Aperçu du contenu de la page 1

N° 183 - SEPTEMBRE 2013

BONNE
RENTRÉE
À TOUS !
Retrouvez le programme
du Forum des Associations

Aperçu du contenu de la page 2

Derniers regards sur l’été
7

Les démarches scolaires de la rentrée

Les chantiers estivaux
dans les crèches et les écoles

8
4

Espaces verts, voirie,
assainissement,
stationnement...
l’actualité de nos rues

10

14

Foyer-logement et maison médicalisée :
assurer un cadre de vie agréable
à nos seniors

S O M MAI R E
Septembre 2013 N° 183

16

Rendez-vous au
Forum des Associations
le dimanche 8 septembre

En pages centrales :
Le programme du
Forum des Associations

23
19

28

Il était une fois... Bobillot

L’actualité de la
Communauté de communes

Charenton magazine N° 183 - SEPTEMBRE 2013
48, rue de Paris - 94220 Charenton-le-Pont
Directeur de la publication : Jean-Marie Brétillon
Chef d’édition : Anne-Marie Thierce - Directeur de la rédaction : Denis Bansard
Coordinatrice de rédaction (01.46.76.47.93) : Céline Lormier
Rédactrice : Marion Fuzon
Ont collaboré à la rédaction de ce numéro : Denis Bansard - Corinne Bellotte - Xavier Delaruelle - Céline Lormier
Photos : M. Chevret - X. Delaruelle - C. Doumbé - M. Fuzon - J-P. Le Nai - Fotolia
Mise en page : C. Doumbé - J-M Hillereau - Impression : ETC. INN
tiré à 18 000 exemplaires sur papier recyclé - Distribution : Avobox
Charenton magazine ● Septembre 2013 ● page 2

Zoom sur quatre nouveaux
commerces charentonnais

Aperçu du contenu de la page 3

Avis à nos lecteurs
Les 9 et 16 mars 2014 auront lieu les élections municipales.

Afin de respecter l’égalité entre tous les candidats et de se conformer à
la loi sur la communication en période pré-électorale, votre Charenton
Magazine ne comportera plus l’éditorial habituel du Maire, ni les tribunes
des différents groupes politiques.
Bien entendu, la rédaction continuera de vous informer sur les principaux
événements qui constituent l’actualité de votre ville.

Charenton magazine ●• Septembre 2013 ●• page 3

Aperçu du contenu de la page 4

ÇA S’EST PASSÉ DANS LA VILLE
ANIMATIONS D’ÉTÉ

Record de fréquentation battu !
Après le succès prometteur rencontré par la
boum géante "L'école est finie" à laquelle de
très nombreux Charentonnais ont participé le 6
juillet dernier, l'animation Tous au Club a enchanté,
du 12 juillet au 4 août, les petits comme les
grands.
A la faveur d'une météo clémente et des activités s'adressant à tous les membres de la famille,
la 5e édition de l'animation d'été de Charenton
a battu tous les records de fréquentation avec
23 928 participants et accompagnants. ■

Charenton magazine ● Septembre 2013 ● page 4

Aperçu du contenu de la page 5

PETITE ENFANCE

Les crèches en fête
Une ambiance chaleureuse et conviviale règne bien souvent dans les crèches à la fin du
mois de juin : c'est en fête que l'année se termine ! Les structures de la petite enfance
se parent de belles couleurs, ornent les murs de nombreuses photos et de décorations
qui rendent compte de toutes les activités et créations des enfants. Petits spectacles,
diaporamas, ateliers maquillage, jeux, ... tout est là pour que chacun s'amuse et se
divertisse. Les équipes et les parents peuvent aussi prendre le temps d'échanger, de
constater les progrès et les changements des petits. Pour les plus grands, ce sont
les derniers instants avant leur première rentrée scolaire et ils sont fiers d'entonner
devant les familles des chansons apprises à la crèche. ■

DÉFENSE DE LA LANGUE FRANÇAISE

Nos jeunes orateurs ont du talent !
En juin dernier, les élèves de deux classes de CM2 de l'école Robert Desnos ont eu l'occasion
de participer à un concours d'éloquence. En effet, pour la deuxième année consécutive, l'école
Dolet, à Alfortville, avait impulsé cette belle opération autour de la langue française avec le concours
de l’Inspecteur de notre circonscription. Pour s'y préparer, tout au long de l'année, ces jeunes
écoliers, qui avaient pu compter sur leurs enseignants, avaient longuement élaboré leur prestation, en choisissant d'abord un thème, une valeur ou encore un sujet d'actualité. Ensuite, ils
allaient devoir trouver peu à peu les mots pour argumenter, soutenir et défendre leur thèse en public. Environ quatre minutes, c'est le temps imparti
pour chacun d'entre eux pour convaincre, maîtriser le rythme du discours et persuader le jury, composé de représentants de l'Education nationale et
de Henry René, de l'Amopa*.
Saluons le 1er prix, Dorian Chevalerias, qui a exprimé avec conviction le manque de visibilité des Jeux paralympiques, le 3e prix, Olivia Masali qui s'est
interrogée sur les conséquences de l'arrivée des caisses automatiques dans les supermarchés. Enfin, Martin Debiais a reçu un prix spécial pour son
discours sur les conditions de vie des animaux dans les zoos. Bravo à tous ! ■
* Association des Membres de l'Ordre des Palmes Académiques

LIONS CLUB

CMJ

Une brocante réussie !

Olympiades des collégiens

Sur la place Aristide Briand se déroulait la 19e édition de la
brocante du Lions Club de Charenton en juin dernier.
Durant tout le week-end, les visiteurs ont pu chiner, faire
des trouvailles sur les nombreux stands. Certains étaient
plutôt en quête d'objets rares ou insolites, d'autres ont
trouvé des jeux et autres accessoires pour leurs enfants.

Le 27 juin dernier, le Conseil
Municipal des Jeunes avait invité
les collégiens de la ville à un
grand rassemblement sportif
sur la piste Stéphane Diagana.
Aboutissement de deux années
de travail pour imaginer et mettre
en place ce beau projet, les
membres de la commission
“sport” du CMJ avaient préparé
une manifestation mêlant à la
fois l’effort, le dépassement de soi, le fair-play, le respect des règles mais aussi
de ceux qui les font appliquer.
Les jeunes, âgés de 11 à 15 ans, ont, durant l'après-midi, tour à tour lancé
le javelot, sauté, couru et jonglé. Une cinquantaine de jeunes sont venus
participer à cette première édition des Olympiades et partagé ensemble les
valeurs du sport. ■

Depuis maintenant de longues années, le Lions Club
propose cette manifestation intergénérationnelle où
chacun peut participer, rencontrer voisins et amis et
bénéficier de l'accueil chaleureux de ses membres.
Si le temps s'est montré instable, la bonne humeur était
au rendez-vous et chaque brocante est l'occasion pour le
Lions Club d'accomplir un travail exigeant en équipe pour
développer des projets en faveur de la jeunesse. ■

Charenton magazine ● Septembre 2013 ● page 5

Aperçu du contenu de la page 6

UNE VILLE POUR DEMAIN
LOISIRS

Un été pétillant
pour les enfants
Les familles charentonnaises peuvent compter chaque été sur les équipes
d'animation de la Ville pour proposer à leurs enfants tout un éventail de jeux,
de sorties et de divertissements.
Dans les accueils de loisirs, 340 enfants de 3 à 11 ans ont été accueillis tout
l'été. Il y en a eu pour tous les goûts, avec des stages de judo pour les costauds et des stages de danse pour apprendre à se mouvoir avec aisance !
Beaucoup se sont amusés sur les rythmes endiablés de la zumba, dans les
piscines gonflables installées au soleil dans les cours d'écoles ou ont participé à des ateliers créatifs ou à de grands jeux collectifs.
Des sorties avaient été bien sûr organisées dans Paris, mais aussi dans
des bases de loisirs et des grands parcs animaliers.
Trois mini-séjours ont permis à des petits de dormir loin de chez eux pour la
première fois, en pratiquant des jeux en forêt ou de la pêche à pied. ■

EVASION

Les jeunes charentonnais s'oxygènent !
Cet été, près de 177 jeunes de 6 à 17 ans ont pris le large ! Certains ont fait leurs
sacs-à-dos pour la Savoie, avec des séjours sportifs.
Ils ont goûté aux sensations que procurent le canyoning ou l'accrobranche : nul
doute que ces jeunes sont revenus enthousiastes de ces séjours au grand air.
D'autres ont mis dans leurs valises des maillots de bain et de la crème solaire,
direction la Bretagne, la Corse ou encore la Sardaigne. C'est les pieds dans
l'eau qu'ils ont passé leurs vacances, entre amis, pour à la fois se détendre et
s'initier au char à voile, au kayak de mer et au surf.
Destination nature pour 18 autres enfants qui avaient choisi de séjourner à la
campagne pour pratiquer l'équitation, l'hippologie et même de la voltige...
Enfin, un groupe d'adolescents est parti près de Londres pour découvrir la
culture anglaise. Un peu d'évasion, du sport, des découvertes et de la bonne
humeur : c'est un peu de tout cela qu'ils ont ramené dans leurs souvenirs. ■

ENSEIGNEMENT

Un dictionnaire pour les futurs collégiens
C’est devenu une cérémonie rituelle, à la fin du mois de juin, les jeunes élèves de CM2 de la ville se voient remettre un dictionnaire des mains
du Maire adjoint chargé de l'éducation. Cela se passe dans leur école, sous les yeux de leurs enseignants. Ils ont reçu cette année un dictionnaire franco-anglais, ouvrage qui leur sera utile dans l’apprentissage de la langue d’Harry Potter, mais qui marque aussi symboliquement leur
entrée dans la cour des grands, le collège. ■

Charenton magazine • Septembre 2013 • page 6

Aperçu du contenu de la page 7

GUIDE DE LA RENTRÉE

Les démarches
qu'il ne faudra pas oublier
Dès les premiers jours de septembre, il sera adressé aux familles, par
l'intermédiaire de l'enseignant, une enveloppe au nom de leur
enfant contenant une fiche de renseignements à compléter, le
programme des activités du soir et un guide de la rentrée.
Ce document donne les informations utiles pour les parents tout au
long de l'année, précisant les démarches à effectuer, le réglement
intérieur des prestations périscolaires proposées aux enfants scolarisés
en maternelle et en élémentaire ainsi que les modalités de paiement.
Il renseigne également sur le calendrier des vacances scolaires.
Comme toujours, ce guide est consultable sur “l'Espace famille” du site
Internet de la ville.
Les parents qui souhaitent procéder aux inscriptions aux activités de
loisirs du soir des mardis et vendredis doivent se présenter dans l'école
élémentaire de leur enfant le dimanche 15 septembre, à partir de 9h.
A noter : l’enfant doit impérativement se présenter à l’école le jour de
la rentrée à l’heure indiquée. En effet, l’Inspection académique compte
à cet instant les élèves et détermine de façon définitive l’ouverture ou la
fermeture d’une classe. ■
Renseignements auprès du service Enfance au 01.46.76.47.80 ou sur l'Espace famille sur le www.charenton.fr

AIDE FINANCIÈRE

2013/2014

Calendrier scolaire
Vacances de la Toussaint :
Fin des cours : samedi 19 octobre 2013
Reprise des cours : lundi 4 novembre 2013

Vacances de Noël :

Fin des cours : samedi 21 décembre 2013
Reprise des cours : lundi 6 janvier 2014

Vacances d'hiver :

Fin des cours : samedi 15 février 2014
Reprise des cours : lundi 3 mars 2014

Vacances de printemps :
Fin des cours : samedi 12 avril 2014
Reprise des cours : lundi 28 avril 2014

Vacances d'été :

Fin des cours : samedi 5 juillet 2014

Prime de rentrée
scolaire 2013
Le Centre Communal d'Action Sociale
attribue aux familles charentonnaises ayant
au moins trois enfants à charge ou deux
enfants si l'un d'eux est handicapé, une
prime de rentrée scolaire par enfant
scolarisé de 6 à 21 ans :
• 82 € pour les 3/10 ans
• 87 € pour les 11/14 ans
• 92 € pour les 15/21 ans
L'attribution de celle-ci s'effectue sous
conditions de ressources et de résidence,
il faut en effet être Charentonnais depuis
au moins un an. Pour plus d'informations
et la liste des pièces à fournir, contactez
le 01.45.18.36.23.
Les demandes sont à déposer entre le
mercredi 11 septembre et le lundi 14
octobre à la Direction financière des
services sociaux et de la petite enfance
au Centre Communal d'Action Sociale,
21 bis, rue des Bordeaux. ■

Charenton magazine • Septembre 2013 • page 7

Aperçu du contenu de la page 8

UNE VILLE POUR DEMAIN
CRÈCHES ET ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES

Un été pour se refaire une beauté
Améliorer les conditions d'apprentissage et d'accueil
des écoliers, mais aussi maintenir en état le patrimoine
municipal, telle est la mission principale que la Ville
s'assigne quand les petits usagers des crèches et des
écoles sont en vacances.
Si les gros chantiers sont pris en charge par
des sociétés privées, bon nombre de travaux
effectués durant la trêve estivale sont directement réalisés par le personnel des ateliers
municipaux.
Peinture, menuiserie, électricité, sanitaires, blocs
secours, vitrerie en passant par la plomberie
représentent ainsi en moyenne pour les équipes
près de 200 interventions au cours des deux
mois d'été.
Dans les crèches
Deux crèches ont été l'objet de chantiers
ayant nécessité le recours à des entreprises
extérieures. Ainsi, la grande section de la crèche
de l'Archevêché a-t-elle été entièrement repeinte
et l'établissement a été doté d'une climatisation
réversible faisant office de chauffage l'hiver.
La crèche Bleu fut une opération plus importante
encore. Elle a consisté à reconfigurer la
section des bébés et celle des moyens pour
offrir aux enfants plus d'espace. Tous les corps
d'État ont été nécessaires pour procéder à une
redistribution des pièces, à la réfection des sols,
des plafonds et des murs et à la mise en place
d'une véranda utilisable été comme hiver en lieu
et place de l'ancienne terrasse.
Sur les toits
L'étanchéité est l'opération par excellence qui ne
se voit pas et qui pourtant, son coût en fait foi, est
prépondérante. L'école de La Cerisaie, les maternelles Valmy et Champ des Alouettes ont toutes
bénéficié cet été de travaux de ce type.
Ce fut, pour La Cerisaie, l'occasion de procéder,
en parallèle, à la réfection totale des sols souples
en résine de la cour en terrasse et d'intervenir
sur les sols souples de l'aire de jeux de l'école
maternelle Valmy.
Charenton magazine • Septembre 2013 • page 8

Dans les écoles
Il a également été procédé à la rénovation de
l’école maternelle Port aux Lions. Il s'agissait ici
de refaire toutes les peintures intérieures de
l'établissement et de changer les sols de l'accueil
du centre de loisirs. Il faut noter que dans le cas
de réfection des sols et peintures, la Ville travaille
toujours en partenariat avec le monde scolaire
pour le choix des matériaux et des couleurs.
Au centre de loisirs Pasteur, les peintures ont
également été refaites et des travaux d'amélioration permettront aux animateurs de retrouver,
à la rentrée, la salle qui leur est dédiée plus
agréable et plus confortable qu’auparavant.
A l'école Desnos
L'école Desnos est un cas à part. En effet, depuis
le début du mois de mai, cet établissement est
l'objet d'un grand chantier de rénovation qui a
pour particularité d'être réalisé en “site occupé”
c’est-à-dire tout au long de l'année scolaire.
Les premières semaines de l'opération ont été
utilisées pour mettre en place l'échafaudage,
traiter les façades et réaliser tous les travaux
préparatoires indispensables pour le ravalement.
Pour autant, certaines interventions ne sauraient
être effectuées en présence des enfants pour
des raisons de sécurité, bien entendu, de bon
fonctionnement de l'établissement mais aussi de
praticité. C'est le cas des ravalements des murs
de l'école donnant principalement sur la cour
intérieure. Cette étape du chantier a donc été
réalisée durant les vacances d'été.
Dès la rentrée, les enfants auront ainsi un aperçu
de ce que sera la façade de leur école revêtue,
comme à l'origine, d'un ton clair rehaussé de
touches vertes à la fois lumineuses et ludiques.
L’achèvement de ce chantier est prévue pour la
fin de l'année 2013. ■

Crèche Bleu

École maternelle Port aux Lions

École élémentaire Desnos

Aperçu du contenu de la page 9

UNE VILLE A VIVRE
PLACE ARISTIDE BRIAND

Les kiosques revoient
leurs gammes chromatiques
La place Aristide Briand est un lieu de rencontre urbain pour bien des
habitants ou des Val-de-marnais simplement de passage dans la ville.
Qui n'a jamais, en effet, donné rendez-vous devant l'école, à la station
Autolib' ou plus encore devant le kiosque à musique ou celui à journaux ?
Charenton doit son kiosque à musique à un leg testamentaire institué
par la violoniste Juliette Dantin qui possédait une maison à Charenton.
Il a été construit par les architectes Ponsin et Nollet en 1933 selon un
parti-pris architectural assez étonnant puisque traditionnellement ce type
d'édifice était alors conçu en bois ou en métal. Celui-ci, au contraire, a été
entièrement réalisé en béton et enduits. Résistants à n'en pas douter, ces
matériaux nécessitent malgré tout un entretien régulier et c'est dans ce
cadre que la Ville a lancé, au début de l'été, un chantier de rénovation
qui devrait être achevé pour la fin du mois.
En accord avec l'architecte des bâtiments de France, l'intention de ce
projet est de réunifier visuellement l'ensemble des bâtiments insérés

dans l'environnement immédiat de la place Aristide Briand à savoir
l'église et l'école. Aussi, les deux kiosques qui subissent le même
traitement, seront-ils, au final, mis en peinture dans une même gamme
chromatique de tons “pierre”, comme il semblerait que le kiosque à musique
ait été imaginé à l'origine. Cependant, avant d'en arriver à cette touche
ultime du chantier, il a fallu piocher puis rénover les bétons et enduits
fragilisés par les hivers successifs, revoir leurs armatures métalliques, refaire
l'étanchéité et installer de nouveaux réseaux électriques.
Ce chantier était techniquement nécessaire, mais il répond aussi à la
volonté de mettre en valeur le kiosque à musique pour que, plus encore
qu'aujourd'hui, les Charentonnais se l'approprient et qu'il devienne un
acteur à part entière des événements organisés sur la place Briand. ■

TRAVAUX DE L'ÉTÉ

Place d'Astier
Les riverains de la place d'Astier ont retrouvé leur “poumon vert” encore plus accessible, plus
fonctionnel et plus convivial qu'auparavant. Pour y parvenir, la Ville a dû procéder à la réfection des
sols endommagés, à la mise en place de rampes d'accès et à l'installation d'un nouvel éclairage public
plus efficace et économe.
Juste à côté, le square Cardinal de Richelieu a lui aussi bénéficié d'améliorations en termes d'éclairage
et le sol souple de son aire de jeux a été changé assurant
ainsi une sécurité maximale aux très jeunes usagers. ■

▲

▲

Ça s'est passé près de chez vous

Rue du Parc
Tout en conservant l'intégralité du stationnement existant,
la rue du Parc a changé de visage au cours de l'été.
Accotements élargis pour le confort des piétons, installation
d'une surélévation et de coussins berlinois pour limiter la
vitesse des véhicules, réfection de l'asphalte de la chaussée
et des enrobés des trottoirs, voilà de bons ingrédients pour
offrir une nouvelle jeunesse à cette rue. ■

Cœur de ville
Les trottoirs de la rue et la chaussée terminés à quelques exceptions près (La Poste ayant procédé à son ravalement, la portion de trottoir située devant n'a
pu être réalisée), les équipes en charge de l'opération cœur de ville s'attèlent à présent au très emblématique parvis du square Jules Noël. ■

Charenton magazine • Septembre 2013 • page 9

Aperçu du contenu de la page 10

UNE VILLE A VIVRE
CONCOURS DES BALCONS FLEURIS

Toujours plus de candidats
A force de grisaille dans le ciel durant le printemps, il semblerait que les Charentonnais aient souhaité
contribuer à la qualité de leur cadre de vie et à mettre de la couleur dans leur quotidien en fleurissant
balcons, terrasses, jardins privatifs et immeubles encore plus que de coutume. Pour preuve : l'édition
2013 du concours balcons et jardins fleuris compte 56 candidats soit 25% de plus que l'an passé.
Le jury composé de professionnels des espaces verts, d'élus et d'amateurs éclairés a procédé à
un premier passage le 4 juillet dernier. Recherche d'une scénographie paysagère, sélection et association des végétaux, choix des couleurs pour les uns, simple ressenti affectif pour les autres, tous les
critères ont été pris en compte pour classer les concurrents. Un second passage du jury est prévu au
cours des prochains jours. Cette fois-ci, les observateurs examineront la poursuite des efforts des
jardiniers en matière d'entretien de leurs compositions. Rien n'est donc joué à ce jour ! Il faudra
attendre quelques semaines encore pour assister à la proclamation des résultats et à la remise des prix
qui se dérouleront dans les salons de l’Hôtel de Ville. ■

RUE VICTOR HUGO

PATRIMOINE ARBORÉ

Une perspective fleurie

Ensemble, protégeons nos arbres

Afin d'uniformiser la composition paysagère du terre-plein central de la rue
Victor Hugo depuis le rond-point jusqu'à la passerelle, des gradines
réalisées à l'aide de pavés de récupération et dotées d'un système
d'arrosage automatique ont été réalisées entre la rue Paul Eluard et la rue
Saint-Pierre au cours du mois de juin. Outre la perspective de la rue qui
s'en trouve bonifiée, ces jardinières ont permis à la Ville de remplacer
les frêles arbustes précédemment en place par des impatiences de
Nouvelle Guinée dont les couleurs vives et la floraison abondante, même
à l'ombre, offrent une nouvelle gaité à la rue. Parallèlement, des barrières
ont été installées le long du trottoir entre la rue Saint-Pierre et la rue Paul
Eluard pour renforcer la sécurité des piétons. ■

Depuis juin, Charenton doit constater la chute très précoce des feuilles
de ses platanes et de ses marronniers. Cette situation est la conséquence
de l'infestation par un champignon
(pour les platanes) et un papillon (la
mineuse du marronnier) pour les autres.
L'apparition de ces deux agents infectieux a été largement favorisée par le
temps trop frais et humide qui a
perduré tout au long du printemps.
Dans les deux cas, les arbres ne sont
pas en péril immédiat, mais la chute
trop précoce et abondante des feuilles
affaiblit ces platanes et ces marronniers
qui ne sont plus en mesure d'assurer leur photosynthèse dans des
conditions suffisantes pour leur croissance.
Le traitement chimique étant peu efficace, ces arbres ne seront donc pas
traités.
Le seul remède pour éviter la propagation de ces maladies est donc
le ramassage systématique et régulier des feuilles tombées. Le service
municipal des espaces verts s'attèle à cette tâche sur l'ensemble du
territoire communal. Toutefois, ce champignon et ce papillon faisant fi des
frontières entre espaces publics et privés, la Ville demande aux habitants
de s'associer à ce ramassage au sein de leurs habitations.
A cette occasion, il faut préciser qu'une fois ramassées, ces feuilles ne
sauraient être utilisées dans la réalisation de compost. La larve de la mineuse
du marronnier ne peut être détruite que par incinération, soit à une
température supérieure à 60°C. ■

Charenton magazine • Septembre 2013 • page 10

Aperçu du contenu de la page 11

SANITAIRES PUBLICS

L'été, on ne parle pas
que de lunettes… de soleil
Victimes de leur mauvaise réputation, souvent décriées pour leur saleté ou
pour leur fréquentation, les toilettes publiques s'étaient faites de plus en plus
rares dans les villes françaises et Charenton n'avait pas échappé à cette règle.

les hommes et une pour les dames) accessibles aux Personnes à Mobilité
Réduite (PMR). Profitant de cette opération, la Ville a procédé à un rafraîchissement des peintures et au remplacement des carrelages.

Des sanitaires publics sur la place Aristide Briand
Pourtant, ces derniers mois, la Ville a enregistré des demandes des habitants
allant dans le sens d'un retour de ces aménagements urbains dans certains
espaces publics. Ainsi, des toilettes publiques ont été mises en place dans le
parc de Conflans il y a plusieurs mois.

Un chantier similaire a été mené par les agents des ateliers municipaux
au sein du marché aux comestibles. En procédant à la réaffectation d'un
ancien local d'entreposage de matériel, il a été possible de créer deux
sanitaires supplémentaires répondant aux règles PMR.
Une réfection complète des sols (nouveau carrelage), des porcelaines
(lavabos, cuvettes, etc.) et des murs a parallèlement été pratiquée dans les
sanitaires existants. Ces derniers arborent à présent une toute nouvelle allure,
le carrelage des parois ayant laissé place à des panneaux en résine et en
bois clair du meilleur effet et faciles à entretenir.

Depuis début juillet, un autre sanitaire public, à la fois esthétique, gratuit,
accessible à tous et hygiénique a fait son entrée sur la place Briand, non
loin de la station Autolib'. Il est vrai que le centre-ville de Charenton est
particulièrement fréquenté (marché couvert, équipements sportifs, commerces,
etc…) et la demande de ce service était forte.
Accessibilité et rénovation au programme de l'été
Les lieux d'aisance n'ont pas été les seules préoccupations de l'été, même si
d'autres chantiers estivaux ont été axés sur ce type d'installations. Ainsi,
l'espace Toffoli a-t-il été doté de deux nouvelles toilettes publiques (une pour

Des sanitaires propres et en bon état, c'est l'affaire de tous
L'entretien et la maintenance sont primordiaux pour que ces services publics
puissent satisfaire pleinement les usagers et qu'ils contribuent réellement
à l'amélioration du cadre de vie. Cependant, les usagers eux-mêmes
doivent s’impliquer dans cette entreprise en veillant à garder les installations
propres et en bon état. Il en va de l’intérêt de tous. ■

ASSAINISSEMENT

Si l’eau n’a pas de prix, elle a un coût !
Ouvrir le robinet et voir de l'eau potable en jaillir
est un geste si quotidien qu'on en oublierait presque
qu'il résulte de tout un processus qui consiste à la
collecter, la rendre potable, l’amener au robinet puis
la récupérer après utilisation afin de mettre en œuvre
le complexe processus d’épuration.
L'assainissement, le garant de notre santé
et de l'environnement
L'assainissement a pour objectif de protéger la santé
et la salubrité publiques ainsi que l'environnement
contre les risques liés aux rejets des eaux usées et
pluviales notamment domestiques. En fonction de
la concentration de l'habitat et des constructions,
l'assainissement peut être non collectif ou collectif
comme à Charenton. Le réseau public d'assainissement des eaux usées, mieux connu sous l'appellation “égoûts” a pour mission de recueillir les eaux
usées et de les acheminer vers les stations d'épu-

ration où elles sont traitées. Les polluants présents
dansl'eauy sont dégradéspourne restitueraumilieu
naturel (mer, cours d'eau) que les eaux dites
“propres” (et non potables), respectueuses de
l'écosystème dans lequel elles sont rejetées ; mais
pour être efficace, ce réseau doit être en perpétuelle
évolution, extension et réhabilitation.
Prévenir au lieu de guérir
Charenton a toujours su investir des sommes
importantes pour l'entretien de son réseau
d'assainissement.
Cette stratégie est payante et le fait que la ville ait été
épargnée des conséquences désastreuses de la forte
pluviométrie subies par bon nombre de communes
de région parisienne au printemps dernier en est la
preuve.
Il y a quelques années, des interventions sur le
réseau signifiaient de lourds travaux et des gênes

occasionnées pour les riverains et les passants.
En effet, un chantier d'assainissement consistait alors
à ouvrir la chaussée sur toute sa longueur pour
pouvoir atteindre les canalisations sur lesquelles des
opérations devaient être pratiquées. Aujourd'hui
grâce au bon état du réseau, grâce aux inspections
réalisées chaque année pour prioriser et cibler les
interventions et enfin, grâce à l'avancée des techniques et notamment le chemisage qui consiste à
placer une gaine en résine sur la paroi initiale, en
seulement 24h et en partant des regards
disséminés sur la chaussée, les équipes peuvent
réhabiliter tout un tronçon de canalisation. En jouant
ainsi la carte de la prévention, Charenton met son
territoire à l'abri de bien des désagréments, comme
des inondations par exemple, sans occasionner trop
de gênes à ses habitants. ■

Charenton magazine • Septembre 2013 • page 11

Aperçu du contenu de la page 12

UNE VILLE A VIVRE
DEUX ROUES MOTORISÉS

Un stationnement réglementé par le Code de la route
L'explosion de l'utilisation des 2 roues motorisés comme mode de
transport pose à Charenton comme à toutes les communes de la
région parisienne le problème du stationnement de ces véhicules.
Malgré l'installation sur la chaussée comme sur les trottoirs
de parkings spécifiques et gratuits, force est de constater que ces
structures n’empèchent pas totalement des comportements d'incivisme
et notamment le stationnement sauvage sur les trottoirs gênant la
circulation des piétons.
Voitures et 2 roues motorisés, mêmes règles
Pourtant le Code de la route est très clair sur ce point :
“Est considéré comme gênant l’arrêt ou le stationnement d’un
véhicule sur les trottoirs, les passages ou accotements réservés à la
circulation des piétons (…)” (article R417-10 du code de la route).
Ce même Code considérant les 2 roues motorisés comme des
véhicules, ils se retrouvent soumis aux mêmes règles de stationnement
que les voitures. La méconnaissance de ces dispositions est sanctionnée
d’une amende de 2e classe (35 €) et peut entraîner la mise en fourrière
du véhicule.
D'autres solutions sur la ville
D'aucuns rétorqueront que l'offre, même si elle est en constante
évolution, ne saurait totalement satisfaire la demande et qu'il leur faut
bien stationner leur 2 roues.
Trouver une place dans un parking deux-roues reste bien entendu la
solution la plus sûre pour échapper aux PV et vaquer sereinement
à ses occupations.

Toutefois, Charenton
offre d'autres modes de
stationnement comme
les emplacements pour
les voitures, sous réserve
d’apposer sur leur machine
le ticket d’horodateur et les
parkings souterrains. ■

PISCINE MUNICIPALE

Pour que l'eau chaude coule de source
Chaque année, la Ville est dans l'obligation de procéder à l'entretien de la piscine du Palais des sports Télémaco-Gouin pour assurer, tout
au long du reste de l'année, la sécurité des usagers en termes d'hygiène et de qualité de l'eau. Cet équipement sportif étant très fréquenté
durant la période scolaire par les particuliers, les scolaires et les clubs sportifs, il ne reste que le mois d'août pour pratiquer ces travaux.
Cet été, la Ville a profité de ces interventions pour procéder, parallèlement, à des travaux de réfection de l'alimentation en eau des douches
et plus particulièrement à l'installation d'un nouveau système appelé “bouclage” qui permet d'assurer à titre préventif la non-prolifération de la légionnelle dans les réseaux et de maintenir plus aisément une température constante de l'eau. Ce sont donc des douches
sûres et plus confortables que les nageurs charentonnais retrouveront dès la réouverture de la piscine le lundi 9 septembre. ■

Charenton magazine • Septembre 2013 • page 12

Aperçu du contenu de la page 13

COMMUNAUTÉ EMMAÜS

Je donne, tu récupères, ils resservent
De septembre à novembre, chaque premier samedi du mois, les compagnons d'Emmaüs,
en partenariat avec la Ville, vous donnent rendez-vous devant le 96 rue de Paris pour
collecter les objets dont vous souhaitez vous séparer mais pas jeter.
Charenton accueille sur son territoire depuis de
très nombreuses années la communauté
Emmaüs au 2 bis de l'avenue de la Liberté. Cette
association, bien connue de tous notamment à
travers son fondateur emblématique, l'Abbé
Pierre, peut apporter une aide à toutes celles
et ceux qui souffrent de l'exclusion.
C'est également une réponse pour aller vers une
société plus solidaire et plus respectueuse de
l'environnement.
En effet, en agissant sur le champ de la récupération, les communautés Emmaüs offrent une
deuxième vie aux objets collectés, limitant ainsi
la surproduction de déchets, mais aussi une
nouvelle vie aux compagnons qu'elles sont en
mesure de prendre sous leurs ailes (un toit, un
travail, une place dans la société) grâce aux
bénéfices de la revente à prix modiques des
produits récupérés.

En effet, les samedi 7 septembre, 5 octobre et
2 novembre, de 9h à 17h, des compagnons
stationneront un camion devant le 96 rue de
Paris. Là, les Charentonnais pourront apporter
librement tous les objets dont ils souhaitent
se séparer. Ainsi, bibelots, vêtements, petits
meubles, jouets, petit électroménager, cd-dvd,
linge de maison, vélos, livres, matériel de loisirs
créatifs… seront autant de gaspillage épargné
et par-dessus tout une source d’activité pour
tous les compagnons charentonnais ainsi que
la possibilité de financer de nombreux projets

de solidarité. Cette opération menée sur trois
mois est une expérimentation. Si elle s'avère
concluante, elle pourra être reconduite de manière
pérenne et offrir, ainsi, un nouveau service de
collecte à la fois pratique et généreux pour tous
les habitants. ■
Groupe Emmaüs - 2 bis, avenue de la Liberté
01.48.93.25.33
du mardi au samedi
de 10h à 12h puis de 14h à 18h
www.emmausliberte.org

SQUARE JEAN MERMOZ

Un projet concerté

La récupération tout au long de l'année
Si vous souhaitez venir en aide aux 18 compagnons hébergés sur le site charentonnais de la
ville, faire des affaires en tous genres à la
boutique ou tout simplement vous défaire de
meubles, produits électroménagers, vêtements,
etc. sans pour autant les jeter, vous pouvez
vous rendre directement chez Emmaüs. Il est
également possible de faire procéder au
ramassage de vos dons directement chez
vous. Pour ce faire, vous devez contacter le
01.49.60.83.83 ou remplir un formulaire de
demande sur le site www.emmausliberté.org.

La Ville s'y était engagée, le
projet de rénovation du
square Jean Mermoz ne
se fera pas sans l’avis des
riverains de cet espace
semi-public. Depuis l'ouverture de ce projet, les
propriétaires des résidences
Valois et Mermoz sont systématiquement tenus informés des avancées de
l'opération. Dans ce cadre,
ils seront prochainement conviés à une réunion de présentation et de concertation
durant laquelle les esquisses réalisées par le bureau d'études en charge du projet leurs
seront présentées. Ces croquis permettront d'entamer un dialogue entre les acteurs de
l'opération et les usagers.

Une collecte pratique et généreuse
Emmaüs, en partenariat avec la Ville, a souhaité
aller plus loin en venant directement à la
rencontre des Charentonnais pour les inciter à
donner au lieu de jeter.

A savoir : une partie de l'opération consiste à rénover les terrains de tennis du square.
Une première hypothèse de travail envisageait la suppression d'un des terrains. Au final,
à la demande la Ville, le projet maintiendra les deux espaces sportifs et permettra une
rénovation selon les normes de la fédération tout en maintenant au maximum le
patrimoine arboré de cet espace paysager. ■

Charenton magazine • Septembre 2013 • page 13

Aperçu du contenu de la page 14

UNE VILLE SOLIDAIRE
RÉSIDENCE JEANNE D’ALBRET

Un foyer logement cadre de vie agréable
et rassurant pour nos seniors
Depuis 1977, la résidence pour personnes âgées, située rue Paul Eluard, offre la
possibilité aux retraités charentonnais d'être hébergés dans des studios de 25m²
chacun. La formule est rassurante car elle permet ainsi à ces locataires d'être
entourés et de bénéficier de nombreux services.
province pour de petites vacances. Un service
de restauration leur est proposé pour le
déjeuner du lundi au vendredi. Les résidants
qui le souhaitent peuvent ainsi, du lundi au
vendredi, partager un moment convivial autour
des repas dans une véranda sur jardin
lumineuse, décorée et climatisée.
Une autre mission que se donne la résidence
Jeanne d'Albret, c'est d'assurer les liens avec
les familles mais aussi avec la toute chaîne
médicale, les caisses de retraite, les services
municipaux et plus globalement avec la ville.
Par exemple, une navette municipale vient, deux
fois par semaine, chercher les résidants les moins
alertes pour faire leurs courses dans des
conditions plus confortables. Une coiffeuse est
présente, tous les quinze jours, pour proposer
aux résidants une petite "mise en beauté".
Cet établissement municipal a vocation
d'accueillir des personnes retraitées valides et
autonomes de plus de 60 ans. La structure, si
elle est non médicalisée, assure quasiment 24h/24
la présence de personnel sur place.
En effet, la journée, les agents se relaient pour
assurer le service de ménage, de restauration,
d'administration et encore d'animation ; la nuit,
une gardienne effectue des permanences et
intervient en cas de besoin. Les résidants
peuvent donc évoluer en toute sécurité dans
leur logement mais aussi dans la résidence tout
entière où un soin particulier a été apporté pour
faciliter leurs déplacements (éclairage, rampes,
etc.). Certaines personnes choisissent aussi de
faire usage d'une téléalarme, proposée par
l'établissement, pour se sentir plus en sécurité
Charenton magazine ● Avril 2013 ● page 14

encore. Ils ont accès, pour une redevance
mensuelle de 448,80 €, à des logements entretenus ainsi qu'à des services qui leur facilitent la
vie quotidienne (changement d'ampoule, petits
travaux d'entretien). De plus, l'établissement est
accessible à tous car il est habilité à l'aide sociale
et en fonction des ressources, une allocation
personnalisée au logement peut être attribuée.
Maintenir autonomie et intimité
Pour que les résidants aient la possibilité
de mener leur vie le plus confortablement
possible, ils amènent leurs propres meubles
et reçoivent des amis, de la famille, comme
ils le feraient au sein de leur propre domicile.
Il en est de même pour leurs allées et venues,
certains peuvent ainsi choisir de partir en

Etre à l'écoute des résidants
La résidence Jeanne d'Albret offre donc des
conditions d'hébergement qui assurent à la fois
la sécurité, mais aussi la qualité de vie de ses
résidants, tout en respectant leur identité.
En outre, un programme d'animations leur est
proposé, avec des jeux, des sorties, des projections et des ateliers qui rythment la semaine.
Il contribue à tisser des liens entre les habitants
et à rompre de l'isolement. L'équipe de professionnels, ainsi que la Conseillère municipale
déléguée en charge de cet établissement, sont
très attachés au fait de promouvoir l'autonomie
et de faciliter le quotidien des habitants. Ensemble,
ils veillent aussi à associer les familles dans les
décisions importantes et maintiennent ce lien,
essentiel pour la vie sociale du résidant. ■

Aperçu du contenu de la page 15

MAISON MÉDICALISÉE

Résidence Gabrielle d'Estrées, mode d'emploi

Chambre témoin

L'arrivée du futur EHPAD* Gabrielle d'Estrées, géré
par la Fondation des Caisses d’Epargne pour la
solidarité, est prévue pour le 1er trimestre 2014.
Dans la rue Gabriel Péri, les ouvriers ne ménagent
pas leur peine et le chantier avance à vue d'oeil.
Cette structure va bientôt accueillir, rappelons-le,
68 résidants en hébergement permanent
(dont 14 pour l'unité Alzheimer), 2 en accueil
temporaire et 6 en accueil de jour.
Elle sera également vecteur d'emploi, avec de
nombreux corps de métiers sollicités pour le
fonctionnement de l'établissement.
Comment et quand procéder pour faire une
demande d'admission à Gabrielle d'Estrées ?
Les proches d'une personne nécessitant un
hébergement spécifique en EHPAD ont d’ores et

déjà été invités à faire parvenir un courrier à
Monsieur Le Maire spécifiant leur besoin : il s'agit
là d'une pré-inscription. Un courrier va leur être
adressé courant octobre pour s'assurer que cette
demande est toujours effective. A ce jour les
demandes sont déjà très nombreuses.
Ensuite viennent les démarches administratives :
d'abord, auprès du C.C.A.S, il est possible
de solliciter une aide sociale aux personnes
âgées, il conviendra donc de constituer un
dossier. Attention, cette procédure est longue,
son instruction, réalisée par le Conseil Général,
peut durer 6 mois ! Dans le même temps, il
faudra remplir un dossier de demande
d'admission en EHPAD*, disponible au C.C.A.S .
Il faudra, une fois complété, l'envoyer par
courrier à : Mairie de Charenton - Direction de
l'EHPAD Gabrielle d'Estrées - 48, rue de Paris

94220 Charenton. Ce dossier est très détaillé
et contient des informations à la fois médicales
et administratives.
Ces dossiers seront ensuite étudiés par le
médecin coordinateur de l'EHPAD, qui émettra
alors un avis (le proche sera alors sur une liste d'attente active).
Enfin, les deux dernières procédures à effectuer
seront la demande d'allocation personnalisée
d'autonomie (APA) auprès du Conseil général
et la demande d'aide personnalisée au logement (APL) auprès de la Caisse d'Allocations
Familiales. ■
* Établissement d'Hébergement pour Personnes
Agées Dépendantes
Charenton magazine ● Septembre 2013 ● page 15

Aperçu du contenu de la page 16

FORAUTM
IONS
DES

ASSOCI

Quand rentrée rime avec activités

année
Attention, cette ira
le Forum ouvr 0
h3
ses portes dès 9

La 12e édition du Forum des Associations se déroulera le dimanche 8 septembre
de 9h30 à 18h au marché du centre. Si vous désirez vous inscrire à vos activités de
l'année, découvrir la richesse associative de la ville ou tout simplement assister
aux démonstrations proposées tout au long de la journée, c'est une date à ne pas
manquer !
Journée cruciale de la rentrée pour toutes celles
et ceux qui souhaitent s'inscrire ou inscrire leurs
enfants à une activité pour l'année scolaire qui
s'ouvre, le Forum des Associations est
également l'occasion de mettre en lumière le
monde associatif et tous ses bénévoles,
partenaires essentiels pour le développement
des solidarités et l'animation du territoire.
Des nouveaux venus
Charenton compte plus de 150 associations.
Établies sur le territoire communal ou développant des activités sur la ville, leur nombre
ne cesse de s’accroître. Pour preuve, chaque
édition du Forum accueille de nouvelles
venues.
Cette année, une centaine d'associations
animeront ce rendez-vous incontournable pour
tous les habitants. Bien entendu, les habitués
du Forum retrouveront, par ailleurs, l'ensemble
des associations sportives, culturelles et
solidaires qui, tout au long de la journée,
mettront à disposition des bénévoles pour
découvrir les activités et prendre les inscriptions.
Le bénévolat, la pierre angulaire du
monde associatif
Les bénévoles, justement, sont l'essence même
du monde associatif qui, à Charenton, s'appuie
sur un millier de femmes et d’hommes qui, de
façon totalement désintéressée, ne comptent
pas leur temps pour offrir de l'aide ou des
loisirs aux autres. Pour autant, les associations
restent toujours ouvertes au recrutement de
nouveaux bénévoles.
Charenton magazine • Septembre 2013 • page 16

Afin d'aider les associations solidaires et les
Charentonnais désireux de s'investir à se
rencontrer, la Ville dédie, pour la 2e année
consécutive, un des stands du Forum au bénévolat. Il sera animé, entre autres, par l'Association
des Familles de Charenton, l'Associarion
d’A ssistance et d’Hygiène sociale, la
Bibliothèque sonore, l'Épicerie solidaire
“Le Petit Plus”, les Petits Frères des Pauvres,
le Secours catholique et la Société SaintVincent de Paul.
Une journée pour s'informer
Le Forum des Associations est également
l'occasion pour certains services municipaux
et intercommunaux de présenter aux habitants
les services qu'ils proposent et les opérations
en cours. Ainsi, le service municipal de la Jeunesse
présentera son panel d'activités en direction des
11/25 ans tout comme les services culturels
où seront présents des personnels des médiathèques, de l'Atelier d'Arts plastiques Pierre
Soulages, de l'Espace Art et Liberté, des Archives,
des conservatoires et des théâtres qui dévoileront à cette occasion la nouvelle saison.
Seront également présents le service des Sports,
le Pôle de médiation sociale, le service Retraités,
la collecte sélective de la Communauté de communes, le stand Ville et handicap et enfin la
Direction de l'Économie et de l'Emploi. Le stand
48, quant à lui, accueillera le dispositif “Agir
ensemble sur le territoire”, projet expérimental
mené en faveur du rapprochement entre les
associations et les entreprises du territoire.

Deux autres stands municipaux seront incontournables pour le public à la recherche de
réponses et d’orientation : le point “Information municipale” et le stand “Vie associative”
où, par ailleurs, les associations à but humanitaire exposeront les projets concrétisés au cours
de l'année.
Vingt-deux jeunes scolarisés au lycée Robert
Schuman viendront prêter main forte aux organisateurs, dans le cadre de leur cursus. Présents
sur le stand 9 et dans les allées du Forum, ils
seront à la disposition des visiteurs pour les informer.
Vêtus de tee-shirts rouges, ils seront facilement
identifiables. Il ne faut en aucun cas hésiter à
faire appel à eux.
Un forum, une fête
Comme chaque année, les associations présentes
au Forum et le service municipal Jeunesse auront
à cœur de proposer des démonstrations au cours
de la journée (voir programme ci-contre). Sur la
place Aristide Briand, sous le kiosque, sous la voûte
du Commandant Delmas, sur la scène du
marché, les prestations sportives, de chant, de
danse, … vont se succéder tout au long de la
journée pour le plaisir du public et, qui sait, pour
susciter des vocations.

Comme par le passé, les quatre sections du Comité
de jumelage proposeront des dégustations de
spécialités et une buvette (stand 15/16) sera à la
disposition du public pour compléter l'ambiance
conviviale de ce rendez-vous. ■

Aperçu du contenu de la page 17

UNE VILLE EN ACTION

et démonstrations

En cas de mauvais temps, les démonstrations et animations prévues sur la place Aristide Briand seront reprogrammées
sous la voûte du Commandant Delmas et dans la salle de tennis de table du complexe Nelson Paillou.

Animations du marché couvert Stand 3
Chants, musiques, danses orientales, danses de salon, salsa, hip-hop,
street-danse, zumba, country, capoeira, tennis de table, arts martiaux,
escrime, boxe, initiation aux premiers secours par la Croix Rouge...
9h45 - 11h

Service Municipal Jeunesse (hip-hop, guitare, batterie, chants)
Croix Rouge (initiation aux premiers secours) • Cercle d’Escrime
Association Danse Passion et Sport (danses de salon) • So Capoeira

11h - 12h

Gymnastique Détente Charenton (zumba) • Service Municipal Jeunesse
(hip-hop, guitare, batterie, chants) • Energie Danse (modern/jazz)

12h - 13h

Urban Country Line Dance • Sun Eden (salsa) • Tennis de Table
Service Municipal Jeunesse (hip-hop, guitare, batterie, chants)

13h - 14h

Danserev • Croix Rouge (initiation aux premiers secours) • Sun Eden (zumba)
Service Municipal Jeunesse (hip-hop guitare, batterie, chants)

14h - 15h

Association Danse Passion et Sport (danses de salon)
Service Municipal Jeunesse (hip-hop, guitare, batterie, chants)
Sun Eden (street dance) • Académie de Boxes

15h - 16h

Couleurs d’Orient (danses orientales)
Gymnastique Détente Charenton (zumba)
Association du Lotus (arts martiaux vietnamiens)
Service Municipal Jeunesse (hip-hop, guitare, batterie, chants)

16h - 17h

Energie Danse (modern/jazz)
Couleurs d’Orient (danses orientales)

17h - 18h

Service Municipal Jeunesse (hip-hop, guitare, batterie, chants)
Association Danse Passion et Sport (danses de salon)
Sun Eden (street Dance)

Les autres rendez-vous
de la rentrée
Bienvenue aux
nouveaux habitants
Le samedi 14 septembre,
les nouveaux habitants sont invités,
dès 10h, à une visite guidée de la ville
et de l’Hôtel de Ville.
Pour participer à cette matinée,
il suffit de se faire connaître par mail
à communication@charenton.fr
ou par téléphone au 01.46.76.48.12.
Bourse aux jouets
La traditionnelle Bourse aux jouets se
déroulera le dimanche 15 septembre
de 14h à 19h au parc de Conflans.
Pour tous les vendeurs en herbe qui
souhaiteraient participer il est encore
possible de s’inscrire jusqu’au
mercredi 11 septembre soit en ligne sur
www.charenton.fr soit en renvoyant
auprès de la Direction de la
Communication événementielle et des
Relations publiques (48, rue de Paris)
le bulletin d’inscription reçu
mi-août, dans les boîtes aux lettres. ■

Charenton magazine • Septembre 2013 • page 17

Aperçu du contenu de la page 18

UNE VILLE EN ACTION
SECOURS CATHOLIQUE

Parler français pour mieux s’intégrer
Depuis plus de vingt ans à Charenton, le Secours Catholique organise des cours de français pour des publics non francophones. En effet, au
quotidien, ces personnes rencontrent des difficultés de communication. Faire les courses, parler avec l'enseignant de ses enfants, prendre les
transports et travailler nécessite quelques bases de la langue française.
Des bénévoles de l'association proposent deux fois par semaine des cours en travaillant aussi le vocabulaire, la prononciation et la grammaire.
Ce soutien précieux donne un appui à ces personnes fragilisées pour oser prendre la parole en public et rédiger quelques écrits. Les inscriptions
auront lieu le lundi 23 septembre à 14h au 4 rue de la Mairie (porte C). Des groupes seront constitués, en fonction des différents niveaux.
Les cours commenceront le jeudi 27 septembre. Par ailleurs, le Secours Catholique est toujours à la recherche de nouveaux volontaires, n'hésitez
pas à vous faire connaître ! Bien évidemment, leur formation sera assurée. ■
Renseignements : sc.fle.charenton@gmail.com - Tél. 06.60.30.68.78
Cours les lundis de 14h à 16h et les jeudis de 9h15 à 11h15 - 4 rue de la Mairie

SPEAK ENGLISH

Agenda du Comité de jumelage
Section Israël

Conférence
A l'invitation de la section Israël du Comité de jumelage, Michaël Jasmin, Docteur en archéologie orientale, viendra donner une conférence mardi 1er octobre à 20h à l'Espace Toffoli.
L'intervention de ce spécialiste d'Israël portera sur “Jérusalem, 4 000 ans d'histoire
à la lumière des découvertes archéologiques récentes”.
Renseignements : 01.43.68.08.61 - Espace Toffoli - 12, rue du Cadran

Section Allemagne

Visite guidée de la ville de Meaux
La section Allemagne du Comité de jumelage propose une sortie le samedi 12 octobre
prochain, pour découvrir Meaux. Durant cette journée, les participants pourront parcourir
la ville et notamment son Musée de la Grande Guerre, qui propose des collections uniques
en Europe du premier conflit mondial.
Renseignements : 01.43.68.46.32.

Toutes sections

Reprise des cours de langue
Avec la rentrée vient le temps des reprises de cours de langues. Les inscriptions auront lieu
lors du forum des associations sur le stand de chaque section du Comité de jumelage, le
dimanche 8 septembre prochain, de 9h30 à 18h.
Les cours reprendront le mardi 2 octobre pour la section Allemagne, le mardi 17 septembre pour la section Grande Bretagne, le mardi 2 octobre pour les non débutants de la section Israël et la 1ère semaine de novembre pour les débutants et enfin le lundi 30 septembre
pour la section Italie. ■

Charenton magazine ● Septembre 2013 ● page 18

Cours et stages
de langues pour
les jeunes
L’Association Speak English in Charenton
propose aux collégiens et lycéens de la 5e à la
terminale des cours et des stages d’anglais,
en petits groupes. Le professeur, de langue
maternelle anglaise, assure un encadrement
personnalisé, la consolidation de la grammaire et une pratique orale régulière afin
que l’élève prenne plaisir à améliorer ses
compétences linguistiques pour réussir son
année scolaire.
Un samedi par mois, un atelier pour lycéens
est également programmé, afin d'optimiser
les chances de réussite au bac. Dans ces
ateliers linguistiques, l'essentiel est d'oser
parler la langue de Shakespeare !
L’association propose également des cours du
soir pour adultes (niveau débutant jusqu’au
perfectionnement), ainsi que trois stages de
niveau intermédiaire dans l’année.
Retrouvez les membres de l'association lors
du forum des associations le 8 septembre. ■
Renseignements et inscriptions auprès de
Carole Mien au 06.64.91.31.58 ou Stephanie
Lindsey Clark au 01.48.93.20.21

Aperçu du contenu de la page 19

PORTRAITS CROISÉS

Il était une fois
2 maisons d’éditions
Deux jeunes femmes charentonnaises se sont lancées cette année un défi ambitieux,
monter chacune leur propre maison d'éditions. Elles ne se connaissent pas, leur
parcours est dissemblable et pourtant, volontaires et passionnées, les voilà éditrices.
Céline de Moncuit (photo de gauche) est convaincue de l'importance de promouvoir
la lecture et le livre auprès des enfants. Elle écrit des histoires et se réjouit, avec sa maison d'éditions appelée “l'escamoteur” d'ouvrir sa porte
à de nouveaux auteurs et illustrateurs. Son idée est efficace : publier des romans courts en indiquant avec malice un temps de lecture. Par exemple,
pour parcourir son roman pour adolescents intitulé “mot de passe invalide”, il faudra une heure en moyenne, soit 7 à 8 minutes par chapitre !
Elle souhaite proposer une gamme de littérature accessible, qui procure du plaisir à ses lecteurs.
Le domaine de prédilection de Virginie Symaniec (photo de droite), c'est le voyage. Avec sa maison d'éditions “le ver à soie”, elle souhaite témoigner de cultures lointaines et d'expériences de l'exil. Elle privilégie une écriture contemporaine, des illustrations délicates pour proposer une
collection agréable à manipuler et à parcourir. Trois de ses ouvrages sont actuellement en vente chez Buroshop, dans la rue de Paris. Découvrez la
rentrée littéraire de ces deux maisons d'éditions sur leur site et commandez des ouvrages dans toutes les bonnes librairies. ■
Editions l'escamoteur : www.lescamoteur.com - Editions le ver à soie : www.leverasoie.com

RÉÉDUCATION ALIMENTAIRE

Une méthode pour retrouver
son poids idéal
En juin dernier, Natur house, une nouvelle franchise dédiée à la diététique, a fait son apparition dans
la rue de Paris. Dans cet établissement, vous trouverez une écoute, des conseils et une
expertise en matière de suivi alimentaire. La méthode consiste en un suivi hebdomadaire - gratuit
- prodigué par Marie-Lou Ostermeyer, diététicienne diplômée. Après avoir établi un plan personnalisé, elle propose des entretiens réguliers pour suivre les progrès et les évolutions du poids.
Le gérant, Maxence Buffard, explique que cette formule “n'est pas un régime, mais plus une
rééducation alimentaire, un rééquilibrage, qui se basent sur la prise de compléments
alimentaires composés de plantes”. Elle s'adapte, selon les cas, aux personnes ayant besoin de
perdre, de stabiliser ou de prendre du poids. ■
Natur house - 111, rue de Paris - Tél. 01.43.75.35.47 - ouvert du mardi au samedi.

KD AUDIO

La main à l'oreille
Spécialiste des corrections de l'audition, Karine Diawara aime prendre le temps
d'identifier et de comprendre les besoins de sa clientèle. Lors de la première visite dans
son cabinet situé dans la partie semi-piétonne de la rue de Paris, elle commence par
évaluer les capacités auditives des patients puis leur suggère une correction, qui peut
être bi ou unilatérale. Elle s'assure de proposer un appareillage qui réponde
avec efficience aux gènes causées par la perte éventuelle de l'audition ou par une
pathologie. Diplômée depuis 15 ans, elle possède une grande expérience et connait
l'importance pour le patient d'être bien renseigné. Elle définit avec lui le type d'appareil,
lui explique les caractéristiques techniques et encore son coût. Enfin, elle rappelle
l'importance de l'entretien et les usages de ces appareillages très sensibles. ■
KD Audio - 24, rue de Paris - Tél. 01.43.96.83.53.
Du lundi au vendredi 9h30 - 12h30 et 14h - 18h.
Charenton magazine ● Septembre 2013 ● page 19

Aperçu du contenu de la page 20

UNE VILLE EN ACTION
ESCALADE

Des jeunes pousses
qui promettent
Le week-end des 8 et 9 juin derniers, les jeunes grimpeurs du Val-de-Marne âgés de
14 à 17 ans se sont donnés rendez-vous afin de découvrir les falaises de Bourgogne
dans le cadre d’un stage organisé par le Comité départemental de la Fédération
Française de la Montagne et de l’Escalade.
Parmi l’ensemble des participants, on pouvait dénombrer 3 jeunes du club
Vertical’Grimpe Charentonnais qui avaient été conviés en ces lieux propices à de
futurs exploits. Malgré leur première confrontation avec les falaises de Hauteroche et
de Saffres, nos grimpeurs se sont très vite adaptés et ont été conquis par cette
expérience. Ils ne se sont pas laissés impressionner par le relief saisissant - même
à plus de 30 mètres du sol - ils ont attaqué de nombreuses voies d’une difficulté
technique élevée. Ces jeunes loin d’être des casse-cou, ont manifesté à cette occasion
une grande motivation et une persévérance fruits de la qualité d’encadrement
de l’école d’escalade du club qui est déjà au top en dépit de son unique année
d’existence. Ils ont ainsi pris date pour l’avenir.
Il faudra compter sur nos jeunes grimpeurs charentonnais pour les rencontres et les
compétitions de la saison prochaine ! ■

ATHLÉTISME

Courez solidaires avec La Charentonnaise Entreprises
La septième édition de la Charentonnaise Entreprises qui est devenue
au fil des ans un événement sportif incontournable s’élancera du
vélodrome Jacques Anquetil “la Cipale” situé dans le Bois de Vincennes
le jeudi 3 octobre prochain, à partir de 12h. Le Président de la
Communauté de communes de Charenton-Saint-Maurice a pris
l’habitude de donner le départ de cette course qui rassemble pour une
bonne cause le tissu des entreprises du territoire.
Les organisateurs espèrent vivement à cette occasion battre le record du
nombre de participants qui s’élevait à 400 l’an dernier. En effet comme
à chaque édition, une partie des bénéfices récoltés sera reversée au
profit d’une œuvre caritative. Cette année ce sera l’association Maïsha
Africa (créée par Sonia Rolland) qui aide à la reconstruction matérielle,
sociale et psychologique des enfants du Rwanda par des financements
de projets de scolarisation et d'insertion, des actions de rénovations et
d’équipements d'habitations et la construction d’un village d’accueil.
Plus d’informations sur www.maisha-africa.com
Alors n’hésitez pas, venez courir (ou même marcher) à votre rythme et
concourir par la même occasion à une bonne action ! Chacun trouvera
aisément dans les différentes courses (7,1 Km ou 3,5 Km) une
distance qui lui convienne. ■
Tarif de l’inscription : 10 €
Informations et bulletin d’inscription sur le site www.ascreditfoncier.fr
Contact :
Roland Balague, président de l’association sportive de Crédit Foncier
roland.balague@creditfoncier.fr - Tel : 01.57.44.75.14
Charenton magazine • Septembre 2013 • page 20

Aperçu du contenu de la page 21

RED’CROCDILS

Le temps de la victoire pour les copains
Connaissez-vous le Red Croc’dils Football Club ? Non ?
Laissez-nous vous conter son l’histoire, celle d’un rêve
que chacun de nous a fait au moins une fois au fond de
lui-même et qui est devenu réalité.
C’est la belle histoire d’une bande de copains
d’enfance Charentonnais qui ont décidé de
rester unis pour toujours à travers le football.
Ils se sont connus sur les bancs de l’école Aristide
Briand ou au collège de la Cerisaie et sont restés
amis jusqu’au bac. Comme tout un chacun, ils
allaient jouer au foot dans le bois de Vincennes
et rêvaient d’évoluerdans un grand club.
Leur nom, ils l’avaient déjà choisi en souvenir
d’une anecdote en cours de sport où pour se
moquer d’adversaires qui avaient choisi un
surnom à consonance américaine, ils s’étaient
affublés du nom de red de sky devenu red
croc’dils en hommage aux crocodiles du Nîmes
olympique qui avaient accumulé les exploits pour
se hisser en finale de Coupe de France. A l’âge de
18 ans, les chemins vont se séparer, comment
faire pour poursuivre leur amitié d’adolescence ?
Ils décident de prendre les choses en main et de
créer eux-mêmes leur club de foot sur une base

associative avec un nouveau président élu
chaque année à l’issue de l’assemblée générale.
Mais rien n’aurait été possible sans le soutien de
la Ville, de ses élus et du service des sports
qui mettent gracieusement à leur disposition le
stade Charentonneau pour les matches du
samedi et le stade de l’ile Martinet pour
les entrainements du lundi (devenus aujourd’hui
matches de foot à 7), ce dont ils sont toujours
reconnaissants.
Les copains deviennent des champions
Dès lors, l’aventure du club peut véritablement
commencer. Au début le foot est juste le moyen
de continuer à se voir et à perpétuer le groupe.
Après avoir évolué pendant une dizaine d’années
en section Foot loisirs organisée par la Ligue
Paris Ile de France, ils décident de passer en
championnat Football Loisirs Amateurs affilié
à la FFSE, une véritable compétition avec montée

et descente. Ils intègrent la deuxième division
avec la plupart des copains du départ et
commencent à se prendre sérieusement au jeu.
Les ambitions grandissent au fil de la saison, alors
que les bons résultats se succèdent. Ils réussissent à concilier l’esprit de camaraderie fondateur
du club qui implique que tous les licenciés
doivent jouer avec les performances et sont
sacrés le 16 juin à l’issue d’une victoire 3-0 sur
les Bouchers de la Villette champions de 2e
division 2012-2013 ! Le rêve est devenu réalité.
Ils évolueront donc en 1ère division l’an prochain
avec l’espoir d’y être sacrés tout en préservant
l’essentiel.
Aujourd’hui, les copains ont grandi, certains se
sont mariés et ont eu des enfants qui peut-être
un jour prendront la relève et écriront à leur
tour une page de l’histoire de ce club pas comme
les autres. ■
Retrouvez les sur leur site rcfc.sporteasy.net

JUDO

Le judo club de Charenton
tutoie le haut niveau
Deux événements importants ont marqué une des plus intenses fins de saison sportive que le club de
Charenton ait connue.
Le premier est la victoire d'un judoka du club en championnat de ligue, compétition adulte majeure au
niveau du Val-de-Marne, qui peut mener au Championnat de France. C'est un Charentonnais de 51 ans,
Jean-Marc Pace, qui est monté tout en haut du podium dans la catégorie des plus de 100 kg.
Précisons pour donner tout son relief à cette performance exceptionnelle, qu’en dépit de son âge,
Jean-Marc ne combat pas en vétérans mais avec de jeunes adultes. Il s’est ainsi qualifié pour les
championnats de France de 2e division qui se sont déroulés à l’Institut du judo à Paris. Il y a accompli
une prestation honorable mais n’a pu y décrocher de médaille.
Le second événement est la visite du groupe élite du club de Maisons Alfort le jeudi 30 mai. Ces athlètes de haut niveau ont effectué une visite sympathique et
exceptionnelle afin de partager un peu de leur savoir-faire au cours d’un entraînement. Ils ont participé dans un premier temps à la fin du cours des enfants de
8 à 12 ans, quelque peu surpris mais vite enchantés. Bon nombre de juniors et seniors Charentonnais, eurent ensuite la chance de se confronter au plus haut
niveau français puisque certains de ces combattants ont fait partie de l’équipe de France championne du monde par équipes. Ce fut ainsi une heure et demie
d'un entraînement intense, mais placé sous le signe de la convivialité. ■
Charenton magazine • Septembre 2013 • page 21

Aperçu du contenu de la page 22

UNE VILLE EN ACTION
5@, 5 BONNES RAISONS DE SURFER…

Une rentrée (inter)active avec www.charenton.fr
Portail de l’information municipale, le site Internet de Charenton est un véritable outil
interactif pour faciliter la vie quotidienne des internautes charentonnais.
En cette période de rentrée, vous y trouverez tous les renseignements utiles, les
services et les actualités de la nouvelle saison, en quelques clics.
Depuis votre domicile, de votre téléphone
portable ou de votre tablette, vous êtes alors
au cœur de la ville et les services de la mairie
vous sont ouverts 24h/24, 7j/7.

de recherche. Quant à l’annuaire des
commerçants, il recense les activités
commerciales, artisanales et de services ainsi
que les entreprises charentonnaises.

Vous venez d'arriver à Charenton ?
Pour découvrir la ville ou effectuer les
démarches nécessaires à votre installation, en
quelques clics, Charenton.fr vous permet de
réaliser par voie électronique, la plupart de
vos démarches administratives.

Pour bien trier, consultez le guide du
tri interactif !
Pour protéger l’environnement, plus besoin
d'en faire des tonnes !
Avec le Guide du tri interactif, vous apprenez
de façon ludique et pédagogique les bons
gestes du tri des déchets.

Plus besoin de se déplacer en mairie ou
d’écrire un courrier pour s’inscrire sur les listes
électorales ou encore demander un extrait
d’acte de naissance… tout se fait en ligne via
l’accès direct “Affaires civiles”.
Vous y trouverez aussi tous les renseignements utiles pour refaire vos papiers
d’identité.
Le plan interactif de la ville
Pour se repérer dans Charenton et savoir
où se trouvent les principaux équipements
municipaux, le site développe un plan
interactif détaillé, avec une signalisation de
tous les lieux utiles dans la ville (établissements
scolaires, équipements sportifs ou culturels,
espaces verts ou stationnement pour
personnes handicapées…).
En lien avec Google Maps, vous pouvez
visualiser photos et renseignements en
simultané.
A chacun son “Espace Famille”
L'Espace Famille est un guichet virtuel,
personnel et sécurisé permettant aux familles,
de tout gérer au quotidien, pour leurs enfants.
En quelques clics, vous effectuez, au moment

Charenton magazine • Septembre 2013 • page 22

En cette période de rentrée, laissezvous guider avec les publications
en ligne sur le www.charenton.fr

où vous le souhaitez, les démarches
courantes liées au scolaire et au périscolaire :
inscription aux études surveillées, à la restauration scolaire, aux accueils de loisirs
maternels ou primaires.
Finis les chèques à remplir, les appels téléphoniques, les files d’attente… Aujourd’hui,
l’Espace Famille vous permet de régler vos
factures via un paiement en ligne sécurisé ou
de visualiser les inscriptions de vos enfants
aux différentes activités.
Vous recherchez une association,
un commerçant ou une entreprise ?
Pour faire du bénévolat ou pour connaître les
activités associatives, l’Espace Associations
vous permet de trouver toutes les informations dont vous avez besoin, grâce à un
classement thématique ou par le moteur

Pour ne rien manquer de l’actualité culturelle
ou sportive, les guides des sports, des ateliers
d’Arts plastiques, la plaquette des Théâtres
ou de l’Espace Art et Liberté, sans oublier
celui de la rentrée scolaire, sont consultables
en ligne.
Flashez le QR Code ci-dessous et surfez à la
découverte des rubriques du site Internet.
Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter de la
ville qui vous informera régulièrement de l’actualité municipale dans tous les domaines. ■

www.charenton.fr

Aperçu du contenu de la page 23

CHARENTON - SAINT MAURICE
PAVILLON BALTARD

17e édition du Carrefour de l'emploi
S'il est un rendez-vous que recruteurs, formateurs et demandeurs d’emploi ne peuvent pas
manquer, c'est bien le Carrefour de l'Emploi. Le jeudi 26 septembre prochain, le Pavillon
Baltard ouvrira ses portes au public de 9h à 17h. La journée sera propice aux échanges, aux
visites de stands et chacun pourra enrichir son réseau professionnel.
Dans un contexte économique qui fragilise habituellement les personnes en recherche
d'emploi, ce type de manifestation permet des rencontres non virtuelles, où l'on prend le temps
de rencontrer, d'apporter son témoignage et de se renseigner au plus près. Des intervenants
feront part de leurs réflexions et leurs expériences avec quatre conférences.
Ainsi, les thématiques suivantes seront abordées : l'économie sociale et solidaire, la création
d'entreprise, la formation professionnelle ou encore les coulisses du recrutement.
La Direction de l'économie et de l'emploi organise deux sessions de préparation à ce grand
rendez-vous: les mardi 10 et jeudi 12 septembre ainsi que les mardi 17 et jeudi 19 septembre.
Comme toujours, elle mettra à disposition des personnes qui le souhaitent des navettes (voir
horaires ci-dessous) pour se rendre à Nogent-sur-Marne, au départ de Charenton et SaintMaurice. Elle sera aussi sur place pour accueillir et orienter. Le Club Gravelle Entreprendre sera présent ce même jour, ainsi que quatre autres clubs
d'entreprise. Pour connaître l’ensemble des entreprises présentes ce jour-là, consultez le site du Carrefour de l’emploi.
Renseignements : 01.46.76.50.00 - www.carrefourdelemploi.com

Horaires des navettes
Départs Charenton

Départs Saint-Maurice

(kiosque à journaux, Place A. Briand)

(devant la Mairie)

8h15 - 10h15 - 13h15 - 14h45

8h30 - 10h30 - 13h - 14h30

DYNAMIQUE COLLECTIVE

Agir ensemble sur le territoire
Le 5 juin dernier avait lieu une rencontre à l'espace Toffoli, visant à rendre compte du travail mené sur le
projet “Agir ensemble sur le territoire”, comme un point d'étape de cette initiative qui réunit les acteurs du
territoire. En effet, associations, entreprises et collectivités explorent ensemble des pistes de coopération afin
de proposer des solutions à des enjeux qu'ils partagent. Pour mémoire, les problématiques sont le handicap, l'insertion des jeunes et la lutte contre la précarité. Des groupes de travail ont donc été formés et chaque
référent a pu présenter le résultat de ses conclusions. Six actions concrètes ont donc été identifiées ainsi que
la future conception d'un guide réunissant les acteurs du territoire. La prochaine rencontre est prévue en
fin d'année.
TUTORAT

Une autre façon d'accompagner
Les jeunes de 16 à 25 ans du territoire à la recherche de stage ou d'un emploi ont la possibilité de se faire
connaître auprès de la Direction de l'économie et de l'emploi afin d'être suivi par un “tuteur”. Cette démarche
permet aux jeunes diplômés, mais pas seulement, d'étendre leur réseau de proximité pour optimiser leurs
chances. Renseignements : 01.46.76.50.00.

Charenton magazine • Septembre 2013 • page 23

Retours Pavillon Baltard
11h30
14h - 17h

ANIMATION

Bons d'achats
à gagner
sur les marchés
Le samedi 28 septembre prochain,
un animateur sera présent dans les
allées du marché couvert du centre
ville et invitera les clients à répondre
à des questions qui leur permettront
de gagner des bons d'achats auprès
des commerçants, tout en donnant un
petit air de fête.
Le lendemain, cette même opération
aura lieu au marché de Saint-Maurice.

Aperçu du contenu de la page 24

CHARENTON - SAINT MAURICE
T2R

La saison théâtrale se dévoile
Derrière les rideaux rouges, la scène. Mais combien d'émotions indicibles,
de découvertes esthétiques et de coups de coeur ? Pour cette nouvelle
saison qui commence, le théâtre des 2 Rives propose une programmation variée, avec des spectacles de qualité s'adressant à tous
et toujours avec le même souci de l'exigence. Les amateurs
retrouveront des oeuvres du répertoire classique, des créations
contemporaines, mais aussi les arts de la scène, comme la musique,
le cirque et la danse. Quelques notes d'humour viendront aussi
teinter la saison. Parce qu'il est ouvert sur le monde, le théâtre provoquera aussi des rencontres avec des artistes, des auteurs, invitera le public
à des ateliers, des événements originaux et quelques surprises !
La plaquette de la saison 2013 / 2014 sera cette année consultable et téléchargeable
sur le site des théâtres. Elle sera disponible dans les différents équipements culturels, au T2R aux
horaires de billetterie, ainsi que le 8 septembre sur le stand 5 du Forum des Associations.
Théâtre des 2 Rives - 107, rue de Paris - Tél. 01.46.76.67.00 - www.lestheatres.fr
Fermeture de l’accueil et de la billetterie durant les vacances scolaires et les jours fériés

Ouverture des locations à partir du mercredi 11 septembre, à 15h.

LES PREMIERS RENDEZ-VOUS DE LA SAISON
Zikspotting

Fratricide

Mardi 24 septembre à 20h
au foyer bar
L’émission musicale ZikSpotting, diffusée sur le web,
s’installe au foyer-bar du Petit t2r. Venez découvrir un artiste
au cours d’une interview réalisée en direct et de quelques
chansons en acoustique.

Samedi 28 septembre à 20h30 au T2R.
Avec Jean-Pierre Kalfon, Pierre Santini, Philippe Dumont.
Fratricide est à la fraternité ce que le crime est à l’amour. Réunis par le
testament de leur père, deux frères vont s’affronter. Deux personnalités
fortes que tout divise. Liens du sang et de l’âme en formeront le tissu :
celui d’un combat fratricide dans l’arène d’un huis clos.

EVEIL ARTISTIQUE

Les plus jeunes découvrent
les histoires dans l'Art
L'atelier d’Arts plastiques Pierre Soulages propose cette année un cours d'histoire de l'art destiné aux enfants de 8
à 10 ans. Il s'agira d'une première approche ludique, adaptée à leur jeune âge, qui leur permettra d'apprendre à
décrire et à analyser de manière simple une oeuvre d'art. Tous les mercredis, de 15h30 à 17h30, ils pourront ainsi
découvrir, au fil des œuvres, l'animal comme source d'inspiration pour les artistes. Un moment sera gardé,
en deuxième partie du cours, pour stimuler la créativité personnelle de chacun. Carnets de croquis et crayons
de couleur laisseront alors parler l'imaginaire des jeunes apprentis historiens de l'art.
Pour s'inscrire, rendez-vous au Forum des Associations, sur le stand 5 et sur www.charenton.fr
Daniel Firman, Wursa à 18 000 km de la terre

Aperçu du contenu de la page 25

RENDEZ-VOUS AVEC L'HISTOIRE

Coup de projecteur sur le
patrimoine qui nous entoure
La prochaine édition des Journées européennes
du patrimoine aura lieu le week-end
des 14 et 15 septembre.
Chaque année, les habitants de Charenton et Saint-Maurice sont invités à partir
à la découverte ou la redécouverte de sites, de monuments et autres édifices.
Voici quelques exemples tirés de la riche programmation pour aiguiser leur
curiosité et les inciter à venir flâner et se promener en famille au cours de ce
rendez-vous privilégié avec l'Histoire !
Samedi 14 septembre, à Saint-Maurice
• 14h et 16h : visite musicale et commentée d'un lieu encore trop méconnu,
l'église des Saints-Anges Gardiens
• 14h30 : balade historique à travers les Hôpitaux de Saint-Maurice. Le public
pourra, entre autres, faire la connaissance des grands personnages qui ont
éclairé ces lieux.
• 17h : conférence sur la vie d'Eugène Delacroix à la Médiathèque Delacroix
par Dominique de Font-Réaulx, conservatrice du Musée du Louvre et directrice du Musée Delacroix.
Dimanche 15 septembre, à Charenton
• 14h - 16h : grand quizz historique sur Charenton et Saint-Maurice à la Mairie de Charenton. Petits et grands pourront s'entraider autour de questions
ludiques, parfois plus ardues sur le patrimoine local. Un comédien sera présent pour animer et mettre en scène cette manifestation familiale.
• 16h : concert de l'orgue Cavaillé-Coll de l'église Saint-Pierre par Jean Guilcher
Tout au long du week-end, de 14h à 18h, dans la salle Séguier de l'Hôtel de Ville de Charenton, les visiteurs pourront également assister à une projection
commentée qui présentera les grands personnages ayant habité ce que l'on appelait alors le pavillon d’Antoine de Navarre.
Bien d'autres animations et activités culturelles seront mises en œuvre ce même week-end, avec des visites, des spectacles et des expositions.

L'intégralité du programme de ces journées est consultable sur le www.charenton.fr

CULTURE

Ainsi font font font...
L'aventure a commencé en 2009, avec un projet appelé “Marionnettes à l'hôpital”. Cette première expérience revêtait un caractère à la fois artistique,
culturel et solidaire. Durant toute une saison, la Compagnie Mi-Peau Mi-Pierre, les Hôpitaux de Saint-Maurice et la Communauté de communes avaient
collaboré pour faire naître une formidable opération destinée plus particulièrement aux jeunes enfants hospitalisés de 8 à 12 ans.
Forts de ce succès, cette collaboration va revoir le jour, sous les traits d'un nouveau projet intitulé “Marionnettes en chemin”. Cette fois-ci, l'opération sera
intergénérationnelle et impliquera à la fois des professionnels, des personnes âgées et des enfants hospitalisés. Il y sera question de la mémoire,
de la parole et de la transmission.
Quatre mois seront nécessaires pour que le projet, qui reçoit le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles et de l'Agence Régionale
de Santé, prenne forme, que les liens se tissent et que la rencontre artistique ait lieu. Charenton magazine déroulera prochainement le fil de ces histoires.

Charenton magazine • Septembre 2013 • page 25

Aperçu du contenu de la page 26

M ERCREDI 4 SEPTEMBRE

DIMANCHE 15 SEPTEMBRE

10h-11h15 : Peinture et création libre
Atelier-découverte : 29 € la séance, matériel
fourni. Dès 3 ans, ados.
L’Atelier de Charenton propose à vos enfants de
découvrir sa démarche différente de peinture,
sans jugement, ni compétition. En petit groupe.
Autres séances les mercredis 11/09 et 25/09
et le samedi 21/09. L’Atelier de Charenton
Sandrine Sananès : 06.12.61.39.08.

14h-18h : Atelier cartonnage
Ateliers intergénérationnels. 35 €, 25 €
(adh°15 €). Tous les dimanches, Nataly Guetta
propose dans son atelier des activités loisirs
créatifs à partager en famille. Fournitures
comprises et goûter offert. Les ateliers tout
en couleurs à Charenton 06.84.59.63.24.
www.atelierscouleurs.org

10h-10h30 : Rhyme time
Entrée libre. Éveil à l'anglais par le biais de comptines pour enfants de 0 à 5 ans, en partenariat
avec le Comité de jumelage de Charenton,
section Grande-Bretagne.
Autres séances : mercredis 18/09 et 02/10
Médiathèque des Quais à Charenton
01.46.76.69.00.

SAMEDI 7 SEPTEMBRE
14h-18h : Forum des associations
à Saint-Maurice - Place Montgolfier

DIMANCHE 8 SEPTEMBRE

M ERCREDI 18 SEPTEMBRE
14h -18h : Atelier grenadine…
Activités artistiques et loisirs créatifs “à la carte”
sur réservations. 25 € par enfant, fournitures
comprises et goûter offert.
Les ateliers tout en couleurs à Charenton
06.84.59.63.24. - www.atelierscouleurs.org

VENDREDI 20 SEPTEMBRE
19h30 : Chansons vaches
Soirées Cabaret /chanson - 16 €, 12 €
Le Studio-Théâtre attaque sa saison cabaret avec
des chansons percutantes et pleines d’humour !
Le ton est direct et grinçant. Frédéric Fromet est

10h-18h : Forum des associations
à Charenton - Marché couvert de Charenton

M ERCREDI 11 SEPTEMBRE

9h30-11h30 : Speaking coffee
Entrée libre. Tous les samedis matins, conversations en anglais animées par Jonathan Morley.
En partenariat avec le Comité de jumelage de
Charenton, section Grande-Bretagne.
Médiathèque des Quais à Charenton
01.46.76.69.00.
Charenton magazine • Septembre 2013 • page 26

Cinéma sur les quais - entrée libre. Durée 2h. Film
de Jacques Audiard. Ali (Matthias Schoenaerts),
jeune marginal sans le sou, rencontre Stéphanie
(Marion Cotillard), dresseuse d’orques au parc
aquatique d’Antibes, qui sera victime d’un terrible
accident la privant de ses jambes. Entre eux se
noue une relation singulière faisant évoluer les
deux protagonistes...
Navette gratuite aller/retour à partir du kiosque
place Aristide Briand (19h45).
Espace jeunesse de Charenton - 01.46.76.44.54.

DIMANCHE 22 SEPTEMBRE

15h-18h : Peinture décorative
25 €, 35 € la séance, fournitures comprises.
2 fois par mois, Catherine peintre décoratrice
diplômée propose aux adultes et aux adolescents,
des cours et stages de patine, trompe l’œil, décor
peint, relooking de petits meubles…
Autres séances les 12, 25 et 26 septembre.
Atelier Catlet - 50 rue du Général Leclerc
01.43.78.28.55. - www.coursdepatine.free.fr

SAMEDI 14 SEPTEMBRE

20h : De rouille et d'os

14h-18h : Pâtisserie et création Ateliers intergénérationnels. 35 € 25 € (adh°15 €). Tous les
dimanches, Nataly Guetta propose dans son
atelier des activités loisirs créatifs à partager
en famille. Fournitures comprises et goûter offert.
Les ateliers tout en couleurs à Charenton 06.84.59.63.24.-www.atelierscouleurs.org
un vrai gentil qui s’amuse comme un petit fou à
chanter de drôles de méchancetés. Avec Frédéric
Fromet (guitare et chant) et François Marnier
(accordéon). Autres séances : samedi 21/09
à 19h30 et dimanche 22/09 à 18h.
Le tarif comprend l’entrée au spectacle, une
assiette apéritive et un verre. Studio-Théâtre de
Charenton - 01.43.96.21.05.
ou www.studiotheatrecharenton.org

Aperçu du contenu de la page 27

CHARENTON - SAINT MAURICE
MARDI 24 SEPTEMBRE
20h : Zikspotting

Concert blues - 7 €, 10 €, 14 €, 18 €.
Un Afro-américain natif de Caroline du Nord, ouvrier agricole dans les plantations de tabac et de
coton, qui découvre le blues en Allemagne, voilà
qui n’est pas banal. A découvrir …
Théâtre des 2 Rives - Petit t2r
01.46.76.67.00. ou www.lestheatres.fr

Fratricide est à la fraternité ce que le crime est à
l’amour. Fabien et Jean, se retrouvent réunis par
le testament de leur père. Un héritage lourd qui
ne semble pas être celui du cœur. Deux destins
issus du même berceau et du même univers.
Deux personnalités fortes que pourtant tout
divise... Avec Jean-Pierre Kalfon, Pierre Santini,
Philippe Dumont. Durée 1h30
Répétition publique : Partagez ce moment
privilégié qu’est l’élaboration du spectacle !
Jeudi 19 septembre de 16h à 17h au T2R.
Théâtre des 2 Rives
01.46.76.67.00. ou www.lestheatres.fr

VENDREDI 4 OCTOBRE
19h30 : Jacob Jordaens

DIMANCHE 29 SEPTEMBRE
14h-18h : Modelage en argile
Présenté par Gonzalo Fuenzalida, le projet
Zikspotting (émission musicale diffusée sur le
Web) allie charme et simplicité. Multiple, proche
et humain, vous tomberez sous le charme
du concept : échanges, interviews, show case
ponctueront ces soirées avec un nouvel artiste
à découvrir. A savourer en famille ou entre amis !
Entrée libre sur réservation et dans la limite
des places disponibles.
Théâtre des 2 Rives - Petit t2r
01.46.76.67.00. ou www.lestheatres.fr

SAMEDI 28 SEPTEMBRE
20h30 : Fratricide
Théâtre - cat A : 39 €, 27 €, 16 €, 12 €

Conférence Histoire de l'Art - 8 €
Considéré comme le plus populaire et le plus
jovial des grands artistes flamands du XVIIe siècle,
Jordaens excelle dans la peinture d'histoire,
le portrait et les scènes de genre. Conférence
en regard de l'exposition au Petit Palais de
septembre 2013 à janvier 2014.
Théâtre des 2 Rives
01.46.76.66.06. ou www.lestheatres.fr

Ateliers intergénérationnels. 35 €, 25 €
(adh°15 €). Tous les dimanches, Nataly Guetta
propose dans son atelier des activités loisirs
créatifs à partager en famille. Fournitures
comprises et goûter offert.
Les ateliers tout en couleurs à Charenton
06.84.59.63.24. - www.atelierscouleurs.org

DIMANCHE 6 OCTOBRE
14h-18h : Atelier cartonnage
Ateliers intergénérationnels. 35 €, 25 €
(adh°15 €). Tous les dimanches, Nataly Guetta
propose dans son atelier des activités loisirs
créatifs à partager en famille. Fournitures
comprises et goûter offert.
Les ateliers tout en couleurs à Charenton
06.84.59.63.24. - www.atelierscouleurs.org

M ERCREDI 2 OCTOBRE

© Patricia de Gorostarzu.

© Bernard Richebé.

20h30 : Big Daddy Wilson

Aperçu du contenu de la page 28

UNE VILLE ET SON HISTOIRE

PATRIMOINE ARCHITECTURAL

Bobillot, un paysage urbain à découvrir
Charenton est une ville où se côtoient tradition et modernité. Si ses quartiers et sites
remarquables sont bien identifiés par les habitants, peu d'entre nous savent que,
derrière les briques rouges de l'ensemble Bobillot, se cache la première génération de
logements sociaux, née dans les années 1930.
C'est depuis l'entre-deux-guerres que se dresse
cet important ensemble immobilier, tout près
de la Seine, sur un terrain d'environ 22 900 m².
A l'époque, on voit apparaître dans les villes de
la petite couronne des réalisations d'un
nouveau genre : l'habitat social.
Le projet de Bobillot voit le jour en 1935. Il est
le fruit de recherches tant urbaines que sociales
qui apportent des solutions collectives au
besoin de logement, à la fois modernes et

Charenton magazine • Septembre 2013 • page 28

confortables. C'est l'Office public d'habitations
à bon marché du département de la Seine
qui met en oeuvre ces premières générations
de logements sociaux afin de combattre la crise
du logement populaire dans les grandes villes.
On les appelle communément H.B.M ou
Habitations à Bon Marché, qui deviendront
plus tard les Habitations à Loyers Modérés.
Créé en 1912, l'O.P.H.B.M. s'emploie à
construire et aménager des réalisations inno-

vantes et exigeantes dans Paris et les villes
environnantes, comme à Maisons-Alfort, avec
la cité Dufourmentelle. Lignes dynamiques,
briques rouges, concepts avant-gardistes,
voilà ce qui caractérise les opérations de
l'O.P.H.B.M.
L'ensemble Bobillot constitue la première
phase de construction. La guerre vient retarder
la suite du programme, mais le square Sellier
sera tout de même achevé en 1954.

Aperçu du contenu de la page 29

Henri Sellier

Un esprit visionnaire
A la tête de ce patrimoine urbain naissant, un
homme, Henri Sellier. Il est une figure marquante du champ de l'urbanisme français au
début du siècle. Administrateur délégué de
l'O.P.H.B.M, il a su s'entourer d'architectes de
talents et faire des choix innovants pour
l'époque. Il occupe les fonctions de Maire de
Suresnes, de Sénateur du département de la
Seine, de Ministre de la santé, sans jamais cesser de se préoccuper de l'amélioration de l'habitat des populations défavorisées.
Il défend l'idée qu'il est possible de construire
“des ensembles de logements propres à assurer la décongestion de Paris et de sa banlieue
et à montrer que l'on peut assurer à la classe
des travailleurs un logement présentant le
maximum de confort matériel et de conditions
d'hygiène” .
D'ailleurs, l'optique de l'époque est "hygiéniste" et consiste à s'assurer du bien-être des
locataires, en veillant à la salubrité des lieux, leur
ensoleillement et encore la mise à disposition
d'espaces verts. Les choix opérés en 1935 laissent aussi imaginer le caractére résolument moderne de ces constructions qui intégrent alors
ascenseur, broyeur, chauffage central, places de
stationnement. On doit à Henri Sellier quinze
cités-jardins autour de Paris, concues pendant
l'entre-deux-guerres.

Le projet initial comprenait alors une salle des
fêtes, des salles de réunion ou de sport, mais la
guerre et les réductions de budget vont compromettre ces réalisations. L'ensemble Sellier
est donc achevé plus tard, en 1954. Il comprend
179 logements. Les facades sont simplifiées et
reprennent le principe des balcons filants sur
toute la longueur. Les rez-de-chaussée abritent
des ateliers d'artistes.
Aujourd'hui encore, pour passer de Bobillot à
Sellier, on emprunte un vieil escalier de pierre,
qui date du XVIIe siècle. Celui-ci est parfaitement
intégré à l'ensemble architectural. C'est un
vestige du château de Conflans, qui était
propriété de l'Archevêque de Paris ; celui-ci
permettait d'accéder aux jardins du château,
tout près de la Seine.
Maurice Maurey a répondu aux préoccupations
de son époque, s'efforçant de faire entrer au
maximum l'air et la lumière dans cet habitat
d'un genre nouveau, avec le souci du confort
moderne pour les locataires. Aujourd’hui
encore, les résidences Bobillot et Sellier sont
une référence en matière d’architecture pour
les logements sociaux et la Ville les a inscrites au
P.L.U en tant que patrimoine remarquable
depuis 2006.
Un cadre de vie préservé
Dans le respect de l'esprit des initiateurs, la
résidence a fait l'objet de deux réhabilitations,
afin d'entretenir ce riche patrimoine et

d'apporter aux usagers à la fois confort et
sécurité. En 1980, une première opération a
permis de ravaler les facades, mettre aux
normes et isoler les appartements. Dernièrement, d'importants travaux ont amélioré la
sécurisation des accès, avec la pose de grilles
et de portails et ont permis la requalification des
espaces extérieurs (voies de circulation pour les
véhicules, les piétons, réaménagement des
espaces verts et installations de nouveaux
luminaires).
Gérée par Valophis Habitat, la résidence est un
lieu vivant, où évoluent et coexistent plusieurs
générations, tenues par un lien social fort.
A proximité, on trouve commerces, transports
ainsi que de nombreux services. Etonnante de
modernité, elle possède une véritable identité
et fait partie de l'histoire contemporaine de la
ville. ■

Le saviez-vous ?
La résidence Bobillot doit son
nom à Jules Bobillot (1860 -1885),
journaliste engagé à 20 ans au
4e régiment du génie. Sergent
durant la guerre franco-chinoise,
il devient rapidement un héros
colonial, symbole du patriotisme
promu par la Troisième République.

Le grand air
L'architecte Maurice Maurey est chargé de cette
importante opération. En 1935, avec l'ensemble Bobillot, il réalise 408 logements, répartis
autour de trois cours baignées de lumière.
Il apporte des circulations, pour passer d'une
cour à l'autre avec des porches et des passages
couverts. Il utilise la brique rouge de Champigny pour les facades et s'applique à donner
une ligne élégante aux balcons et aux
différentes décorations, que l'on peut rapprocher du style “art déco”.

Charenton magazine • Septembre 2013 • page 29

Aperçu du contenu de la page 30

BLOC-NOTES
RECENSEMENT
Vous avez eu 16 ans,
venez vous faire recenser :
• de septembre 2013 à décembre 2013 pour les
jeunes garçons et filles nés en septembre 1997,
• d'octobre 2013 à janvier 2014 pour ceux nés
en octobre 1997,
• de novembre 2013 à février 2014 pour ceux
nés en novembre 1997.
Si vous veniez avant votre date
anniversaire, votre demande ne pourrait être
enregistrée. Par contre, ceux qui ne se sont pas
encore fait recenser et qui ont moins de 25 ans
doivent venir en mairie afin de régulariser leur
situation vis-à-vis du recensement militaire.
Pièces à fournir :
- carte nationale d’identité,
- livret de famille des parents,
- décret de naturalisation ou déclaration devant
le juge d’instance, si acquisition de la nationalité
française, ou né(e) à l’étranger,
- un justificatif de domicile récent.
Cette démarche est obligatoire. Elle vous
permettra par ailleurs d'obtenir une attestation
in dispensable pour p résenter tous
les examens (baccalauréat, permis de
conduire, etc.).

AFFAIRES CIVILES
Du lundi au vendredi : 16, rue de Sully
de 8h30 à 12h et de 13h15 à 17h15
Le samedi : 7, rue Gabriel Péri
de 8h30 à 11h45 - Tél. 01.46.76.46.50

NAISSANCES
Avec nos plus vives félicitations
Auxane SANGLIER
Aurélien CHEVROLAT
Anouk MIEL
Nawel BELKHODJA
Doron TRABELSI
Emma GUILLAS
Ecile SMETI
Kimia NGUBA BOYEKE
Corentin GOSSET
Tristan BRAUN
Ben NAHON
Léa GHERSON
Aaron CHEMOUNY
Marie SCHAEPELYNCK MAURICE
Naël KHAYATI
Juliette LEBON
Sacha TAIEB
Joey MIMRAN
Sarah CHICHEPORTICHE
Charenton magazine • Septembre 2013 • page 30

CARNET

Samuel CHEMOUNI
Cassi DONATI
Jade LUONG BOU ANHA
Abriel ABDOU
Romy BOKOBZA
Morad AMALAL
Joël DAI
Jade AMRANI MARQUES
Gabrielle SUZUKI
Moshé FRÉOUA
Martin LANGLOIS
Elia CHIKLI
Lina MONNIER
Eden MARCIANO
Romane JÉHANNÈS
Èmie BUFFARD
Margaux VIRET
Mehdi AATALLA
Sarah MOUSSAOUI
Alyssia PICARD BOULAI
Alicia DIMITRI HAYBÄCK
Léanah DOGBOE
Meron ZIRAH
Anael RUIMY
Joseph PAIN
Lenny GAULTIER
Rachel DAHAN
Victor CALVI
Alice GOTTHILF
Anaelle LEBLOND
Edeline FAIVRE
Augustin MARTINET
Cam’ron CAMARA
Timothée IMPERATORI
Elie MATAR
Adèle OURRY
Liana COUTADA MENDES
Maxime PRÉMY
Samuella KUAWU
Kadia-Jamila KAYO
Emilie COURRÈGES
Simon NACCACHE
Emma LEBRETON
Liv ATTALI
Samuel BATAIL GENIN
Roy NAHUM
Saran KEÏTA
Emilian GHERASIM
Lucile ARCHAMBAULT
Blanka WYSZYNSKA
Ashton SOULTAN
Margot DROUVILLÉ

MARIAGES
Avec tous nos vœux de bonheur
Alice PEREZ et Jérémie REBBOAH
Nansika TRAORÉ et Antoine GUÉRIN
OmayyahSHEIKHAL-SHABABetFrançoisGUILLOPÉ
Caroline AZOULAY et Eric FOTSO TADAH
Hayat OUNADJELA et Pascal BOUGUET
Claire THIRIEZ et Antoine ALEMANY
Marilou COURTAY et Hugo THUAYRE
Michel ROLLIN et Michel DAVIGNON
Marie TERRIER et Sybonara HINGN
Christèle BUREL et Alexandre HABER
Alexandra VIVREL et Jean-Charles FOURRIER
Miloslava DIDOVA et Cyril HADDAD
Caroline POPIEUL et Olivier MARLANGE
Aline DUGRAVOT et Patrick MANTEAUX
Sarah SEBBAG et Sacha LELLOUCHE-FREDJ
Jennifier KHALFA et Jonathan NACCACHE
Laetitia MIZEL et Ménahem SEBAH
Célia HEROLD et Yan CHANTREL
Natallia KLADUKHINA et Régis WOIRGARD
Fazia AÏBOUD et Toufik MECHOUET

DÉCÈS
Avec nos sincères condoléances
Pierre LHOMME
Michel ECOCHARD
Guy SOHIER
Jacqueline WATIN-AUGOUARD veuve TOLLU
Charles LEGOURIÉREC
Renée LEYMARIE veuve LECLERCQ
Jean-Pierre MOUCHON
Jean VONDER MÜHLL
Jean CANTONI
François SAMSON
Milos ANTONIJEVIC
Eliane KAMIENIECKI veuve LEMBERSKI
Rodolphe PANDINI
Tibor GYETVAI
Sylvie BELLUZ
Wolf PEREL
Mohand BALIT
Gérard DUBOIS
Anna SZWED veuve MAILLARD
Ida SPITZGLOUS veuve JANKOVSKI
Mohamed ABDOU
Gérard CHARPENTIER
Jean BORNIER
Agnès PHILIBERT épouse CANO
Yvette ALLARD veuve KANE
Yvette PESNELLE veuve REINHART
Christian COSNIER
Robert BASCOUL
Francis PEYRALADE
Jean-Claude RISCHARD

Aperçu du contenu de la page 31

IL NOUS A QUITTÉS
Le Père Jean-Claude Picault s'en est allé
Nous avons appris, au cours du mois de juillet, la disparition du Père Jean-Claude Picault, figure emblématique de
l'établissement privé Notre-Dame-des-Missions-Saint-Pierre.
De 1984 à 2004, ce Directeur hors-pair a œuvré sans
relâche pour donner à ces écoles, ce collège et ce lycée la
solide réputation d'excellence qui est aujourd'hui la leur.
Efficace et exigeant, il savait aussi teinter ses relations avec
les élèves d'affection et de convivialité. En se consacrant entièrement aux jeunes, il a offert à plusieurs générations
d'élèves une solide éducation scolaire, mais aussi les valeurs
de rigueur, d'intégrité et de partage qui lui étaient si chères.
Aujourd'hui, des milliers d'anciens élèves et tout l'établissement
Notre-Dame-des-Missions sont orphelins. Une longue

SANTÉ
Permanences pharmacies
• Dimanche 8 septembre
Pharmacie KEM CHHOUEN
46, avenue de Lattre de Tassigny
94410 Saint-Maurice
Tél. 01.43.68.20.33
• Dimanche 15 septembre
Pharmacie CASTRO
58 bis, quai des Carrières
Tél. 01.43.68.43.50
• Dimanche 22 septembre
Pharmacie MONDOT
2, rue du Général Leclerc
Tél. 01.43.68.03.97
• Dimanche 29 septembre
Pharmacie KEULEYAN
67, rue de Paris
Tél. 01.43.78.78.09
• Dimanche 6 octobre
Pharmacie NGUYEN QUACH
14, rue Victor Hugo
Tél. 01.43.76.62.32

maladie a eu raison de cet homme volontaire de 70 ans,
mais son esprit perdurera encore longtemps à travers tous
ces enfants, à présent adultes, qui lui ont été confiés au
cours de sa carrière.
Comme le Père Jean-Claude Picault l'avait souhaité, ses
obsèques ont été
célébrées dans
l'intimité, le 19 juillet
dernier en l'église
de Broons (Côtes
d'Armor).
Une messe aura lieu
en sa mémoire le
samedi 21 septembre
à Charenton.

EN BREF...
Tous En Club !
Si vous envisagez d'inscrire vos enfants dans un club pour pratiquer une activité sportive, vous pouvez bénéficier d'un bon de réduction de 30 € sur les frais d'inscription.
Cette aide proposée en quantité limitée par la direction départementale de la cohésion sociale du Valde-Marne est réservée aux jeunes Charentonnais âgés de 6 à 20 ans, sous certaines conditions de ressources.
Ils sont à retirer, dès le 9 septembre 2013, au Point Information Jeunesse (7 bis, Quai de Bercy) ou à
la Direction Municipal des Sports (16, avenue Jean Jaurès).
Lors de votre demande, vous devrez vous munir des documents suivants :
• Attestation d'inscription (à retirer au sein des points distributeurs)
• CNI de l'enfant
• Dernier avis d'imposition ou attestation de perception de l'Allocation Rentrée Scolaire
Informations au 01.46.76.44.54 ou par courriel : pijcharenton@yahoo.fr

SOS Rentrée
Le dispositif SOS Rentrée du Conseil général
s'adresse aux collégiens, lycéens ou étudiants
sans affectation pour la rentrée. Ces derniers
peuvent se rendre au Point Information Jeunesse
où ils seront accompagnés dans leurs
démarches pour trouver une solution.
Informations au Point Information Jeunesse
(7 bis, Quai de Bercy) ou par téléphone au
01.46.76.44.54.

Charenton magazine • Septembre 2013 • page 31

Aperçu du contenu de la page 32

, 14 &O1P5EENNES DU
R
U
E
S
E
E
N
JOUR
, SEPTEMBR

E
N
I
O
M
I
R
PAT

E 2013

CHARENTON
E
SAINT-MAURIC

r
ce
su auri
ue M
iq int
r
o a
ist - S
h
n
r
zz to
su oix
ui ren
e
c
cr
Q
en ela
• Cha
r
D
fé
on ène
oll
C
é-C
• Eug
l
l
i
va
ts
cer es Ca
n
o
u
• C s org
de
ée
projet
• Expo mentée
et com
torique :
• Balade his
urice
de Saint-Ma
x
u
a
it
p
ô
H
s
le

• Visites libres

Conception graphique : JM. Hillereau

Renseignements
au 01 71 33 51 00

www.charenton.fr • www.ville-saint-maurice.com

  • 1
  • 2 - 3
  • 4 - 5
  • 6 - 7
  • 8 - 9
  • 10 - 11
  • 12 - 13
  • 14 - 15
  • 16 - 17
  • 18 - 19
  • 20 - 21
  • 22 - 23
  • 24 - 25
  • 26 - 27
  • 28 - 29
  • 30 - 31
  • 32