un centre de vacances du CRE/RATP situé à
Noirmoutier en l’Ile (85) où une tente équipée
pour 6 personnes est mise à disposition du
CCAS.

Témoignage de Mme C.
“Je suis caissière et j’élève seule mes enfants de 15 et 17 ans. Les
dernières vacances passées ensemble remontent à 2012. A la
maison, chacun mangeait dans son coin, nous vivions mal cette
situation, avec de moins en moins de dialogue. Au cours de notre
séjour à Noirmoutier, les tensions se sont apaisées. J’ai dansé tous
les soirs, comme je n’avais jamais dansé. C’était comme dans la
série “Camping Paradis”, avec des activités toute la journée, des

concours. J’étais trop contente, on mangeait ensemble, on passait
de bons moments ensemble. Et mes enfants se sont faits des copains
et copines qui sont scolarisés dans le même établissement qu’eux.
Nous avons retrouvé une vie de famille.”

Renseignements : Centre Alexandre Portier
CCAS-21 bis rue des Bordeaux - Tél. 01.45.18.36.41

L’objectif est de permettre à des familles, ayant
de modestes ressources et bénéficiant d’un
accompagnement social, de partager des
moments conviviaux dans un cadre agréable, de
renouer le dialogue entre parents/enfants, de renforcer les liens familiaux et la solidarité familiale ou
encore d’accorder un temps de répit nécessaire
dans une situation difficile. Le CCAS prend en
charge le coût du séjour hors l'alimentation, voire
si nécessaire, le prix du voyage.
A ce jour, 17 familles sont parties à Noirmoutier.

UNE JONQUILLE POUR CURIE

Ensemble, marchons pour
faire fleurir l’espoir
Depuis 2005, à chaque printemps, l’Institut Curie invite le public à faire
fleurir l’espoir contre le cancer autour du symbole de la jonquille. La
jonquille est en effet l’une des premières fleurs à refleurir au printemps,
après les rigueurs de l’hiver : un symbole fort pour les millions de personnes
touchées de près ou de loin par la maladie.
Le vendredi 24 mars, le pôle Seniors invite tous les Charentonnais, petits
et grands, à participer à une “randonnée Jonquille”. Rendez-vous est
donc donné à 14h au départ de la place Briand, pour rejoindre tous ensemble
la place de la Bastille en empruntant la charmante coulée verte. Le retour
en car est assuré.
Inscriptions auprès du pôle Seniors au 01.45.18.36.34.
Tarif : 5 €

C'EST EN MARS QUE LE PRINTEMPS CHANTE

Le programme des
activités de la RPA
Vendredi 10 mars : Petit déjeuner avec le Conservatoire municipal de musique André Navarra
Mardi 14 mars : Atelier manucure
Vendredi 24 mars : Loto
Résidence Jeanne d’Albret - 12, rue Paul Eluard
Tél. 01.71.33.00.50

Cmag < Mars 2017 > page 11

Aperçu du contenu de la page 12

UNE VILLE SÛRE
ZOOM SUR…

La sécurité des enfants : Une priorité
L’Etat a placé la rentrée scolaire sous l’égide d’un renforcement de
la sécurité aux abords et dans les écoles. A Charenton, l’équipe
municipale considérant que la sécurité de nos enfants est prioritaire
met en œuvre sur l’ensemble de ses établissements primaires tout un
arsenal de mesures et de matériels pour prévenir la menace et
assurer une réaction rapide en cas d’urgence.

Accélérer la protection des équipements
scolaires
En raison des menaces d’attentats, le Maire a
demandé à ce que la sécurité des plus jeunes
charentonnais fasse l’objet non pas d’une
attention particulière mais d’un traitement
prioritaire. “La sécurité de nos enfants n’a pas
de prix et même si elle doit représenter un coût,
il est de notre responsabilité de mettre en place
tous les moyens à notre disposition pour prévenir cette menace avec laquelle, malheureusement, nous devons tous apprendre à vivre”,
explique le Maire, Hervé Gicquel. Ainsi ce sont
300 000 euros que la Ville a débloqué pour
l’achat de matériel adapté et la réalisation de
travaux de sécurisation des établissements
charentonnais.
“Cet investissement devrait être en partie
subventionné par le Fonds Interministériel de
Prévention de la Délinquance”, précise le Maire.
Une nouvelle culture à intégrer dans
nos quotidiens : la gestion des risques
La menace terroriste n’est pas une notion nouvelle, mais force est de constater, depuis quelques
années, que cette menace montre une dangereuse aisance à changer ses codes : aucune
ville, aucun lieu, aucun individu ne peut se
sentir, aujourd’hui, à l’abri y compris une ville
discrète comme Charenton, un lieu respecté
comme une école, des individus vulnérables
comme des enfants. C’est la raison pour laquelle,
sans céder à la peur et à l’effroi, il nous appartient à tous de vivre avec une nouvelle
culture de la gestion des risques et avec elle,
d’adopter son lot de réflexes et de contraintes.
Dans ce cadre, la Ville a donc choisi d’instaurer un dispositif à la fois pérenne et adaptable
et d’orienter son action autour de deux axes :
prévenir la menace et assurer une réaction
active en cas d’urgence.

Cmag < Mars 2017 > page 12

Prévenir les enfants de la menace
L’une des premières mesures préconisée par le
plan Vigipirate pour prévenir des menaces
terroristes consiste à neutraliser le stationnement
devant les écoles. Ce dispositif, initialement
temporaire, tend à se perpétuer dans le temps.
Aussi, la Ville va-t-elle, lorsque ce n’est pas déjà
le cas, remplacer progressivement les
barrières amovibles par du mobilier urbain
scellé. Marie-Hélène Magne, 1er Adjoint en
charge notamment de l’Education, et Pascal
Turano, Maire-adjoint à la Sécurité ajoutent :
“ces nouvelles installations seront encore
plus dissuasives et éviteront que certains
conducteurs qui font fi de cette mesure mise en
place pour la sécurité de nos jeunes déplacent
les barrières mobiles pour faciliter leur
stationnement”.
Cette protection matérielle accrue est complétée par un filtrage minutieux des entrées dans
les établissements et des sorties. Des moyens
humains sont déployés, depuis septembre
dernier pour sécuriser l’arrivée le matin et le
départ le soir des enfants. Chaque gardien,
secondé par un animateur de la ville, assure
l’accueil et la sortie des élèves tandis que les
agents de la police municipale et les militaires
de l’opération sentinelle assurent, via des rondes
ou des personnels postés, la surveillance des
abords des établissements.
Au cours de la journée, ce filtrage se poursuit.
Depuis la rentrée scolaire, personne, pas même
les parents d’élèves, les agents municipaux ou
les entreprises en charge de travaux, ne sont en
mesure de pénétrer dans l’une des écoles
charentonnaises sans en avoir avisé le personnel de l’établissement. Ceci sera d’autant plus
vrai que la Ville est en train de doter les écoles
de visiophones pour renforcer le contrôle des
accès. L’efficacité de ce matériel sera élargie
par les dispositifs de vidéoprotection dont le

déploiement a été accéléré afin que l’ensemble des écoles primaires soit exhaustivement
sous la protection de cet outil essentiel de
prévention et d’intervention.
Assurer une intervention rapide et
efficace en cas d’urgence
La réflexion sur la sécurisation des établissements
scolaire s’est également portée sur les outils pouvant être mis en place afin de s’assurer d’une
intervention rapide et efficace en cas d’urgence.
En partenariat avec l’Inspection académique et
les responsables d’établissement, un travail
important a été mené autour des Plans
Particuliers de Mise en Sécurité. Initialement
instaurés en cas d’incendie ou de risques majeurs
(inondation, accident…), ces dispositifs,
propres à chaque école, ont été évalués et
étendus aux risques d’attentat et d’intrusion. C’est
dans ce cadre, par exemple, que les enfants
ont participé à des exercices de confinement,
il y a quelques mois et que toutes les écoles sont
en cours de dotation, en complément des
traditionnelles sirènes d’alarmes-incendie,
d’alarmes sonores spécifiques pour ce type de
situation.
Par ailleurs, des kits de détresse ont été acquis
et seront installés dans chaque école. Il s’agit
de boîtiers électroniques permettant au personnel
de l’établissement de donner l’alerte rapidement
et en toute discrétion en cas de nécessité.
Préprogrammés, ces petits boîtiers signaleront
par un simple geste le type d’incident en cours
et préviendront simultanément les adultes
présents dans l’établissement et les services
d’urgence et d’intervention. De cette manière,
le personnel, formé à cet effet, saura immédiatement quelle attitude faire adopter aux enfants
pour assurer leur sécurité tandis qu’une
intervention prompte et adaptée pourra être
organisée.

Aperçu du contenu de la page 13

Marie-Hélène
Magne,
1er Maire-Adjoint
chargé de l’enfance
et de l’éducation

Pascal TURANO,
Maire-Adjoint en charge
la sécurité

“Nous sommes tous les acteurs de la sécurité
de nos enfants”

“Contre les nouvelles formes du terrorisme, une
seule arme : la coopération”

En regard du contexte actuel qui nous affecte tous, le Maire et l’équipe municipale
ont fait de la sécurité de nos enfants une priorité fondamentale… pour ne pas dire
vitale.
Dans notre sillage, le personnel municipal (gardiens, ATSEM, animateurs) a immédiatement démontré une implication volontaire qui ne se dément pas au fil du temps
et plus particulièrement bien entendu pour celles et ceux qui sont en charge des plus
jeunes, ainsi que tous les enseignants de la ville.
Nous sommes conscients que le quotidien des enfants, que les habitudes des parents,
sont profondément modifiés par les contraintes que ce dispositif impose ; mais il en
va de la préservation de la sécurité des plus petits. Dès lors, comme moi, vous
conviendrez que les efforts à consentir ne sont pas si pesants.
Chacun d’entre nous, simplement en acceptant de nouveaux modes de fonctionnement, devenons des acteurs de la sécurité de nos enfants respectifs et de tous les
jeunes Charentonnais. C’est pourquoi je tenais à remercier tous nos concitoyens pour
leur compréhension dont ils font preuve depuis la mise en place de ces différentes
mesures et pour l’aide précieuse apportée ainsi à notre démarche.

Aujourd’hui, nous sommes confrontés à une forme si complexe et imprévisible du
terrorisme que notre seule chance de nous en protéger et, espérons-le, d’en venir à
bout un jour prochain est d’unir toutes les forces de notre pays. Le cas plus particulier de la sécurisation des écoles ne déroge pas à cette règle. Je me réjouis que
l’Etat et les différentes collectivités territoriales mutualisent leurs moyens financiers, matériels et humains pour le renforcement de la sécurité des plus jeunes.
A Charenton, Police nationale, Police municipale et militaires de l’opération Sentinelle
coordonnent leurs actions pour plus d’efficacité. Le Conseil départemental, la Région
et la Ville travaillent de concert pour qu’élèves, collégiens et lycéens soient mis à
l’abri du danger. L’Etat et la Région, enfin, lèvent des fonds et des dotations de
matériels pour aider les villes… C’est uni que le peuple français doit continuer à
afficher sa détermination contre cet ennemi redoutable.
C’est aussi ensemble que les acteurs publics parviendront à mener à bien leur
mission essentielle : protéger leurs concitoyens.

A SAVOIR

La lutte contre le terrorisme
à Charenton, c’est aussi…
• L’armement des policiers municipaux et l’achat de matériel
performant comme des caméras embarquées, par exemple,
• La mise en place de procédures rigoureuses pour sécuriser les
événements locaux et les fêtes dans les écoles,
• La signature d’une convention avec la RATP pour permettre à la
police municipale d’étendre son action dans les transports en
commun, métro et bus desservant la ville,
• La poursuite du déploiement de la vidéoprotection sur
l’ensemble du territoire communal et le fonctionnement renforcé
du Centre de Supervision Urbaine (CSU),
• L’accueil des militaires de l’opération Sentinelle aux abords des
lieux de cultes et de forte affluence,
• Les rondes continuelles de la police municipale sur l’ensemble
de la ville,

Cmag < Mars 2017 > page 13

Aperçu du contenu de la page 14

UNE VILLE EN ACTION
SOLIDARITÉ

Participez à l’aventure du petit plus !
Pionnière dans son domaine dans le département du Val-de-Marne depuis 2005, l’épicerie solidaire
“Au petit plus” a atteint sa vitesse de croisière. Elle cherche désormais à pérenniser son action avec
votre concours.

reçu un bon accueil. Le Conseil Municipal
Une belle histoire
de Charenton a voté à l‘unanimité pour ce
Créée en 2005 à l’initiative de Marc de
projet. La Ville a financé les travaux et les
Barochez, membre de la Conférence Saint
locaux ont été mis gracieusement à notre
Vincent-de-Paul, grâce au leg d’une personne
disposition. J’ai également émis
âgée, l’épicerie solidaire
l’idée qu’un représentant de
rapidement baptisée “Au
l’association siège comme
petit plus” s’était tout
400 familles
administrateur au sein du
d’abord installée dans
charentonnaises CCAS, ce qui a été accepté.”
des locaux rue de Paris.
Immédiatement des relations
Paul Cheyrouze en a pris
et mauritiennes
ont été établies avec des
la présidence en 2006
et s’est entouré d’un petit
ont été aidées en entreprises comme le Crédit
Foncier de France qui a fourni
nombre de personnes
2016.
un camion frigorifique et
compétentes.
avec d’autres associations
caritatives.
“J’ai proposé un plan
d’installation sur le Quai des carrières et j’ai
sollicité les Maires de Charenton et de SaintTrès vite l’épicerie solidaire est devenue pilote
au niveau national, étant à l’époque la plus
Maurice.” raconte-t-il “Je dois dire que j’ai

Cmag < Mars 2017 > page 14

importante du Val-de-Marne. “Nous avons
fréquemment reçu des visites de délégations
venues d’autres villes intéressées pour créer à
leur tour une épicerie solidaire.” poursuit Paul
Cheyrouze. Une dizaine de structures ont ainsi
vu le jour.
Comment fonctionne
l’épicerie solidaire ?
Pour être bénéficiaire, il faut être Charentonnais
(ou Mauritien) depuis au moins 6 mois, prendre rendez-vous avec une assistante sociale qui
remplit un dossier sur la composition de la famille,
sa situation, ses revenus et le reste à vivre. La
famille doit définir un projet de vie qui figure
dans le dossier (sortir de l’endettement, résoudre une problématique personnelle, …).
Les dossiers sont présentés lors d’une commission qui se réunit tous les 15 jours le vendredi.

Aperçu du contenu de la page 15

Si le projet est choisi, la famille est acceptée à
l’épicerie solidaire pour 4 mois. Elle reçoit alors
un courrier avec une fiche de suivi. La famille
vient alors tous les jeudis faire ses courses à
l’épicerie “qui se présente comme une
véritable épicerie” insiste Paul Cheyrouze “avec
les vrais prix affichés !

associations mais ne répondant pas à toutes
les exigences nécessaires à l’accession à l’épicerie solidaire, une solution a été imaginée :
le panier de la semaine. Il s’agit d’une
distribution hebdomadaire de produits
alimentaires donnés par les grandes surfaces,
complétés par l’achat de légumes provenant
du “Potager de Marianne”, une structure de
solidarité présente au Marché de Rungis.
Chaque samedi, 40 personnes en bénéficient.

La différence est que la famille ne paye que
10% de l’addition. Mais il est important qu’elle
paye quelque chose même si c’est une somme
relativement symbolique,
c’est le principe même de
l’épicerie solidaire ! Un
“Par toutes
partenariat est établi avec
ces actions,
la famille qui s’engage.
les bénéficiaires sont
Nous tenons à voir les bénéintégrés dans la vie
ficiaires chaque semaine
pour le suivi . Chaque
de la cité.
famille peut rencontrer sur
C’est important !”
place un psychologue, un
martèle Paul
diététicien ou même un
Cheyrouze.
écrivain public selon ses
besoins.
Le but est de leur donner les moyens de s’en
sortir et au minimum de savoir gérer leur
budget.” En fonction de l’évolution de la
situation, l’admission à l’épicerie peut être
prolongée.
70 familles sont ainsi bénéficiaires en permanence et l’équivalent de 10 000 repas
sont fournies chaque année.
Pour les personnes en situation de précarité
adressées par les services sociaux et les

Les autres domaines
d’activités du Petit
Plus
• La bibliothèque de
Papa : des livres essentiellement destinés aux jeunes
peuvent être empruntés par
les bénéficiaires,
• Distributions de places
pour des spectacles ou
des entrées à des parcs
d’attraction,
• Des ordinateurs remis à
neuf pour des étudiants,
enfants de bénéficiaires.
Partenariats
“Au petit plus” a développé, au fil du temps,
un partenariat avec des associations qui
fournissent soit une aide en nature comme le
Lions club qui s’occupe d’organiser la
collecte de la banque alimentaire, soit sous
une forme financière.

Ainsi récemment la troupe théâtrale “les palétuviens” a choisi de reverser à l’épicerie
solidaire les bénéfices des représentations de
la pièce “Elle est à vous” (composée en 1929
par Maurice Yvain), jouée du 22 au 26 mars
prochains au théâtre Saint-Léon à Paris. Alors
laissez-vous entraîner par un rythme musical
varié et parfois jazzy, ainsi que par la bonne
humeur communicative du livret entrainant des
Années Folles ! Vous ferez une bonne action
en passant un bon moment.
Comment se finance le petit plus ?
L’épicerie solidaire bénéficie de subventions
des communes de Charenton et de SaintMaurice ainsi que de subventions départementales et régionales via l’ANDES (Association
Nationales des Epiceries Solidaires). Mais cela
ne suffit pas pour financer toutes les actions de
l’association qui compte sur les dons des
Entreprises et des particuliers.

LE PETIT PLUS A BESOIN DE VOUS !
• Faire un don :
L’association étant déclarée d’intérêt général, chaque don peut faire d’une réduction
fiscale à hauteur de 66% des sommes
versées.
Vous pouvez devenir un citoyen partenaire en
faisant le choix de dons réguliers via un prélèvement mensuel ou annuel.
• Devenir bénévole :
Si vous souhaitez participez à cette aventure
et rejoindre la “grande famille” du “petit plus”,
contactez l’association au 01.43.53.09.05
ou sur le site Internet www.aupetitplus.fr

Cmag < Mars 2017 > page 15

Aperçu du contenu de la page 16

UNE VILLE EN ACTION
SIDACTION

EMPLOI

Ensemble contre le Sida

tretiens
Aide aux en

Fin 2016, la Ville s’engageait, avec son service Prévention-Médiation, pour la
lutte contre le Sida. Elle tient à apporter une fois encore son soutien en rappelant aux Charentonnais la date du prochain Sidaction. Trois jours durant, les
24, 25 et 26 mars prochains, des bénévoles et des partenaires uniront leurs
efforts partout en France pour recueillir des promesses de dons dans les
centres d’appels et autour d’animations sportives ou culturelles. Il reste encore
beaucoup de chemin à parcourir pour permettre à la recherche de poursuivre
les travaux en cours, mais aussi de promouvoir le dépistage et faire évoluer la
qualité de vie des personnes malades. Un seul numéro à composer pour
participer à cette grande chaîne de solidarité : le 110.
www.sidaction.org

aux personnes
porter son soutien
La Ville souhaite ap
elle organise
ploi. C’est pourquoi
en recherche d’em
ateliers.
régulièrement des
ion aux entretiens
at
ar
ép
pr
:
s
Prochaines session
is les mardi 25
et jeudi 23 mars pu
21
di
ar
m
les
he
d’un CV et d’une
d’embauc
à 17h. Venir muni
h
14
de
ril
av
27
ofil.
et jeudi
spondant à votre pr
offre d’emploi corre
ploi
nomie et de l’ Em
Direction de l’Eco
73, rue de Paris
00.
Tél. 01.46.76.50.

CONFÉRENCE
Offrir des outils au monde associatif

DES BÉNÉVOLES SOUDÉS

Vitalité et curiosité pour les
seniors de l’ASC
Les membres de l’association Activités Seniors Charenton
partagent cette même vision du bénévolat : chacun doit pouvoir
apporter et partager son savoir-faire avec le plus grand nombre.
C’est ainsi que, depuis quelques années, des ateliers se sont
formés. Certains retraités ont des compétences en cuisine, d’autres en art floral ou aiment à organiser des petites randonnées en
région parisienne quand d’autres encore animent des activités
autour de la photo. Les uns s’entraident, les autres montrent
leurs passions : c’est un échange de bons procédés pour ainsi
dire. Le président, Jean-Claude Meslard, explique “Nous sommes
des retraités dynamiques, à la recherche d’activités variées, qui
se déroulent dans une bonne ambiance. Ici, chacun met la main
à la pâte. Tout le monde est le bienvenu et peut trouver de quoi
s’occuper. Nous venons d’ailleurs d’ouvrir deux nouveaux
ateliers, la gymnastique en chaise et un atelier dédié au bien-être
des seniors”.
www.asccharenton.fr - Tél. 01.56.29.47.96
Mail. asccharenton@gmail.com

Cmag < Mars 2017 > page 16

Afin de soutenir le tissu associatif local, la Ville met régulièrement en place des
formations et des conférences. Dernièrement, une cinquantaine de représentants
d'associations oeuvrant pour le sport, la culture et le social ont participé à une
rencontre à l'espace Toffoli autour de la question de la mutualisation des événements associatifs. Nicolas Woronoff, de l'association Projets 19, était présent
pour animer la soirée et apporter son expertise en répondant aux questions des
bénévoles. Après des témoignages d’expériences concrètes (comme la banque
alimentaire, la Lions cup ou encore la dictée des familles), le sujet a été développé
pour que chacun des membres présents prenne conscience qu’en partageant ses
compétences, ses moyens humains ou matériels, un événement prend plus
d’ampleur, peut être mieux visible et identifiable aux yeux du plus grand
nombre et surtout peut toucher plus de Charentonnais.

AFC

ts
Bourse aux vêtemen
on aura lieu
sociation des Familles de Charent
La bourse aux vêtements de l'As
s à l'espace Toffoli.
les 23, 24 et 25 mars prochain
le jeudi 23 de 11h à 20h,
,
suit
me
Les ventes se dérouleront com
le samedi 25 de 9h à 17h.
le vendredi 24 de 10h à 20h et
is ou 12, rue du Cadran
Espace Toffoli - 73, rue de Par

Aperçu du contenu de la page 17

UNE VILLE EN ACTION

Chaque ville a son identité, son histoire. A Charenton, si le
territoire est marqué par une empreinte patrimoniale liée au
négoce des vins et spiritueux, les temps ont bien changé.
Les acteurs de la vie économique ont évolué, les
dynamiques ne sont plus les mêmes et la ville elle-même
s’est transformée. De grands groupes sont dorénavant
présents dans les quartiers Liberté et Bercy, des sociétés
innovantes et créatrices d’emplois ont également trouvé leur
place et, dans le même temps, le commerce de proximité,
continue à maintenir un cadre de vie agréable, un lien
social et à favoriser l’économie locale. Cmag a souhaité
donner la parole à ces femmes et ces hommes qui œuvrent
chaque jour pour contribuer, chacun à leur façon, au
dynamisme du territoire.

DOSSIER

L’économie
locale, levier
du dynamisme
charentonnais
Cmag < Mars 2017 > page 17

Aperçu du contenu de la page 18

UNE VILLE EN ACTION
Un territoire attractif et dynamique
Localisée aux portes de la Capitale, Charenton est un territoire
attractif qui a déjà séduit plus de 30 000 personnes qui y ont élu
domicile. La présence de grandes entreprises, de PME et de près
de 400 commerces représente aujourd’hui un potentiel économique
dense et varié pour la ville. Les acteurs de la vie économique ne
s’y sont pas trompés et apprécient la qualité du cadre de vie, le réseau
de transports très fourni (autoroute, métro, tram, bus) traversant
Charenton et la proximité de Paris. Un important projet de
renouvellement urbain (CIN) de la partie sud-ouest de la ville viendra désenclaver ce secteur et l’inscrire comme un quartier à vivre,
emblématique de la Région-Capitale. Ce projet porté par le
Maire et son équipe favorisera aussi l’installation de nouvelles
entreprises dans les prochaines années. La Municipalité est aussi
très attentive à proposer des actions en faveur du développement
économique local, avec notamment une bourse aux locaux, un
accompagnement pour le recrutement, des soutiens techniques et
surtout un service entièrement dédié à l’économie et l’emploi. Des
associations de commerçants existent, elles sont régulièrement
consultées et sollicitées pour participer à la vie locale. Certaines
entreprises font aussi le choix de s’impliquer en devenant
partenaires de certaines associations sportives ou d’opérations
solidaires, sociétales ou événementielles.
Ensemble, renforçons le commerce de proximité
Le 2 février dernier, la Ville a proposé aux commerçants et artisans
locaux de se réunir pour un moment d’échange autour de la question de l’attractivité des commerces locaux. Si pour certains la
conjoncture économique est difficile, cette soirée a été néanmoins
l’occasion pour la Ville de montrer son soutien, de faire se rencontrer les différents partenaires et d’être le point de départ d’une
réflexion commune. A cette occasion, Hervé Gicquel, le Maire,
a tenu à rappeler la présence, sur le territoire, de 3 000 entreprises, comprenant 12 000 salariés, qui sont autant de potentiels
clients. “L’équipe municipale a toujours œuvré en faveur de
l’attractivité commerciale. Au cours des dernières années, notre
politique de rénovation urbaine a renforcé la vitalité de la ville et
de ses pôles commerciaux. Ainsi, l’amélioration des espaces publics,

Pierre Miroudot
Conseiller municipal chargé de l’économie, de l’emploi,
des relations avec les grandes entreprises
“Un des piliers du développement de la ville a été d’attirer des
entreprises et des grands noms de l’économie française. Un
cercle vertueux est aujourd’hui à l’œuvre puisque des sociétés
s’installent dorénavant régulièrement sur notre territoire qui
cultive ses atouts pour les attirer. Je citerais, par exemple, l’installation imminente des 130
salariés de Facilit’rail dans le quartier de Bercy. Il s’agit d’une filiale du groupe Newrest, leader
dans le secteur du catering, c’est-à-dire du service de restauration dans les domaines aérien et
ferroviaire, comptant 30 700 salariés à travers le monde. Avec le Club Gravelle Entreprendre,
nous travaillons à créer du lien et des synergies entre les entreprises locales.
Le second pilier de l’action municipale consiste à accompagner les Charentonnais notamment
les jeunes afin de favoriser leur insertion dans le monde du travail grâce à l’implication des
services municipaux et avec nos partenaires publics et privés.”

Cmag < Mars 2017 > page 18

la construction de logements et l’arrivée de nouvelles familles
offrent des avantages dont peuvent profiter nos commerçants.” Et
de rappeler le soutien de la Ville aux commerçants avec des manifestations comme “Vitrines en fête” ou “Noël en cœur de ville” qui
participent à renforcer l’attractivité commerciale des différents quartiers.
Véritable locomotive du commerce local, le sujet du marché aux
comestibles du centre a lui aussi été évoqué et notamment les importants travaux de rénovation prévus au cours de l’année 2017.
Enfin, “si le centre-ville a été l’objet de nombreux efforts, sachez que
l’équipe municipale est vigilante quant à l’attractivité commerciale de tous
les quartiers” a-t-il insisté, car “le commerce de proximité contribue
à l’attractivité des centres villes, des quartiers, grâce à sa qualité
d’accueil, à ses vitrines et à ses animations, à créer le lien social
et la qualité de vie indispensables à nos territoires”.

Lors de l’édition 2016 du Concours de vitrines, 832
Charentonnais ont voté pour départager les gagnants parmi
les 38 commerçants participants. Le prix du grand public revient
à la boulangerie Duarte (4, rue du Général Leclerc), le prix du
jury est attribué à Osmose Création Florale (114, rue de Paris),
le prix coup de cœur revient à égalité au Paradis D Griff (103,
rue de Paris ) ainsi qu’à L’Herbe Folle (116, rue de Paris) et
enfin, nouveauté de cette édition, le prix spécial encouragement du
public a été remis à la Petite Terrasse (16, rue de Paris).

Joël Mazure
Conseiller municipal chargé des commerçants
et du marché du centre
“Ensemble, renforçons le commerce de proximité”, telle est la
mission que s’est assignée notre municipalité pour soutenir les
entrepreneurs locaux, les commerçants du marché du centre et
offrir aux Charentonnais un cadre de vie agréable avec des services essentiels. Nous défendons le
“Made in Charenton”.
Pour cela, nous invitons nos concitoyens à consommer localement et à bénéficier du professionnalisme et des multiples prestations qu’offrent nos artisans et commerçants. En parallèle,
l’équipe de la Direction de l’Economie et de l’Emploi aide les PME à s’installer, à se développer à
avancer dans leurs démarches administratives souvent complexes avec le soutien de la Chambre
des Métiers et la Chambre de Commerce du Val-de-Marne. Les actions de rénovation de l’espace
public, la création de logements avec l’installation de nouvelles familles doivent aussi contribuer
à aider les commerçants au quotidien”.

Aperçu du contenu de la page 19

DOSSIER
Nicole Richard
Présidente de la Chambre des métiers
et de l’artisanat du Val-de-Marne

Yann Delpierre
Président du Club Gravelle Entreprendre

Nicole Richard a été élue Présidente de la Chambre de Métiers
et de l'Artisanat du Val-de-Marne
le 7 novembre dernier, succédant
ainsi à Jean-Louis Maître. Elle est
coiffeuse, gérante du salon Reflets
coiffure, à Fontenay-sous-Bois.
Fortement engagée au sein de la
CMA 94 pour la promotion et la
défense de l’Artisanat depuis dix
ans, dont cinq passées aux côtés
du Président Maître lors de la dernière mandature en tant que
Secrétaire du Bureau. Elle débute en tant que Présidente un
3e mandat pour répondre aux attentes et besoins des 19 788
entreprises artisanales du département. Elle est amenée à collaborer avec les collectivités locales (communes, départements
et communautés d’agglomération) sur les projets intéressant
les entreprises artisanales et le développement local.

“Créé en 2008 sous l’impulsion de la Communauté de
communes de Charenton et Saint-Maurice, le Club Gravelle
Entreprendre est un club d’entreprises. Il est à la fois
un lieu d’échange, d’expertise, de réflexion et de
convivialité. Pour répondre aux attentes de nos adhérents, nous avons plusieurs “formats de rencontres”,
les matinales (avec des sujets techniques, réglementaires ou de gestion touchant
aux problématiques de l’entreprise), des réunions plénières sur des sujets plus
généralistes et des soirées d’échanges pour renforcer les liens entre adhérents. Le
club s’efforce de participer à la vie locale dans le cadre de manifestations dédiées
à l’emploi, la vie associative, la jeunesse et la lutte contre la précarité ou le
handicap (Forum des associations, carrefour de l’emploi, Agir ensemble sur le
territoire). Un de nos axes de travail nous tient particulièrement à cœur, c’est
celui de la transmission et du partage d’expérience : nous intervenons, dans le
cadre de la démarche “agir ensemble sur le territoire” qui organise la
co-construction d’actions avec les autres acteurs du territoire (collectivités, associations et acteurs publics) dans le partenariat avec le Lycée Robert Schuman et
la collectivité pour le programme “Quand élèves et entreprises se rencontrent”.
Il s’agit de favoriser le rapprochement entre le monde académique et le
monde de l’entreprise par des échanges sous différents formats.

Elle rappelle à juste titre : “La Chambre des Métiers et de
l’Artisanat est là pour aider les artisans, elle propose des
formations juridiques, informatiques ou de gestion des
salariés.”

Un chef d’entreprise qui présente son parcours, ses activités à une classe : quoi
de plus concret pour ces jeunes ? Ils comprennent nos activités, peuvent se projeter
et ainsi mieux dessiner les contours de leur avenir. Le Club a cette ambition que
de continuer à se développer dans un contexte d’évolution du territoire et
des projets qui y sont associés.”

Hubert Sagnières
Président-Directeur-Général d’Essilor
En janvier dernier, Essilor et Luxottica*, deux grands acteurs mondiaux et complémentaires de l’optique ont signé un accord en vue de créer un nouveau
groupe qui détiendrait une position de premier plan. Commentant cet événement, Hubert Sagnières, Président-Directeur-Général d’Essilor a déclaré : “Notre
projet a une motivation simple : mieux répondre aux besoins immenses de la
population mondiale en correction et en protection de la vue en rapprochant
deux très belles sociétés dédiées principalement l’une aux verres, l’autre aux
montures. Avec une extraordinaire réussite, Luxottica a su construire des
marques prestigieuses, appuyées sur un outil industriel de premier plan et des
réseaux efficaces de distribution. Essilor apporte 168 ans d’innovation et d’excellence industrielle dans la conception, la fabrication et la distribution de verres
ophtalmiques et solaires. Réunies aujourd’hui, ces
deux sociétés internationales accélèrent deux
grandes histoires de croissance, pour le bénéfice
de leurs clients, de leurs actionnaires et de
leurs employés, mais aussi de l’ensemble de
l’industrie. “
Rappelons ici que le siège social d’Essilor est basé
à Charenton depuis 1991 et qu’il emploie 390
collaborateurs. Cette ambitieuse opération devrait
donc permettre des synergies significatives.
*Luxottica commercialise des grandes marques de lunettes de soleil comme Ray-Ban ou Oakley

Hugues Le Bret
Président de financière des paiements électroniques,
créateur du Compte Nickel
“Compte-Nickel s’est installé en
2014 à Charenton. Nous
sommes, en très peu de temps,
devenus n°1 des ouvertures de
comptes bancaires tous les mois.
Les banques en ligne ont mis
vingt ans à gagner 2,5% de part
de marché, nous avons conquis
0,7% du marché en 34 mois
d'existence ! Notre concept, le
compte bancaire en ligne sans
banque, est original. Il a su séduire par sa simplicité, sa facilité et sa fiabilité. Aujourd’hui, nous avons près de 500 000
clients, parmi lesquels des actifs, des étudiants, des jeunes
de 12 à 18 ans. Avec mon associé, Ryad Boulanouar, nous
avons créé Compte Nickel pour que chacun puisse avoir
accès à un compte bancaire, sans restriction. Nous avons
des clients dans toute la France et nous pouvons aujourd’hui
annoncer quelques 2335 points de vente, chez les buralistes.
Cette banque “nouvelle génération” emploie, à l’heure
actuelle, 110 personnes sur le site de Charenton et compte
26 000 nouveaux clients par mois.”
www.compte-nickel.fr

Cmag < Mars 2017 > page 19

Aperçu du contenu de la page 20

UNE VILLE EN ACTION

DOSSIER
Marta Gomes
Relais Poste du tabac Bercy 2

Yenes Diri
Mercerie serviplus
“Ma mercerie est une entreprise familiale installée à
Charenton depuis 2009.
Nous avons près de 20 000
références. Rubans, aiguilles,
ciseaux, boutons, laine et
autres accessoires… Les
clients viennent nous trouver
parce que, c’est vrai, nous
sommes l’une des dernières
du territoire et aussi parce que Charenton est très bien
desservie, avec à la fois le périphérique, le tramway, le
métro et l’autoroute. Les clients peuvent donc choisir de
venir sur place ou bien de commander sur notre site.”
Mercerie Serviplus
170, rue de Paris - Tél. 01.48.85.07.22
www.mercerie-serviplus.com

“Le relais Poste a ouvert en
janvier dernier. Avant cela, j’avais
reçu une formation de la part de
la Poste durant 15 jours et une
personne m’a accompagnée pour
faire mes premiers pas. Je
m’occupe de tout ce qui concerne
l’affranchissement, les envois et les recommandés ; les services bancaires restant
au niveau de la Poste principale. Mon établissement est situé à Bercy 2, ce qui
rend le stationnement à proximité très aisé avec 2 300 places gratuites
accessibles du matin au soir. Mon amplitude horaire est importante, puisqu’avec
mon mari, nous sommes ouverts de 9h à 20h du lundi au samedi. Il faut aussi
compter que douze dimanches par an, nous serons ouverts. J’espère que les
Charentonnais seront satisfaits de nous trouver, au rez-de-chaussée du centre
commercial Bercy 2. J’ai privilégié le service, il n’y a pas de machine
automatique dans mon relais. Jusqu’ici, les retours sont très bons, cela
me conforte dans mon choix.”
Tabac Bercy 2
Centre commercial - 4, place de l’Europe - Tél. 01.43.53.32.23.

Isabelle Legrand
L’Esprit Livre

Jean-Baptiste Sureau
Athlé Running 94

“Nous sommes arrivés il y a bientôt
10 ans dans le quartier. Avec mon
mari, nous avons tout de suite trouvé
que l’endroit avait du caractère. Aujourd’hui, la librairie a ses habitués,
mais nous travaillons aussi avec la
clientèle des villes voisines et surtout
nous apprécions la grande mixité
de la population locale. Les gens ont des lectures très variées, ils sont curieux
et il semblerait qu’ils apprécient nos conseils. C’est le cœur de notre métier : le
libraire conseille, rend service et connaît les ouvrages qu’il vend. Il ne porte pas
de jugement. Nous sommes heureux d’aider les gens à trouver ce qu’ils
cherchent, y compris lorsqu’il s’agit de petits éditeurs. Certains cherchent parfois
“la perle rare” que nous pouvons leur commander en seulement quelques jours.
Le métier est difficile car nous devons “résister” face aux grandes enseignes,
mais ce qui nous distingue, c’est cette confiance que les clients nous portent
grâce à notre expertise. L’Esprit Livre est avant tout une librairie généraliste, les
gens savent qu’ils peuvent pousser la porte pour trouver une idée, une inspiration.
C’est cette ouverture d’esprit que nous étions venus trouver à Charenton.”

“Je suis passionné
d’athlétisme
depuis
toujours et j’aime le
transmettre aux autres,
leur donner les moyens
d’eux aussi pratiquer
cette discipline. Ce milieu, je le connais, je le
côtoie depuis de nombreuses années et c’est la raison pour
laquelle je suis à même de conseiller mes clients sur tel ou tel
modèle de chaussures à choisir ou quel vêtement. Les clients
choisissent de venir me voir parce qu’ils savent que je vais
pouvoir les guider, leur apporter mon expertise. Ils viennent
en toute confiance, qu’ils pratiquent le sport à un haut
niveau ou qu’ils soient simples amateurs. J’offre ici un service
personnalisé, à tel point que souvent les cabinets médicaux
me recommandent. La proximité de l’INSEP, terre des
champions, est sans doute un atout, mais ce qui fait ma
particularité, c’est le conseil, l’expérience.”

L’Esprit Livre
29, rue de Paris - Tél. 01.46.71.24.91 - Ouvert du mardi au vendredi de 10h
à 13h et de 14h à 19h30 et le samedi de 10h à 19h30

Athlé Running 94
170, rue de Paris - Tél. 01.43.68.63.29
www.athlerunning94.com

Pour tout renseignement, contacter la Direction de l’Economie et de l’Emploi
Espace Toffoli - 73, rue de Paris - Tél. 01.46.76.50.00 - www.charenton.fr
Cmag < Mars 2017 > page 20

Aperçu du contenu de la page 21

UNE VILLE EN ACTION
ATHLÉTISME

Michaël Salomon vice-champion de France en salle de saut en hauteur !
Saluons la superbe performance de notre athlète de l’Azur Olympique
Michaël Salomon qui a franchi 2,15m, soit la barre de la victoire aux
Championnats de France d’athlétisme seniors en
salle à Lyon le 4 février 2017!... Il n'était malheureusement pas le seul à l’avoir fait et il a dû
affronter le redoutable Sébastien Deschamps de
“Pierre-Bénite” lors d’un barrage irrespirable.
Michaël s’est finalement incliné, mais a tout de
même remporté une bien belle médaille d'argent !
“J’étais bien sûr un peu déçu sur le coup,” explique
Michaël “car ça s’est joué à pas grand-chose,
mais ça reste une belle satisfaction de faire un podium aux
Championnats de France ! Je sens que je me rapproche de mon record
de 2,21m qui date de 2011. Je suis en train de retrouver mon meilleur
niveau après deux années un peu difficiles. J’adore la saison en salle,

car d’une part, les conditions sont les mêmes pour tout le monde et d’autre part, on ressent bien l’ambiance. Le public étant proche des athlètes,
on entend ses encouragements et ça me motive !”

Athlète complet, Michaël était également qualifié
pour les championnats de France d’épreuves combinées organisés à Rennes, mais il a dû annuler son
inscription car la compétition était organisée le même
week-end ! “Je compte bien faire du décathlon cet
été et prendre du plaisir. Cela me permet de connaître
des sensations plus variées et j’ai très envie de tenter
l’expérience !” Licencié depuis son plus jeune âge à l’Azur Olympique
de Charenton, Michaël nous a confié en conclusion “Je suis fier de représenter ma ville, car c’est grâce à elle et aux dirigeants du club qui
m’a formé que j’en suis là aujourd’hui !”.

BASKET

Lions’ Cup les 15, 16 et 17 avril
La Saint Charles basket et le Lions Club vous présentent la 4e édition de la Lions’ Cup, grand Tournoi international U15 masculin. On ne change pas une formule qui gagne pour ce tournoi très vite devenu une référence. Cependant, une nouveauté est à noter cette année avec la participation d’une 8e équipe venue
d’Espagne en l’occurrence le CB l’Hospitalet de Barcelone qui ne fera que rehausser le niveau de cette compétition aux côtés des 7 autres formations invitées, Nanterre, Poitiers, Académie Marciulionis (Lituanie),
Belgrade (Serbie), Sarajevo ( Bosnie Herzégovine) et Londres (GB). Du très lourd !
Le Lions club, très attaché aux questions touchant la jeunesse, l’international et la dimension humaniste, a
décidé de reconduire son partenariat car ces rencontres sont pour lui l’occasion de renforcer la compréhension entre individus d’origines différentes notamment par le biais de sorties culturelles. Les Lions seront
mobilisés durant ces trois jours pour fournir une aide matérielle et un encadrement sur le terrain.
Gymnases Tony Parker samedi 15 et dimanche 16 avril
Complexe Nelson Paillou lundi 17 avril pour les finales 10h-19h entrée gratuite.

CAPOEIRA

Rencontre internationale les 11 et 12 mars !
RAPPEL

de
ionnat
Champ
lley
S de vo
S
N
U
e
Franc
ton !
Charen
à
in
in
fém

ée
arker. Entr
ses Tony P poule le
a
n
m
y
G
x
e
u
Matches d
30 mars a
Du 28 au ntrôlée strictement. e classement
d
co
s
libre mais dès 8h30, matche
8h30
s
è
d
28 mars
rs
a
le 29 m
mars.
h30 le 30
3
1
à
le
a
n
et fi

L’association "Cadencia de Jogar", organise les 11 et 12 mars 2017 au gymnase
Maurice Herzog, son grand événement annuel , une rencontre internationale de capoeira
avec la participation de maîtres de capoeira venant du Brésil de l'état de Bahia et des
maîtres venant de Hongrie. Cette rencontre marque les 5 ans du groupe "Cadencia de
Jogar" et sera l’occasion de réunir tous les
membres du groupe du département de
Val de Marne. Des cours pour adultes et
dédiés aux enfants seront organisés
en matinée les samedi et dimanche à partir
de 10h. Lors des après midis, le public est
invité à assister gratuitement aux remises
de graduations de cordes de capoeira
toujours teintées d’émotion.

Cmag < Mars 2017 > page 21

Aperçu du contenu de la page 22

UNE VILLE CULTURELLE

MUSIQUE

Grand concert de l’orchestre du
conservatoire
Elèves et professeurs sortent le grand jeu ! Ils seront fins prêts le samedi
25 mars et heureux de présenter au public charentonnais le concert
de l’orchestre du conservatoire sur la grande scène du Théâtre des 2
Rives.
Cette manifestation est le point d’orgue de l’année, elle permet à chacun
de montrer l’aboutissement d’un travail régulier et partager avec le plus
grand nombre la passion de la musique. Près de cinquante personnes
seront sur scène pour interpréter un répertoire varié, avec des classiques
mais aussi des musiques de films. L’orchestre accompagnera des anciens
élèves qui se destinent à une carrière professionnelle.
Théâtre des 2 Rives
107, rue de Paris - Réservation obligatoire au 01.46.76.68.00

APPEL À COLLECTE

Partageons l’Histoire
et les histoires

RENCONTRE
Un cascadeur
quais
à la médiathèque des
ma et de la télévision
Figure discrète mais régulière du ciné
ur Michel Berreur
ade
depuis 50 ans, le comédien casc
des quais le
e
èqu
iath
sera présent à la méd
de 16h. Il proposera
tir
par
à
in,
samedi 18 mars procha
visionner des extraits
au public, dans un premier temps, de
souvenirs et anecdotes.
de ses cascades puis partagera ses
n forte à des monstres
Il racontera comment il a prêté mai
Belmondo
du cinéma français comme Delon ou
lic.
pub
du
s
et répondra aux question
Médiathèque des quais
36, quai des carrières
Entrée libre sans inscription

Cmag < Mars 2017 > page 22

Rappelez-vous, au moment du centenaire de la Première Guerre Mondiale, les
Français avaient été sollicités pour une importante collecte de documents. Ces
archives privées, auxquelles s’ajoutaient parfois les souvenirs familiaux, étaient
alors venus compléter les collections des archives et bibliothèques… Aujourd’hui,
à une échelle locale, le service Archives et Documentation de la ville de Charenton
souhaite s’inspirer de cette démarche en invitant les Charentonnais qui le
souhaitent à partager leurs documents qui pourraient enrichir le fonds patrimonial commun. En donnant vos photos de la ville, de classe, de bâtiments,
d’ensembles sportifs, de commerces, cartes postales ou encore tout autre objet,
vous pourriez contribuer à sauvegarder la mémoire de la ville. Ces apports
offriront aux générations de demain la possibilité de mieux connaître, de
mieux comprendre Charenton et de transmettre, à leur tour, ce savoir.
Service Archives et documentation
6, rue Gabriel Péri - Tél. 01.46.76.46.73 - Mail : archives@charenton.fr

Aperçu du contenu de la page 23

ESPACE ART ET LIBERTÉ

Festival de l’aquarelle du 14 mars au 15 avril
Technique ancestrale, l’aquarelle n’a rien d’un art mineur ! Dans l’histoire de l’art, de nombreux artistes en ont fait
un moyen d’expression privilégié. On peut ainsi citer Turner et ses paysages inoubliables ou Rodin pour ses études…
La Société Française de l’Aquarelle, qui fête cette année sa 17e exposition nationale, compte aujourd’hui de
nombreux adhérents à travers toute la France et des partenaires dans l’Europe entière. L’exposition consacrée aux
aquarellistes contemporains proposant un regard sensible et poétique présente une sélection exceptionnelle
réunissant 45 artistes Un rendez-vous à ne pas manquer !
Espace Art et Liberté - 3, Place des Marseillais - Tél. 01.46.76.68.14
Entrée libre du mardi au samedi de 13h à 18h. Vernissage jeudi 16 mars à 19h.

Prochaînement au T2R :
Au-dehors

Le cri de la chair

THÉÂTRE - tout public dès 15 ans
Jeudi 9 et vendredi 10 mars à 20h30 au Petit t2r

DANSE - Dans le cadre de la 19e Biennale de Danse du Val-de-Marne
Focus Danse Afrique Donkelaâ Sîira (le sillon des danseurs)
Samedi 18 mars à 20h30 au T2R

CINÉ-CONFÉRENCE - tout public
Mercredi 22 mars à 15h au T2R

*nom traditionnel des fêtes africaines durant lesquelles on
danse à en faire monter la poussière rouge du pays

La famille
Semianyki
© Jean-Claude Forestier

Connaissance
du monde :
les îles Shetland

Une clameur dans laquelle chacun cherche un unisson, pour faire corps et
avancer ensemble. Cette pièce chorégraphique pour six danseurs, deux musiciens et une chanteuse interroge la représentation
des corps dans les différentes cultures.
A partir de cette thématique, le chorégraphe burkinabé
contemporain Seydou Boro, entend ouvrir la voie
d'un corps libre, au-delà de toutes les cultures. Un
manifeste du vivant à découvrir et à poursuivre ensemble
le temps d’un bal poussière* improvisé au théâtre !

© Laurent Philippe

© Pierre Nicolas

Pour dix minutes de retard, un homme est licencié et le quotidien qu’il
pensait immuable, se disloque.
Cet évènement a priori microscopique va
pourtant propulser le personnage de ce monologue dans la ronde des petites tragédies
modernes. Entre réel et imaginaire, voix
intérieure et souvenirs, il se raconte et
s’interroge sur ce qui fait de lui un être en
marge. Un spectacle qui, avec des tripes et
du cœur, pointe nos fragilités, nos guerres
intérieures et la dureté de nos sociétés. Un
texte fort et sans concession.

Si proches mais oubliées, si étroites qu'on est toujours en mer…
Aux Shetlands, le temps est une notion fragile, presque inopportune!
Vous pensiez être en Ecosse et vous êtes en pays Viking! Les Shetlandais,
pêcheurs et éleveurs, sont aussi les bénéficiaires de la manne
pétrolière et conjuguent traditions et modernité sans ambiguïté.
Au-delà de la découverte d’un archipel de liberté, une invitation au
voyage où on se surprend à être autant à la rencontre des autres que
de soi-même.

THÉÂTRE, CLOWN
tout public dès 8 ans
Vendredi 31 mars à 20h30
au T2R
Une famille qui a tout pour plaire!
Ce spectacle dresse le portrait d’une famille frappadingue où parents et
enfants se font les blagues les plus féroces, s’adorent et s’entretuent dans
une insolence réjouissante. Sur un rythme effréné et avec une formidable
science du burlesque, la troupe dessine un monde où l’absurde est roi, mais
où la magie est toujours prête à renaître. Un tourbillon règne sur le plateau
dans un mélange de commedia dell’arte, de bouffonnerie slave, de mime
à la française et d’art légendaire du clown populaire russe. Après le succès
de Semianyki Express la saison dernière, découvrez le tout premier opus
de la célèbre troupe russe : un spectacle culte !

Théâtre des 2 Rives -107, rue de Paris - Tél. 01.46.76.67.00 - www.lestheatres.fr

Cmag < Mars 2017 > page 23

Aperçu du contenu de la page 24

SORTIR AGENDA CULTUREL et ARTISTIQUE
MARS 2017
Mercredi|1er|Mars
10h30:Lespetitesoreilles(heureduconte)
Tous les mercredis - Médiathèque des
Quais : 01.46.76.69.00
20h30 : “Le syndrome de l'écossais”
(théâtre)
30 €, 45 €. T2R - 01.46.76.67.00 www.lestheatres.fr

Vendredi|3|mars
19h : “Cy Twombly, le primitif et l'élémentaire” (conférence de l'art)
Tout public. 8 €. T2R - Réservation et
renseignements au 01.46.76.66.06
20h : Soirée Festive du Jumelage Italie
En présence de la délégation de Bordo
Val di Taro.
Réservation : Mme Carini :
06.62.47.09.89 - carinis@wanadoo.fr
Mme Gauthier : 06.48.26.04.16
italien.jumelage.charenton@gmail.com
Espace Toffoli - 73, rue de Paris

Lundi|6|mars
Atelier dessin peinture, animé par Anne
Mandorla
15h - 17h15 : Séance découverte
23 €. Trimestre 84 €
19h30 - 21h30 : Séance découverte
20 €. Trimestre 72 €
Minuit Mardi : Maison des artistes de
Charenton, 9 place de la Coupole
www.mandorla.net
06.09.31.56.86

Mardi|7|mars
20h : “Berlin : Ville paradoxe /
les Années 20”
(conférence par Alain Violette)
7 €. Espace Toffoli - 73, rue de Paris.
Inscriptions : 06.38.42.28.10

Mercredi|8|mars
10h30 - 11h : Rhyme Time - Eveil à
l'anglais
Jusqu'à 5 ans. Médiathèque des Quais
01.46.76.69.00
Autre séance le 29 mars

Jeudi|9|mars
Samedi|4|mars
10h - 12h : Speaking Coffee
Tous les samedis - Médiathèque des Quais
01.46.76.69.00
15h-17h:“LeRomanPolicier”(exposition)
Bibliothèque pour tous - 146 rue de Paris
Accueil également mercredi et vendredi
de 10h à 12h, ainsi que lundi, jeudi et
samedi de 15h à 17h.
15h - 18h : Atelier peinture aux pigments, animé par Anne Mandorla
Selon projet et niveau de chacun. 45 €.
Minuit Mardi : Maison des artistes de
Charenton, 9 place de la Coupole
www.mandorla.net - 06.09.31.56.86
20h30 : Concert de la “Banda”
Orchestres du Corpo Bandistico Borgotarese
et du conservatoire A. Navarra au T2R
Réservation : Mme Carini :
06.62.47.09.89 - carinis@wanadoo.fr
Mme Gauthier : 06.48.26.04.16
italien.jumelage.charenton@gmail.com

Dimanche|5|mars
14h - 18h : Dimanches artistiques :
“Les Ateliers Grenadine”
Enfants : 30 € Adultes : 35 €. Matériel
compris, goûter offert.
Animé par Nataly Guetta, “Ateliers tout
en couleurs” 51, square Henri Sellier.
Sur réservation uniquement :
06.84.59.63.24 ou asso@atelierscouleurs.org
Autres séances les 12, 19, 26 mars et
2 avril.
Cmag < Mars 2017 > page 24

19h : “Münch en musique”
Les élèves du conservatoire Navarra partagent leur travail du moment avec le
public de la salle Münch.
Conservatoire Navarra - 1 allée des Tilleuls
Autre séance le vendredi 24 mars.
20h30 : “Au-dehors” (théâtre)
Dès 15 ans. 6 € à 19 €. Petit t2r 01.46.76.67.00 - www.lestheatres.fr
Autre représentation le 10 mars à 20h30.

Vendredi|10|mars
10h - 13h : Atelier “Aquarelle dans
le mouillé”, avec Annie Madec
25 € la séance. Egalement de 14h à
17h et 17h30 à 20h30
Les Ateliers d'Art de Charenton :
07.71.28.07.62
ou assoc-alec@laposte.net
Autre atelier vendredi 24 mars.

Samedi|11|mars
10h - 17h : Stage “Emaux sur cuivre”,
avec Yvette Dubault
55 € tout compris. Les Ateliers d'Art de
Charenton : 07.71.28.07.62 ou
assoc-alec@laposte.net
16h : Printemps des poètes 2017
Tout public. Entrée libre. Lecture de poésie sur le thème “Afriques” avec la Cie
Act'en Scène.
Médiathèque des Quais - 01.46.76.69.00
20h30 : “Polyphonies baroques” par
l'Ensemble Claudio Monteverdi, dirigé
par Christophe Grapperon. Oeuvres en

double ou triple choeur de Palestrina,
Schütz, la famille Bach, du Caurroy.
Commenté par le musicologue Philippe
Cathé.
Libre participation. Chapelle de Conflans

Mercredi|15|mars
20h : “Le Kibboutz : un idéal réalisé”,
conférence par Michèle Tauber, Maître
de conférence à Paris 3 - 7 €. Réservation
avant le 8 mars au 06.82.01.30.68
ou 01.43.68.82.23
Organisé par le Comité de Jumelage
Israël. Espace Toffoli - 73, rue de Paris.

Jeudi|16|mars
19h : Vernissage exposition “Festival
de l'aquarelle”
Espace Art & Liberté, du 14 mars au 15
avril.

Vendredi|17|mars
15h - 18h : Atelier “loisirs créatifs”
avec Patricia Kéruzoré
22 € tout compris.
Les Ateliers d'Art de Charenton :
07.71.28.07.62
ou assoc-alec@laposte.net
20h : “Le Puzzle” (théâtre)
Tout public. 10 € et 13 €. Une réflexion
sur le pouvoir, la liberté, la soumission,
la rébellion, le grain de folie et le cynisme....
Réservation au 01.43.96.21.05 - Studio
théâtre de Charenton 86, rue de Paris
Autre représentation samedi 18 mars
20h30 : 3e Festival “A Portée de Notes”
(concert classique)
Tout public. 10 €, 15 €, gratuit - de 12
ans.
“Sonate à Kreutzer” de Beethoven,
“Sonate en trio opus 2 n°6” de Haendel.
Réservation au 06.24.70.46.68
festival.apn@gmail.com
Temple de Charenton - 12 rue Guérin

Samedi|18|mars
18h : rencontre avec Michel BERREUR,
ancien cascadeur. Voir page 22.
Rencontre et projection d'un montage
vidéo avec extraits de films et cascades.
Médiathèque des Quais
20h30 : “Le cri de la chair” (danse)
Dès 15 ans. 6 € à 19 €. Voir page 23.
T2R - 01.46.76.67.00
www.lestheatres.fr

DIMANCHE19|mars
17h : Concert musique vocale sacrée
par les élèves du conservatoire André
Navarra
Chapelle de Conflans

Mercredi|22|mars
15h : Les îles Shetland (Connaissance
du Monde)
8€ la séance. Pack 3 séances : 15 €.
T2R - 01.46.76.67.00 www.lestheatres.fr

Samedi|25|mars
10h - 15h : Stage “Argile japonaise”,
par Mariya Usacheva
50 € tout compris. Les Ateliers d'Art de
Charenton : 07.71.28.07.62
ou assoc-alec@laposte.net
10h - 17h30 : Stage “Huile et acrylique au couteau” avec Danielle Rannou
55 € tout compris. Les Ateliers d'Art de
Charenton : 07.71.28.07.62
ou assoc-alec@laposte.net
15h - 18h : Atelier dessin de nu, animé
par Anne Mandorla
Diverses techniques, tous niveaux.
40 € + prestation modèle
Minuit Mardi : Maison des artistes de
Charenton, 9 place de la Coupole
www.mandorla.net - 06.09.31.56.86
20h : Concert du Nouvel Orchestre du
Conservatoire
Entrée libre sur réser vation au
01.46.76.68.00. Théâtre des 2 Rives.

Dimanche|26|mars
10h30 - 12h : “Peinture et libre expression : atelier de découverte”
Tarifs tout compris : Enfant dès 3 ans,
ado : 33 € / Adulte : 45 €
L'Atelier de Charenton : 06.12.61.39.08
contact@latelierdecharenton.com

Vendredi|31|mars
20h30 : “La famille Semianyki”
(théâtre, clown)Voir page 23.
Tout public dès 8 ans. 13 € à 39 €.
T2R - 01.46.76.67.00
www.lestheatres.fr

Lundi|3|avril|au
mercredi|5|avril
10h - 11h15 : “Méthode le Geste de
peindre - Ateliers de peinture et de
libre expression”
Tarifs tout compris : Enfant dès 3 ans,
ado : 91 € / Adulte : 125 €
L'Atelier de Charenton : 06.12.61.39.08
contact@latelierdecharenton.com

Lundi|3|au
vendredi|7|avril
10h30 : “Luna” (théâtre d'objet)
Dès 3 ans. 8 €.
Réservation au 01.43.96.21.05
Studio théâtre de Charenton
86, rue de Paris

Aperçu du contenu de la page 25

DÉMOCRATIE LOCALE
ÇA S’EST PASSÉ

Hervé Gicquel reçoit le Président Christian Favier
Le 27 janvier dernier, le Maire, Hervé Gicquel, a reçu à Charenton Christian Favier, Sénateur, Président du Conseil
départemental. Ce fut l’occasion pour l’un et l’autre d’évoquer les dossiers et réalisations communs aux deux
collectivités et d’affirmer leur volonté partagée de tout mettre en œuvre pour favoriser corrélativement la dynamique
et le développement du territoire départemental et communal.
La rencontre a débuté par une visite de terrain au sein du quartier BercyCharenton. Par cette immersion, Hervé Gicquel a souhaité démontrer
que le Département avait toutes les raisons de soutenir le projet urbain
qui va transformer ce secteur charentonnais dans les prochaines années
grâce au Contrat d’Intérêt National signé le 24 novembre dernier et qui,
par ailleurs, a été retenu parmi 61 sites franciliens dans le cadre de l’appel à projet “Inventons la Métropole”.
Ce sujet fut au cœur des échanges entre les deux élus car, à lui seul, il
résume les enjeux prépondérants pour le Val-de-Marne et la ville de
Charenton de demain à savoir : le développement économique, le
désenclavement des territoires, l’interaction entre Paris et Charenton dans
l’intérêt de notre département et enfin l’amélioration du cadre de vie des
Charentonnais.

global, c’est-à-dire le cœur même de l’exposition universelle où se situeront notamment les pavillons des différents pays participants. Parmi les
candidatures franciliennes, le site val-de-marnais déploie de nombreux
atouts et une véritable originalité puisqu’il fait le pari d’installer le site sur
la Marne et la Seine et d’investir les berges et quais courant de MaisonsAlfort à Champigny et de Vitry à Charenton. Hervé Gicquel et Christian
Favier s’accordent pour dire qu’il s’agit là “d’une opportunité historique
et unique à saisir pour notre département et la ville de Charenton en
termes d’emplois, d’habitat, de transports et de cadre de vie”.
Le site francilien retenu sera connu au cours de l’été prochain et le pays
choisi pour accueillir l’exposition universelle sera révélé en octobre 2018.

A ce propos, ils ont évoqué le développement nécessaire des transports collectifs ainsi que la reconquête indispensable de l’autoroute
A4 afin de réduire les nuisances sonores et environnementales de cet axe
et, enfin, la valorisation des berges de la Seine à Charenton-le-Pont.
Ce dernier point leur a légitimement permis d’aborder un autre dossier
essentiel pour les deux collectivités : la candidature du Val-de-Marne à
l’accueil de l’Exposition Universelle de 2025. En effet, il y a quelques
semaines, la France a officiellement proposé sa candidature pour accueillir,
du 1er mai au 30 octobre 2025, cet événement international. Résolument
placé sous le signe de la connaissance et de la protection de la planète,
le projet français doit encore choisir l’emplacement de son futur village

Les autres points abordés
Outre les enjeux du renouvellement urbain du quartier de Bercy et l’accueil potentiel
de l’exposition universelle, Hervé Gicquel et Christian Favier ont notamment abordé :
• L’aménagement de la voirie départementale avec notamment la sécurisation de
4 carrefours jugés prioritaires par Hervé Gicquel pour assurer la sécurité des
usagers,
• Les travaux envisagés par le Département au collège La Cerisaie et l’équipement
numérique de cet établissement,
• La mise en place d’une permanence charentonnaise du Centre Local et de
Coordination gérontologique Départemental (CLIC) (voir page 10)
• La confirmation du soutien du Département en faveur du spectacle vivant et, par
conséquent, du théâtre de Charenton, le T2R.

Cmag < Mars 2017 > page 25

Aperçu du contenu de la page 26

TRIBUNES DE LIBRE EXPRESSION
“CHARENTON DEMAIN”

Innovons pour le développement durable !
Pour la 6e année consécutive, Charenton s'est vue
décerner 5@ par l’association “Ville Internet”. Ce
label national récompense les collectivités à la
pointe en matière numérique. Ce résultat est le reflet
de l’engagement de l’équipe municipale pour améliorer les services dématérialisés et, ainsi faciliter
la vie de ses concitoyens. A ce titre, 1372
Charentonnais ont créé un compte sur “mon espace
Ch@renton” depuis son lancement le 11 janvier
dernier. Cette plateforme, accessible par internet,
7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 améliore les
échanges entre la collectivité et les administrés à
l’occasion de leurs démarches administratives.

Charenton-le-Pont est aussi innovante dans le cadre
de sa politique d’apprentissage du numérique
auprès de ses 2400 élèves. Le parc informatique
scolaire communal est composé de 195 PC, 89
imprimantes, 25 tableaux numériques et 3 classes
mobiles. 93 enseignants sont engagés dans l’apprentissage de ces nouveaux outils. Dans quelques
semaines, 7 nouvelles classes mobiles, soit 105
tablettes hybrides, viendront compléter l’équipement
des écoles élémentaires.
L’équipe municipale vient également d’insuffler
cet esprit d’innovation avec un nouveau marché
de restauration scolaire actif depuis janvier 2017

et portant sur la livraison quotidienne de 2000
repas. Ainsi, nos négociations ont débouché sur
une offre de qualité et économique pour les familles
avec des produits issus de l’agriculture bio. Soucieux
de soutenir les commerçants de proximité, les pains
et les viennoiseries du midi et de l’après-midi sont
livrés par deux boulangers charentonnais.
Pour lutter contre le gaspillage alimentaire tout en respectant les grammages et les apports nutritionnels
journaliers, les menus ont désormais 4 composantes
au lieu de 5. Des bornes de tri des bio-déchets seront
aussi prochainement expérimentées.
La ville est également engagée dans un contrat
de performance énergétique grâce à des travaux
portant sur 14 bâtiments. Au cours de l’année
écoulée, une réduction des consommations énergétiques de 13,5% a été atteinte. Notre rôle, en
tant qu’élus, est de mettre en œuvre des solutions
innovantes, avec l’empreinte du développement
durable, permettant de moderniser l’action municipale, de générer des économies dans une période
marquée par une tension sur les finances publiques
tout en garantissant un service public performant.
Les élus du groupe Charenton Demain
Retrouvez-nous sur notre blog :
www.charenton-demain.fr

“CHARENTON AVANT TOUT”

“POUR CHARENTON, L’HUMAIN ET L’ÉCOLOGIE”

C’est avec exaspération que les habitants des quartiers Villa Bergerac
et Bobillot, notamment, nous ont interpellés sur leur situation qui devient
insupportable.
Trafic de drogue, filtrage des entrées des immeubles, guetteurs… on croyait
cette situation improbable à Charenton !
Des dispositifs sécuritaires existent dans notre ville, mais ils ne sont pas
suffisants car la prévention est inexistante.
Les élus du groupe “Charenton avant tout !” exigent que les MÊMES
moyens financiers, mis en œuvre pour la répression (police municipale,
vidéo surveillance, etc…), soient investis dans une politique de prévention
digne de ce nom : petite et moyenne délinquance, violences faites aux
femmes, prévention des addictions, etc…
Ainsi, à titre d’exemple, depuis la fin de l’ALIAJ et la “mise à la rue” de
centaines de jeunes, nous savions que le risque de voir une partie d’entre
eux se laisser entraîner se dessinait, même s’ils n’aspirent qu’à vivre une
jeunesse sans histoire. Que fait notre ville pour tous ceux qui ont besoin de
soutien, qui se laissent influencer ou qui ont déjà sombré dans la
délinquance ? Nous n’avons eu de cesse que d’alerter la municipalité…
elle reste sans réaction !
Le service de “médiation-prévention”, sous calibré et surtout sans réels
moyens, semble largement dépassé et ce malgré le travail intéressant des
rares agents municipaux affectés.
Investir dans la prévention c’est anticiper
l’avenir, il pourra alors être moins répressif et plus
harmonieux.

Le bureau de poste de la rue Pasteur a été fermé comme près d’un millier d’autres
partout en France depuis 2008. La pétition que nous avons lancée est restée lettre
morte. Mais, au moins, nous sommes nous battus. En revanche, le voeu pour son
maintien que nous avons présenté en conseil municipal le 7 décembre 2016 a
été rejeté par le maire et sa majorité au motif qu’il n’y avait pas d’urgence… On
connaît le résultat : c’est désormais à Bercy 2 que les
Charentonnais trouveront un Relais Poste, ersatz qui offre
200 fois moins de services qu’un bureau de Poste avec
services financiers. Ceci amènera peut-être quelques chalands à un centre commercial démesuré qui a contribué
à asphyxier les petits commerces de Charenton. Est-ce
ainsi que les villes meurent, entre destruction des services
publics et apathie complice des élus locaux ? Je le crains.

Sécurité et prévention doivent aller de pair !

Gilles-Maurice BELLAÏCHE
Président du groupe
des élus “Charenton avant tout !”
Ancien Conseiller régional d’Île-de-France
Cmag < Mars 2017 > page 26

Ces services publics qu’on détruit

Émilie BERTRAND

Chantal GRATIET

“CHARENTON AMBITION”

Envie d’une autre vie politique ?
Oh OUI alors ! Aujourd’hui, la politique ne se résume-t-elle donc
qu’à “donner et recevoir des coups” ?
Il faut bien reconnaitre que notre désenchantement est à son
“zenith” face à notre classe politique incapable de faire émerger
des idées nouvelles pour relancer notre pays. Pourquoi nos
dirigeants sont-ils à ce point à bout de souffle et n’envisagent
qu’un retour au passé comme unique perspective d’avenir ?
Les croyances politiques surfaient sur les débats de la jeunesse qui portaient des rêves
de “grands soirs” et de “lendemains qui chantent”. Aujourd’hui, notre jeunesse se cherche…
notre classe politique aussi. Et pourtant, c’est bien de ce contexte de désenchantement
général qu’émergeront de nouvelles formes et de nouveaux contenus politiques,
il nous faudra juste savoir les reconnaître et les comprendre !

Aperçu du contenu de la page 27

BLOC-NOTES
NAISSANCES
Avec nos plus vives félicitations
Gabriel MASALI
Milo NOIRET
Josh ATLAN
Simon PARIENTI
Gabriel DAHDI
Céline MOHANNA
Othmane ABOUDRARE
Kendall CASANOVAS CUFI
Yaïr BENZAQUEN
Sylvain PAN-DUC NHON
Yvan AMOU
Anton BARTELDT
Elie SCIALOM

Beila BOUDARA
Vadim de LORME
Menahem-Mendel ALLOUCHE
Adam BOUZID
Liel SITRUK
Adam CHANDOUL
Julia JESUS DOS SANTOS
Chloé QUÉHEN
Margaux DAI
Jeanne PUIL
Jonas MALEFANT FOUCHER
Elyas OUMGHAR
Alice BOURDIER

Simon BELLAïCHE
Lev SMADJA
Haroun AïD
Réfaelle COHEN
Gamliel HADDAD
Coio TCHALA
Zélie PARIS
Farrez AWADI
Kevin CHIRIAC
Lucas BONINO
Margaux DEFRANCE
Doris GABA

MARIAGES
Avec tous nos vœux de bonheur
Soazig ROSSI et Philippe TOHME
Christine NADY MOUSAD et Terry TAIEB

Evelyne MUKUMOH et Diégo DROUIN
Bahya CHEHADE et Ahmad GHADDAR

DÉCÈS
Avec nos sincères condoléances
Patrick BEC
Marie BUTTER
Suzanne BARAT veuve TOURNAUD
André BOURGEOIS
Pierrette CHASSIER veuve BÉNESSE
Paul CANONNE
Renaud MAZERON

Geneviève LE BRAZIDEC veuve Mézières
Jules PAULUS
Renée ELOY veuve FOULLOY
Yvette ATTLAN épouse HINI
Raymonde GRAFF épouse ARLIX
Gérard TONELLI
Pierre POMMÉ

Raymond JORDAN
André ETIENNE
Claude BALET
Colette BOULANGER veuve MICAUD
Moïse KANDEL
Roger DENIER

DISPARITION

Recensement
Vous venez d'avoir 16 ans :
venez-vous faire recenser.
• Les jeunes garçons et filles nés en
mars 2001 : de mars 2017 à juin
2017.
• Ceux nés en avril 2001 : d’avril
2017 à juillet 2017
• Ceux nés en mai 2001 : de mai
2017 à août 2017
Si vous veniez avant votre date
anniversaire, nous ne pourrions pas
enregistrer votre demande.
Parcontre,ceuxquinesesontpasencorefait
recenser et qui ont moins de 25 ans doivent
venir en mairie afin de régulariser leur
situation vis-à-vis du recensement militaire.
Pièces à fournir :
- carte nationale d’identité,
- livret de famille des parents,
- décret de naturalisation ou déclaration
devant le juge d’instance, si acquisition
de la nationalité française ou né(e) à
l’étranger,
- Carte d'identité d'un des 2 parents dans
le cas où le jeune est né en France et que
ses 2 parents sont nés à l'étranger.
Cette démarche est obligatoire. Elle vous
permettra par ailleurs d'obtenir une
attestation indispensable pour présenter
tous les examens (baccalauréat, permis
de conduire, etc...).
Affaires civiles
Lundi au vendredi au 16 rue de Sully,
de 8h30 à 12h et de 13h15 à
17h15.
Samedi matin au 7 rue Gabriel Péri de
8h30 à 11h45.

Jacob Benhamou nous a quittés
Le 3 février dernier, Jacob Benhamou s’est éteint à 94 ans.
Cet ancien conseiller municipal et ancien combattant était notoirement
connu et apprécié à Charenton.
Né en 1922 près d’Oran (Algérie), Jacob Benhamou s’était distingué par de hauts faits militaires durant
la campagne d’Italie en avril 1944 et la défense de Strasbourg en janvier 1945. Il sera d’ailleurs sérieusement blessé lors d’une intervention dans les Vosges en novembre 1944. C’est à ce titre qu’en 2014,
il avait reçu des mains du Général Dubourdieu les insignes d’Officier dans l’Ordre national de la Légion
d’Honneur. Il était également titulaire de la Médaille militaire. Secrétaire de la fondation BM 24
d’Obenheim, il fut aussi un membre très actif du Comité des Fêtes de Charenton et le Président de la
section des Français Libres. Puis, l’heure de la retraite ayant sonné, il souhaita approfondir son investissement local en rejoignant le Conseil municipal de 1989 à 2001. Au fil des mandats, il fut tout
d’abord membre de la Commission des affaires sociales, sports et loisirs, en lien avec le Comité des
Fêtes, et de la Commission d’appel d’offres puis de la Commission Patrimoine et Cadre de vie. Avec sa
disparition, Charenton perd une personnalité impliquée, engagée et généreuse.
Un hommage appuyé lui a été rendu le 9 février lors de ses obsèques au cimetière de Valmy.

Cmag chez vous
En cas de non réception
de votre Cmag,
merci d’en aviser
la Mairie au 01.46.76.47.93
ou par mail : cmag@charenton.fr

Cmag < Mars 2017 > page 27

Aperçu du contenu de la page 28

LE CONSERVATOIRE ANDRÉ NAVARRA
Conservatoire municipal de musique de Charenton-le-Pont

Concert du Nouvel

orchestre du Conservatoire
Samedi 25 mars
à 20h au T2R
107, rue de Paris

Entrée libre
sur réservation uniquement
au 01 46 76 68 00

www.charenton.fr

  • 1
  • 2 - 3
  • 4 - 5
  • 6 - 7
  • 8 - 9
  • 10 - 11
  • 12 - 13
  • 14 - 15
  • 16 - 17
  • 18 - 19
  • 20 - 21
  • 22 - 23
  • 24 - 25
  • 26 - 27
  • 28